Trop de vuvuzelas: vivement le mondial 2014

Ah, tous ces Miles Davis ou Louis Armstrong en herbe dans les stades sud-africains, qui sont des lieux idéaux d’entraînement musical et des pouponnières de futurs big band. Il serait certes regrettable de décourager les vocations et de casser des talents.

vuvuzelas1.jpgAh, les trompettes dignes de celles de Jéricho, qui vont peut-être faire s’écrouler le premier mondial africain. Car les plaintes sont de plus en plus nombreuses contre ce bruit de fond obsédant et aussi intrusif qu’un marteau-piqueur.

On aime ou on n’aime pas les vuvuzelas. Elle font partie de la culture en Afrique du Sud. Il y en a qui aiment. Moi j’aime l’Afrique mais pas les vuvuzelas.

Et comme il n’y a pas moyen d’y échapper, et que je m’en voudrais de gâcher des talents de trompettiste, j’éteins la télé et je ne regarde plus les matchs. Depuis le début j’ai dû voir  30 minutes de mondial, et encore parce que j’ai regardé 20 minutes des bleus.

Donc voilà, j’ai décroché. Pas envie de supporter ce bruit de fond envahissant. Pour moi ce mondial est déjà fini. Je ne peux plus en écouter une minute de suite. Je regarde les résultats dans la presse quotidienne, sans vraiment savoir ce qui s’est passé. C’est une telle agression sonore dans mes oreilles que je me fiche de ce mondial 2010 et que j’ai déjà tourné la page. Même si cela me rend triste à cause de l'Afrique que j'aime.


Le mondial de foot? Vivement celui de 2014.








PS: Max is back home!

Catégories : sport 7 commentaires Lien permanent

Commentaires

  • C'est vrai que ce bruit pète l'ambiance des matchs.

    D.J

  • Il est toujours possible de baisser, voire couper le son. Ni les vuvuzelas, ni le bavardage des commentateurs ne sont nécessaires. Et quand le match est mauvais, il n'y a qu'à couper l'image aussi et le calme revient.

  • @ Michael:

    Oui, mais non. J'aime entendre les réaction du public, qui donnent un relief au match: applaudissement, rugissements quand une faute n'est pa sanctionnée, joie devant un beau geste, silence l'or d'un coup franc ou d'un penalty. J'aime la pulsion du public et la 3D qu'elle instille dans le match.

    Les wouwou ou le son coupé, c'est pareil: plus de pulsion, plus de 3D: un match tristement plat.

    Couper le son est de plus générer un sentiment d'exclusion ou de frustration. Pas une bonne idée.

  • Quelle ambiance?

    Le vuvusela c'est le symbole du combat contre des stades aseptisés remplis de gentils fan's friqués ou de sponsors invités.

  • @ Riro:

    Stades aseptisés, ce n'est pas mon impression en général.

    Ma perception de la wouwou n'est pas la même que vous. Pour moi c'est imposer un magma sonore uniforme là où il pourrait y avoir plus de relief et de spontanéité. A se demander si les matches ont encore quelque importance où s'ils servent avant tout à jouer de la wouwou.

  • @hommelibre

    On pourrait aussi demander aux spéctateurs de se taire afin de pouvoir écouter les joueurs se parler et les explications des arbitres ou le bruit du ballon qui touche les fillets... on est pas à Roland Garros non plus!

  • @ Riro:

    Non, je ne demande pas un silence de cathédrale. Au contraire j'aime entendre les réactions du public, qui donnent un peu le climat sur le terrain et qui font vivre le match. Un match dans le silence, quelle horreur! Mais la wouwou, outre que je trouve ce son simplement désagréable à l'oreille, je trouve aussi qu'elle gomme tout et s'impose sans nuances. Rien d'autre n'est audible: ni applaudissement, ni contestation, ni manifestations de joie des supporters.

Les commentaires sont fermés.