L’apartheid islamiste aux examens du bac

Créteil, ville au sud-est de Paris dans la région de l’aéroport d’Orly. Période des examens du bac. Dix étudiantes se présentent au concours en voile ou en niqab pendant trois jours. Le recteur les autorise à passer l’examen dans cet habillement.

niqab.jpgOn invoque une mauvaise lecture de la loi. Celle-ci est pourtant précise:

«Les candidates inscrites dans un établissement public n'ont pas l'autorisation de se présenter voilées le jour de l'examen, insiste-t-on, «elles restent en effet élèves de l'enseignement public, même le jour de l'examen». Seules les jeunes filles passant leur examen en candidate libre ou inscrites dans un établissement privé peuvent passer le bac voilées.»

L’article du Figaro dit aussi:

«Certaines auraient demandé à ne pas travailler en compagnie d'hommes et se seraient munies d'un papier notifiant qu'elles avaient «le droit», selon la loi, de composer voilées. Elles ont été autorisées par le proviseur à présenter leurs examens voilées les trois premiers jours, dans une salle isolée des autres candidats.»

Des enseignants se sont élevés contre cet état des choses:

«Choqués, des enseignants ont envoyé une pétition au rectorat. L'affaire les a d'autant plus heurtés que les dix candidates inscrites dans ce même établissement pendant l'année n'avaient jamais porté le voile! Dans ce lycée qui fait face à une mosquée, une enseignante estime qu'il s'agit de «provocation» de la part des jeunes filles. «C'est une attitude frondeuse. Elles cherchent à tester l'Éducation nationale et ça a fonctionné, car la loi n'est pas claire pour tout le monde.»

Ces étudiantes semblent bien avoir voulu faire une provocation contre l’Etat Français et contre les valeurs de l’occident. La séparation des hommes et des femmes doit être considéré comme un apartheid, l’apartheid islamiste.

Ces étudiantes, et ceux qui les ont poussées à faire cette provocation, jouent avec le feu, comme le fait la raciste anti-blancs Houria Boutelja, dont je parlerai prochainement. Les valeurs occidentales n’autorisent pas l’apartheid islamiste. Ce genre de provocation ne peut qu’alimenter un sentiment anti-islam en Europe. Et même s’il s’agit d’une minorité, c’est la minorité la plus agissante et la plus dangereuse pour la liberté.

Cet islam doit être critiqué fermement. Il ne véhicule pas les valeurs pour lesquelles des générations se sont battues depuis des siècles, souvent au prix de leur vie. L’apartheid islamiste n’a rien à faire en occident.





Catégories : société 14 commentaires Lien permanent

Commentaires

  • Bonjour John. Des deux côtés, l'inflation des provocations enfle dramatiquement. Je suis dégoûté des actes politiques de la France et des actes politiques de la rue. Et avec l'intelligentsia juive au milieu de tout ça qui rallume les flambeaux de la séparation des races et des cultures au lieu d'apaiser les lignes de démarcation, bonjour les dégâts. Le monde va finir à la guerre... bonne journée malgré tout. Vivons de musique et de culture pour oublier la haine et les violences.

  • Hello Pachakmac, les faiseurs de guerre sont comme des poissons dans l'eau actuellement. Si l'on pouvait ne vivre que de musique et de culture... Hélas pendant que nous communions dans la musique d'autres voudraient nous préparer des lendemains qui déchantent. Je crois nécessaire d'être aussi vigilants sur le pont du bateau politique. Drôle d'époque aux parfums d'un autre temps, d'un temps hélas connu.

    Bonne journée.

  • Et oui, John. On se bat dans le désert avec nos armes qui sont la vigilance et la bonne intelligence du partage des cultures et des ressources. Ce n'est plus du tout évident dans notre monde soit trop gâté et pourri, soit démuni et sans ressources. De partout, la Gorgone montre ses muscles et dit à Hercule Démocrate qu'il va s'écrouler... A plus. Continuez! J'aime toujours vous lire malgré nos divergences de point de vue sur certains sujets. Vous apportez de l'eau colorée à tous ces gens qui voudraient voir en noir ou blanc.

  • "Et avec l'intelligentsia juive au milieu de tout ça qui rallume les flambeaux de la séparation des races et des cultures au lieu d'apaiser les lignes de démarcation, bonjour les dégâts."

    On ressort les archives familiales ou bien êtes-vous autodidacte en la matière ?

  • et la france continue à baisser son froc face à l'islamisme.
    c'est tout ce qu'est capable de faire notre société occidentale maternante et bien pensante.

    autre exemple

    Les larmes du drapeau

    J’ai longuement flotté sur les champs de bataille,
    Résistant bravement aux coups de la mitraille ;
    Maintes fois ma voilure épongea dans le vent
    Le sang des soldats morts, les pleurs des survivants.

    Au sommet du pays je dressais mes couleurs,
    Témoignage vibrant de la Foi, de l’Honneur.
    Les anciens devant moi soulevaient leur chapeau,
    Qu’y a-t-il de plus beau que l’amour d’un drapeau ?

    Mais la honte survint par un soir gris d’hiver :
    Ma hampe fut brisée par des mains étrangères.
    Lacérés, mes beaux plis sanglotaient en silence
    En voyant que ces doigts s’attaquaient à la France.

    Devant la foule haineuse, on me jeta à terre.
    Un instant je pensais : « nous sommes donc en guerre ! »
    Mais en guerre un étendard a ses défenseurs,
    Ici nul n’accourut pour calmer ma douleur !

    Les uniformes bleus trépignaient de colère,
    Mais leur chef, tout là-haut, préservant sa carrière,
    Me laissa sans mot dire aux mains de mes bourreaux :
    Je mourus sans qu’une arme quitte son fourreau.

    Ce soir je regrettais de porter ces couleurs,
    Car une part de la France est morte dans mes pleurs.
    Quand mon pays me laisse ainsi succomber, seul,
    Je ne suis plus drapeau, mais je deviens linceul.

    Lieutenant-colonel Michel BRAULT

    Place du Capitole à Toulouse, le 18 novembre 2009, des hordes d’Algériens (pardon, de Français d’origine algérienne) prennent prétexte d’un match de football de leur pays
    (pardon, de leur pays d’origine) pour arracher le drapeau tricolore, le brûler et le remplacer par leur torchon croissanté.
    Les autorités interdisent à la police d’intervenir pour ne pas « créer de désordre »…
    Si je parlais ici en tant que Joyeux Rebelle, ce n’est pas ma plume que je saisirais mais une arme de guerre.
    Pour ne pas « créer de désordre », je laisserai le drapeau exprimer lui-même son amertume de n’être plus défendu sur son propre sol.

    (Le Lieutenant-colonel Michel BRAULT est ancien élève de l’École spéciale militaire de Saint-Cyr, Chevalier de la légion d’honneur,
    Officier de l’ordre national du mérite, Citation à l’ordre de la division avec attribution de la croix de guerre des théâtres d’opérations extérieurs avec étoile d’argent,
    Médaille outre-mer agrafe Tchad, Médaille outre-mer agrafe vermeil Moyen-Orient, Médaille d’argent de la défense nationale, Médaille saoudienne de libération du Koweït)

  • la Suisse et mes ancêtres ont fait le choix depuis longtemps, derrière Dunant par ex, de recourir à d'autres solutions que celle des armes:
    nous ne sommes pas d'anciens colonisateurs, et avons bien des problèmes
    mais pas celui de la mémoire de ces crimes de guerre et de colonisation
    dont vous exprimez ici la souffrance


    votre rancoeur exprimée en Suisse, est celle d'un autre âge, pour nous.

    Un djeune pleins de problèmes vous dirait:

    Z'êtes complètement à côté de la plaque! ringard! la France, comme la Suisse, est riche!
    Ici, cela fait des siècles que l'on s'est organisé & payons pour développer notre pays,

    selon un système de démocratie avancée... fédéral, et pas présidentiel,
    et on est au XXIe siècle!

    Si vous le comprenez, tant mieux!
    sinon, allez apprendre et voir d'autres exemples:
    l'Inde est une démocratie très peuplée, composée de XX cultures, tribus & langues,
    où vous pourriez y apprendre quelques bribes démocratiques
    qui semblent cruellement vous faire défaut

  • tout ça donc @leclerq

  • sans nier parmi ces problèmes, l'aggravation des difficultés sociales provoquée par les immigrés musulmans des pays de l'est

    où l'afflut de peuples (musulmans ou pas) des balkans, d'Albanie & autres Kosovos sont venus en Suisse - plutôt qu'en tout autre pays de l'UE - pour y bénéficier d'un max d'aides financières, de confort & autres subventions de retour au pays,

    tout en profitant de tout y inclus l'exigence de passeport suisse pour enfants nés sur le territoire, ou les aides au retour en Suisse après avoir touché les aides au retour au pays

    dont la gestion au quotidien est plus que tricky pour les habitants en particulier, les services sociaux des communes et pour les contribuables en général

    Ce qui amena entre autres quelques converses & initiatives de protection populaires, comme celles en rapport au droit de construction de minarêts, dans un pays comptant moins de musulmans qu'en France mais y ayant déjà plus de minarêts construits proportionnellement parlant qu'en France.

    Si cela peut ajouter à la confusion de ce Leclerq,
    alors tant mieux: qu'il se pose les bonnes questions!

  • @ na...ya

    "nous ne sommes pas d'anciens colonisateurs, et avons bien des problèmes
    mais pas celui de la mémoire de ces crimes de guerre et de colonisation
    dont vous exprimez ici la souffrance"

    franchement qu'est que d'être d'anciens colonisateurs à a voir là dedans !!!!

    Ah tu a fait toi les explications d'idéologues gauchistes

    " À l’inverse, toute une idéologie gauchisante minoritaire au sein du milieu associatif réduit l’histoire de notre pays à ses pages les plus sombres et renforce la mentalité victimaire des jeunes désaffiliés en présentant leur situation dans la continuité de celle qui fut celle des esclaves et des peuples colonisés. Cette idéologie travaille à l’encontre de l’intégration et elle peut recouper ou se trouver mêlée à des thèmes fondamentalistes musulmans. Sans nier les pages sombres de notre histoire, l’intégration implique la conscience des acquis de notre histoire et le partage d’un patrimoine culturel commun. "

    http://www.communautarisme.net/Violences-dans-les-banlieues-regarder-la-realite-en-face_a646.html

    la réalité du choc de ces deux cultures c'est ça.

    " D’un point de vue psychologique et humaniste, il est très clair que des personnes de cultures différentes ont des besoins différents, quand ils ont ou quand ils créent des problèmes. Ma propre expérience est que les musulmans ne comprennent pas notre façon toute occidentale de gérer les conflits par le dialogue. Ils sont élevés dans une culture comportant des figures d’autorités et des conséquences externes à l’individu et très bien définies. La tradition occidentale, qui utilise compromis et introspections comme principaux outils pour gérer les conflits tant intérieurs qu’extérieurs, est considérée comme une faiblesse dans la culture musulmane. Dans une large mesure, ils ne comprennent tout simplement pas cette façon plus douce et plus humaniste de traiter les affaires sociales. Dans le contexte du travail social et de la politique, cela signifie que l’individu a besoin de plus de limitations et de conséquences plus sévères pour être en mesure d’adapter son comportement."

    http://christinetasin.over-blog.fr/ext/http://www.bivouac-id.com/2009/05/15/un-psychologue-danois-%e2%80%9cl%e2%80%99integration-des-musulmans-dans-nos-societes-occidentales-est-impossible%c2%bb/

    et en plus actuellement notre société occidentale, fonctionne sur des valeurs de plus en plus féminine, notre société est de plus en plus maternante.
    tout ce qu'il faut pour que les islamistes nous marchent dessus.

    ah oui belle démocratie avancée

    tu constatera au-dessus qu'il n'y a pas que la france qui a des problémes avec les musulmans, j'ai cité le danemark, et l'inde avec ses castes est quand même un pays profondément inégalitaire alors comme exemple !!!

  • @ leclercq:


    Le brave petit troufion fait à nouveau appel au traditionnel "Travail-Famille-Patrie"...


    Les djihadistes Bleu-Blanc-Rouge n'ont décidément rien à envier aux connards islamo-fascistes...!! Même références putrides à la Foi et au Drapeau!



    =:oB

  • cher brian comment veux-tu que nos chers islamistes aient envie de s'intégrer
    à une culture, qui ne fait rien pour être respectée, c'est du simple bon sens.

  • Rhaaaaa hommelibre,
    Même le figaro ne diabolise pas autant que. ce soit pour le titre ou pour la photo...

    Sans doute était-ce de la provoc de leur part, comme quoi la stigmatisation suit son cours. Les ados aiment bien la provoc, non?

    Et puis, le proviseur leur a accordé une faveur, comme d'autres, ceci démontre il me semble, un malaise avec des lois parfois émotionnelles que l'on n'assume pas, ou pas tous. Certains (et certaines ;-)..) utilisent ces faiblesses.

    Chaque petite histoire prend une importance inadéquate. Et les réactions en deviennent inquiétantes. A croire que nous sommes tous en mal d'un ennemi commun.

    Franchement, j'ai un peu suivi les houleux débats bloguesques sur l'apéro Saucisson Pinard, et j'y ai lu des choses vraiment graves...

    Je suis contre toute sorte de chiffons sur la tête, quand ils servent à cacher, mais vu le climat de haine, est-ce qu'on s'y prend de la bonne manière?

    L'apéro machin, qui était clairement de la provoc malsaine, s'il n'y avait eu aucune réaction, et que tous s'y soient rendu innocemment, l'air de rien, musulmans ou non, leur truc aurait fait un flop, en tout cas dans le but poursuivi. Par contre là, ils crient à la censure et jouent aux martyrs.

    Tout ça pour dire, que cette "affaire" des trois filles voilées aurait dû être traitée localement, comme un incident anodin tel qu'il s'en passe tous les jours.

    :-B

  • "Tout ça pour dire, que cette "affaire" des trois filles voilées aurait dû être traitée localement, comme un incident anodin tel qu'il s'en passe tous les jours."

    aurais pu, mais il ne là pas été, le recteur s'est applaventri devant leurs exigences. comme une bomme mére qui ne sait rien refuser à ses enfants qui deviennent de plus en plus exigeants qui cherchent les limites, d'ailleurs ces filles les limites elles ne les onts pas trouver, et bien on ne peut que leur conseiller de pousser le bouchon un peu plus loin.

    "Même le figaro ne diabolise pas autant que. ce soit pour le titre ou pour la photo..."

    les journalistes ne sonts jamais que les laquais de la bien pensance actuelle, les relais de notre bonne société maternante.

    "Et puis, le proviseur leur a accordé une faveur, comme d'autres"

    une faveur dont elle n'avait pas droit étant de cet établissement.

    comme quoi parler de stigmatisation à tire larigot c'est juste une justification de l'attitude de baisser son froc.

    parler de stigmatisation c'est vouloir plaire à ceux qui dérape comme une bomme mére fait tout pour ne pas déplaire à ces enfants.

    quand il y a dérapage il doit y avoir sanction. point

  • @ Pascale:

    M'ouais, d'accord peut-être ne faut-il pas surréagir à un incident de ce genre. Mais provoc d'ados, je ne suis pas si sûr. Une provoc qui dure 3 jours et qui nécessite l'intervention de la police de l'Education nationale, je ne sais pas. Et des jeunes musulmanes auraient-elles fait une provoc sur un sujet susceptible de nuire à leur coréligionnaires?

    Et si ce n'est pas une provoc d'ados, c'en est bien une d'adultes, dont l'intention est beaucoup plus, disons, désagréable.

Les commentaires sont fermés.