29 mai 2010

Hospitalisation de Johnny: le Dr Delajoux lynché pour rien

Fallait-il révéler publiquement le dossier médical de l’hospitalisation de Johnny Hallyday? Un dossier médical est un document privé. Le magazine l’Express s’en est procuré une partie et a publié des informations personnelles sur le chanteur.


johnny-hallyday-jpg_9351.jpgJ’ai hésité avant de reprendre ces infos, au nom de la protection de la vie privée. Mais d’une part elles sont déjà publiées et d’autre part le chirurgien qui a opéré Johnny en France a été publiquement mis en cause d’une manière grave, très grave. Les accusations sont de nature à salir sa réputation et à compromettre son activité professionnelle. Il faut lui rendre justice publiquement.

On sait maintenant, après les expertises d’hier, que le chirurgien le Dr Delajoux a agi avec Johnny dans les règles de l’art. L’infection nosocomiale ne peut non plus lui être imputée.

On sait aussi qu’aux Etats-Unis Johnny n’a jamais été en danger de mort. S’il a dû être mis en coma artificiel c’est pour calmer une forte agitation, conséquence d’une forte addiction à l’alcool.

Comme quoi il ne faut rien croire aveuglément. Il faut vérifier à la source quand c’est possible, ou se taire. Question: les informations de l’Express sont-elles crédibles? D’autres sources les recoupent, et Johnny n’a pas démenti.

Au final le Dr Delajoux en a pris plein la figure sans qu’il soit démontré que ce soit justifié. Mais voilà, cela lui restera collé longtemps et sa réputation a été salie.

Il est probable que, pris dans le stress, l’entourage du chanteur ait été de bonne foi quand il a accusé le Dr Delajoux. Peut-être même avait-il reçu des médecins américains des signes qu’il a interprété.

Soyons donc prudents: une rumeur, un bruit public (ou dans la sphère privée) se construit vite. Les dégâts eux se réparent très lentement, quand ils se réparent.

Méfions-nous des lynchages, publics ou non: c’est un des meilleurs moyens pour tuer.


Vérifier, vérifier encore...




 


PS: Max, Max, otage en Libye depuis 22 mois, on t’attend chez toi.

 

21:52 Publié dans société | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : johnny hallyday, dr delajoux, maladie, coma, expertise, opération, nosocomiale, alcool, addictions | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

entièrement d'accord avec toi HL. Sous prétexte que ce docteur avait certains antécédents il a été un peu trop vite tenu comme responsable potentiel des déboires physiques (sans jeu de mot) de notre Jojo national (enfin en ce qui me concerne).
C'est navrant et dur à vivre certainement pour ce docteur et ses proches.

Écrit par : vali | 28 mai 2010

ça va être la faute du chirurgien bien sur!!!!! Se taper 12 heures d'avion, après une opération si lourde, toutes les personnes qui sont passées par là savent que c'est complétement absurde et inconscient! Après, j'aime beaucoup Jonnhy, et je lui souhaite vivement de se remettre rapidement. Mais qu'on ne fasse pas porter le chapeau au chirurgien!

Écrit par : charleston | 29 mai 2010

Les commentaires sont fermés.