16 août 2010

Météo: c’est la faute à Yvette

- Beau temps pour un mois d’octobre, M’dame Michu!

- Ça c’est ben vré, M’sieur Hecto (Pascal de  son prénom).

- C’est bientôt Noël.

- Bé, on dirait qu’ça passe plus vite c’t’année.


Mét2-août.jpg- Ça!…

- Hé, mais M’sieur Hecto, on n’est pas en octobre! Vous m’roulez dans la farine là.

- Ben, p’têt que oui. Tout ce gris ça me décale. C’est la faute à Yvette!


Et en effet, c’est bien la faute à Yvette. Yvette c’est le nom de la dépression qui couvre l’Europe de la France à la Pologne, en passant par le nord de l’Italie. Elle s’enroule, déversant généreusement ses réserves d’eaux sur la nature.

Mét1-août.jpg
A gauche, la photo satellite d’Yvette. A droite la carte isobarique. Et en-dessous la carte des températures aujourd’hui à 14h. Genève est dans le frais avec environ 13°. On voit d’ailleurs en jaune citron et vert la masse d’air plus fraîche qui suit le front de la dépression et qui colle bien avec la photo. (Cliquer pour agrandir)


A l’ouest, du nouveau: l’anticyclone des Açores se reconstitue. On le voit à gauche de l’image 2 avec ses 1030 hectopascals. Il semble se positionner de manière à faire écran aux perturbations atlantiques. La température de cet après-midi est déjà bien en hausse sur l’ouest de la France.


Mét3-août.jpgYvette devrait donc céder la place, pour autant que l’autre anticyclone européen, celui de Russie, ne lui barre pas la route. Wait and see.


Les images sont extraites du site Infoclimat.fr.

 

 

Bon, voici de quoi se réchauffer un peu:L ibertango, d'Astor Piazzola

 

 

16:48 Publié dans Météo | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : pluie, froid, yvette, dépression, anticyclone, açores, russie | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

La météo est ce qu'elle est.
A propos du tango : c'est beau à voir. Encore une preuve que la femme est l'objet de l'homme. Et elle doit faire tout le travail, alors que trois mecs se partagent la tache.

Écrit par : benpal | 16 août 2010

benpal, mdr!

Oui j'aime aussi cette chorégraphie, et la musique de Piazzola, un régal bien à mon goût.

Sur la dame et les trois mecs, il vaut mieux que je n'en rajoute pas... Enfin si, un peu: ils sont sympas ces hommes: chaque fois qu'elle risque de tomber ils la soutiennent. Faut dire, quand on voit son jeu de jambes, que la danse de St-Guy est une vilaine maladie très casse-gueule.

Écrit par : hommelibre | 16 août 2010

Les commentaires sont fermés.