28 mai 2010

Hospitalisation de Johnny: le Dr Delajoux lynché pour rien

Fallait-il révéler publiquement le dossier médical de l’hospitalisation de Johnny Hallyday? Un dossier médical est un document privé. Le magazine l’Express s’en est procuré une partie et a publié des informations personnelles sur le chanteur.


johnny-hallyday-jpg_9351.jpgJ’ai hésité avant de reprendre ces infos, au nom de la protection de la vie privée. Mais d’une part elles sont déjà publiées et d’autre part le chirurgien qui a opéré Johnny en France a été publiquement mis en cause d’une manière grave, très grave. Les accusations sont de nature à salir sa réputation et à compromettre son activité professionnelle. Il faut lui rendre justice publiquement.

On sait maintenant, après les expertises d’hier, que le chirurgien le Dr Delajoux a agi avec Johnny dans les règles de l’art. L’infection nosocomiale ne peut non plus lui être imputée.

On sait aussi qu’aux Etats-Unis Johnny n’a jamais été en danger de mort. S’il a dû être mis en coma artificiel c’est pour calmer une forte agitation, conséquence d’une forte addiction à l’alcool.

Comme quoi il ne faut rien croire aveuglément. Il faut vérifier à la source quand c’est possible, ou se taire. Question: les informations de l’Express sont-elles crédibles? D’autres sources les recoupent, et Johnny n’a pas démenti.

Au final le Dr Delajoux en a pris plein la figure sans qu’il soit démontré que ce soit justifié. Mais voilà, cela lui restera collé longtemps et sa réputation a été salie.

Il est probable que, pris dans le stress, l’entourage du chanteur ait été de bonne foi quand il a accusé le Dr Delajoux. Peut-être même avait-il reçu des médecins américains des signes qu’il a interprété.

Soyons donc prudents: une rumeur, un bruit public (ou dans la sphère privée) se construit vite. Les dégâts eux se réparent très lentement, quand ils se réparent.

Méfions-nous des lynchages, publics ou non: c’est un des meilleurs moyens pour tuer.


Vérifier, vérifier encore...




 


PS: Max, Max, otage en Libye depuis 22 mois, on t’attend chez toi.

 

18:33 Publié dans société | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : johnny hallyday, dr delajoux, maladie, coma, expertise, opération, nosocomiale, alcool, addictions | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Les commentaires sont fermés.