Une petite song du soir

Découverte. Une voix si étonnante. Presque pénible. Et pourtant... Presque envoûtante. Presque d’ailleurs. Un univers à lui.

Pourtant, soul, feeling, deep in the heart, comme s’il était en transe en chantant. Et cette transe communique.


D’où sort-il, je n’en sais rien. Il a chanté avec Bjork, Lou Reed, reprend du Leonard Cohen, a sorti une version très à part de Knocking on the Heaven’s door.

Ici, Crazy in love.

 

PS: Bonne nuit à une tite louloute jolie. ;-)


Catégories : Art 2 commentaires Lien permanent

Commentaires

  • Il a presque des intonations de Léo Ferret. L'orchestration est splendide. Merci!

  • Oui Nin, magnifique, cette voix qui nous emporte. Et cette orchestration sobre et intense, qui puise dans la profondeur de nos émotions.

Les commentaires sont fermés.