Fantasmes de femmes

L’enquête n’est pas nouvelle. Le magazine Psychologie la reprend et la développe. La notion de fantasme ayant été pendant longtemps collée au désir masculin, cette enquête mérite d’être actualisée.

fantasmeF4-.jpgHommes et femmes ont-ils toujours eu des fantasmes en matière de sexualité? Difficile à affirmer car le sujet a été longtemps tabou. Les hommes, dont on croit souvent qu’ils ont l’habitude de les exprimer, sont beaucoup plus timides qu’on l’imagine. Exprimer un fantasme a de longue date été mal vu socialement et la morale n’est pas plus tendre à l’égard des hommes, qui se font vite traités de cochons ou d’obsédés, que des femmes. La pression sociale étant moins autoritaire depuis quelques décennies il est plus facile de parler de ses fantasmes aujourd’hui.

Que les femmes parlent de leur fantasmes sans invoquer la demande de leur homme est un pas en avant. Longtemps c’était pour satisfaire Monsieur qu’elles acceptaient des choses quelques un peu ou très différentes de la position du missionnaire. Ainsi, au cas où elles étaient mal vue dans ces pratiques elles pouvaient en rendre responsable leur compagnon, l’homme ayant servi de paravent à la femme dans le couple dans plusieurs domaines. Pour autant, elles pouvaient y avoir du plaisir.

Aujourd’hui donc des femmes assument ouvertement leurs fantasmes. Qui dit fantasme dit transgression: transgression par rapport à la morale dominante, à la religion, à la bien-pensence, au regard d’autrui, à ses propres jugements sur soi-même. On constate que comme pour les hommes, les fantasmes des femmes ne sont pas appelés à devenir un mode de vie habituels mais à n’être qu’occasionnels, ce qui les rend plus attractifs.

Le Dr Mimoun, qui a réalisé l’enquête, a recueilli des confidences parfois très crues. Quelques exemples, assez classiques ou plus précis.

FantasmeF5-.jpg
«Faire l'amour dans la nature
Sur la plage, dans la forêt, entre deux bottes de paille ou au milieu des herbes hautes, le câlin en pleine nature est un fantasme répandu dans l'imaginaire féminin.

Faire l'amour avec un inconnu

Céder à un homme rencontré à l'instant, faire tomber toutes les barrières et s'abandonner au plaisir sans honte ni culpabilité : voilà ce que cache l'envie d'une étreinte torride et furtive avec un mystérieux inconnu.

Faire l'amour dans un lieu insolite

Au resto, dans les cabines d'essayage, à l'arrière de la voiture dans un parking... Faire l'amour dans un lieu public, c'est un fantasme de femme banal. On prend le risque d'être surpris et la peur augmente l'excitation sexuelle. On cherche aussi à capter le regard des autres.

Faire l'amour avec une célébrité

George Clooney, Brad Pitt, Jude Lax… tous sont de véritables fantasmes féminins. Beaucoup de femmes rêvent d'un corps à corps avec un sex symbol. Plus que leur physique très avantageux, c'est surtout les scènes de films très chaudes dans lesquelles on a pu les admirer qui suscitent le désir.

Faire l'amour à plusieurs

Avoir plusieurs hommes à sa disposition, être le centre de toute leur attention, c'est le pied total !

fantasmeF1-ckjeans1.jpgFaire l'amour avec une femme

Quand une femme fantasme de faire l'amour avec une autre femme, faut-il forcément y voir une homosexualité refoulée ? Absolument pas. Ce fantasme signifie simplement que l'on se sent bien avec le même sexe que soi, et que l'on a envie de douceur, de sensualité, de complicité.

Le fantasme de l'uniforme

Pompier, pilote de ligne, policier... Ah, le prestige de l'uniforme et son potentiel ultra érotique ! Cest tenues évoquent le pouvoir, l'autorité, la domination.

Un peu d'exotisme

Etre la favorite d'un harem, faire l'amour au milieu de bêtes féroces ou bien dans l'Orient-Express : voilà des situations exotiques hautement libidogènes !L'origine de ces fantasmes de femme ? Une envie d'évasion ou tout simplement unbesoin de briser la routine sexuelle.»


Les plus précis:

«Professionnellement.
-  le massage du kiné qui se finit en massage érotique
-  je sens le coiffeur bander dans mon dos pendant qu'il me lave les cheveux
-  chez le dentiste : il lâche ses instruments, me caresse et me prend sans qu'on se déshabille
-  chez le médecin sur la table d'examen
-  habillé en pompier, il me porte jusqu'à son lit et…
-  je séduis un jeune curé genre beauté italienne. Je déboutonne un à un les boutons de sa soutane et provoque en lui un désir charnel.
-  je consulte un sexologue parce que je pense être frigide, il me montre que je suis loin de l'être…

Au bureau
-  je suis au bureau, assise sur la chaise, jambes écartées en train de me caresser. Un collègue entre et me surprend. Il s'agenouille et commence à me lécher lentement avec sa large langue toute douce. C'est alors qu'il me retourne et me prend sauvagement.
-  je fais l'amour sur le bureau, dans un grand building, avec une grande baie vitrée d'où l'on peut voir la ville la nuit.
-  sur mon bureau, tout habillée, jupe retroussée, je suis prise de force.
-  il est assis sur mon fauteuil, me pénètre avec ses doigts sous ma robe, je m'assieds sur lui puis il me pénètre par l'arrière, très longuement, très violemment. »

Extrait de « ce que les femmes préfèrent » du Dr Sylvain MIMOUN (édition Albin Michel)


Ouf! Le tout est de rencontrer un partenaire complice. Car bien entendu, tout ce qui se réalise entre deux personnes doit être désiré des deux côtés.

Encore une chose: réaliser des fantasmes ne signifie pas qu’il n’y a pas d’amour romantique entre deux personnes. Les humains sont multiples et peuvent très bien passer de l’un à l’autre. Mais cela demande beaucoup de communication et de franchise à deux. Sans cela ce peut être franchement cassant pour un couple.

Catégories : Psychologie 4 commentaires Lien permanent

Commentaires

  • En fait, la vraie question reste à savoir si un fantasme gagne à être réalisé ou si cela fait-il partie de ces domaines qui doivent restent en clair-obscur ?

  • Que cela soit du coté femme ou du coté homme, je rejoins Aoki. Pas tous les fantasmes gagnent à être réalisés ...

    Pour les fantasmes féminins, il y a au moins un qui n'a plus trop sa place, selon moi, dans votre liste. C'est le premier. Cela grâce à mai 68 et au slogan faites l'amour pas la guerre .... dans les champs ou sur le sable ;o)

    Quant aux fantasmes masculins, grâce à ce billet j'en aurai étendu mes connaissances ;o))

    Je vous en remercie ;o))

    (O_~)

  • Les hommes ne sont-ils pas effrayés par cette audace ? C'est toujours plus excitant d'imaginer une inconnue dans tous ces fantasmes que sa propre femme non ?

  • @ penseaelle

    Je ne sais pas s'il y a une règle ou généralité par rapport à la question que vous soulevez. Précisément le fantasme peut avoir ceci de confortable, à savoir que l'on sait qu'il s'agit d'un fantasme et pas de réalité.
    Un fantasme me paraît relever de l'intimité du monde intérieur de chacun et si j'ose cette remarque, les voies de l'inconscient sont impénétrables ...

Les commentaires sont fermés.