13 août 2010

Congélateur mode d'emploi

Au cas, très improbable, où mon billet serait traduit en anglais et imprimé dans le New York Times, je précise d’emblée qu’il s’agit d’humour violet (pas noir, c'est tandancieux). Je pourrais dire «humour de couleur», mais c’est aussi tandancieux. Imaginez qu’en parlant d’un noir - pardon, d’un violet, on dise: «Un homme de couleur», et que l’on nous demande: «De quelle couleur?» Si vous répondez: «De couleur violette» l’homme sera introuvable, puisqu’en réalité vous parlez d’un homme à la peau couleur café, brune, voire brune foncée. Et un homme introuvable ça n'a pas d'existence. Terrible ça.


congèle3-dialo1.jpgC’est compliqué la peur du racisme. C'est vrai que le schtroumpf noir est méchant. Mais Gargamel aussi, et il est blanc. On devrait donc interdire de boire un p’tit blanc. Le lait sera mis à l’index - surtout le lait des vaches blanches, noires et blanches, et des noires - enfin, des Milka. Des violettes. On va aussi interdire les zèbres, le Chevalier blanc, Michael Jackson - ah non, ça plus besoin. Et j’entends déjà les scènes de ménage:

- Chérie, passe-moi mon T-shirt s’il te plaît.

- Lequel?

- Celui de couleur.

- De quelle couleur?

- Heu… violette.

- Mais chéri tu n’as pas de T-shirt violet!

- Au fait chérie, on nous livre le nouveau réfrigérateur avec congélateur.

- Qui le livre?

- Un homme de couleur.

- De quelle couleur?

- Le réfrigérateur?

- Non l’homme.

- Violette.

- Tu te moques de moi?!

Bref, compliqué. Mais le racisme n'a rien à voir dans ce billet qui d'ailleurs n'est pas drôle mais instructif. A lire comme un mode d'emploi. Sauf par les âmes sensibles qui pourraient être choquées de ce qui suit et que j'invite à tourner la page. Le rayon layette est plus distrayant. J’en viens à mon sujet en plein dans l'actu.

Que peut penser aujourd'hui un jeune couple qui achète un congélateur? Prévoient-ils toutes les applications possibles? C'est un objet dont la presse et la télé parlent beaucoup. J'imagine que, malgré eux, les tourtereaux ont des images qui viennent.
congèle1.jpg
Car c’est fou ce que l’on peut faire avec un congélateur. On peut garder les aliments au froid, ce qui évite à votre roastbeef de marcher tout seul sur la table. On peut y refroidir du rhum, qui sera servi glacé à l’heure de l’apéro. On peut bien sûr y entreposer de la glace à la vanille, au chocolat et à la pistache. Sauf si vous aimez la glace liquide et tiède.

Un grand congélateur, genre coffre au trésor, peut aussi servir de siège d’appoint quand il y a beaucoup d’invités. On y mettra ceux et celles qui ont le feu au derrière, parce que montrer sa libido en plein repas familial du dimanche devant les petites-nièces ça le fait pas.

En cas de canicule, le congèle, c’est génial. La chaleur c’est terrible pour les enfants, surtout les nouveaux-nés, qui se déshydratent aussi vite qu’un moustique dans la flamme d’une bougie. Un séjour prolongé au congélateur préservera les nourrissons de devenir aussi secs qu’une momie. Ça marche très bien, si, si.

On peut aussi y entreposer son concubin. Très pratique pour calmer ses douleurs. Le froid coupe l’inflammation, c’est connu. Imaginez que vous l’ayez bourré de coups de poings et qu’il s’écroule, le visage tout rouge et qu’il ne respire plus. Hop, au congèle. Il n’a plus mal. C'est pas beau l'amour? Et pour assurer la convalescence, vous pouvez l’y laisser 21 mois. Comment? Si ça se fait? Bien sûr! A Lyon.


Ah, le congélateur! L’objet idéal à la maison, celui qui garde en bon état la viande, les bébés et le concubin.


D’accord cela prend de la place. Mais reconnaissez-le: c’est vite rentabilisé, au vu de ses multiples usages et de la place gagnée sur le berceau ou dans votre lit nuptial. Et puis on peut le mettre dans la buanderie.

Mais attention! Lors du repas de Noël, ne servez pas une cuisse de nouveau-né ou une tranche de fesse d’adulte: il y a toujours des râleurs qui trouveraient à y redire, que ce n’est pas la tradition, qu’il manque du beurre fondu, bref, des râleurs quoi.

 

07:45 Publié dans Humour | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : humour noir, congélateur, bébés, schtroumpf, racisme, états-unis, new york, michael jackson, lyon, concubin | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

Excellent ! J'men vais me mettre au frais ... et faire taire mon râle ;o))

'nuit Hommelibre !

Écrit par : Loredana | 12 août 2010

Excellent c’est vrai ! Vous m’avez épaté par le coté super mordant… Je n’ai pas résisté au coup du bébé qui se déshydrate aussi vite qu’un moustique dans la flamme d’une bougie (c’est presque une métaphore Barbienne) et le roastbeef qui vadrouille sans contrôle sur la table ; ) On est TOUS passés par là un jour ou l’autre ! Quant à l’article de la Tribune…dramatique mais super gothique !
Vous alors, vous êtes en forme ! ; )

Écrit par : Barbie Forever | 13 août 2010

@ hommelibre:


Effectivement, le congélateur, c'est très pratique. Et ils en font de toutes les tailles; pour les enfants, pour les ados, pour les adultes, et même pour les nains.... je voulais dire les personnes de petite taille!


Mais c'est décidément bien trop encombrant... C'est pouquoi je lui préfère le sac en toile; on peut le mettre dans sa poche, en faire un chapeau (attention! Je n'ai pas dit une cagoule!), ou l'utiliser pour les grandes occasions:

http://www.dailymotion.com/video/xefcij_monty-python-s-flying-circus-undert_fun


Un de mes sketchs préférés (encore?!)...



=:oB

PS: J'ai un petit quelque chose pour vous, mais pas moyen de le déposer discrètement (de nuit) dans votre boîte aux lettres... C'est pire que Fort Knox!! Les lingots d'or en moins! Ou bien?!... Mais j'y arriverais un jour... Où ai-je bien pu mettre ce fichu bâton de dynamite?!? ;o)

Écrit par : L'avis de Brian | 13 août 2010

@ Loredana: Quel est ce râle qui sort du congélateur... pffff, pas pu dormir de la nuit... ):o)))! Mais c'est vrai, vous semblez fraîche ce matin. (Hum... vais me faire taper sur la tête!)- (`⁔´)

Meuh non, vous avez la pêche tous les jours!


@ Barbie: Ah, Barbie! Je savais que nous avions des affinités, et pas que les métaphores à mon avis. Mais bon... dans une autre vie, peut-être... (~‿•).

Blague à part, merci pour votre appréciation. Je ne pensais pas que ce billet ferait mouche. C'est pas mal parfois d'être un peu corrosif.

C'est toujours un plaisir de vous lire. Bonne journée!


@ L'Avis de Brian: En effet le sac est pliable. Il faudrait inventer un sac réfrigérant! Oui, quoi, si vous voulez gardez votre concubine près de vous faut moins 18 degrés.

Je vois que vous préférez beaucoup de Pythons! Yo-

Pour Fort Knox, la boîte n'est pas dans l'allée mais à côté sur l'extérieur. Raaaahhhhhhh....

Bonne journée!

Écrit par : hommelibre | 13 août 2010

pas un journal qui parle de décés suite à la violence conjugale c'en est bien pourtant.

http://www.metrofrance.com/fr/article/afp/2010/08/11/xK2KfcN1fqYg5YfvVbEQtw/index.xml

"M. Desert n'a pas exclu qu'il puisse s'agir d'un cas d'homme battu. "Ca arrive, même si c'est plus rare que les femmes battues".

Ah parce que ça serait quoi si ce n'était pas un homme battu.

alors que la mort de marie trintignant elle, est devenue l'emblême des femmes battues, alors qu'ils ne formaient pas un couple que c'était leur premiére dispute violente.
que l'attitude de marie était loin d'être de la passivité durant cette dispute.

http://hebdo.nouvelobs.com/hebdo/parution/p2031/articles/a218615.html


"«Elle était très exigeante, au travail comme en amour, dit sa meilleure amie Zoé. Ses hommes, elle ne les trompait pas, mais quand elle sentait les choses s’émousser, elle les laissait. Sans brutalité, avec beaucoup de respect et de tolérance.»

résultat

"Reste qu’entrer dans la vie de Marie n’est pas chose simple. Car elle a un passé, qui ne ressemble pas exactement à un long fleuve tranquille. Quatre enfants, de quatre pères. Marie pourrait être une publicité pour la famille recomposée. C’est sans doute cela qui la rendait si attachante, cette volonté de tout être, tout vivre, sans rien sacrifier: mère, fille, amante, amie, actrice. Mère de famille mais femme libre de son coeur, "

trés moderne finalement, égoiste narcissique je crois.

http://lci.tf1.fr/france/2004-02/version-bertrand-cantat-4858906.html

"Puis vient le moment de la dispute. La question du texto revient dans la discussion. "J'ai posé la question avec insistance, dit Bertrand Cantat. Elle n'a rien expliqué, puis s'est mise à me parler en me disant : 'Vas chez ta femme'. Elle est devenue complètement hystérique". Voilà in extenso les mots du chanteur rapportés par Le Parisien. "Je ne reconnaissais plus Marie, je ne l'avais jamais vue comme cela. Elle criait. Elle hurlait, elle insultait Kristina (la femme du chanteur, NDLR). Elle ne se contrôlait plus. (...) "

en réalité c'était une enfant gatée qui ne supportait pas la moindre contrariété. immature, estimant qu'elle n'avait de compte à tendre à personne.
quand son coup de foudre est fini elle jette l'homme et ces hommes de cinéma modernes acceptent ne contrarie pas s'applaventrissent et deviennent de bons amis, malheureusement bertrand Cantat lui ne fonctionne pas comme ces gentils hommes du cinéma, disant amen à tous les caprices de cet enfant gatée surprotégée, vivant dans son cocon.

Écrit par : leclercq | 13 août 2010

@ hommelibre:


La petite souris est passée...! ;o)


Enfin, dans ce cas précis, il faudrait plutôt parler de taupe à moitié aveugle... J'avais bien aperçu du coin de l'oeil une boîte aux lettres un peu en retrait, mais je n'y avais pas prêté plus d'attention que ça. Il faut dire que la nuit, toutes les boîtes aux lettres sont grises...


Bonne fin de soirée.


=:oB

Écrit par : L'avis de Brian | 13 août 2010

Les commentaires sont fermés.