Nouvelles de l’espace: Exoplanète habitable? - Comète en vue

Si Halley est célèbre pour revenir périodiquement tous les 76 ans au voisinage du soleil, La comète Hale-Bopp reste dans les mémoires comme «la belle comète», celle qui illumina le ciel du printemps 1997. Sa brillance spectaculaire, sa queue visible avant la nuit totale et la durée d’observation (18 mois) en ont fait la chouchou du public comme des professionnels.

Comète-103P Hartley_092410.jpgComète en vue

Dans sa livraison d’octobre, le toujours sympathique magazine Ciel & Espace annonce une nouvelle comète pour le mois prochain: Hartley 2. Elle ne semble pas devoir atteindre l’éclat de Hale-Bopp et sa queue ne sera visible qu’avec des jumelles ou un petit instrument. Toutefois la brillance est toujours imprévisible. Une comète peut dégazer très fortement en passant près du soleil et devenir soudainement très visible.

En l’état elle sera observable - difficilement à l’oeil nu - comme une étoile floue entourée d’un halo verdâtre. Elle débute son parcours dans la première semaine d’octobre à l’est, longeant la base du «W» de Cassiopée, puis descendant progressivement vers l’horizon. Elle sera la plus brillante autour du 20 octobre à 20° de hauteur au nord-nord-ouest de la très belle constellation d’Orion.

Elle sera également suivie par la sonde Deep Impact qui avait envoyé un collisionneur sur la comète Tempel 1 en 1995. La sonde, rebaptisée Epoxy, passera à 700 km de Hartley 2 et la suivra pendant 79 jours. Merveille de la technologie que d’arriver 5 ans après à relancer une sonde aussi près de l’objet à étudier!

Rappelons aussi qu’en 2004 une sonde avait prélevé des échantillons sur la comète Wild 2 et y avait décelé des traces d’un acide aminé, la glycérine. De quoi relancer l’hypothèse extra-terrestre de la vie?


Image: http://www.ruppel.darkhorizons.org/



gliese_581c_flying_fauna_600.jpgExoplanète habitable?

Cela fait déjà quelques temps que l’étoile Gliese 581 est observée de manière très régulière. On lui connaît 6 exoplanètes (au total près de 500 exoplanètes ont été découvertes à ce jour). La dernière, nommée Gliese 581g, se situe dans la zone habitable de l’étoile soit comme notre Terre: une zone où il ne fait ni trop chaud ni trop froid.

La température moyenne y serait de - 30° à - 12°. Toutefois comme elle présente toujours la même face à son étoile, une moitié pourrait être brûlante et l’autre trop froide pour la vie. Seule une bande à la limite des deux zones serait viable. Par ailleurs on ne sait pas s’il y a de l’eau liquide et une atmosphère sur cette planète.

Bref, ne réservez pas trop vite vos vacances sur Gliese 581g, on manque d’infos sur le climat à cette saison. Et l’on ne connaît pas encore le degré d’hospitalité des gliésiens. Enfin cette exoplanète se trouve quand-même à environ 190 milliards de kilomètres. L’aller-retour avec les moyens actuels pourrait être un peu long…

Catégories : Univers 4 commentaires Lien permanent

Commentaires

  • Désolé de vous décevoir Hommelibre, mais la distance (20 années-lumière) qui nous sépare de Gliese 581 est de 20 x 9'460 milliards de kilomètres (distance parcourue par la lumière en 1 an), soit 189'214'609'451'600 kilomètres (18 milliards de milliards de kilomètres !).

    Voyager 1 fonce vers le nuage l'héliopause à la vitesse faramineuse de 17km/s, soit 61'200 km/h. Très grossièrement calculé, il faudrait 17'000 ans pour atteindre cette exoplanète...

    Mais ce qu'il faut absolument retenir de cette information, c'est ça : "Le fait que nous ayons pu détecter cette planète si rapidement et si près de nous laisse penser que les planètes de ce type doivent être très communes" et encore ça : "Il y a à présent presque 500 planètes extrasolaires connues. Si notre voisinage stellaire est représentatif de l'ensemble de la galaxie, alors la Voix lactée pourrait fourmiller de planètes potentiellement habitables" (cité par Reuters).

    La Voie Lactée est une galaxie banale, dans un recoin 'banal' de l'Univers...si à de si petites distances astronomiques (20 années-lumière, c'est rien du tout à l'échelle ne serait-ce que galactique !), on trouve autant d'exoplanètes en si peu de temps, sans possibilité d'observation directe (une planète, ça produit pas tant de lumière !), je vous laisse imaginer les possibilités de vie extraterrestre et même intelligente, ici, dans la banlieue du Soleil...

    Imaginez cela comparé à l'immensité de l'Univers, et trouvez une personne sensée qui vous dira que nous sommes uniques sur Terre...

  • Courant alternatif, en effet j'ai eu la main légère dans mon compte... :)). Mais vous-même n'auriez-vous pas la main lourde? J'arrive à 189 mille milliards... Ou alors j'ai raison de ne pas avoir poussé mes études dans les maths!

    (❛‿❛)

    En effet, on se sent moins seuls dans l'univers avec tous ces voisins potentiels. Je propose un barbecue géant sur l'étoile Deneb du côté de chez Swan (constellation du Cygne...), suivie d'une partie de pétanque. Il y a des boules disponibles dans l'amas ouvert M39, toujours chez Swan. Je viens avec Madeleine (on prendra le tram 33, Madeleine elle aimera ça - comme chante le grand Jacques).

    A propos de Voyager, c'est aussi une aventure fantastique. Livrée au vent stellaire elle pourra encore envoyer des informations vers la Terre Génial.

  • Euh oui, j'ai eu la main très lourde :-) vous avez évidemment raison.

  • - Planet X/Nibiru is one of many Planets that orbit a Dark Star (Gliese 581)... it is the Physical Link or "ferry" between Our Solar System and the Dark Star (Gliese 581) System...ECOLOGICAL EVIDENCE from Previous PLANET X Passages... NASA: Sun's Nemesis Pelted Earth with Comets, Study Suggests...National Geographic (November 19, 2008): "MYSTERIOUS ASTROPHYSICAL OBJECT that's bombarding Earth with cosmic rays":
    http://cristiannegureanu.blogspot.com/2010/09/odds-of-life-on-newfound-earth-size.html

Les commentaires sont fermés.