Petite revue de presse: Vache de Pi! - El Niño - Moelle de mammouth - Google - H1N1

Aujourd’hui c’est Science et Avenir de septembre qui est à l’honneur.

ElNinoLaNina_83611.jpgInondations au Pakistan et phénomène El Niño

En 2009, El Niño était assez puissant pour déplacer les masses d’eau chaude à travers l’océan Pacifique. En conséquence les moussons ont été faibles et l’Inde a dû importer des denrées alimentaires. Par contre, cette année El Niño est quasi inexistant. La conséquence en est une mousson exceptionnelle.

Le lien entre El Niño et la mousson a été observé depuis des années. En 2010 le phénomène de mousson a pu être accentué par le courant jet de haute altitude qui a contourné le puissant anticyclone de Russie et est descendu droit sur le Pakistan et le nord-ouest de l’Inde.

 

 

pi.jpgVache de Pi!

Le nombre Pi est habituellement chiffré avec 4 décimales: 3,1416. Le français Fabrice Bellard avait réussi à atteindre en début d’année le nombre de 2‘700 milliards de décimales avec son ordinateur de bureau.

Il vient d’être battu par un japonais et un américain: 5‘000 (cinq mille) milliards de décimales! La vache! Comment ils ont fait pour les compter?

On ne sait pas à quoi cela sert, mais pour draguer une mathématicienne ça doit le faire… Fini les estampes érotiques:

- Je vous invite à voir mes 5 mille milliards de décimales de Pi japonaises?

 


mammouth1.jpgMoelle de mammouth

La première boucherie préhistorique remonterait à environ 3,4 millions d’années. On a trouvé en Ethiopie des fragments d’os cassés et coupés proprement, probablement par des galets à bord tranchants.

- Allo la boucherie Sanzot? J’aimerais de la moelle de mammouth.

- Ce n’est pas la boucherie Sanzot!

 

 

 

 

google.pngGoogle sait compter

Selon Eric Schmidt, PDG de Google:

«L’humanité crée tous les deux jours autant d’informations qu’elle l’a fait entre le début de la civilisation et l’année 2003».

Heureusement que tout est éphémère sinon on va vite être encombrés.

 

 

virus-grippe-aviaire-grand.jpgGrippe AH1N1

Le Sénat français a étudié les aspects politiques et économiques de la pandémie et a rendu un rapport au début août. On peut y lire entre autre:

«Un rapport du Sénat sur la gestion de la pandémie de grippe H1N1 estime que le gouvernement a été "empêtré" dans des contrats "déséquilibrés" et rigides signés avec les producteurs de vaccins, qui ne lui ont pas laissé "beaucoup de choix".


«Pour les sénateurs, l’ensemble des contrats signés "se caractérisent par leur remarquable déséquilibre et par la légalité douteuse de certaines de leurs clauses". Ils relèvent "l’absence de clause de révision" et "le transfert à l’Etat de la responsabilité des laboratoires du fait des produits défectueux". Ils s’étonnent aussi de la "confidentialité des contrats", levée suite à la demande de journalistes.»



«Le rapport relève en outre "l’opacité de l’Organisation mondiale de la santé" et "son incapacité à gérer les conflits d’intérêts". Il estime aussi qu’il est "difficile de comprendre" qu’une aussi vaste entreprise de santé publique "ait pu être organisée et préparée sans que les professionnels de santé soient étroitement associés à cette préparation".»

Catégories : société 1 commentaire Lien permanent

Commentaires

  • J'aime beaucoup votre choix d'image pour Google.

    Gloire au Monstre de Spaghettis Volant et que son appendice nouillesque soit sanctifié !

Les commentaires sont fermés.