Vuvuzela et racisme: Père Ubu, au secours!

Il n’y a guère que le Père Ubu pour nous sauver du délire polémique qui se développe sur Mediapart, où je passe aussi quelques fois les billets que j’écris d'abord pour la TdG. Et chez Mediapart, ils font fort. Critiquer la vuvuzela serait du racisme ordinaire, de l’intolérance à la différence, de l’anti-multiculturalisme, du rejet de la différence africaine. Dorénavant tout blanc bon teint sera obligé d’aimer la wouwou, les insectes grillés, le sumo, sans quoi il sera étiqueté de raciste et de fasciste.

Ubu-Jarry.pngPère Ubu, passez donc à la trappe ceux qui sont en plein délire. Nettoyez le paysage blogosphérique de la folie rampante qui y tient ses quartiers comme d’autres tiennent la rambarde du Titanic après s’être crashé sur l’iceberg.

Donc ne pas aimer le bruit de la wouwou z’hélas, souffrir de ce rouleau compresseur de bruit uniforme, c’est du racisme? Certains ne savent plus quoi inventer. La France intello est devenue barge. Ils devraient traiter de racistes ceux qui sur les stades jouent de la wouwou en mettant des boules quies...

Je préfère les clameurs du public lors d’un but, ses rugissements lors d’une faute non sanctionnée, ses hésitations avant un penalty, les cris de joie des supporters de l’équipe gagnante, bref je préfère du vivant, du vibrant, de l’humain, à cette pseudo-tradition de plastique à deux balles (une par oreille).

L’uniformité d’un son sans relief et dont la teneur en décibels et plus forte qu’un marteau piqueur m’emmerde, et en retour j‘emmerde ceux qui y voient du racisme ou l’envie de casser du nègre. Gardez vos délires, je ne suis pas acheteur. J’aime l’Afrique plus que beaucoup ici, je veux dire je l’aime vraiment.

J’ai ainsi reçu cette perle de délire dans un commentaire suite à mon précédent billet, commentaire posté par un blogueur fou qui ne supporte déjà pas mon pseudo et se permet ou de le contester ou de le mettre entre guillemets. On voit déjà le niveau de tolérance et de respect de l’autre du monsieur, et sa volonté de pouvoir sur l’autre.

Je le livre ici, suivi de mon commentaire.
vuvuzelas1.jpg
"homme libre" préfère-t-il les saluts nazis, les "ô enculés" ou le
cris de singes des supporters avinés dans les stades italiens quand un
joueur de couleur a le ballon ?

Oui, c'est quoi qui gêne ?

Que la coupe du monde ne se déroule pas comme vous, vous le souhaitez
avec vos intolérances qui, après les palestiniens, prennent dans leur
viseur,  les africains du sud ? !"

Mon commentaire: le petit facho dans l'âme que vous êtes ne pouvait s'empêcher de gerber sur la différence de l'auteur de ce billet qui, contrairement à d'autres ici, n'aime pas le bruit des wouwou, z'hélas. Mais "blogueur fou" n'accepte pas la différence d'hommelibre, hommelibre n'a pas le droit d'avoir ses propres goûts, son opinion, ses oreilles, son désir d'entendre l'ambiance vivante du stade plutôt que ce rouleau compresseur uniformisant des wouwou. Critiquer le bruit des wouwou c'est bien sûr être raciste, fasciste et tout le toutim.

Et s'appeler "blogueur fou", qui ne supporte tellement pas mon existence et mon pseudo qu'il est obligé de me faire la leçon en le mettant entre parenthèses, s'appeler "blogueur fou" c'est surtout être con. Et même le roi des cons. Et c’est bien savoir ce que veut dire "enculé", domaine où "blogueur fou" a visiblement une longueur d'avance sur moi, ou de (re)cul.

Utiliser les africains pour justifier votre point de vue, les réduire à l’état de chose dans votre esprit, c’est pas joli joli. Mais visiblement vous n’êtes pas à cela près.

Catégories : sport 17 commentaires Lien permanent

Commentaires

  • Personnellement, je hais la plainte stérile et insolente du biniou. Et la cornemuse me donne des boutons. J'excècre jusqu'à l'esclandre le braiement atavique des chanteurs insulaires râlant sous le soleil courroucé de la Corse. J'abomine le jodler impénitent qui nous humilie les esgourdes en expectorant les humeurs funestes de ses poumons récalcitrants. Et quand au joueur de cor, je ne préfère même pas en parler tant il me vient alors des désirs fourmillant d'apocalypse nucléaire et de jugement dernier. C'est dire.

  • Et "quant" au, bien sûr.
    Et quant au vuvuzela, justement, ça m'étonnerai qu'il passe le stade du stade, qui n'est pas forcément anal, même si beaucoup s'y torche.

  • Personnellement, je reste fidèle au clavecin et à la chasse à courre. Mais exceptionnellement, faire vuvuzela (ça ressemble à zarzuela, non?) avec une Khoïkhoï ne serait pas pour me déplaire.

  • @ Zorg: plié en 4 de rire! Les désirs fourmillant d'apocalypse nucléaires, c'est très expressif! Le braiement atavique n'est pas mal non plus!

    @ Rabbit: Je ne connaissais pas les Khoïkhoï. Heureusement Wiki est là. Mimi les Khoïkhoï. Un peu de trompinette pour la charmer...

  • Ne pas aimer les vuvuzela est raciste ? Aie ! Je crois que là on se trompe un peu de débat et de cibles... Les vuvuzela sont juste hyper casse couilles à la télé, et surtout en répétition, mais je trouve qu'ils font partie du floklore !

    Geoffroy de http://www.objet-publicitaire-ecologique.com

  • Le son des vuvuzelas, le soir, au fond d'un stade, c'est le cri animal de notre mauvaise conscience. Le sanglot trop longtemps refoulé de l'homme noir. Nous voilà pris au piège. L'interdire ? Comment interdire au public africain d'exprimer sa joie souveraine ? L'estomper ? Le filtrer ? Ce serait un nouveau geste de colonialisme. Que faire alors ? Eteindre le son de la télé. C'est reposant. Mais un match de foot silencieux est encore pire qu'un match commenté par Pierre-Alain Dupuis ou Thierry Roland. On est faits comme des rats ! Heureusement, il nous reste le Sonophon ou la boule Quiès...

  • Bravo les supporters de l'afrique du sud ....Grace à votre vuvuzela de merde je commence à comprendre pourquoi l'afrique va toujours si mal !!!
    Ni style ni charme ni objectivité un instrument de merde qui nous brise les tampons à chaque fois qu'on je regarde un match de la coupe du monde.

    Culture de sous singes Pffff

  • Ne nous plaignons pas trop vite, on ne sait pas ce que cela pourrait être si la Coupe du Monde avait lieu à Tripoli...

  • A tripoli au moins on écoutera des chants à la gloire de Al Khaddafi car ç'est sur ça fait moin de bruit que les pseudos artistes de la vuvuzela de merde... En plus parler de racisme contre les noirs à cause de leur machine à son ç'est vraiment ridicule et absurde...

    Ils savent trés bien que leur truc tue le spectacle lors de l'événement sportif le plus regardés au monde et je trouve ça vraiment dommage pour qu'une fois on donne une chance à ces gens la de bien embellir leur image!!!

    Enfin bref vivement un mondial ou en entend bien les chants des supporters!!!

  • "Le son des vuvuzelas, le soir, au fond d'un stade, c'est le cri animal de notre mauvaise conscience."

    Mauvaise conscience ? Perso, aucune mais peut-être votre dernier chargement a t-il coulé au large de Zanzibar ?

    "Le sanglot trop longtemps refoulé de l'homme noir."

    Dieudonné s'est fait refiler un chèque en bois par Ahmadinejad ?

  • ce qui est fort cher(s) homme(s) libre(s), c'est que vous avez caviardé votre texte sur Médiapart où l'on ne lit pas "où je passe aussi quelques fois les billets que j’écris d'abord pour la TdG. Et chez Mediapart, ils font fort."

  • Mmmmmm' ouais !

    Comme une désagréable impression que le monde tourne de plus en plus mal...
    Une semaine qu'il a semble-t-il décidé de tourner autour des vuvumachins que je n'ai pas encore entendu puisque ne regardant pas le foot, mais il n'y a plus que ce mot dans les journaux et même à la radio...


    Et ce soir, des milliers de démonstrations de la bêtise humaine en bande : des coups de klaxons incessants, un gaspillage phénoménal de pétrole pour transporter la machine à klaxons, des bouchons, une sirène d'ambulance que plus personne n'entend, des drapeaux...
    Mais putain, ils fêtent quoi tous ces abrutis de moutons ? Le Xième millard de $$ que va se mettre dans la poche la FIFA ? Le fait qu'il faut envoyer 22 gars dans l'autre hémisphère courir 90 minutes après un ballon pour ne le mettre qu'une fois dans un but ?
    Merde, peuvent pas plutôt aller remplacer les marmottes pour emballer les chocolats, histoire qu'ils apprennent à être efficaces avec ce ballon, ces 22 emmaillotés-là ?

    Donc, il y a pire que le foot en cherchant bien, il y a en tous cas les supporters de foot...

    Alors, là-dedans, les vuvumachins, quelle importance ?

  • C'est vrai que ça change un peu de nos sirènes ^

  • @ tom_quinn: là vous m'épatez. Vous avez bien lu. Je n'allais pas laisser cette phrase sur Mediapart quand elle s'adresse aux lecteurs d'ici. Vous êtes très attentif. Bravo!

  • Greg, le coup des marmottes, excellent! A part ça je n'ai pas boudé mon plaisir à la victoire de la Suisse, et je trouve sympa que l'on manifeste sa joie. Même si je ne saurais renier vos critiques acides.

  • Entr'acte en deux matchs....Autre regard sur l'Afrique du Sud pas forcément médiatisé car tabou....

    http://www.lefigaro.fr/international/2010/06/25/01003-20100625ARTFIG00434-afrique-du-sud-voyage-au-coeur-d-un-ghetto-blanc.php

  • En effet sirène. Cela mériterait aussi un billet. Je vais y réfléchir.

Les commentaires sont fermés.