18 juin 2010

Rama Yade: j’adore

Je trouve cette femme rafraîchissante. Nature, directe, généralement claire dans ses idées et dans son parler. J’avais déjà commis un billet sur elle sous le titre: Rama Yade présidente?


rama-yade.jpgOn sait qu’elle a lancé une polémique sur l’hôtel des bleus. Puis elle a elle-même été taclée parce que la chambre qu’elle aurait dû occuper en Afrique du Sud était plus chère que celle des bleus. Notons que ce n’est pas elle qui l’avait réservée et qu’elle n’y a pas dormi.

De retour en France elle a bien sûr été la cible de journalistes qui souhaitaient la prendre en défaut.

«S'il y a un membre du gouvernement qui sait créer le buzz, actuellement, c'est bien notre malicieuse Secrétaire d'Etat chargée des sports. Hier, alors qu'elle rendait visite aux enfants du stade de Colombes, dans son département des Hauts-de-Seine, Rama Yade est pressée de questions par un journaliste de La Matinale, de Canal +, Cyrille Eldin. Sur les Bleus, sur la politique, sur la polémique de l'hôtel..

Rama Yade, bien décidée à ne pas répondre aux questions, louvoie, évite et... contre-attaque avec beaucoup d'humour. Pour montrer que le foot c'est son truc, elle le taquine à coup de ballon rond. Un coup pour « les questions », un coup pour les « futures questions », un coup pour les « questions passées ».



Et bien, voici ce que cela donne. Sacré Rama, z’êtes craquante!


15:47 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (23) | Tags : rama yade, foot, mondial, afrique du sud, bleus, équipe de france, polémique, france | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

Homme libre,

Merci beauccoup pour ce gentil billet que vous venez de consacrer à ma modeste personne. Je dois avouer que je suis une fidèle lectrice de votre bloget trouve votre plume sublime...Continuez.

Rama Yade

Écrit par : Rama Yade | 18 juin 2010

Chère Rama,

Comme j'aimerais que ce soit vous. J'ai été très agréablement surpris de lire ce mot, mais vous comprendrez bien que j'ai vérifié - il y a tant de farceurs et de farceuses sur le web.

J'ai donc envoyé un courriel à votre adresse courriel telle que reçue avec votre mot, et il m'est revenu.

Snif, ce n'est pas vous, l'adresse n'est pas bonne.

Mais qui que ce soit cela reste un commentaire agréable à recevoir! Et imaginer que vous m'écriviez (en tout bien tout honneur) est une satisfaction rare et vous rend encore plus sympathique!

(hum hum... j'aimerais quand même savoir qui vient me titiller ainsi...).

Écrit par : hommelibre | 18 juin 2010

Je partage l'avis de Rama, Hommelibre. Mais c'est pas moi ;o)

p.s. : vous vérifiez les adresses ? Seriez-vous devenu soupçonneux ? ;o)


(o_~)

Écrit par : Loredana | 18 juin 2010

Tant que certains chroniqueurs, comme vous, seront plus sensibles au charme et à l'humour qu'à l'intégrité de ceux qui nous gouvernent, on n'a pas fini de se faire manipuler et ent...par ces derniers!

Écrit par : jeanne | 18 juin 2010

Loredana,

Merci!!!

⦅❤¿❤✓ ⦆✓

Soupçonneux pas vraiment, d'ailleurs je vérifie très rarement les adresses. Je ne le fais que s'il y a problème. Ou s'il y a Rama, et seulement pour être certain que c'est bien elle, la vraie je veux dire. Parce que je n'imagine pas qu'elle ait le temps de me lire, et encore moins de me répondre. Je suis donc surpris.

Mais je vous avoue que j'aimerais être encore plus surpris, par exemple si je pouvais vérifier que c'est bien elle. Là je crois que je me retrouverais ado...

|☉!☉|

Écrit par : hommelibre | 18 juin 2010

@ jeanne:

On peut apprécier quelqu'un, y compris son rayonnement (en l'occurrence c'est sa sympathie et son naturel que j'apprécie le plus parce que le charme ne dit rien sur les qualités personnelles) et ne pas tout prendre des politiques.

Je ne partage pas l'idée que l'on est manipulés. On peut toujours choisir, s'opposer, proposer autre chose, le dire. On peut apprécier un homme ou une femme politique pour tel ou tel aspect de sa politique ou de sa personnalité, sans être aveuglé sur d'autres aspects.

Cela s'appelle faire la part des choses. Une attitude trop peu répandue à mon goût.

Écrit par : hommelibre | 18 juin 2010

C'est bien joli, hommelibre, mais elle joue dans quelle équipe, votre Rama Yade?

Écrit par : Zorg | 18 juin 2010

c'est vrai qu'elle est belle et intéligente, mais elle est du côté de Sarko et là c'est pas génial du tout!

Je ne dis pas que c'est mieux à gauche, c'est aussi nul, enfin elle fait comme les autres politiciens, ces gens ne sont définitivement pas fréquentables!

Écrit par : dominiquedegoumois | 18 juin 2010

Zorg, j'ai commencé par vous répondre que je vous apprécie, y compris quand vous posez (avec tact) des questions que je ne peux contourner. Mais j'ai effacé, car je craignais que cela ne soit trop huileux et que cela n'altère notre communication. Dans l'écrit à distance, on ne maîtrise pas les connotations, et je ne souhaite pas être la cause de malentendu.

Bon, Rama Yade. Elle joue dans l'équipe de Nicolas. Et si elle était une pub ce serait "Elle a tout d'une grande". J'imagine qu'elle a des convictions, mais qu'elle doit aussi avaler des couleuvres. Moins que d'autres, toutefois. Quand Kadaff' est venu à Paris, elle a dit ce qu'elle pensait, et je suis certain qu'elle n'était pas téléguidée. Ou alors elle est une championne de la manip, ce qui à son âge et à son degré d'exposition m'étonnerait.

Alors elle assume son appartenance à la droite - gaullienne devrais-je ajouter. Je pense qu'elle n'est pas figée dans son appartenance, ou dans la manière de formuler et de baliser son appartenance. Elle peut réserver des surprises.

Je crois savoir que vous testez ma propre appartenance, ou ma non appartenance - sans agressivité, je le précise, du moins je ne le ressens pas ainsi. Mais je comprends que vous mettez ma cohérence sur le gril, ce qui n'est pas pour me déplaire. La cohérence étant importante à mes yeux.

Si j'avais une appartenance marquée - ce qui n'est pas une maladie - j'aimerais rester aussi libre d'esprit que j'essaie de l'être. Sur ce blog on me découvre depuis deux ans. Ceux qui me connaissent d'avant sont parfois surpris de certaines positions que je prends. Pour me confesser, même si j'ai été élu PDC il y a longtemps (pendant 3 ans au niveau communal) j'avais une sensibilité plutôt de gauche. Or si je fais une estimation statistique, actuellement je me retrouve plus dans certains thèmes de droite que de gauche - à environ 1/3 - 2/3. Mais je reste mal à l'aise quant à me définir. Je tacle plus la gauche, c'est vrai, sensiblement. Je règle sans doute quelques comptes avec moi-même. C'est une vraie remise en question, initiée avec l'analyse du féminisme radical et ses liens (gluants) avec la gauche. Et puis j'assume mieux d'être indépendant professionnellement et de savoir qu'un indépendant ne doit rien, rien attendre de la gauche (et très peu de la droite).

Je reviens à Rama, dont j'assume être fan, quoi qu'en critique Jeanne plus haut et dont je comprends la position critique. J'espère que Rama Yade aille loin. Femme, noire et présidente dans 20 ans, ce serait fort! Là elle trouverait en moi un supporter sans faille, parce que j'apprécie sa personnalité et sa nature, je lui prêterais même ma plume pour écrire des discours. Rien à voir avec l'illuminée Ségolène. Rama Yade profite-t-elle mon affection pour l'Afrique? Sans doute. J'assume.

Mais elle est de droite, hé oui. Alors y a-t-il une femme de gauche que j'apprécie? Sans hésiter: Elisabeth Guigou, même si je suis d'accord avec moins de choses. Ségo? Non merci, les illuminées je n'ai pas envie. Aubry, la "Merkel" française? J'aurais voté pour son père, mais elle manque de tout ce qui faisait son père. Alors qui d'autre à gauche pour équivaloir Rama? Je cherche encore...

Écrit par : hommelibre | 18 juin 2010

@ Rama:

Qui que vous soyez, merci pour ce commentaire.

Écrit par : hommelibre | 18 juin 2010

Hommelibre, vous ne l'êtes en fait que dans le titre. Prisonnier d'inpressions que vous ne vous souciez pas même de vérifier, il suffit de relire ce qui fait que Rama Yade a l'heur de vous plaire, et pas Sego ou Aubry, pour constater l'indigemnce de vos réflexions.

Je ne suis pas fan des deux, moins encore de cette prétentieuse et arrogante fille de chef sénégalais, débarquée en France pour étudier, parce que sa famille a les moyens, puis devenue française par marriage.

Que ne se consacre-t-elle à mieux gérer son pays, si elle est si incontournable?
Quant à vous, un peu plus de jugeotte, si vous voulez qu'on vous lise encore...
Sans rancune

Écrit par : ifos | 19 juin 2010

Rama ne s'insurge pas, elle s'incline sous la pression et déclare, en cristalisant, que la vie c'est : "pas vu, pas pris"; bel exemple pour la jeunesse! belle insulte d'intelligence du peuple que de communiquer une façade, alors que l'essentiel est de se qualifier pour la coupe du monde à la méthode "arriviste" - style "youpi" cool mais dynamique!

Comme bien mal acquis ne profite jamais, nous avons été sanctionnés par nous-mêmes parce qu'il n'y avait aucune raison logique que nous nous trouvions en Afrique du sud; comme disait ma grand-mère: il y a un bon Dieu! l'état d'esprit Français pourri à été sanctionné.

Copies à revoir donc en commençant par les poltiques et autres dirigeants exsangues voire véreux!!!

Écrit par : Bouscary | 19 juin 2010

@ ifos:

S'attaquer à mon pseudo est d'emblée signe de jalousie. Sinon, pas de raison de vouloir me tacler sur ce point. Le reste est donc nul et non avenu.

Mais je vous dirai quand-même que nombre de mes billets sont creusés, élaborés, développés, et que ma liberté est justement d'être aussi parfois léger.

De toutes façons si vous avez envie de me lire vous le faites, si vous n'avez pas envie vous ne le faites pas. Je ne vais pas me mettre sous pression pour vous plaire.

Votre critique ne m'amène rien qui soit susceptible de me faire progresser.

Écrit par : hommelibre | 19 juin 2010

Monsieur Homme Libre,

Je pense que ce qui pourrait vous faire progresser, c'est de cesser de vous considérer comme le don de Dieu aux blogs.
Réfléchissez-y! Le nombril des autres peut aussi être intéressant!
Un peu moins d'égo vous sierait davantage.

Quelqu'un qui vous veut du bien, et qui n'a pas peur de vous contrarier pour vous rendre meilleur,

Lulu

Écrit par : Lulu | 19 juin 2010

Ah ça, madame Lulu, vous m'ôtez les pattes (m'épatez). Comment cela, je ne serais pas le don de Dieu aux blogs? Mais c'est un scandale!

Je suis le don de Dieu aux Blogs! Que le nombril des autres soit intéressant, je l'ai maintes fois montré dans de nombreux billets: Robert Conrad, Max Göldi, Kepler, Galilée, Hermil Lebel, les femmes excisées, Doa la femme lapidée au Kurdistan, les pères, Obama, la fillette de 8 ans mariée contre son gré, Simone Veil, Hélène grimaud, une femme de courage anonyme, Maria-Camille, Debussy, les citoyens du zimbabwe, Johann, la paix, Pietragalla, Fariba Pajoo, Eric de Rosny, etc, etc, etc. Mais mon nombril n'est pas moins intéressant.

Mais peut-être aller-vous considérer que tout ce que j'écris, même quand je mets d'autres en valeur, n'est que regarder mon nombril, que ce soit dans l'intention ou le style?

Et bien mon nombril est magnifique, il est le centre du monde depuis que la Garde de Perpignan a perdu Dali.

Qui n'aime pas mon nombril n'est pas mon ami. Car chacun regarde le sien même quand il prétend autre chose.

Donc, que vous me vouliez du bien est une chose, que je prenne votre commentaire en est une autre. Comme dirait l'autre: "Seigneur, protège moi de mes amis, je m'occupe de mes ennemis"...

Je ne vous ai pas demandé de me rendre meilleur. Vous l'avez décidé sans me demander mon avis. Vous vous auto-satisfaites en m'écrivant que vous voulez me rendre meilleur, et vous croyez en être capable. Quelle prétention! Pour me rendre meilleur, il faudrait déjà me montrer que vous n'entrez pas dans les jeux de pouvoir habituels, du genre: "je veux vous rendre meilleur". Le moindre des respects que j'espère que quelqu'un qui me veut du bien est de me demander si je suis d'accord qu'il veuille me rendre meilleur. Mais vous êtes en plein dans un jeu de pouvoir avec moi, et sur ce point je suis très lucide. Donc je ne prends pas.

Car je ne suis en aucun cas tenu de donner suite simplement parce que l'on prétend me vouloir du bien. Vouloir me changer c'est déjà ne pas m'accepter comme je suis. Et cela, ce n'est pas me vouloir du bien.

Écrit par : hommelibre | 19 juin 2010

je pense que ses propos sont justes ,mais il faudrait prendre des sanctions contre l' équipe (le journal ) car mettre en première page des injures a la vue de tout le monde n' est vraiment pas acceptable

Écrit par : baumel | 20 juin 2010

"S'attaquer à mon pseudo est d'emblée signe de jalousie. Sinon, pas de raison de vouloir me tacler sur ce point. "
SI : s'autoproclamer hommelibre est d'une arrogance de Trissotin.


" Le reste est donc nul et non avenu. "
"Nul", ne reflète QUE votre opinion, que je parcours,
comme l'a écrit Jeanson,
d'un derrière distrait.

"Non avenu" : ce faux sens dénonce les limites de votre culture.

Oui, je vous lis tout de même, quand je n'ai rien à faire (c'est rare)
et en secouant la tête: you're so VAIN!

Écrit par : ifos | 20 juin 2010

Ifos, alors, content?

Je constate qu'à défaut d'avoir une face montrable, vous avez au moins un derrière. Cela me fait penser aux autruches.

Pour "non avenu": pas de faux sens.

Pour votre jalousie: je confirme. Si vous étiez inspiré par autre chose, vos commentaires, même critiques, seraient plus consistants, permettant une éventuelle contre-critique.

Pour mon pseudo: comme vous ne me demandez pas le pourquoi de ce choix, j'en déduis que vous avez la science infuse. Et ça c'est je crois une maladie incurable dont un des symptômes est une arrogance de chafouin et une propension à donner des leçons en s'estimant supérieur. Toutes mes condoléances.

Écrit par : hommelibre | 20 juin 2010

"Je constate qu'à défaut d'avoir une face montrable, vous avez au moins un derrière. Cela me fait penser aux autruches."

Mdr mdrrrrrrr EXCELLENT!!!!!

NB: LOL J'aimerais bien, d'un "derrière" distrait. pondre quelque chose à la Jeanson, LOLLLLLLLL

Écrit par : Patoucha | 20 juin 2010

Patoucha, j'aurais pu dire aussi: "Alors, ifos, sceptique?" en référence à faux sens...

Incroyable ce que certaines personnes se permettent de dire en jouant les humbles ou les éclairés. Leur propre vanité et arrogance s'étale de tout son long dans des commentaires qui veulent me reprocher d'avoir trop d'ego (le leur n'est pas triste pour se permettre de dire cela!) ou qui sont présentés comme une supériorité pseudo-intellectuelle. L'attaque ad hominem est en général un aveu de l'absence d'arguments de fond. Et quoi de plus facile que cette attaque ad hominem? Ça ne demande pas d'avoir inventé la poudre ni d'avoir lu Jeanson.

Il y a des gens qui ont besoin de vous appuyer la tête sous l'eau quand vous tenter de la sortir. C'est classique en Europe. Le nivellement par le bas (cf le derrière d'ifos, l'internaute sans visage), ou l'injonction autoritaire (cf le Réfléchissez-y! le Lulu) ou la familiarité mielleuse (cf le "pour vous rendre meilleur" d'encore Lulu). Heureusement il n'y a pas qu'eux.

Et tout cela parce j'écris que j'apprécie Rama Yade, cette "prétentieuse et arrogante fille de chef sénégalais, débarquée en France pour étudier, parce que sa famille a les moyens, puis devenue française par marriage."

Qui devrait faire autrement (il y en a qui aiment décider de la vie des autres):

"Que ne se consacre-t-elle à mieux gérer son pays, si elle est si incontournable?"

Le donneur (ou la donneuse) de leçons anonyme a encore frappé, son bec d'autruche creusant le sable pendant que son postérieur regarde le ciel...


Décidément, on ne peut pas plaire à tout le monde. Pour ma part j'écris comme j'aime écrire avec mon style, je traite les sujets qui m'intéressent sans demander l'autorisation de tel ou tel, je ne demande pas qu'on soit d'accord, mais je suis heureux de contribuer à alimenter des débats, à faire rire parfois, réfléchir d'autres fois, à exprimer ce que je pense ou à partager ce que j'aime avec d'autres passionnés qui ont les mêmes intérêts.

Je suis lu, et j'ai beaucoup de gratitude pour cela. Parfois cela m'étonne car je peux être aussi assez provocateur, ou traiter des thèmes et développer des idées qui ne vont pas dans le sens de la vision dominante des choses. Les idées sont mon terrain. Et le combat des idées est important. Par exemple par rapport au féminisme radical ou idéologique, inspiré du plus simpliste schéma marxiste (homme-patron-bourreau et femme-prolétaire-victime): il faut en démonter intellectuellement les mécanismes et les bugs idéologiques et en démontrer la fausseté afin que sa propension à tordre la réalité soit contrecarrée. Car le féminisme est actuellement devenu un cheval de Troie pour marxiser la société.

Me taire ou me soumettre à la volonté de quelques détracteurs n'est pas le genre de la maison. Je regarde d'où vient une critique avant d'y donner suite. Il y a sur le blog des correspondants qui contribuent à "me rendre meilleur". En général ils n'ont pas besoin de le dire pour le faire.

Écrit par : hommelibre | 21 juin 2010

Dès qu'on vous titille un peu, vous en faites des tonnes...
Manque de sang froid. Dommage, c'était un test.
Avenu (on dit plus souvent advenu): vous l'employez à mauvais escient,
dans le contexte.

VOUS n'avez tout de même pas lu Jeanson, ce marxiste lèche botte de Sartre!
Je n'ai vraiment lu de lui que le torchon qu'il fit paraitre, sur ordre de Sartre, contre Camus, in Les Temps modernes (1952), où il reprochait à la révolte de Camus d'être « délibérément statique ».
Mais ses dialogues de cinéma restent célèbres, preuve qu'on n'est jamais tout à fait mauvais.

Bien vu, l'autruche: c'était d'ailleurs une façon camouflée de baptiser Rama Yade IFOS (Is Full Of Shit), membre d'un club où l'on refuse du monde.
Une blague à €47,000.-

Quant à l'ifos sceptique, la blague fut faite voici 3 ans.
Elle était bonne, mais c'est un fusil à un coup.
Voilà, je me retire, ce n'est plus un
" Hôte, en suspente on vole Eve, où heureux pro pisse "
comme le déclama jadis au bord d'un lac, une, pardon, LA Martine:
Tous ont écrit. On peut jeter l'encre.
Sans rancune...

Écrit par : ifos | 30 juin 2010

Ifos, je vous contredis encore: "nul et non avenu" s'utilise dans plusieurs contextes, et ici l'expression trouve sa place.

"Manque de sang froid. Dommage, c'était un test.": Ah, ça, voudriez-vous me dire comment je dois m'exprimer? J'en fais beaucoup, j'en fais peu, je n'en fais rien, cela dépend. Par contre, pour le test, sauf à vouloir jouer à un jeu de pouvoir, on prévient l'autre dudit test. En ne le faisant pas vous vous placez en position intouchable et forcément gagnante: vous faites les questions et les réponses.

Mais ok, sans rancune. Et ma foi j'apprécie toujours Rama.

Écrit par : hommelibre | 30 juin 2010

j'ai eu le privilège de voir rama yade présenter son livre.J'admire son fairplay et sa politesse face à des contradicteurs qui n'ont pas encore appris à respecter et écouter la personne qui parle et qui leur répond.
il est idiot de démissionner d'un poste où on a la possibilité de réaliser ne serait-ce qu'une part de son idéal. rama yade refuse l'opposition stérile et le bavardage stérile et.........elle a bien raison.
je lui souhaite une longue et brillante carrière politique

Écrit par : voirol | 24 octobre 2010

Les commentaires sont fermés.