09 mai 2010

Zahia Dehar: miss fricos et les deniers de la trahison

Paris Match a donc fait sa une sur Zahia Dehar - ou Dahar selon les orthographes. Et il se répète avec une insistance marquée, y compris par des personnes qui connaissent le star system, qu’elle a dû négocier cette «apparition» à environ 50’000 euros.


ZahiaD1.jpgRappelons qu’elle a d’abord disparu, laissant la pression et l’attente monter, pour que l’article de Match ait d’autant plus d’impact. Ele a aussi fait retirer la plupart de ses photos du net, et intenté des procédures contre les médias qui les avaient publiées sans son autorisation - et sans la payer, puisque l’estimation des ventes aux médias étrangers tourne autour de 200’000 euros (elle a perdu contre VSD, voir plus bas). Certes elle ne confirme pas les montants reçus - et ne dément pas non plus, mais on sait que les photos se vendent, souvent cher, et que nombre d’agences en connaissent le prix.

Le jugement concernant sa plainte contre VSD dit en gros ceci:

«Les juges ont en effet estimé que les images tirées de Facebook publiées par nos confrères de VSD constituent "une illustration pertinente d'un événement d'actualité", donnant de Zahia "une image qui semble en rapport étroit avec la procédure la concernant [son audition dans le cadre de l'affaire des Bleus, NDLR]".

Sans oublier qu'elle y apparaît "dans des tenues mettant en valeur sa plastique et ses capacités de séduction dans un contexte de sociabilité festive". Pas besoin de vous faire un dessin? Quant à la publication d'images la représentant dans l'émission 12 coeurs diffusée par NRJ 12, qui ont fait le tour du net et que VSD a aussi publiées, elles contribuent, selon le tribunal, "à l'information légitime des lecteurs sur le fait que c'était lors de ce tournage que la jeune Zahia avait fait la connaissance de l'homme suspecté de l'avoir entraîné dans la prostitution". C'est-à-dire Abou. Bref, le droit à l'information a prévalu, d'autant que, et cela n'a pas échappé au tribunal, Zahia s'est fait un plaisir d'apparaître en couverture de Paris-Match...»


Les photos étaient donc tirées de Facebook, accessibles à tous, sans mention d’interdiction. Ca, c’est Facebook. Et l’autorisation de publier une photo n’a pas à être demandée quand la personne crée un événement d’actualité (loi française).

Donc Zahia, prostituée - euh, pardon, escort girl - à 16 ans, aux tarifs dignes de sa poitrine ridicule, continue à faire de l’argent. Gageons que l’affaire n’est pas finie, le filon doit encore rapporter.

Sa notoriété faite sur la dénonciation à la presse de clients connus passe mal pour moi. Pourquoi leurs noms ont-ils été donnés en pâture à la presse? N'a-t-elle pas une obligation de réserve, comme dans de nombreuses prestations de service ou professions? Qui a fait passer l’information, et dans quel but? Quels sont les noms de ses autres clients? Après tout, il n’est pas juste que seuls Ribeiry, Benzema et Govou soient dénoncés. Qui que ce soit qui ait fait cette dénonciation à la presse, c'est elle qui encaisse les sous.

Zahia a déjà fait beaucoup d’argent grâce au détournement de majeur (elle n’a pas dit, semble-t-il, son âge à ses clients, les poussant au délit), elle a cherché la compoagnie de people riches et connus, elle passait les frontières comme elle voulait, bref, Zahia semble très bien savoir ce qu’elle fait. Ou bien elle a un bon agent.

Elle n’est pas spécialement scandaleuse, comme le titre Match, car après tout elle est loin d’être la seule à pratiquer des activités sexuellement rémunérées, elle n’est pas non plus la petite brebis égarée comme on peut le lire ça et là.

Elle me paraît être quelqu’un qui a vite compris comment faire de l’argent, même sur la dénonciation, et qui ne s’en prive pas. Ni une garce (enfin on verra les suites de l’affaire) ni une ingénue: juste une nana surfant sur le sexe comme Picsou sur une mine d’or.

Zahia en tant que telle ne m’intéresse pas spécialement. Les poitrines surdimensionnées et les femmes à pigeons riches ne sont pas ma tasse de thé. Mais je trouve très choquante la manière de faire encore plus d’argent sur des clients qui ont déjà payé. Rien ne l’obligeait à donner d’interview et à alimenter l’affaire.

Zahia: drôle de jeu. Jeu pas clair du tout.

Quand à Ribeiry qui se répand en disant que cette affaire blesse sa famille, il devait savoir que coucher avec cette miss fricos c’était déjà blesser sa famille, même dans le secret. Il ne méritait pas cette publicité quand d’autres noms ne sont pas divulgués, mais enfin, il aurait peut-être dû réfléchir avant.




PS: Max Göldi, dans les geôles de Kadhaff`, 21 mois de rétention comme otage d’une vendetta internationale.

10:13 Publié dans société | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : zahia dehar, dahar, escort, ribeiry, foot, france, prostitution, vsd, paris match, picsou | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

Pour une fois qu'une pute parvient à se reconvertir dans un nouveau métier, celui de cover-girl (est-ce juste), il ne faut pas lui lancer la pierre ! Pitié pour toutes celles qui n'ont pas cette opportunité.

Écrit par : Fred Oberson | 09 mai 2010

@ brie:

J'ai effacé votre commentaire n'a aucun rapport avec le billet, que vous mettez partout et pour lequel il n'y a aucune source. J'ai vérifié .

Écrit par : hommelibre | 09 mai 2010

La vraie info trucquée par brie est ici:

http://www.bivouac-id.com/2008/05/12/irak-ma-fille-meritait-la-mort-pour-etre-tombee-amoureuse/

Écrit par : hommelibre | 09 mai 2010

La faiblesse des hommes est tellement connue quand il s'agit de sexe...mais la naiveté aussi. Cette jeune fille a bien compris en effet comment utiliser son corps comme arme redoutable. Mais je lui souhaite vraiment de prendre la distance qui s'impose et de s'imposer un peu plus de discrétion car sinon, de part ses fréquentations "haut de gamme" sûrement, elle pourrait bien un jour terminer sa courte existence plus tôt que prévue!

Écrit par : vali | 10 mai 2010

@ Fred Oberson

"celui de cover-girl (est-ce juste), il ne faut pas lui lancer la pierre ! Pitié pour toutes celles qui n'ont pas cette opportunité."

je comprends pas tout, ce quelle a fait, balancer en utilisant la presse avide de ce genre de chose, c'est nettement autre chose que le métier de cover-girl.

elle a juste montré quelle était une belle ordure cette zahia dehar.

Écrit par : leclercq | 10 mai 2010

Clin d'oeil satirique croisé sur l'affaire sur :
http://douillon.canalblog.com
bons sourires
JEAN PATRICK

Écrit par : douillon | 17 mai 2010

Les commentaires sont fermés.