300’000 femmes battues, ou les folles du Québec

Cela commence comme une rumeur, née vers 1980 au Québec dans l’esprit d’une féministe canadienne, Linda McLeod. A l’époque elle avait sorti, un peu par hasard, sans étude ou enquête sérieuse, qu’une femme sur 10 au Québec subirait de la violence de la part de son conjoint.

300'000.jpgCe chiffre s’est échangé d’abord dans des milieux radicaux, avant de déborder et de gagner le gouvernement. C’est ainsi que dès 1985 le ministère de la Justice fait figurer dans ses documents officiels ce chiffe de 300’000 femmes battues chaque année au Québec.

Devant ce chiffre effrayant, catastrophique, l’Etat se met à développer une politique anti-hommes, avec des lois d’exception permettant à une femme de faire emprisonner son conjoint sur simple coup de téléphone et de disposer de ses biens et de son argent. La chasse à l’homme avait commencé, dépouillant des dizaines de milliers d’entre eux et faisant de l’homme québecquois un monstre de violence.

Nombre de ces hommes pris dans une machine à broyer ont étudié les chiffres, les enquêtes, et ont constaté un fait aberrant: 300’000 femmes battues par années, pour 1’750’000 femmes en couple environ, cela signifiait qu’en 6 ans toute la population féminine y passait et que donc tous les hommes étaient des salauds. (en réalité il y a moins de 4'000 condamnations par année) L’improbabilité du chiffre ne faisait pas peur aux féministes de la Belle province, particulièrement délirantes et parlant de lutte des classes à propos du couple. Des millions de dollars ont été ponctionnée sur les finances de l’Etat pour subventionner des centres pour femmes battues dont aucun jamais n’a donné ses chiffres de fréquentation ni les justificatifs de ses dépenses. En moyenne 500 millions de dollars canadiens par année!!! La mafia fémino-marxiste était en place et les idéologue étaient grassement payées pour développer leur guerre aux hommes.

Puis en 2004, grâce à une nouvelle loi permettant d’accéder aux sources de toute information officielle un groupe de chercheurs a mis en évidence que le chiffre de McLeod ne reposait sur rien. Ce que confirme le Ministère de la Justice dans un courrier suite à la demande sur l’origine et les sources dudit chiffre (cliquer sur l'image).
300'000-2.png

Depuis lors le Ministère à retiré le chiffre de 300’000 de toute sa documentation. Mais la Ministre, en plein délire, alloue encore plus d’un millions de dollars pour une campagne affirmant qu’une femme sur trois est victime d'agression sexuelle. Sur quelle base? Sur celle ci - accrochez-vous bien, c’est assez rock’n’roll:

«Récemment, avec la campagne Brisons le silence de Madame St-Pierre, nous avons eu un autre exemple de perception, mais cette fois sur les agressions sexuelles. D'après un sondage téléphonique auprès de 800 personnes, la Ministre St-Pierre a évalué la perception des Québécoises et des Québécois sur les agressions sexuelles et elle en a déduit que 33% était un bon chiffre. Elle a donc mené sa campagne sur « Une femme sur trois sera victime d'agression sexuelle ». Coût : 1 300 000 $.»


Des hommes et des femmes ont alors décidé de réunir tous les faux chiffres sur la violence conjugale, tous les arguments mensongers et d’en faire un livre: «300’000 femmes battues: y avez-vous cru?» qui dénonce un féminisme déviant qui ne craint ni le mensonge, ni les exagérations pour alimenter son fond de commerce et attirer l'argent.

En Europe ce livre peut être commandé en librairie (pas sûr) ou à la Librairie du Québec.


Pour terminer, en vidéo, la première partie du film de Serge Ferrand, «La machine à broyer les hommes». Les parties suivantes sont disponibles sur youtube.


Catégories : société 5 commentaires Lien permanent

Commentaires

  • … et les 440.000 femmes battues, ou les folles de Belgique !!!

  • Ces nouvelles sont effrayantes. Du coup, quand Kadhafi prédit que l'Islam sera bientôt la religion de l'Europe, on se réjouit presque.

  • "Du coup, quand Kadhafi prédit que l'Islam sera bientôt la religion de l'Europe, on se réjouit presque."

    ... Faut-il encore que les juges, les avocats, le personnel des Services de Protection de la Jeunesse, les psychologues, les psychiatres, (auteurs d’expertises trop souvent bidons),... se convertissent TOUS à l'ISLAM !!! On n’est pas encore sorti de l’Auberge !!!

  • A ce jour, le livre n'est toujours pas disponble en Europe. J'ai averti deux responsables de l'association québécoise.
    Bien cordialement,

  • Bonsoir,

    Je vais chercher dans ma bibliothèque régionale, j'ai la chance de vivre pas loin de la capitale dans l'Hexagone.
    J'ai eu le nom de l'auteur, je l'avais pas justement, merci

Les commentaires sont fermés.