Le canon et la charogne

Je me souviens. Cela s’est passé il y a environ une vingtaine d’années. On refaisait le monde pour la ixième fois avec quelques amis. Les deux grands thèmes d’indignation ou de soutien étaient l’OLP et l’apartheid. Les amérindiens étaient déjà un peu passés de mode pour ne plus occuper qu’une niche musicale sur un CD à succès. L’Allemagne se réveillait d’une longue gueule de bois et la Russie bradait enfin la «dictature du peuple».

kurdes1QuestionsInternationales.jpgOn commençait à voir des stands kurdes dans les manifestations, et la cause kurde se développait dans quelques milieux. Elle avait même atteint une certaine notoriété. Mais la sauce ne prenait pas comme pour la Palestine. Question d’agence de communication? Pas seulement. Question de choix et d’économie de l’indignation.

Je me souviens d’une discussion donc, avec un farouche militant pro-palestinien. Quand je lui ai demandé sa position par rapport aux kurdes opprimés, j’ai vu une fatigue, une lassitude sur son visage. Il a admis qu’on ne pouvait pas défendre tout le monde.

En disant cela il venait de sacrifier les kurdes. Il n’a pas été le seul à les sacrifier. Les kurdes, ces "palestiniens" de Turquie, d’Irak et d’Iran. Environ 30 millions de personnes sans pays, persécutées, massacrées, déplacées au gré des gouvernements.

Il y a quelques jours, alors que la flottille pour Gaza se mettait en route, une vague de réprobation s’est-elle levée suite à l’assassinat de 7 résistants kurdes tués il y a moins d'une semaine? Les kurdes, ces gens sans pays qui font chier le monde un peu comme les palestiniens. Le monde entier a-t-il dénoncé cet acte de barbarie, ce terrorisme d’Etat?
kurdes2-helabja.jpg
Non. Personne ne s'est offusqué de ces morts, de ce massacre de représentants d'une minorité opprimée. Un massacre si habituel, pensez donc! Pas de vague de réprobation. Les kurdes n’intéressent que peu, pas assez rentables. L’économie de l’indignation tourne à plein avec la flottille politico-humanitaire, là pas de chômage, l’argent circule pour la Palestine. Pas pour le Kurdistan.

Au fait, ces 7 kurdes, par qui ont-ils été tués? Par les turcs, oui, curieux hasard, ces turcs qui ont affrété cette flottille et qui brûlent les drapeaux d'Israël. Quelqu'un en France a -t-il seulement cité ces morts kurdes? Et combien de morts kurdes ces 25 dernières années? 1'000? 10'000? Plus? Certains chiffres parlent de 40’000 morts rien que dans la partie turque du Kurdistan, sans parler des gazages de Saddam Hussein au Kurdistan irakien. Et combien de villages kurdes détruits? 3'000. Et près de 400'000 kurdes déplacés par les turcs. Quelqu’un a-t-il dénoncé ces nouveaux crimes turcs contre les kurdes?

kurdes3-kurds-protest_315.jpgMais non, on ne va pas s'indigner contre ceux qui paient le bateau Marmara même si ce sont des gens dont l’armée vient de tuer 7 résistants kurdes de plus. Certains pacifistes n’ont aucun scrupule à pactiser avec des Etats voyous comme la Turquie, Etat gouverné par des islamistes et où le crime d’honneur contre les femmes est habituel et culturellement justifié (même si les lois ont quelque peu changé).

Et le 5 mai dernier, 5 kurdes, dont deux femmes, ont été tués en Iran par les sbires du pouvoir. Quelqu'un a-t-il manifesté? Non. Normal: l'Iran soutient le Hamas. Et on sait que les kurdes n’émeuvent guère. On va me reprocher l’inélégance ou l’incongruité de ma comparaison. Pas si incongrue, pourtant. Les parallèles existent.

Notre époque pourrait s’appeler Le temps des otages. Otages individuels, comme le suisse Max Göldi retenu depuis 22 mois en Libye. Otages collectifs des médias et de l’émotion soigneusement entretenue et alimentée; otages collectifs encore comme les habitants de Gaza, où le Hamas refuse l’entrée de la cargaison de la flottille. Le Hamas refuse donc l’humanitaire et refuse l’aide aux palestiniens. Peut-être parce que l’humanitaire n’était qu’un prétexte?
kurdes4.jpg
"Selon la télévision « Al Arabiya », les Palestiniens de Gaza, qui dénoncent le blocus israélien qui les affame et qui se soulèvent contre l’attaque de la flottille de la paix, refusent aujourd’hui de recevoir la cargaison de cette flottille par voie terrestre, en transitant par le port d’Ashdod." (médiarabe.info).

Si on l’ajoute à l’islamophobie et à l’occidentophobie, la haine anti-israélienne actuelle nous prépare des pages sombres, et les professionnels de l’indignation qui amplifient les choses de manière unilatérale préparent objectivement la prochaine guerre, qui n'est, je commence à le craindre, plus aussi loin qu'on pourrait le penser.

Car je doute que l’on ait le temps de purger les tensions et ressentiments, les souffrances et les mémoires blessées, avant que l’envie d’en découdre ne soit la plus forte. Qui mène le bal? A qui et à quoi sert l’écran de fumée de cette affaire de flottille? Il est peut-être temps de se poser ces questions-là si nous voulons éviter le pire. Et cesser d’en rajouter des couches. Car entre le déchaînement des haines, la fragilité de l’Europe, la crise, le pessimisme et le catastrophisme ambiant, il y a comme une odeur de canon et de charogne dans l’air.


(Images: 1, Questions internationales. 2, massacre au gaz à helabja en 1998. 3, soulèvement kurde à Istambul. 4, intifada kurde.)

Catégories : Politique 17 commentaires Lien permanent

Commentaires

  • Ce commentaire injurieux a été écrit en usurpant le nom d'un internaute très sympathique. Voici l'adresse courriel de ce coucou:

    pache@gmail.com

    Vous êtes un charognard de première et vous êtes extrêmement raciste. Je m'étonne que l'on vous ai pas encore percé sous votre vrai visage. Vous haïssez les femmes, les mères, les noirs, les arabes, les étrangers, les musulmans et j'en passe! Vous devez être un vieux aigri qui est mal dans sa peau pour en arriver là! Vos billets incitent à la haine de tous sauf de ceux qui vous ressemblent. Vous êtes une personne extrêmement malade et il faut vraiment vous faire soigner. L'étalage de vos billets montre à quel point vous êtes suffisant. Sur chaque sujet, vous avez le crachoir ouvert pour dire tout et n'importe quoi, à tel point que vous vous enfoncez dans la débilité. Il faut apprendre parfois à se taire et à ne parler que de ce qu'on maitrise bien. Vous êtes grotesque et surtout immonde! On vit dans un monde où les pourris ont la côte!

  • @ Benoît:

    Je ne sais ce qui vous prend aujourd'hui. Dommage que vous en veniez à l'insulte plutôt que de débattre point par point, surtout depuis le temps où vous me lisez et dialoguez avec moi. Si je comprends bien, penser autrement que vous c'est être un charognard? Cela m'attriste.

    Montrez-moi où je suis raciste. Montrez-moi où je hais les femmes et les mères, comment vous arrivez à assimiler critique d'un certain féminisme avec une quelconque haine des femmes et des mères. Montrez-moi où je hais les noirs et les arabes. Le fait est que je prends le droit de parler ouvertement de thèmes parfois polémiques et que je n'entre pas dans les catégories clivées habituelles. Je fonctionne selon mes convictions, qui peuvent d'ailleurs évoluer. Je ne prétends pas avoir raison par principe mais je suggère des débats. On me contredit souvent, cela ne me dérange pas tant que ce ne sont pas des injures.

    Je suis très méfiant quand il n'y a plus qu'une seule pensée sur les gens et les choses. Je crois aux vertus de la discussion, du débat d'idées.

    Malheureusement votre commentaire ne permet pas ce débat. Il représente juste une distorsion sur la perception de que que j'écris et sur mes intentions maintes fois explicitées pourtant.

    Je peux être plus précis:

    si se demander pourquoi en France les personnes issues de l'immigration sont plus nombreuses sans anticiper sur une analyse approfondie,

    si dire que l'Europe a mal à son islam,

    que la décolonisation n'est pas encore digérée ni purgée de toutes ses souffrances,

    si dire non à l'initiative contre les minarets comme je l'ai fait,

    si écrire un billet comme celui-ci: http://hommelibre.blog.tdg.ch/archive/2009/11/10/lui-musulman-elle-chretienne-un-couple-exemplaire.html,

    ou celui-ci: http://hommelibre.blog.tdg.ch/archive/2009/10/26/minarets-musulmanes-et-islam-l-initiative-n-est-pas-une-repo.html,

    si défendre les femmes lapidées et excisée comme je l'ai fait à plusieurs reprises (ex: http://hommelibre.blog.tdg.ch/archive/2009/07/26/lapidation-doa-mon-nouveau-clip.html),

    si avoir régulièrement dénoncé Mugabe au Zimbabwe, les viols en masse en RDC, la famine et la mort des clandestins sur nos plages (http://hommelibre.blog.tdg.ch/archive/2009/08/23/73-au-depart-5-a-l-arrivee.html),

    si tout cela c'est haïr les noirs, les arabes et les femmes, alors je crois que les mots n'ont pas le même sens pour vous et pour moi.

    Je regrette que vous ayez pris le parti de parole si blessantes alors que nous nous entendions bien - ce qui n'empêche pas de pouvoir être en désaccord sur différents sujets. Je ne comprends pas un revirement aussi brutal et aussi absolu.

    Je continuerai à jouer l'avocat du diable, même si cela me vaut des injures parfois. C'est aussi comme cela que je conçois la liberté.

  • Marquis, vous délirez complètement, et d'un point de vue réthorique vous vous limitez à une liste compacte d'attaques "ad hominem". Entrez un peu dans le vif du seujet, dans la dimention "ad rem" des choses, discutez les faits au lieu de vous répandre en insultes stériles.

  • Certainement un descendant du divin Marquis à en juger le vocabulaire.

    Nonobstant, je crois me souvenir qu'avant son démembrement, le Kurdistan était un pays de gens agressifs et cruels dérangeant leurs voisins et que le Traité de Lausanne fut une bonne occasion pour s'en débarrasser. C'est un regard possible sur le monde. Comme celui consistant à s'attendre à tout de ceux qui font exploser des enfants avec leur bombe au milieu d'une foule, ou transporter de l'artillerie par des ambulances.

  • ASSEZ DE MENSONGES
    Aujourd’hui, je ressens un irrépressible besoin de me faire l’écho d’une vérité que semble hélas vouloir ignorer les médias européens, peut-être par naïveté, par angélisme, voire même par ignorance, par mode sans doute, probablement afin de ne pas aller contre le courant dominant en Europe et d’éviter de froisser certaines communautés.



    Mais l’idée que l’on puisse nous prendre à ce point pour des benêts, en tentant de nous faire gober des couleuvres, m’est cette fois tout simplement insupportable, et je me dois de rappeler quelques points.



    1. pourquoi y a-t-il un blocus maritime sur Gaza ?

    Gaza est soumise à un blocus par l’armée israélienne, parce que Gaza est sous le contrôle du Hamas, un mouvement radical islamiste longtemps considéré comme une organisation terroriste, qui refuse à Israël son droit d’exister, qui a juré sa destruction, et qui lance régulièrement des attaques contre l’état hébreux. Israël impose désormais un blocus sur Gaza, afin d’éviter que le Hamas puisse s’armer plus qu’il ne le fait déjà, et de retarder autant que possible l’éclatement de nouvelles hostilités. Attention ! Israël autorise l’acheminement d’aides humanitaires sur Gaza, à conditions que ces dernières se déroulent dans le respect des règles de sécurité (débarquement dans le port d’Ashdod, contrôle des marchandises par les autorités israéliennes, etc..). Alors laquelle de ces deux options est-elle la moins mauvaise ? Une nouvelle guerre et son cortège de victimes ? ou un filtre maritime permettant de trier les armes de guerre des denrées, et d’éviter une nouvelle flambée de violence ?



    2. pourquoi Israël a-t-il lancé une intervention sur la flottille dite « de la Paix » ?

    Le projet de cette flottille dite « de la Paix » était connu des autorités israéliennes. C’est un mouvement islamiste turc, proche du Hamas et impliqué dans des opérations jihadistes, qui a organisé de convoi maritime. Durant près de trois semaines, les autorités israéliennes ont tenté de négocier avec les autorités turques, afin que ce convoi achemine son aide humanitaire dans le respect des règles de sécurité imposées par le blocus. Mais les Turcs ont refusé. Et comme le redoutaient les Israéliens, le convoi a tenté de forcer le blocus maritime sur Gaza, et ce malgré les sommations répétées de la marine israéliennes (voir sur YOUTUBE), contraignant ainsi les commandos israéliens à intervenir. Le but des militaires israéliens était de monter à bord des navires, surtout du vaisseau principal le MAVI MARMARA, et ce uniquement afin de convaincre le commandant de rebrousser chemin et d’accoster à Ashdod. Israël ne s’est jamais opposé à la livraison de l’aide humanitaire, pour autant que les marchandises soient au préalable contrôlées. Les autorités israéliennes autorisaient même les responsables de la pseudo « ONG » d’être présents durant tout le processus de contrôle et de livraison.



    3. L’intervention israélienne était-elle disproportionnée ?

    Les autorités israéliennes pensaient sans doute qu’une fois à bord des bateaux de l’ « ONG », les commandons israéliens se heurteraient à une résistance passive, à des crachats, voire à des jets de projectiles divers ou de peinture. Alors dans un souci d’image, et afin d’éviter des blessés inutiles, elles ont décidé de remplacer les pistolets-mitrailleurs de leurs commandos par des pistolets de paintball… et non, je ne plaisante pas… de paintball… Les films en ligne sur YOUTUBE le prouvent. En guise de réelles armes, les soldats n’étaient munis que de leur pistolet d’ordonnance, qu’ils ne pourraient utiliser qu’en ultime recours. Et lorsque ces commandos ont débarqué, un par un, sur le MAVI MARMARA, en descendant d’hélicoptères par des cordes, ils ont chacun été cueillis par 4 à 6 extrémistes armés notamment de barres de fer, de couteaux ou de sprays lacrymogènes, qui les ont lynchés et roués de coups. Après avoir été tabassé, un premier commando a été jeté sur un pont inférieur ; son crâne a été fracassé. Un autre a été poignardé. Puis, les militants se sont emparés de leurs pistolets d’ordonnance et ont fait feu sur les autres soldats israéliens, en blessant sept par balles. C’est n’est qu’à ce moment-là que la direction des opérations israéliennes a autorisé ses soldats à faire usage de leurs armes à feu pour sauver leur vie. Oui, des gens ont péri, et d’autres ont été blessé.



    Mais de grâce, qu’on cesse de tenter de nous arracher des larmes en nous faisant croire que ce sont de pauvres humanitaires qui ont injustement été massacrés. Ces gens-là étaient des militants extrémistes armés qui ont déclenché les hostilités en premier, et dont le vrai but n’avait rien d’humanitaire, mais était certainement de provoquer l’incident et de se faire passer pour des martyres aux yeux d’une Europe trop naïve et trop faible pour pouvoir accepter cette réalité et pour la dénoncer. Si ces individus avaient réellement voulu venir en aide à Gaza, ils auraient accepté que leurs marchandises soient déchargées à Ashdod, et qu’elles puissent ainsi être livrée à la population palestinienne de Gaza. Non, ces gens ne recherchaient que l’affrontement.



    Ah au fait, dernières nouvelles : devinez ce qui se cachait parmi les marchandises et autre denrées transportées par le convoi humanitaire « de la paix » : des tenues de combat, du matériel de vision nocturne, des gilets pare-balles en kevlar, etc…



    Alors aujourd’hui, oui, j’en veux à cette armée israélienne… non pas d’avoir finalement ouvert le feu sur des extrémistes dangereux, oh ça non… Je lui en veux d’être naïvement tombée dans ce piège du politiquement correct, tellement préoccupée par l’image qu’elle pourrait donner et par ce que pourront bien penser de son intervention les donneurs de leçons occidentaux ; elle aurait pu opter pour la vraie intervention, celle dont elle est capable en réalité, une opération forte qui aurait pu dissuader les militants de déclencher les violences. Mais au lieu de cela, Tsahal a préféré envoyer ses hommes au lynchage, des hommes équipés de paintballs, dont les camarades n’ont eu ensuite d’autre choix que de tirer pour sauver leur vie.



    Et aujourd’hui, la voici, la récompense pour avoir à la base voulu épargner des vies : des morts et des blessés quand même, de dangereux militants qui une fois de plus passent pour des victimes, encore plus de mépris d’une communauté internationale dont l’hypocrisie donne la nausée, et une Turquie soit disant laïque qui a enfin trouvé le prétexte pour rompre définitivement ses relations avec son ancien allié…



    Et moi qui prie pour qu’un jour l’Occident ouvre à nouveau les yeux, avant qu’il ne soit trop tard, avant qu’Israël, l’unique et dernier rempart face aux extrémistes islamistes, ne tombe, abandonné par les lâches et les candides que nous sommes.

  • merci HL de ce nouveau billet objectif lucide, tes billets remplacent pour moi les infos télé et leur propagande.

  • Benoît, je vous suggère aussi de lire ce billet écrit en janvier 2009: De l'espoir à la guerre.

    http://hommelibre.blog.tdg.ch/archive/2009/01/08/israel-palestine-1993-2008-de-l-espoir-a-la-guerre.html

  • @ Hommelibre,

    Je vous prie de croire que le premier commentaire paru sur ce billet sous forme de diatribe n'est pas de mon fait mais très certainement d'une personne dérangée.

    Si parfois j'ai des coups de gueule, jamais je n'ai été insultant. Il est plutôt dans mon tempérament d'être critique en utilisant des propos souvent ironiques, humoristiques loufoques et irrévérencieux.

    Toutes les personnes voulant vérifier mon identité peuvent le faire en consultant les pages genevoises de l'annuaire téléphonique. J'y figure !

    Si cet usurpateur persiste dans ses intentions malhonnètes, je n'hésiterai pas un instant à déposer plainte contre X !

    A bon entendeur.

    Genève, le 02.06.2010 - 12:56

  • Benoît, en effet, et je le confirme immédiatement: ce n'est pas vous qui avez écrit. Je viens de vérifier l'adresse mail du premier commentaire qui n'est pas la vôtre, mais celle d'un précédent insulteur.

    J'aurais pu vérifier immédiatement, j'en suis désolé, je ne vérifie pas toujours car je prends les choses comme elles viennent et je ne tiens pas de comptabilité de qui écrit. Je ne vais voir que quand il y a problème.

    Je confirme votre humour habituel, parfois loufoque et délicieusement déjanté. Et nous apprécions tous deux les étoiles et sommes fans d'astronomie. J'étais surpris que ce soit vous, c'est pourquoi j'en étais blessé plus que fâché.

    Merci d'avoir précisé.

    Pour celui qui a usurpé votre nom, voici son adresse courriel, au cas où:

    pache@gmail.com

    Bien à vous Benoît. J'ai oublié de vous dire dimanche matin quand vous avez révélé votre vrai nom sous votre pseudo, que je vous trouvais très... rock'n'roll... mops...

  • Merci Hommelibre d'avoir eu des doutes sur ce commentateur usurpateur.
    Ce pache@gmail.com aura bientôt des nouvelles, non pas de moi, mais de l'instance judiciaire concernée. Il a donc très peu de temps devant lui pour s'excuser, sur ce billet même, avant que ma plainte soit déposée à qui de droit !

  • Bonjour,

    je viens de tomber par hasard sur votre article le canon et la charogne et j'en suis époustouflé.
    Je vis en France et depuis hier c'est presque comme si une bombe atomique s'était abbatue lâchement sur une population pacifique et avait fait 8 millions de morts.
    c'est le branle bas de combat des médias (tous les médias sans exception et en continu...), tous les spécialistes de l'intox et de l'indignation hypocrite (Roland Dumas, Villepin,soit disant spécialistes de politique internationale etc...
    Un lobby arabe extraordinaire avec des ramifications dans le monde entier (quand on parle du malheureux lobby juif, à côté du lobby international et planétaire arabe, c'est de la bibine.
    Bravo car je commençais à me sentir très seul,pour illustrer les dégats de cette propagande,mon propre fils me disait naivement , j'ai vu à la télé que les israeliens ont tiré sur des pacifistes désarmés qui voulaient apporter de la nourriture aux palestiniens et ont fait un massacre parmi eux ... (après ça on fait des sondages pour savoir si les français aiment israel...).
    Je me demande pourquoi on ne dit pas que c'est seulement dans ce bâteau que ça s'est mal passé (il y avait 6 bâteaux).
    les israeliens viennent de trouver 1 million d'euros cachés dans une caisse, des liasses de billets dans les poches etc...
    On les appelle des humanitaires, des pacifistes ces gens si violents et prêts à tuer (ils se réjouissent des assassinats du hamas contre des civils...).
    Avec mes respects pour la qualité et l'honneteté de votre excellent article.
    s.roethinger.

  • La Turquie qui s'insurge contre Israël, Etat voyou mais c'est l'hôpital qui se moque de la charité. La Turquie qui n'a jamais reconnu le génocide arménien, la Turquie qui continue d'opprimer les Kurdes et l'Occident, ses médias et son intelligenstia qui ferment les yeux sur cette question. Aucun politicien ne parle du "kurdistan libre" car cela pourrait mécontenter l'Iran (12%), la Syrie (9%), l'Irak (18%) et bien sûr la Turquie(30%) qui avec un gouvernement islamiste grignote petit à petit piétine l'idée de la laïcité et qui héberge des ONG proche du Hamas sur son sol, bref la Turquie donneuse de leçon devrait aussi faire son mea culpa sur toutes les atrocités qui se produites sur son territoire.

  • Les médias oublient systématiquement de signaler que la flotille a fait escale, pour embarquer ses passagers, dans un port de la République Turque de Chypre du Nord, un autre territoire occupé militairement et colonisé.

    Et que le pays qui a soutenu cette opération, la Turquie, maintient sous embargo sa frontière avec l'Arménie.

    Tout de même curieux de la part de militants des droits humains, de se mettre sous un tel patronnage. Aurais-je loupé quelque chose ?

  • Le conflit chypiotre encore un conflit oublié et surtout l'Europe a totalement occulté l'hégémonie territoriale de la Turquie et l'occupation par la force de l'île. Mais sur cette question les pourparlers de paix interrompus ont repris sous l'égide de l'ONU en 2010 pour une éventuelle réunification. Mais cela fait 30 ans que les dirigeants onusiens se cassent les dents sur ce dossier. L'un des points les plus délicats est la présence de 40 000 soldats turcs dans la partie nord de l'île que le plan Annan proposait de réduire graduellement. Un autre est l'exigence des Chypriotes grecs d'expulser les quelque 120 000 colons turcs, venus surtout du plateau anatolien donc loin d'être originaire de Chypre. C'est une colonisation propre en ordre comme le font les colons juifs. Sur ce point, la Turquie n'est pas mieux qu'Israël. Beaucoup redoutent que la réunification de Chypre soit l'une des cartes que se réserve la Turquie dans ses négociations avec l'UE bien que les autorités turques le contestent. Mais peut-t-on faire confiance au parti islamiste turc ?

  • @ Sirène: en effet. La Turquie est malvenue pour donner des leçons, et la prendre comme alliée du pacifisme, c'est comme rentrer dans la cage d'un tigre affamé et énervé...

    Et en effet, on peut tout-à-fait assimiler l'implantation de turcs à Chypre à une colonisation.

  • LE HAMAS REJETTE L'AIDE HUMANITAIRE DE "LA FLOTTILLE DE LA PAIX"
    Et bien voilà, nous y sommes, après des jours de polémique infondée, d'accusations mensongères, de calomnie, nous entrevoyons enfin la réalité de ce qu'était le convoi maritime soi-disant humanitaire dit "de la Paix".

    En effet, après avoir finalement accosté à Ashdod, comme ils auraient pu le faire dès le début d'ailleurs, les navires de la flottille ont débarqué leur chargement qui a pu être inspecté par les autorités israélienne, qui, sans grande surprise, ont découvert :

    D'un côté : les armes ayant servé au déclenchement des violences (barres de fer, couteaux, frondes, restes de bombes incendiaires, etc...), des masques à gaz, des gilets pare-balle en kevlar dont plusieurs portaient un drapeau turc sur le devant, des appareils de visée et de vision nocturne, des tenues de combat... drôle de chargement pour un convoi humanitaire... n'est-il pas ???

    De l'autre côté : la soi-disant aide humanitaire, prétexte évident à cette opération de provocation : des denrées et de la nourriture avariée, des médicaments périmés, des couvertures, des jouets, des fauteuils roulants, dont certains électriques, alors même que les habitants de Gaza se plaignent de vivre sans électricité et dans une ville dont les rues sans trottoirs sont défoncées...

    Tant et si bien que cette aide, pour laquelle ses pauvres humanitaires ont risqué leur vie (et pour laquelle certains l'ont perdue, malheureux martyres), et bien le Hamas n'en a tout simplement pas voulu !!!! Et oui, les camions chargés par les autorités israéliennes avec cette aide tellement précieuse se sont vus refuser l'entrée à Gaza par le Hamas...

    Contrairement aux tonnes de réelle aide humanitaire régulièrement transportée par Israël vers Gaza.

    Mais ouvrez donc les yeux, pauvres candides que vous êtes... et si malgré cela, vous voulez les garder fermés, c'est que vous n'êtes plus naïfs, mais résolument de mauvaise foi...

  • Selon le quotidien Le Temps, 4 des turcs décédés voulaient mourir en martyrs. Voir ici:

    http://auxfrontieresdelextreme-centre.blog.tdg.ch/archive/2010/06/03/gaza-flotte-islamiste-et-intox-vouloir-mourir-en-martyr.html

Les commentaires sont fermés.