23 juillet 2010

R136a1: chaud, chaud!

Dire que l’on se plaint de la canicule. Jamais contents les humains. Ou alors de moins en moins adaptés à leur environnement. Pourtant, avec un soleil stable et plutôt régulier il n’y a pas trop à se plaindre. Parce que cela pourrait être tellement pire!… Imaginons.


étoile2-R136a1-1-scientistsfi.jpgImaginons une étoile de 100 millions de kilomètres de diamètre. Pour comparaison la Terre se trouve à 150 millions de km du soleil. Cette étoile arriverait environ à la hauteur de Vénus. La porte à côté.

Imaginons que cette étoile soit très chaude: elle rayonne 10 millions de fois plus que le soleil. Nos yeux n’en supporteraient pas la lumière. Et sa surface serait à 40‘000º C. Ça commence à sentir le roussi. Les humains ressembleraient à des merguez trop cuites! Raté le couscous.

Imaginons qu’à sa formation il y a un million d’années cette étoile pesait 320 masses solaires, qu’elle a déjà perdu 20% de cette masse, et que dans moins d’un autre million d’années elle va faire pschittt!… ou boum, enfin quoi finir en une magnifique supernova. Et oui, les étoiles géantes ont la vie très courte. Par comparaison, notre bien sage soleil compte déjà plus de quatre milliards d’années.
Etoile-R-136-A-6.jpg
Et bien cette étoile existe.  C’est R136a1. Connue de longue date, ses dimensions viennent d’être observées finement avec le VLT (Very Large Telescope) au Chili, conjointement avec Hubble. Et l’on a compris que l’on était devant un monstre, la plus grosse étoile connue à ce jour dans l’univers. Et qui plus est, assez proche de nous: dans la galaxie du Grand Nuage de Magellan, à seulement 165‘000 années lumière.

Rendons hommage au passage à Hubble, encore lui, qui décidément aura participé à presque toutes les grandes découvertes de ces 20 dernières années.

Dans 4 ans, il sera remplacé par le James Webb Space Telescope. Et en 2018, le E-ELT (Extremly European Large Telescope) au miroir de 42 mètres (!) complètera le VLT, dans la même région du Chili. La moisson de découvertes promet d’être belle.

Encore un mot sur les étoiles géantes. A quoi servent-elles si leur durée de vie est si courte? Elles produisent et relâchent dans l’espace de grandes quantités de métaux lourds, qui un jour composeront peut-être des planètes et, partant, permettront la synthèse de molécules vivantes.



 

(Images: ESO)

14:28 Publié dans Univers | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : ciel, espace, étoile, univers, galaxie, supernova, vlt, hubble | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

Attention à ne pas confondre (je ne dis pas que vous le faites !) entre 'étoile la plus massive' et 'étoile la plus grande'. Il me semble que l'étoile la plus grande (en extension tridimensionnelle, et non en masse donc) est VY Canis Majoris, regardez l'article, ses dimensions sont...inimaginables ! http://en.wikipedia.org/wiki/VY_Canis_Majoris

Écrit par : Courant alternatif | 27 juillet 2010

Courant alternatif, merci de le préciser. En effet taille et masse sont deux choses différentes. Et CY CMa est bien la plus "grosse" en taille, alors que R136a+ est la plus "grosse" en masse.

Écrit par : hommelibre | 27 juillet 2010

Les commentaires sont fermés.