Putte

Anvers. Son port immense sur l’Escaut, le plus grand d’Europe pendant longtemps, relié à l’intérieur des terres par canaux et fleuves. Si son nom avait mieux sonné Brel l’aurait chanté. Ville des peintres flamands Rubens et Breugel. Ville de diamantaires. Anvers, grande ville marchande et sa longue histoire.

putte1.jpgEt au sud-est, des bourgades flamandes. Lier, Sint-Katelijne-Wawer, Berlaar, et un peu plus bas: Putte. La ville de Putte s'étend sur 35,0 km² et compte 15 813 habitants depuis le dernier recensement de la population. La densité de population est de 451,8 habitants par km² sur la ville. Située à 17 mètre d'altitude, la ville a pour coordonnées géorgaphiques 51° 3' 0'' Nord, 4° 37' 0'' Est. Le maire se nomme Peter GYSBRECHTS.


Putte, petite ville dans cette belle terre flamande riche en légendes, habillée de femmes plus belles que les fleurs et d’hommes âpres et tenaces. Terres fécondes, clochers comme des mâts de bateaux sur une mer calme.

ostende672520.jpg
Terre d’Emile Verhaeren et de Maurice Maeterlink, poètes et écrivains. Du musicien Josquin des Prés. La cornemuse y fut aussi répandue.


Cette belle terre flamande qui va de l’Escaut à Knokke-le-Zoute, à la mer et ses rouleaux, répétés à l’infini. Ses plages immenses où les chars à voile font la course avec les goélands. Ses moules et ses frites. Ses cuistax, sortes de voitures à pédales avec lesquelles on va rouler sur la jetée, ou entre les dunes derrière la ligne de tram qui vient d’Ostende.


cuistax1.JPGPutte. Ville rendue célèbre lundi par le passage du Tour de France. Et par un jeu de mots, disons, diversement apprécié, du journaliste vedette de France2, Gérard Holtz.


Tout passe, tout lasse, même la tête d’un journaliste. Mais pas la beauté que cette terre flamande a inspiré aux poètes.








Catégories : société 5 commentaires Lien permanent

Commentaires

  • Merci de ce blog poétique et de ses titans de la chanson, c'est bon toute cette réflexion tôt le matin! On était à Bruges il y a 1 mois et nous n'avons pas fait le moindre petit diaporama trop charmés pour sortir notre appareil ...

  • Merci NIN.A.MAH. Je voulais suggérer qu'il y a tant d'autres choses à dire sur les Flandres que le jeu de mot du journaliste. Terre flamande qui vaudrait bien plus qu'un si court billet, et dont la famille de mon père est originaire.

    Bonne journée.

  • En néerlandais "put" (ou forme ancienne flamande "putte") signifie tout simplement "puits". "Van de Put" ou "Vandeputte" est un patronyme courant dans ces régions et son équivalent français est "Dupuis". Voilà.

  • Bravo pour ce beau billet poétique et de nous avoir rappelé l'existence de ce grand poète et humaniste que fut Emile Verhaeren, ami de Stefan Zweig ...

  • @ Jean: Ecrire ce billet, bien trop court pour rendre la beauté des Flandres et de ses artistes, était surtout une réaction rapide sur le jeu de mot que je trouve assez nul de Gérard Holtz.

    Mais du coup cela m'a donné envie de faire prochainement un billet plus long. Rien que la mer du Nord, où j'ai passé plusieurs étés quand j'étais gamin, en vaudrait la peine. Alors, à suivre!

Les commentaires sont fermés.