20 juillet 2010

Violence en France: à qui la faute

Les violences graves de ces derniers jours font poser beaucoup de questions. Nombreux sont les français qui ne comprennent pas. Tel celui qui, au téléjournal, disait en substance: «On ne comprend pas, mais ce n’est pas ainsi que l’on va les accepter mieux».


feuvoiture.jpgLe résultat risque bien d’être une crispation de plus en plus grande des français de souche. Car on assiste à un total déni de l’Etat et de la société française. Qu’il y ait des causes à la violence telles que la pauvreté, le chômage, soit. Mais tous les chômeurs deviennent-ils des délinquants? Non. Cela n’explique donc pas tout, et la sociologie ne saurait excuser le crime.

Le braquage d’un casino, au risque de déclencher une fusillade, ce n’est pas anodin. Cela suppose un sang-froid, une détermination, une préparation, qui sont le fait des caïds. Pas des petits trafiquants. Il y a donc un choix très clair d’une vie hors-la-loi, avec un maximum de risque pour soi et pour la société. Y compris le risque de blesser, de tuer ou d’être tué. Aucune société ne peut admettre le crime ou être complaisant avec les criminels, parce qu'en cas contraire les bases de la confiance s'écroulent.

Pour l’autre jeune il aurait foncé sur la police, par peur, parce qu’il roulait sans permis et que peut-être il avait bu, selon son père.

Aucun parent ne peut accepter la mort de son enfant. C’est une douleur insupportable. Mais comment en arriver à rendre le monde et la société responsables du fait que son enfant commette des délits? La police s’est dite menacée dans les deux cas. Les parents refusent cette interprétation. A partir de là, aucune enquête ne saura apaiser les blessures et la haine.

Ce qui est signifiant dans ces deux drames c’est la réaction communautariste. Réaction qui nie l’Etat de droit, et qui fait sa propre loi de clan, jusqu’à tirer à balles réelles sur les policiers, à brûler les voitures de petites gens qui vivent dans des quartiers sensibles, à soutenir les auteurs de délits et à en faire des héros, à attaquer un poste de police avec des haches et brûler des bâtiments publics. Ce ne sont plus des légitimes révoltes: ce sont des entreprises criminelles.
Saint-aignan.jpg
A force d’avoir laissé le langage sécuritaire à Le Pen, la France se retrouve avec une situation grave sur les bras. Une situation où peut-être des mafias, des camorras s’installent dans le pays. Va-t-on dire que la mafia est excusable à cause de la pauvreté de certaine régions? Elle est peut-être explicable en partie, mais pas excusable. On peut dire, comme Manuel Valls et Benoit Hamon, que c’est l’échec de Sarkozy. Certes son gouvernement ne semble pas avoir assez fait pour modifier cette situation. Mais c’est de la démagogie de la lui imputer. Tout cela n’est pas nouveau. Et les carences sont loin d’être simplement celles de l’Etat, qui n’est pas là pour tout faire et remplacer les parents.

Le déficit d’éducation est une cause première. Le respect des autres et de soi-même et la responsabilité de ses propres actes commence par l’éducation. Pour les immigrés ou enfants d’immigrés, le respect est aussi celui du pays qui nous accueille. Le respect c’est mutuel. Accuser le pays, ou la police, c’est faire un peu vite l’économie des personnes qui commettent des délits.  Cela vaut aussi pour les natifs du pays depuis plusieurs générations, les "souchiens": le crime est une négation des valeurs qui font tenir la société. Braquer un casino c’est un crime. Conduire sans permis est un délit grave. Si un «souchien» comme les appelle ouvertement Houria Bouteldja, qui n’hésite pas à rajouter de l’huile sur le feu et à encourager au crime, si donc un sous-chien braquait une boîte en Algérie ou au Maroc, il subirait le même sort que le jeune de Grenoble. Et si un fils ou une fille d'immigré allait commettre des braquages en Algérie, il risquerait de lui arriver la même chose.  Sur la criminalité, il n’y a pas une loi au sud de la Méditerranée et une autre loi au nord, de même qu'il n'y a pas une loi à Marseille et une loi à Quimper, une loi pour les hommes et une loi pour les femmes, etc.

Autre question: fallait-il supprimer la police de proximité? Quelle était son réel impact sur la criminalité, l’économie du trafic, le passage à la grande criminalité, la résorption des zones de non-droit? Elle n’a certainement pas empêché celles-ci de perdurer.

Il y a dans tout cela comme un peur de sanctionner, voire une culpabilité à l’égard de l’immigration récente, et un certain laisser faire imputable à la gauche autant qu’à la droite.

Si parler de sécurité est l’apanage de la droite, la gauche a largement fait le lit de celle-ci. Comment peut-on vivre en paix dans un pays où l’on n’ose plus aller dans certains quartiers, où sa voiture payée à crédit peut être brûlée même sans raison, où les délinquants n’hésitent pas à tuer pour voler, où les réflexes claniques aboutissent à des meurtres brutaux comme pour le tabassage sur l’autoroute? L’insécurité est certes loin d’être généralisée, et je ne partage pas la peur sur laquelle surfe la droite à ce sujet. L’effet grossissant des infos fait voir le crime partout, ce qui est loin d’être la cas. N’empêche que le malaise est aujourd’hui réel.

On reproche à la politique de Sarkozy le tout-répressif. Mais entre le tout-répressif actuel, qui a quand même une part de légitimité de par la loi de la société, et le rien-répressif, il y a un monde.

Alors Valls et Hamon ont beau jeu d’incriminer Sarkozy sur la cause de ces violences: mais la non-violence d’une société est un bien collectif. C’est un mauvais procès que d’en faire une ligne de démarcation gauche-droite. Toutes les forces politiques devraient soutenir la sécurité des citoyens, le droit de rentrer chez soi le soir l'esprit tranquille, prendre le métro sans crainte, ne pas avoir ses enfants rackettés. C'est le minimum, non?

14:23 Publié dans société | Lien permanent | Commentaires (26) | Tags : france, violence, grenoble, saint-aignan, braquage, villeneuve | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

il y a quelque chose qui m'interpelle tout à coup HL. Pourquoi faire des billets sur la violence en France, ce n'est pas le premier, lorsqu'en Suisse, à Genève même où nous vivons il y aurait aussi matière à en discuter. Certains quartiers sont gangrénés par les traffics en tout genre et les braquages sont aussi fréquents, les incivilités aussi....bon ben les voitures brûlées...elles arrivent juste une question de temps. Les frustrations dans ce pays plein d'argent sont énormes, la paupérisation des habitants ne cesse de croître, la politique sociale en est à la préhistoire contrairement à la France...alors cette France vous passionne t-elle à ce point que vous en oubliez les dérives bien réelles du pays dans lequel vous vivez

Écrit par : vali | 20 juillet 2010

Vali, vous avez raison de souligner ceci car en effet je m'intéresse plus à la violence en France. Il me semble qu'elle a pris des dimensions extrêmes, où les scènes de guérilla urbaines que l'on voit se banaliser montrent un état de rupture sociale grave.

D'une part je n'ai pas le sentiment qu'on en est à ce point ici. Ce n'est pas forcément un bon argument car les choses peuvent empirer. Mais j'ai le sentiment que la Suisse dispose d'un meilleur ciment social que la France. D'autre part il y a déjà eu des billets faits par d'autres blogueurs sur la violence dans nos régions.

Mais je vais y réfléchir. Car si l'on cherche plus des causes, il n'y a pas de petite ou grande violence. Merci de me le faire remarquer.

Écrit par : hommelibre | 20 juillet 2010

Vous écrivez : "Si un «souchien» comme les appelle ouvertement Houria Bouteldja, qui n’hésite pas à rajouter de l’huile sur le feu et à encourager au crime, si donc un sous-chien braquait une boîte en Algérie ou au Maroc, il subirait le même sort que le jeune de Grenoble."

Je pense que Houria Bouteldja emploie le terme de "sous-chien" ; vous devriez donc écrire "si donc un souchien ... " ou "si donc un "sous-chien" selon le terme de Houria Bouteldja"

bravo pour vos articles

Écrit par : rico | 20 juillet 2010

excellent billet

"Aucun parent ne peut accepter la mort de son enfant. C’est une douleur insupportable. Mais comment en arriver à rendre le monde et la société responsables du fait que son enfant commette des délits? La police s’est dite menacée dans les deux cas. Les parents refusent cette interprétation. A partir de là, aucune enquête ne saura apaiser les blessures et la haine."

ces parents appartiennent à des communautées qui refusent de s'intégrer, notre pays ne fait rien pour inculper un vrai respect à ces gens là.

les hommes et surtout les femmes de ces communautées défendent leurs enfants voyous becs et ongles, comme une poule défends ses petits.

notre pays a une culture maternante avec des valeurs féminines.
d'excuse de tolérance preuve les écrits de deux posteuses. sur le post

je parle de minette94 et de Kalisand ceux de minette onts été censuré et c'est dommage ça nuit à la compréhension des billets, son entêtement a du énervé les censeurs, elle ne tenait aucun cas des réponses qui lui était faite une vrai bourrique butée, pourtant son premier post était identique à celui de kalisand pour autant que je m'en souvienne.

" kalisand le 19/07 à 20h10
Non on ne mérite pas la mort parce qu'on roule sans permis et bourré... sinon ce serait l'hécatombe en France et vous en connaissez autant que moi dans nos milieux "bourgeois" même d'honnêtes travailleurs... Alors arrêtez la morale 'hadeubal' . On a toujours tendance à se poser comme victime jamais comme coupable. Et si votre fils ou votre père roulait un soir suffisamment éméché pour faire une connerie au mieux passer un barrage, au pire tuer quelqu'un sur la route, réagiriez vous pareil ?
Il faut savoir balayer devant sa porte...
Après les réactions extrêmes sont des deux côtés : les vôtres ici par vos mots souvent puants, celles des gens du voyage concernés quand elles se vengent bêtement. "

et je m'étonne même de ne pas avoir été censuré !!!!

" frankie111 le 19/07 à 21h02
@ minette 94

ah oui la tolérance, c'est des gens comme toi avec leur belle tolérance qui fait que la société est ce quelle est aujourd'hui.
que des voyous forçent des barrages de police, tu parle comme une mére qui excuse les bêtises de son fils, qui le soutient quoi qu'il fasse, et c'est ce que fait actuellement notre société maternante qui repose sur des valeurs féminines, elles soutient les voyous leur trouve des excuses, est incapable de soutenir les forces de l'ordre, mon post risque encore d'être censuré mais j'ai l'habitude, la sois-disants charte, plutôt, la dictature douce plus insidieuse, la dictature de la bien-pensance !!!!!

» Répondre à frankie111Alerter les modérateurs | Rejeter


uluberlu le 19/07 à 21h07
+1 avant la censure

Alerter les modérateurs | Rejeter
mighticalman le 19/07 à 21h52
+1
La famille a le droit de pleurer son disparu...

Mais il est ignoble vu les circonstance qu'ils incriminent les gendarmes dont les vies ont été mises en dangers parceque leur enfant et mari a cumulé plusieurs infractions.

Alerter les modérateurs | Rejeter
moralva à 08h45
+ 100 !!!

il est vrai que ninette à fait l'unanimité contre elle.

"heleco le 19/07 à 21h27
@minette 94
vous ètes insultante envers ceux qui ont perdu leurs enfants dans de tel drame ce qui est mon cas,,,,,,,,,, mon frère à été tué par deux chauffards ivre en 1989 ils n'ont pas put l'évité tellement ils roulaient vite ,,,,,,,,,,,,ils ont continués leur route pendant que mon frère agonisait dans le fossé ,,,,,,,,,,la peur du gendarme sans doute ,,,,,,,, ,ce jour là ce n'est pas que la vie de mon frère qu'ils ont prit ma mère en ai morte de chagrin 2 ans après et depuis nous n'avons plus été les mèmes il nous manque quelque chose ,et aujourd'hui j'ai des filles je peux vous dire que lorsque je ne les vois pas rentrer j'ai peur ,,,,,, peur de voir les gendarmes devant mon portail m'annoncer une très mauvaise nouvelle alors pitié réfléchissez avant de dire ce que vous dites aux posteurs merci "

"heleco le 19/07 à 21h49
@minette
relisez vos commentaires,,,,,,,,,,,,,,que vous sortiez d'une bonne famille je n'ai rien dis dans ce domaine ,,,,,,,,,,,quand vous dites que les gens n'ont plus d'humanité vous parlez de qui ?,,,,,,,,,,,quand vous dites et si c'était votre fils ,,,,,,,,,, ,mais quand c'est votre fils qui se fait tuer par des irresponsables qui boivent et conduise sans permis donc sans assurance juste pour s'amuser ,moi je dis non ,et ce gendarme est que cela serait plus logique s'il était mort écrasé sous les roues de ce chauffard ,j'ai deux enfants adulte une l'age de cet homme son permis elle la passé et payé à une assurance et ne boit pas avant de conduire alors l'humanité elle est ou ,elle est là ou les gens sont respectueux de la vie des autres et cet homme si il avait tué un père de famille une mère un enfant que diriez vous qu'on manque d'humanité dure à avaler et à comprendre

» Répondre à helecoAlerter les modérateurs | Rejeter


avissurtout le 19/07 à 22h14
minette94
ou tu es bete comme tes pieds ou tu es conne comme un oeuf!! te rends tu compte de ce que tu écris? "

"heleco le 19/07 à 22h28
@minette
vous n'en avez pas marre de vous ridiculisez vous qui sortez d'une bonne famille en tout cas on ne vous à pas appris les bonnes manières tous les posteurs vous reprenne et vous continuez à dire des conneries ,,,pour votre gouverne je ne suis pas flic j'en suis loin mais il est clair que vous non plus vous seriez plutot en face pour casser du flic pauvre petite chose sans cervelle , vous n'avez aucun respect c'est inimaginable un conseil n'ayez jamais d'enfants sinon leur avenir est déja tracé malheureusement c'est à dire au cas ou vous n'auriez pas compris du mauvais coté "

"heleco le 19/07 à 22h32
@minette94
allez vous coucher ,,,,,,,,,,,,,quand on devient agressif et insultant c'est qu'on ne trouve rien d'autre à dire ,,,,,,,,,,,ça démontre bien d'ou vous sortez vous et votre bonne famille "

" sakura le 19/07 à 22h51
minette94 à 22h15
@frankie
Mon post risque d'être encore plus censuré que le votre quand je vais vous dire que vos flics sortent des cités , cet à dire la pégre , et que ce sont eux qui maintenant nous gouvernent, et d'ailleurs ils en rigolent bien !

a titre d'info, la plupart des flics comme vous dites ne viennent pas des cites mais de province.. Quand a ceux qui viennent des cites, ils ne viennent pas de la pègre mais de famille qui ont tout fait pour que ceux ci s'en sortent si je puis dire ..!! "

"le votre quand je vais vous dire que vos flics sortent des cités , cet à dire la pégre , et que ce sont eux qui maintenant nous gouvernent, et d'ailleurs ils en rigolent bien ! " cette phrase est de minette94

http://www.lepost.fr/article/2010/07/19/2157312_loir-et-cher-le-pere-du-jeune-homme-tue-il-est-comprehensible-qu-il-ait-eu-peur-il-n-avait-pas-de-permis-de-conduire_3.html#reactions

"Mais entre le tout-répressif actuel"

franchement je ne vois pas du tout répressif actuellement, il n'y en a que dans les propos des élus pas sur le terrain.

Écrit par : leclercq | 20 juillet 2010

@ rico: je partage votre point de vue mais elle ne l'a pas fait par écrit, je lui laisse donc le bénéfice du doute...(hum...) en sachant que l'adjectif "souchien" n'existe pas dans la langue française. Le terme juste est: "de souche".

Écrit par : hommelibre | 20 juillet 2010

Bien sûr HL je vous rejoins...on n'en est pas encore là en Suisse mais cela vient.....tiens un braquage en début d'a-midi aujourd'hui Poste Pt-Lancy!!!!

Écrit par : vali | 20 juillet 2010

«On ne comprend pas, mais ce n’est pas ainsi que l’on va les accepter mieux».
Cette phrase chragée de condescendance et de dédain, résume tout à elle seule

Écrit par : JCK | 20 juillet 2010

Leclerq et ses explications à 2balles et son envie de revenir au 18ème siècle... pitoyable...

Merci pour ce billet qui remet encore une fois en question sur le tapis de savoir jusqu'où nos valeurs sont compatibles avec certaines personnes qui viennent immigrer chez nous (c'est pareil en France mais à une autre échelle)

Parenthèse en lien indirect... l'autre jour j'étais à Aquaparc... en entrant dans la partie des bains je lis "Tenue de bain obligatoire" je me marre en me demandant qui voudrait aller à la piscine autrement qu'en maillot!! Et là... je vois une femme à 2m de moi qui suis en mini-bikini, qui mouille les pieds dans l'eau... en burka... j'ai voté contre l'initiative des minarets que je trouve ridicule sur le fond et sur la forme... mais quand je me retrouve confrontée à ce genre de situation je me demande jusqu'à quel point nous devons fermer les yeux sur le fait que certaines personnes ne veulent pas du tout s'intégrer...

Tout ça pour dire que le chemin est encore long... malheureusement... avant d'arriver à une compréhension et un respect entre les peuples... car je pense que le problème vient essentiellement de là...
Des bisous.

Écrit par : Boo | 20 juillet 2010

@ Boo

"Leclerq et ses explications à 2balles et son envie de revenir au 18ème siècle... pitoyable..."

mais bien sur

la société fonctionne comme minette94, à trouver des excuses à des actes de bandits, la société est maternante, et ne fait rien pour que ces gens la là respecte.

et toi pauvre boo toujours aussi conne c'est pas peut-dire !!!!
ceux qui onts répondu à minette94, ne parlait pas du tout d'un retour au 18 iéme siécle, mais de rescpect de vrai tolérance, voilà où on en est d'être tolérants avec des voyous de bien les materner, eux n'en onts aucune de tolérance, brulent des voitures des boulangeries des mairies, et les gendarmes n'onts même pas le droit d'intervenir pour protéger les biens des citoyens,
mais alors Ah quoi servent-ils ?

Écrit par : leclercq | 20 juillet 2010

C'est marrant je remarque qu'à part moi personne ne répond plus aux monologues de ce pauvre illuminé de leclerq.... je crois que je vais faire pareil et vous laisser avec la tête dans votre merde pleine de haine :)

Écrit par : Boo | 20 juillet 2010

@ Boo

"C'est marrant je remarque qu'à part moi personne ne répond plus aux monologues de ce pauvre illuminé de leclerq.... "

et alors pauvre conne, qu'est-ce que je m'en fous, le probléme c'est que je n'ai aucune haine, juste lucide, alors toi qui est si maligne, donne un argument concret par rapport à la haine, au retour au 18 iéme siécle. rien ne justifie tes insultes, mais tu n'est capable que de ça, tu vois minette94 n'a insulté personne mais son esprit butée comme toi, a fait que ses posts onts été supprimés, les posteurs comme moi en onts eu marre de sa tolérance a deux balle , marre de sa manie de trouver des excuses aux voyous, marre de sa manie de vouloir toujours avoir raison sans arguments comme toi.
c'est la même merde que toi, la même conne, les insultes en moins.
mais me réponds plus, ça sera pas une grosse perde, tes réponses sonts insultantes sans intérets, sans arguments, exagérant tout le temps, ne comprenant rien à rien, une grosse merde quoi, t'est juste un mauvais perroquet du féminisme.

Écrit par : leclercq | 20 juillet 2010

Ouhlala... les mots et noms d'oiseau commencent à dépasser mon seuil de tolérance. Please...

Peut-on essayer de s'en tenir à: les idées sont attaquables, pas les gens?

Écrit par : hommelibre | 20 juillet 2010

Juste de passage hommelibre pour vous souhaiter une excellente nuit plus "parfumée" car là le Karcher s'impose....quand on vous laisse des bisous d'un goût aux relents fétides!

Écrit par : Patoucha | 21 juillet 2010

Ahahahahahhahahah :) je suis fan de ce site!
Patoucha impayable! :)

Elle devait pas arrêter de poster ici celle-là? Ahahahhahaaha ;)

Écrit par : Boo | 21 juillet 2010

@ hommelibre:


Votre posture est certes noble, mais il ne faut pas non plus oublier de relativiser, un peu...

Ces quelques de caractères ne sont qu'une suite d'innombrables 0100110111011..., perdus parmi des milliards de milliards d'autres 0 et 1...

Boo semble l'avoir compris, bien qu'elle soit partie prenante dans cet échange pour le moins fleuri...


En même temps, pour ce que j'en dis...



=:oB

Écrit par : L'avis de Brian | 21 juillet 2010

Oui Brian, tout ceci n'est que virtuel, mais bon, ils savent que de temps en temps je rappelle les règles de bienséance...

Au fait êtes-vous certain que c'est bien 0100110111011? Ne serait-ce pas plutôt 0010110111011? Ou 0101010111011?

Tiens, il y a une idée là: pour envoyer une bordée de douceurs poivrées à qqn, on lui envoie une série de chiffre 0 et 1. A creuser!

Écrit par : hommelibre | 21 juillet 2010

Ou toute la liste des nombres premiers ou toutes les décimales du nombre Pi...

Écrit par : Rabbit | 21 juillet 2010

Ou l'énoncé d'un problème de baignoire qui fuit...

Toute la liste des nombres premiers: là c'est qu'on est très, très fâché...

Écrit par : hommelibre | 21 juillet 2010

@ Boo

"Parenthèse en lien indirect... l'autre jour j'étais à Aquaparc... en entrant dans la partie des bains je lis "Tenue de bain obligatoire" je me marre en me demandant qui voudrait aller à la piscine autrement qu'en maillot!! Et là... je vois une femme à 2m de moi qui suis en mini-bikini, qui mouille les pieds dans l'eau... en burka... j'ai voté contre l'initiative des minarets que je trouve ridicule sur le fond et sur la forme... mais quand je me retrouve confrontée à ce genre de situation je me demande jusqu'à quel point nous devons fermer les yeux sur le fait que certaines personnes ne veulent pas du tout s'intégrer..."

remarque intéressante, mais il faut reconnaitre qu'en france et en Italie nous sommes en avance dans ce domaine, elle onts exigé et obtenu que des heures leur soient réservées à la piscine municipale.

http://www.maire-info.com/article.asp?param=3234&PARAM2=PLUS

http://www.bivouac-id.com/2009/05/03/a-bergame-en-italie-la-piscine-sera-reservee-aux-musulmanes-une-heure-par-semaine/

ça s'appelerai pas baisser sonfroc des fois.

Écrit par : leclercq | 21 juillet 2010

erreur de ma part j'ai oublié l'Angleterre

http://www.uam93.com/news/grande-bretagne-les-nageuses-sont-invitees-a-porter-des-burkinis.html

Écrit par : leclercq | 21 juillet 2010

@ L'avis de Brian

"bien qu'elle soit partie prenante dans cet échange pour le moins fleuri..."

non plus initiatrice .

"Leclerq et ses explications à 2balles et son envie de revenir au 18ème siècle... pitoyable..."

@ Vali

" Les frustrations dans ce pays plein d'argent sont énormes, la paupérisation des habitants ne cesse de croître"

je ne suis pas d'accord que la paupérisation et les frustrations soient la cause
de la violence. même en suisse.

http://www.communautarisme.net/Violences-dans-les-banlieues-regarder-la-realite-en-face_a646.html

Écrit par : leclercq | 21 juillet 2010

@Leclercq

Tu as raison on ne peut attriber la violence uniquement aux frustrations et à la paupérisation c'est certain, il y a bien entendu comme tu le soulignes souvent et je suis d'accord avec toi le modèle parental qui part en sucette bien souvent! mais tout de même, de grosses frustrations peuvent hélas amené parfois à des actes irraisonnés et puis en fait disons que mon idée était de souligner auprès de HL que "l'exemple" français arrivait aussi gentillement en Suisse et que cette Suisse d'aujourd'hui même si encore très secure se péjore énormément en matière de sécurité depuis quelques années.

Écrit par : vali | 22 juillet 2010

@ Vali

merci de cette réponse sincére et honnête, pleine de bon sens.
en apparté, une lettre que m'a envoyé un amis prof de gym ce matin.

Lettre ouverte en réponse au Président du MRAP (très bien tournée; elle fait bien plaisir à lire !)
Monsieur,
Vous avez organisé récemment, en tant que président du MRAP, un colloque à l'Assemblée nationale intitulé "Du racisme anti-arabe à l'islamophobie". Vous y avez dénoncé, en France, « les mosquées souillées, les discriminations à l'emploi et au logement, les appels au meurtre, les violences et agressions à l'endroit des populations et des lieux de culte musulmans. Vous avez montré du doigt l'impunité dont bénéficient les auteurs de ces délits, appelant à « un réveil de l'opinion publique, un sursaut des institutions (Police, Justice, Education nationale, etc.), une mobilisation des grandes consciences intellectuelles.
Vous avez raison ! De plus en plus de Français sont racistes. De plus en plus en ont par-dessus la tête de ce qu'il appellent (à tort) l'invasion islamo-maghrébine. De cet afflux de populations inassimilables qu'ils croient (à tort) être le ressort principal de la délinquance et de la criminalité. De plus en plus sont épouvantés (à tort) par l'afflux de populations qui, ayant chassé l'occupant raciste des territoires qu'il exploitait, ont rendu ces terres à l'heureux état de nature mais sont contraintes de chercher, auprès de l'ancien colonisateur raciste, les remèdes à la misère provoquée par la décolonisation.
De plus en plus de racistes ont (à tort) des idées de violence en entendant sur les radios les poésies du groupe afro-maghrébin Sniper qui chante, par exemple : « La France nous ronge, le seul moyen de se faire entendre est de brûler des voitures. La France est une garce. On nique la France.
Oui, Monsieur Aounit, la triste vérité est là : les racistes n'entendent rien à la rude poésie des cités et ils en ont par-dessus la tête d'entendre des hexagonoïdes chanter qu'ils niquent la France, et qu'ils baisent leurs mères.
C'est sûr qu'il y a quelque racisme à ne pas accepter ces coutumes de baiser notre mère et de niquer notre pays, mais c'est ainsi, Monsieur Aounit : les racistes ne sont pas tolérants.
Et ils ont tort. Vous avez raison !
Mais comment ces petits blancs arriérés seraient-ils assez évolués, ouverts, libéraux et modernes pour accepter que des populations qu'ils ont accueillies, nourries, soignées et enseignées leur crachent leur haine et leur mépris à la figure ?
Vous faites bien de dénoncer ce racisme-là en France dans la Chambre des députés de cette République qui vous a fait tant de mal.. La dignité de l'endroit ajoute à la force de votre réquisitoire. Mais vous feriez mieux encore en allant le prononcer là-bas, au bled.
C'est sur place, chez eux, alors qu'ils sont encore libres, qu'il faut alerter les milliers d'Afro-musulmans et d'islamo-maghrébins qui s'apprêtent à céder au mirage du RMI, de la Sécu, des allocs, et à basculer dans le piège affreux que leur tendent les racistes français.
Monsieur Aounit, dites-le à vos frères, à vos cousins, à vos femmes, à vos enfants, à vos voisins, à tous ceux du bled et de la brousse : la France raciste ne veut pas d'eux parce que dans son aveuglement raciste, elle les regarde (à tort) comme des envahisseurs et des prédateurs.
Dites simplement cette sinistre vérité aux vôtres Monsieur Aounit.
Ne les laissez pas se jeter dans la gueule du loup. Il est de votre devoir de protéger ces malheureux contre cette effrayante menace. Les laisser venir, serait se rendre coupable de non-assistance à personnes en danger.
D'ailleurs vous-même, Monsieur Aounit, vous et tous ceux qui comme vous, êtes condamnés à vivre dans cet abominable pays raciste, n'hésitez pas : brisez vos chaînes, secouez la poussière de vos sandales et quittez cet enfer.
Ne faites pas plus longtemps aux racistes le cadeau de votre enrichissante présence.
Ne soyez plus le gibier de ces chasseurs impitoyables qui attaquent vos mères dans le métro, violent vos filles dans les caves, pillent vos supermarchés, brûlent vos voitures dans vos cités, vendent de la drogue à vos enfants. Ne leur laissez aucun homme à discriminer, aucune femme à insulter, aucun enfant à battre, aucune mosquée à souiller.
N'hésitez pas : vengez toutes ces années de terreur, de souffrance, d'humiliation, d'exploitation qu'ils vous ont infligées : privez-les de la chance que vous représentez.
Et puis, pourquoi vous gêner ? En partant, emmenez vos amis. Les grandes consciences intellectuelles, les militants immigrationnistes, les journalistes amis, les dirigeants socialistes, communistes, trotskistes et autres.
D'abord cela leur épargnera l'insupportable peine de vivre sans vous, ensuite cela privera la France raciste de la formidable force intellectuelle qui fait son rayonnement dans le monde entier. Ils seront bien punis, les racistes !
Songez-y, Monsieur Aounit : ils auront l'air de quoi les Le Pen, les Gollnisch, les militants du FN et les électeurs de tout ce monde quand, le dernier bateau ayant franchi la ligne d'horizon, l'ultime avion s'étant évanoui dans l'azur, la dernière camionnette étant passée de l'autre côté de la frontière, ils découvriront qu'ils sont désormais entre eux ?Entre racistes. Tout seuls. Ah, on voudrait voir ça ! Rien que pour le plaisir.
Cette lettre circulait par EMail dans un petit circuit, maintenant osons la diffuser largement.

Cordialement

Écrit par : leclercq | 22 juillet 2010

doran à 11h10
Que notre Président prenne enfin en compte cette violence qui est en plene expansion est une bonne chose, mais il faudrait d'autre part revoir les peines à appliquer en les aggravant et surtout demander aux magistrats pénaux d'être plus sévères avec cette catégorie de voyous qui détruit en général les biens des classes les moins protégées.
Il faut reconnaitre par ailleurs qu'il y a une transformation de la violence qui devient depuis quelques années d'une rare atrocité, et surtout une espèce de faute devenue presque impardonnable rejetée sur les forces de l'ordre qui de ce fait ont du mal à exercer leur travail dans de bonnes conditions
.Et pourtant il n'y a qu'une seule solution sérieuse pour endiguer cette violence:
- Donner les pleins pouvoirs d'intervention aux forces de l'ordre
- Arréter tous les fauteurs de troubles (toutes catégories confondues)
- Prononcer des peines de prison très longues et dissuasives contre les fautifs et surtout les condamner à rembourser tous les dégats occasionnés par leurs gestes.
Je sais c'est très didfficile à dire et à écrire, mais à défaut d'une telle poigne la France deviendra dans très peu d'années un pays de sauvages, ingérable et , invivable pour tous les gens qui aspirent à vivre en paix. Celà semble avoir été oublié par nos gouvernants et par toutes ces associations qui par leurs actions protectrices enveniment les problèmes et attisent le feu dans un but qu'on n'a aucun mal à deviner.

Écrit par : leclercq | 22 juillet 2010

"franchement je ne vois pas du tout répressif actuellement, il n'y en a que dans les propos des élus pas sur le terrain."

http://xerbias.free.fr/blog/index.php/2010/01/21/453-aujourd-hui-la-police-ne-doit-plus-poursuivre-les-voleurs

"Aujourd'hui, la police doit laisser faire les malfaiteurs. Il semble même que ça a été théorisé. On peut ainsi lire sur le blog d'un commissaire honoraire principal de la police nationale la réponse à la question "La police peut-elle se lancer dans une course-poursuite ?" :

"faut-il se lancer à la poursuite d’un véhicule dont le conducteur a commis une infraction ? La réponse est nette. C’est non. Trop de risques. Aux Etats-Unis, on n’a pas ce genre d’interrogation, mais en France, les consignes sont d’éviter les courses-poursuites, les conséquences pouvant être disproportionnées par rapport à l’infraction commise. Un vieux principe, que l’on doit encore (je l’espère) enseigner dans les écoles de police : le trouble causé par une intervention sur la voie publique ne doit pas être supérieur au trouble qu’il est supposé faire cesser."

Voilà qui est clair. Et à vrai dire, parfaitement consternant, dans la mesure où il s'agit ni plus ni moins que d'un permis de faire n'importe quoi. Avec cela, on est sûr de ne pas risquer grand chose si on ne se laisse pas arrêter. Il suffit de laisser présager une grande quantité de "troubles" à venir en cas de tentative de faire respecter la loi. On ne se pose plus la question de la justice, et l'impunité est totale...

Les policiers font évidemment un métier difficile, mais ils se trouvent comme handicapés par une société qui les empêche d'agir, ayant pris le parti de ceux qui ne respectent pas la loi. Elle est pourtant la base de la vie en communauté. Alors, plutôt que d'accuser les policiers quand ils font leur travail, pourquoi ne se pose-t-on pas la question de savoir s'il ne vaudrait pas mieux obtempérer quand les forces de l'ordre nous le demandent, ou même mieux, d'essayer de ne pas commettre de délits tout simplement ? "

voilà la réalité actuelle, je ne vois pas où il y a du tout répressif dans les consignes aux policiers !!!!

Écrit par : leclercq | 29 juillet 2010

"Pour les immigrés ou enfants d’immigrés, le respect est aussi celui du pays qui nous accueille. Le respect c’est mutuel. Accuser le pays, ou la police,"

effectivement le respect il n'y en a pas, notre culture de la tolérance les empêche d'agir.



"http://www.lepoint.fr/societe/denis-policier-a-la-bac-le-flic-est-un-sous-citoyen-28-07-2010-1219604_23.php

là on voit l'exemple frappant de non respect de la parole des policiers, policiers non soutenus par les journalistes gauchistes, qui victimisent les voyous. et aprés ils veulent nous faire croire que sarko est dans l'échec contre la lutte pour l'insécurité. mais vu le systéme et les lois misent en place ce n'est plus possible.

http://www.lyoncapitale.fr/lyoncapitale/journal/univers/Actualite/Justice/Minguettes-prison-ferme-pour-un-caillassage-de-la-BAC

Écrit par : leclercq | 09 août 2010

Les commentaires sont fermés.