20 juin 2010

Domenech-Anelka: une relation père fils ratée

A propos de «l’affaire» Anelka-Domenech il s’est dit que le joueur n’a pas respecté l’autorité du coach et même qu’il ne lui a pas reconnu cette autorité. Il est probable que le conflit entre ces hommes soit de cette nature, et soit plus profond qu’un coup de gueule de vestiaire.


domenech-anelka_2.jpgL’attitude désinvolte d’Anelka sur le terrain tendrait à confirmer cela. Mais il n’est pas le seul. Quand le capitaine affirme en conférence de presse que le problème de l’équipe n’est pas Anelka mais le «Traître» qui a balancé aux journaux, ou quand Gallas fait un doigt d’honneur aux caméras de télévision, donc à l’ensemble des téléspectateurs, donc aux français, il n’y a aucun respect de soi, du coach, et il n’y a plus d’autorité.

L’autorité ne se décrète pas sous peine de tomber dans l’autoritarisme. Elle se manifeste ou non.

D’abord elle est contractuelle: les joueurs acceptent qu’un entraîneur les fasse travailler, les choisisse et les briefe. Si d’emblée on conteste l’autorité de l’entraîneur autant ne pas accepter son invitation dans l’équipe. Car inévitablement cela va se traduire par des tensions, des conflits, du sabotage. Et le joueur qui accepte l’invitation sera suspecté de n’y aller que pour l’argent.
domenech-anelka-photo_1276933287577-2-0.jpg
Mais le coach a aussi sa part de responsabilité. L’autorité est quelque chose qui se valide par les compétences professionnelles et la capacité à gérer un groupe. Gérer un groupe, c’est lui donner une direction claire, le pousser à le réaliser, et lui laisser l’espace de le faire. Il semble que Domenech ait échoué. A voir les joueurs inhibés sur le terrain j’ai compris que le coach n’avait pas été un vrai coach: il avait castré les joueurs et les avait mis dans la confusion par des consignes soit peu compréhensibles, soit peu applicables.

Comme entraîneur il devait aussi laisser des séquences où les joueurs pouvaient s’exprimer sur les tactiques choisies, afin au besoin de préciser ses objectifs, ou de tenir compte des remarques. Une telle dynamique aurait été porteuse d’entente et de confiance.

Il n’y a p’as eu de confiance. Et cela doit durer depuis  au moins la défaite de l’Euro 2008, et la qualification de justesse pour ce Mondial. Sans confiance il n’y a pas eu de respect.

Certes certains joueurs ont aussi la grosse tête et avec ceux-là il est difficile de trouver un point d’équilibre et de confiance. Mais le coach doit aussi veiller à ce que dans son équipe il n’y ait pas de saboteur.  Si des divas sèment le trouble, il doit se séparer des divas sans état d'âme. Au moins cette campagne l'aura-t-elle montré. Domenech, qui a soutenu Anelka contre vents et marées, devait voir que celui-ci résistait depuis un certain temps, et reconstruire l’équipe sans lui.

Il y a dans leur relation quelque chose d’archétypal, de l’ordre de la relation du père qui soutient son fils, et du fils qui envoie promener le père. Domenech en père sans autorité, et Anelka en fils rebelle comme un adolescent attardé, c’est au fond assez représentatif de notre époque sur la place que prend le père et l'attitude de certains fils!

15:18 Publié dans sport | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : nicolas anelka, raymond domenech, foot, bleus, mondial, afrique du sud, injures, autorité, traître, équipe de france | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

Le cas Anelka nous fait penser à un dysfonctionnement au sein de l’Equipe de France : une gestion des hommes qui ne vaut guère mieux que la gestion du ballon… rien de bien nouveau :
Nous y sommes désormais habitués, à la guerre des ego, à la faiblesse du niveau et à l’absence d’un cerveau. Tous ces maux font partie du jeu… il faudrait chercher ailleurs l’origine de cette cacophonie.
Si on se mouille un peu, on dira que le sport a cessé d’être un jeu… pour devenir un enjeu qui génère ou dégénère avec des capitaux qui mettent aux prises des entreprises, des organisations financières, des réseaux d’informations qui se font la guerre sur le terrain du show business planétaire: cela va du choix du ballon, au choix de la nation qui organise les confrontations…
Ce n’est plus un divertissement, c’est une info, économique ou politique qui fait du sport un support pour les nouveaux spéculateurs : journalistes de tout bord qui sont prêts à tout pour occuper le devant de la scène. Presse, Marketing, publicité, pour chaque pays, le sport est devenu une marchandise où l’intox et l’info ne se font aucun cadeau.
Et c’est ça le merdier. Les sportifs ne sont plus à l’abri d’un règlement de compte généralisé. Ils ne sont plus joueurs, mais guignols de l’intox parce qu’il n’y a plus d’info. Anelka est une marionnette… et le marionnettiste c’est nous : une opinion usée et abusée par ses propres médias.
Adieu Anelka !

http://www.youtube.com/watch?v=StLROJhjg7U

Écrit par : emeline becuwe | 20 juin 2010

Je sais pas s'ils se rendent compte à quel point ils ont déçu. Je suis pas fan de tous les joueurs et du coach, mais l'équipe de france, c'est mon équipe et j'avais envie de la soutenir. Et là... Si j'ai bien compris, si l'Equipe n'avait pas sorti l'info Anelka serait encore dans le groupe. Et l'intervention de Ribery était pathétique! Quand tu l'entends dire que tout va bien, mais c'est se moquer du monde! ça serait tellement plus simple de dire "on a des caractères différents, mais sur le terrain on va tout donner ensemble" Et le pire, c'est David Astorga (bon orth?). A sa place quand Raymond parle d'info poubelle et que ça doit rester en interne, au Raymond moi je lui aurait répondu que le doigt que m'a fait Gallas, c'était pas en interne...

Écrit par : blog | 20 juin 2010

Dans tous les cas, je me demande s'il ne faudrait dire aux joueurs ce qu'on dit aux suspects à la télévision, "tout ce que vous direz pourra être retenu contre vous" ou quelque chose de semblable, avant de chercher midi à quatorze heures (pardon, des traîtres dans le vestiaire), parce qu'ils doivent bien savoir que les murs ont des oreilles, et que le moindre de leurs mots ou gestes va être amplifié, avec des conséquences proportionnelles à la célébrité. Aussi, je me dis que la une de l'Equipe cristallise une opinion valable dans toute compétition, et qui identfierait le comportement des joueurs à leurs performances. Si leurs résultats avaient été impeccables, ce genre d'éclats n'aurait probablement jamais été rendu public.

Écrit par : Inma Abbet | 20 juin 2010

il sont trop peyé ces pédé ya des gents ki creve de fain

Écrit par : alain | 20 juin 2010

@ alain... pédé est une contraction du mot pédophile-pédéraste... rien à voir donc avec ce que vous vouliez dire "homosexuel"... qui soit dit en passant, c'est pas une insulte mais plutôt un état de fait... pour le reste vous auriez dû préciser qu'en plus des gens qui crèvent de "fain" :) l'illétrisme sévit encore et faudrait songer à y remédier aussi ;)

Écrit par : Boo | 20 juin 2010

Domenech est juste un incapable, et n'aurait aucune connaissance footbalistique .... Quel joueur au monde ne voudrait pas mouillé son maillot en phase finale de coupe du monde ? Avez-vous souvent vu jouer Anelka différement en club ??? Moi pas souvent ...
Juste que inexistante était l'animation de jeu dans l'équipe de France (pourraît-on la comparer à l'équipe de Nouvelle Zélande peut-être ....). Ceci est-il la cause des joueurs ... ??? Entre nous, je n'ai jamais vu depuis mes 27 ans une équipe soi-disant favorite d'une coupe du monde jouer avec 0 attaquant !!!! Une HONTE pour un pays si reconnut que la France niveau footbalistique ! Pour ce qui est de la composition et de la formation, n'en parlons même pas. Mon équipe tant chérie était la plus faible de cette coupe du monde avec des joueurs dignes des meilleurs du monde. La faute à qui ??? Jamais aux joueurs, mais bien à l'incapable et ridicule Domenech. Plaignez même l'équipe de quartier que Domenech coachera, honte de la France .... !!!

Écrit par : Daniel | 21 juin 2010

Si la FFF aurait eu bien soit un gramme de dignité sportive, elle dévrait avoir renoncée à sa participation à cet championat. Car leur qualification ils l'ont volé (sportivement parlant) mais une fois de plus leur ego, leur chauvinisme et leur pedanterie ont éfacée la honte du but de Henry, et ils ont partie vers l'Afrique du sud en grand pompe comme de vrais sportifs!! Un vrai sportif sait qu'il y a un 50% des chances de perdre sans tomber dans le ridicule.

Écrit par : Diogenes | 21 juin 2010

Relation pêre fils râtée?
Anelka serait donc un petit fils de P....

Écrit par : ballondrouge | 21 juin 2010

Les commentaires sont fermés.