La banane tue. Le cancer aussi. Quant à la connerie...

(Billet en hommage à Pierre Desproges, qui serait peut-être censuré par les gourous du politiquement correct s'il vivait encore).

Il y en a qui n’ont vraiment pas d’humour. Mon dernier billet sur la banane de droite m’a valu une remarque sur les gens de gauche. Ils ne parlent que de catastrophes, sont dépressifs chroniques, pessimistes, et tentent par tous les moyens les plus inavouables, déloyaux et sordides de vous tirer des larmes et de vous culpabiliser.

cancer-prostate-faites-depister-prise-sang-L-2.jpegAinsi cette remarque: «Quiconque est de gauche aurait parlé des conditions de travail dans les bananeraies et de l'utilisation mortifère de pesticides cancérigènes ayant provoqué la mort de milliers de travailleurs et enfants antillais...»

J’apprends avec bonheur qu’il y a des pesticides cancérigènes. Je dis: avec bonheur, car cela signifie qu’il y a des pesticides non cancérigènes. Je dois reconnaître que les pesticides cancérigènes sont dérangeants. Le cancer, y gène. Imaginez une belle grosse tumeur de la prostate, un melon, que dis-je un melon: une pastèque! Essayez donc de mettre un boxer avec cette appendice rondouillard débordant entre les jambes: n’importe quelle femme que vous tenteriez de séduire vous demandera si l’accouchement se passe bien... Ne pouvant plus vous permettre de séduire, vous déprimerez, et finirez par vous flinguer. Ce qui est terrible dans la pastèque de la prostate c’est que la dépression qui lui est associée tue plus que la tumeur.

Et cela, on ne le dit pas assez. Mais que fait la gauche? Qu’attend-elle pour mettre à la une ce thème au désespoir flamboyant, à la noirceur hospitalo-romantique, et dont l’injustice ne saurait échapper à personne: le cancer de la prostate est profondément inégalitaire. 100% d’hommes atteints ont tenté leur chance. Mais pas une femme! C’est un scandââââle, une honte, un sexisme insoutenable. Qu’attend-on pour dénoncer pareille discrimination? Je propose de descendre dans la rue et de revendiquer le droit au cancer de la prostate pour les femmes.

Ah ça, mais...

D’ailleurs, on devrait aussi revendiquer le droit au cancer de l’ovaire pour les hommes. Les hommes sont des poètes, le cancer aux vers leur est donc normalement destiné.

Mais bon, revenons aux bananes et aux milliers d’antillais qui meurent des pesticides dont on asperge les bananeraies. «Quiconque est de gauche...» en parlerait. Parce que la droite n’en parle pas. C’est normal, la droite n’a pas de cancer. On a décidément la droite la plus chiante du monde: elle n’a pas la plus petite tumeur. Elle fait semblant pour être à la page. Mais en vérité, rien. C’est incroyable mais vrai: les hommes et les femmes de droite ont le rhume des foins, l’arthrite, l’acné rosacé, et ne connaissent même pas le mot cancer. Ils ne peuvent logiquement en parler. Ils y a là un business potentiel: vendre des embryons de tumeurs de la prostate aux gens de droite. Avec l'implantation, le suivi et l'accouchement, cela doit bien faire 10'000€ par cas. Le marché potentiel est de plusieurs dizaines de milliards. Il faut rapidement coter en bourse les embryons de tumeurs.

Quand aux humoristes, à part Desproges que je salue ici, et à part De Gaulle, pas un qui ne puisse s’enorgueillir d’avoir fait un bon cancer. Coluche n’a rien su faire de mieux que de vouloir péter le phare d’un camion qui l’éblouissait en plein jour. Quel con. La connerie tue, pas de doute.

J’en reviens à la banane. Dorénavant il ne sera plus permis de rire de la banane: un «Quiconque de gauche» viendra faire la leçon et la morale pour vous ôter toute envie de rire, n’hésitant pas pour ce faire à marcher sur les cadavres des antillais. Plus permis de rire du cancer: un «Quiconque de gauche» en appellera au respect de la mémoire de Mitterrand, ce grand président qui était très à l’écoute. A l’écoute de certains plus que d’autres, d’ailleurs...

Conclusion: les pisse-froids vont encore nous pomper l’air. Ils viendront avec leur morale dégoulinante, leurs culpabilisation assassine, et l’autosatisfaction ventrue de celui qui a donné ostensiblement à la quête.

Dorénavant, plus permis de rire à part des histoires de Toto.

Par exemple, plus permis de rire des gens de droite.

- Ah mais si, ça alors!

- Et des gens de gauche?

- Non, ça c’est de l’islamophobie.

 


Catégories : Humour 17 commentaires Lien permanent

Commentaires

  • Ah ça, Hommelibre, vous oubliez que Desproges (ou Coluche, je ne sais plus) déclarait: "J'emmerde la gauche jusqu'à la droite". Vous ne pouvez pas vous déclarez "hommelibre" et vous inféodé aux idées d'un camp ou d'un autre. A l'angélisme de gauche, politiquement correct et souvent exaspérant, répond le réalisme cynique de la droite, souvent peu soucieuse d'altérité. La mère Sagan résumait bien cela: "J'ai l'occasion de croiser aussi bien des gens de droite que de gauche, écrivait-elle. La différence que j'ai observé, c'est que les gens de droite déclarent: "C'est vrai, le monde est injuste". Alors que les gens de gauche disent: "C'est vrai, le monde est injuste. Mais peut-être qu'on pourrait..."

  • Zorg:

    Vous avez raison. Mais j'ai quand-même des convictions. Le problème est qu'elles se retrouvent dans certains thème classique de la droite, et dans d'autres de la gauche. D'où une certaine oscillation. Et aussi, oscillation par réajustement survenu depuis quelques années (quand j'ai vu que la gauche était inféodée au féminisme radical et anti-homme, j'ai sérieusement révisé mes positions).

    Mais à vrai dire, j'ai été une fois élu au centre, au niveau communal, il y a longtemps. Mais je serais un très mauvais politicien, parce que je ne peux durablement endosser un discours de parti.

    La liberté, la responsabilité individuelle, la justice, la solidarité, cela ne devrait être ni de gauche ni de droite. Les lignes de partage classiques ne sont pas les miennes sur ces questions.

    La citation de Sagan est intéressante. Il y a du vrai. Un monde moins injuste, c'est un beau projet. Et je ne doute pas que la gauche, malgré ses errements, ait apporté un équilibre social qui manquait au 19e siècle.

    "Peut-être qu'on pourrait...": toute la question est de formuler ce qu'on pourrait, et d'évaluer l'efficacité et le coût philosophique et moral. Autant la dictature du prolétariat que le libéralisme fou ont un coût philosophique et moral élevé. Et social.

  • Bien d'accord. Quant à la banane, je la soupçonne d'être marxiste, tendance Groucho, vu l'usage calamiteux et néanmoins acrobatique qu'elle fait de sa peau sous les pas des hommes (libres ou non, d'ailleurs).

  • Hé hé!... :0))

  • "QuanT à la connerie..."
    Dommage! Vous devriez finir vos phrases. Et le D à la place du T n'est qu'un genre de petite connerie qu'il m'arrive de faire aussi.

    Si la connerie devait tuer, la dose létale serait certainement très importante, sinon il n'y aurait plus un seul individu sur terre pour mesurer la valeur de cette limite.

  • @ Baptiste:

    Horreur! Malheur!... C'est corrigé, 5 minutes et ce sera visible. Sur le fait de ne pas finir cette phrase, ici c'est voulu, pour laisser planer une interrogation sur la suite.

  • Bien, moi,j'aime bien les points de suspension. Bravo de ne pas avoir fini la phrase pour laisser planer une interrogation.

    Je ne pense qu'JL soit inféodé à quelque camps que ce soit. La citation de Sagan est intéressante du point de vue de l'"évolution"de la droite ou de la gauche .. il y a des gauches et des ... droites. On n'était pas de gauche dans les années 60 comme on l'est aujourd'hui, etc. La question est passionnante et mériterait de grands débats.

  • "Dorénavant il ne sera plus permis de rire de la banane"

    Mais si, on peut toujours essayer

    http://www.youtube.com/watch?v=piWCBOsJr-w&feature=related

  • Qu'on le veuille ou non, la vérité est à gauche, car morphologie oblige, le coeur n'est pas à droite.

    Mais pour autant et après mûre réflexion, prenons plutôt exemple sur les Islandais qui, face aux calamités qui ne cessent de les submerger, adhèrent en masse au nouveau parti qui vient de voir le jour dans ce pays froid qui vit "à chaud" son actualité (comme dans l'émission descaillesque du même nom) :

    Nom du nouveau mouvement politique : "Le parti d'en rire" ...

  • Ah Inma, les Monty Pythons devraient bien pouvoir fédérer gauche et droite dans un bon éclat de rire! Ah que mais, 16 tonnes, ça doit faire mal...

    Au fait, c'est quoi un piano à queue pour Johnny? Un piano mouillé... Oooooohhhhh.....

  • Santo, on pourrait aussi créer le Parti-Ti et rominet.... Ça devrait fédérer (non, pas Rodger...).

  • @ Judith:

    Blague à part, je suis d'accord qu'il y aurait un vaste débat passionnant, mais qu'il faudrait faire ouvert. On vit depuis des décennies sur des représentations politiques qui ne sont peut-être plus ajustées à la réalité et dans lesquelles bien des gens ne se retrouvent plus vraiment. Tout a bougé, mais les frontières politique pas, semble-t-il. Ou si peu.

    Pourtant il serait utile de redéfinir des choses.

  • La connerie est la décontraction de l'intelligence.( je ne sait pas qui a dit ça )

    D.J

  • Viva Mexico!!!

  • @ Inma Abbet:


    C'est scandaleux, Madame!!! Comment une aussi charmante et intelligente jeune femme, peut-elle se fourvoyer avec de tels énergumènes!!! De dangereux efféminés, des travestis notoires qui corrompent notre belle jeunesse.....

    http://www.youtube.com/watch?v=ol5Dfs7jqFI

    http://www.youtube.com/watch?v=vMqSmiC_xHg


    Ils ne respectent rien... même pas la Marseillaise et la France!!! Oui Madame, la France!!!! Quel honte!!!!!


    http://www.youtube.com/watch?v=M0gzQS4w1sc

    http://www.youtube.com/watch?v=CVJ-W6LioB8




    =:oB

  • Raaaahhhhh..... C'est trop tentant..... Je sens que je ne peux plus m'empêcher..... Ça y est, ça vient (presque un orgasme): Domenech et l'équipe de France sont de gauche. Parce que gagner est de droite, et que laisser autant de trous en défense c'est presque comme réécrire le petit livre rouge.

    Je pars en courant pour éviter les tomates...

    Bon, cette remarque est plus valable en France qu'en Suisse.

    A part cela quel gâchis ces bleus. Pleins de qualités individuellement, et le big ratage collectivement.

  • @ hommelibre:


    Désolé, je n'ai plus de tomates sous la main... Mais il me reste quelques animaux de basse-cour...

    http://www.youtube.com/watch?v=74Im6zOHeow


    Môssieur est-il satisfait?? "Or shall I taunt you a second time?" ;o)


    Bonne soirée avec les poules! ;o)



    =:oB


    PS: À noter l'apparition de l'ancêtre du Vuvuzela au début de la vidéo! Les Monty ont décidément tout inventé...

Les commentaires sont fermés.