20 juin 2010

La France championne du monde de la décomposition

L’équipe des bleus a refusé de s’entraîner aujourd’hui. Pour exprimer son désaccord avec l’exclusion d’Anelka. Tout cela est fort peu important aux yeux de la marche du monde. Mais en même temps c’est très intéressant.


Foot2_Cromagnon.jpgOn voit ici une dérive complète par rapport à l’objectif, qui est de jouer au foot et de tenter de gagner la plus grande compète du monde dans la discipline. L’équipe annonce dans un communiqué - qui plus est lu par le coach! - qu’elle refuse de s’entraîner, les dissensions interne la dévorent jusqu’à l’os, Anelka prétend qu’il a remis en question de système Domenech: en plein mondial on a un étalage rare de la guerre interne d’un team.

Déjà cette équipe vivait dans son hôtel comme dans un bunker, sous haute protection, sans contacts avec les populations locales et tous les gamins qui ne rêvent que de les approcher, ne communiquait pas, ratait ses matches. Est-ce Domenech qui a imposé de vivre comme des paranoïaques? Bref, tout cela et la grève d’aujourd’hui serait simplement surréaliste si c’était une oeuvre d’art.

Mais ce n’est pas une oeuvre d’art. Ce sont des gens qui vont gagner beaucoup d’argent en montrant ouvertement leur mépris mutuel. Le mépris du coach pour les joueurs quand il les place à contre-emploi comme c’est semble-t-il le cas pour Anelka. Le mépris des joueurs pour le coach et pour le public. Le mépris de la FFF pour le foot lui-même, laissant en place de coach un apprenti-sorcier sans autorité et à l’esprit, disons, compliqué.

Le foot professionnel français a atteint un haut degré de décomposition. Sous nos yeux, en direct. Parce que les compétences et la vraie autorité, ainsi que le dialogue, sont absents depuis trop longtemps et que l’appât du gain domine le jeu.

Triste spectacle. Mais il faut aller au bout de la crise, et purger cette maladie.

Proposition: ne donner aucune prime particulière aux joueurs de l’équipe de France qui joueront le mondial dans 4 ans. Ceux qui accepteront seront peut-être un peu plus motivés par le sport et la beauté du jeu.

18:29 Publié dans sport | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : foot, mondial, domenech, anelka, équipe de france, afrique du sud | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

En même temps, je pense que la France a d'autres chats à fouetter que les états d'âme d'une bande de footeux pleins aux as. Le chômage, le pouvoir d'achat, l'âge de la retraite, etc... Voilà des sujets qui mériteraient d'être abordés par la presse ! Et cette "équipe" dont les malheurs n'intéressent plus que ses membres, qu'elle aille au diable ! (et au passage: Hopp Schwiitz!!!)

Écrit par : Kad | 20 juin 2010

J'ai le blues! l'équipe de France va se reconstruire j'en suis persuadée, il est de épreuves nécessaires non?, des grandes leçons qu'il faut prendre afin de se recadrer sur la réalité. Ce ne sont que des hommes dont on a fait des demi-Dieux......moi aussi si on m'offre une vie de rêve, du fric à n'en savoir que faire, des avantages dus à un statut de star, moi aussi je prends je l'avoue en espérant que le bon sens qui je crois m'habite ne me fera pas tourner la tête!
Pour le moment, l'indiscutable vérité c'est que nous sommes spectateurs de cette douleureuse épreuve que traverse la FFF. l'équipe de France nous a fait rêver bien des fois et de manière magnifique, je ne l'oublie pas. Allez à dans 4 ans mes petits bleus chéris.

Écrit par : vali | 21 juin 2010

Encore une révélation sur l'équipe de France ! Le dernier coup de théâtre est sur le Blog :
http://douillon.canalblog.com/
Jean Patrick

Écrit par : JEAN PATRICK DOUILLON | 21 juin 2010

Malheureusement Finkelkraut n'a pas tort. Beaucoup de joueurs, qui sortent des banlieues difficiles, ne connaissent que le foot et vivent dans une bulle qui n'a rien à voir avec la réalité, Ils sont immensement riches et entourés par des gens qui leur lèchent les bottes pour avoir leur part du gateau. Ils ne connaissent pas les valeurs de notre société. C'est d'ailleurs pas du tout un problème français. Les boxeurs aux Etats Unis sont issus des mêmes couches sociales comme les footballeurs français et ne se trouvent pas non plus entre leur argent facile, leur popularité et leurs devoirs civiques. En banlieue on écoute le grand frère et pas le prof ni le flic. En equipe de France on écoute le caïd et pas le sélectionneur ni le président de la fédération. En banlieue, une petite minorité de voyous empèche une large majorité de vivre tranquillement et de s'en sortir. En equipe de France, un clan de 4 à 5 joueurs joue le role des caids dans les cages d'escaliers qui terrorisent les autres. Le vrai décalage c'est que seulement une minorité des Français vivent dans des cités difficiles, mais cette minorité a fait main basse sur l'equipe nationale qui représente notre pays entier. footballeurs ils ont la majorité.

Écrit par : leclercq | 22 juin 2010

Les commentaires sont fermés.