Le cannabis légalisé en Californie?

Le 2 novembre l’Etat de Californie vote sur la dépénalisation du cannabis. Les sondages prédisent un résultat très serré. Le milliardaire et homme de finance Georges Soros a récemment fait un don d’un million de dollars aux initiateurs de la campagne, soutenant de fait l’initiative.

cannabis-symbol2.jpgUn résultat de sondage très serré signifie que le cannabis est devenu pour les californiens un objet de débat comme un autre. Pas de levée générale de boucliers ni de diabolisation. L’introduction progressive dans certains pays du cannabis thérapeutique dont l'efficacité est aujourd'hui démontrée a probablement favorisé cette attitude plus raisonnable de la population envers cette plante.

La «proposition 19» demande qu’il soit autorisé de cultiver pour son usage personnel jusqu’à 30 grammes de cannabis.

Rappelons que l’utilisation de cette plante fait partie d’une pratique courante dans de nombreuses sociétés traditionnelles, qu’elle était utilisée dans l’industrie (chanvre textile) et comme agréement récréatif en Europe jusqu’au milieu du 20e siècle sans interdiction. La prohibition est venue des Etats-Unis dans les années 40-50 et sa conséquence est catastrophique (voir ici)
cannabis4.jpg
Les principaux opposants à la légalisation sont aujourd’hui les fabriquants d’alcool qui soutiennent financièrement les opposants à la dépénalisation. On comprend bien que le cannabis est une concurrence dangereuse pour ceux qui produisent la drogue légale qu’est l’alcool.

D‘autre part les gouvernements du Mexique et de Colombie ne comprennent pas ce projet de légalisation, alors qu’ils dépensent des centaines de millions de dollars pour lutter contre la production de drogue chez eux.

Les partisans de la légalisation font valoir que la production légale et contrôlée rapportera beaucoup d’argent alors que la prohibition coûte très cher et est totalement inefficace. Une légalisation pourrait peut-être même signifier une perte d’influence des cartels de la drogue du Mexique dont la lutte a déjà tué près de 30‘000 personne en quatre ans. La substance serait mieux contrôlée du point de vue sanitaire, les taxes rapporteraient de l’argent à l’Etat, et cela viderait les prisons de dizaines de milliers de petits consommateurs.

cannabis-leap.jpgMais bien sûr, comme pour l’alcool et le tabac, deux autres drogues mais légales celles-ci, l’idéal est de consommer le moins possible. Cette initiative peut sembler en contradiction avec les campagnes anti-tabac, par exemple. Personnellement je crois qu’une dépénalisation permettra enfin d’en débattre calmement, comme pour l’alcool, sans la charge émotionnelle qui lui est associée. Elle renforcera la sécurité sanitaire des consommateurs. Là où elle a été dépénalisée, on a même constaté une diminution de la consommation.

Je comprends parfaitement que nombre de citoyens américains - et suisses - refusent les drogues. Mais diaboliser ne marche pas, et la question des drogues légales doit alors être traitée comme le cannabis, soit vers une interdiction totale, soit vers des campagnes visant à tempérer la consommation.

Les californiens feront-ils une brèche historique dans la prohibition?

Catégories : société 5 commentaires Lien permanent

Commentaires

  • Je me demande s'il est juste d'appeler drogue ce que l'on ne trouve pas en droguerie...?

  • " D‘autre part les gouvernements du Mexique et de Colombie ne comprennent pas ce projet de légalisation, alors qu’ils dépensent des centaines de millions de dollars pour lutter contre la production de drogue chez eux. "

    Si la législation ne permet pas aux futur vendeurs de cannabis de se procurer le produit dans les filières illégales, cela devrait contenter le présidents du Mexique, dont ce dernier du reste avait lancé il ya quelques temps l'idée de dépénaliser la consommation des drogues dans son pays pour casser les cartels criminels.

    De toute façon le président mexicain c'est mis totalement hors jeux dans sa guerre contre les cartels. Dépénalisation ou pas du canabis en Californie; il reste les autres drogues. Pour lui ça ne changera pas grand chose.

    D.J

  • Légalisation du Cannabis = Survie de notre planète.

  • Continuons d'interdire le cannabis car sa légalisation va foutre par terre une bonne partie de notre industrie chimique et polluante qui fait le bonheur de quelques gros porcs multimiliardaires.
    Bigpharma, alcooliers, vendeurs de tabac, de coton ogm , de papiers issu des arbres et forets, pétroliers, fabriquant de bouffe de merde huile de palme soja, isolation, carburants... Sans parler des politiques qui ne pourront plus compter sur les serviles qui bossent jusqu à crever dans des boulots tertiaires de merde qui ne servent à rien à part polluer et détruire.
    Les politiques ne veulent pas de ces gens qui veulent vivre avec des énergies renouvelables, un comfort un peu moins moderne, des fruits et légumes du jardin, des plantes médicinales également ainsi que des récupérateurs d'eau de pluie et toutes technique permettant d'etre indépendants de cette société de crétins.
    Continuez de croire que la vie c'est de bosser jusqu à 60 ou 62 balais pour acheter une audi et un iphone, ne vous posez pas trop de question quand vous balancez 5 litres d'eau pure à chaque fois que vous pissez ou que vous vous torchez le cul avec la foret.
    Continuez aussi de croire que le meilleur moyen de soigner les cancers sont la chimiothérapie et la radiothérapie. RUN FROM THE CURE

  • "...cultiver pour son usage personnel jusqu’à 30 grammes de cannabis." !

    Ben dis donc, va falloir avoir des plantes super calibrées! :o) Monsanto pourra sans doute nous proposer très bientôt quelque chose dans ce créneau.

Les commentaires sont fermés.