25 mai 2010

Chauves-souris et harcèlement sexuel

Mesdames, je vous prie de ne pas lire ce qui suit, qui pourrait être choquant et perçu comme des avances de ma part. Mais ce n’est pas le cas, nom d’une pipe! Ou alors si vous tenez à lire, veuillez me signer une décharge (hum.... sans jeu de mot) pour reconnaître que vous prenez connaissance de ce qui suit de votre plein gré et nonobstant le fait que je vous en décourage.


chauve-souris-calliope-L-1.jpegOn connaissait peu la sexualité des chauves-souris. On ne pouvait en effet les observer correctement, noires dans le noir. Mais la technique ayant progressé, une équipe sino-britanique a mis en évidence une pratique sexuelle rare chez les animaux: la fellation. Les femelles pratiquent le sexe oral sur leur partenaire. Cela rallonge la durée totale du rapport: une seconde de sucette (à l’anis) procure 6 secondes d’extase supplémentaire.

Il se trouve qu’un prof d’uni irlandais a communiqué cet article par courriel à une collègue. Cette collègue a déposé plainte pour harcèlement sexuel une semaine plus tard. Le prof doit maintenant se soumettre à un traitement médical pendant deux ans. Une enquête interne a pourtant démontré son innocence de cette accusation, et ses collègues ont pris ouvertement sa défense afin qu’il soit totalement blanchi. Mais il ne faut pas rêver: même blanchi il restera marqué et suspect à vie.

N’oublions pas que les fausses accusations sont considérées aux Etats-Unis comme la balle d’argent, celle qui dans les westerns tue à coup sûr.

La vraie victime, soit le prof d’uni, Monsieur Evans, affirme «qu'il ne peut désormais plus exercer ses fonctions à cause du scandale de la fellation des chauves-souris. «Cela aurait pu s'arrêter là si les échanges de correspondance de l'affaire n'avaient pas été fuités sur Internet»

Et ben voilà...

C’était la rubrique: Tapez sur les hommes, si eux ne savent pas pourquoi, le juge trouvera bien une raison.


(Image: Romaeangel)

 

La vidéo suivante est évidemment un sommet de pornographie animale. Le mâle étant derrière, devinez ce que fait la femelle.





Et plus cruelle:

 

 


PS: Pas de pipe à fumer pour Max Göldi. 22 mois otage en Libye.

04:05 Publié dans société | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : hommes, femmes, sexualité, batman, fellation, pipe, harcèlement, fausse accusation | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

Non d'une pipe, les chauve-souris auraient des leçons à nous donner?!? Ben, on n'en pipera mot ...

Écrit par : Micheline | 24 mai 2010

Hé hé... Chauves peut-être, mais pas sottes... (-‿-)

Écrit par : hommelibre | 24 mai 2010

Quelle bétise cette histoire HL. Bon il est pas malin de mec, il aurait dû se renseigner un peu sur la côté coincé de la dame à qui il a envoyé cette petite histoire fort innocence par ailleurs, sachant qu'effectivement il est malheureusement de bon ton de porter plainte pour harcèlement sexuel aux usa pour des broutilles.
Je serais millionnaire si j'avais dû me plaindre ainsi bon sang! bon mais je ne suis pas un bon exemple car certains collègues hommes auraient aussi pu se plaindre de moi! Hi hi et vive les chauves souris!

Écrit par : vali | 25 mai 2010

voilà où ça même la définition large du harcélement sexuel qu'on fait voter les féministes. pour culpabiliser la sexualité des hommes. et on a la même définition en france.

"Aujourd’hui, le féminisme « français » est submergé par le féminisme européen, qui, lui-même, est influencé par le féminisme américain, victimiste et puritain. C’est le Parlement européen - haut lieu du lobbying féministe - qui a voté cette nouvelle loi sur le harcèlement sexuel ainsi défini : « Un comportement non désiré, verbal, non verbal ou physique, à connotation sexuelle, qui tente de porter atteinte à la dignité de la personne, en créant une situation intimidante, hostile, dégradante, humiliante ou offensante » ! En relisant ce texte, je me dis que le féminisme français est mort... "

http://www.la-cause-des-hommes.com/spip.php?article119

Écrit par : leclercq | 25 mai 2010

Mais les féministes en France ne sont qu'une minorité bourgeoise qui confonde leur condition avec celle des autres femmes. Elles refusent leur condition de femme car elles voient, entre autres la maternité comme une contrainte...etc, et veulent plutôt se diriger vers la condition de l'homme, a savoir la valorisation de son travail (vue comme une émancipation)...etc Mais malheureusement ce petit groupe embourgeoisé nuit au reste des femmes "normales" pour qui le travail est une "obligation" et l'accouchement un "bonheur unique" ou même une "grâce"...Résultats des courses : Banalisation du divorce, rétablissement du travail de nuit pour les femmes, dévalorisation du role de mère... ALORS ?? Merci Isabelle Alonso...

Ah bah d'ailleurs pour finir la dessus, Isabelle Alonso, ancienne conseillère financière, s'est jamais vraiment intéressée ni même inquiétée des travailleuses type standardiste, ouvrière, caissière qui rêve, a force de lire Gala, d'être un jour femme-objet...haha Isabelle tu ne représentes pas les femmes de France alors arrête de parler en leur nom

Écrit par : Lyonnais du 69 | 25 mai 2010

Les commentaires sont fermés.