Fadela Amara et l’interdiction du voile intégral, hier chez Ruquier

Intéressant débat hier soir sur le plateau d’On n’est pas couché. Fadela Amara était mise sur le gril en particulier par Eric Naulleau. Le sujet de la réhabilitation des cités sensibles a bien sûr été évoqué.

voile1.jpgFace aux critiques que l’on connaît: Ca ne marche pas, Rien ne se fait, elle a pu démonter les arguments par quelques chiffres et exemples. De ce qu’elle a dit, il semble qu’il y ait un réel effort d’amélioration du cadre de vie et du soutien scolaire aux enfants en difficulté, entre autres.

Sur le sujet du voile intégral elle s’est positionnée très clairement pour une interdiction totale. Pour plusieurs raisons. Son féminisme, que Naulleau dénonçait à juste titre comme un communautarisme, la porte à soutenir les droits des femmes et à charger un peu plus la barque des hommes. Pour une fois je soutiens  cette analyse féministe, même si la ligne de démarcation est à analyser plus finement. Le fait qu’elle recoupe ici les genres ne signifie pas que les hommes imposent le voile à partir de rien, ou de leur seule volonté de domination sur les femmes (critique récurrente à laquelle je n’adhère pas).

Les hommes sont eux-mêmes immergés dans une transmission ancestrale, une culture, et une non-gestion de leur angoisse face à l’altérité de la femme. De mon point de vue d’occidental je ne peux pour autant justifier que si les hommes ne gèrent pas leur angoisse - ou leur libido, ce serait au femmes de se cacher. Non, c’est aux hommes de se prendre en charge et de ne pas reporter le problème sur la femme.

Madame Amara dit tout le bien qu’elle pense de la démocratie française et de l’Etat de droit, et elle est crédible dans ses propos. Elle tient à ce que le droit prime sur le communautarisme, la stigmatisation, l’exclusion. De plus sont origine familiale algérienne kabyle qu’elle assume devrait la placer du côté des stigmatisés.

On ne peut donc la suspecter d’intention raciste ou excluante dans ses positions.
voile2-integral.jpg
Pour elle les raisons finales de l’interdiction du voile sont politiques. Je la suis en ce sens que je considère le port du voile comme une décision et une revendication politique: le droit à la différence et au multiculturalisme. Il peut même être considéré comme une provocation face à la démocratie et à l’égalité devant la loi. Autoriser le port du voile consacrerait entre autres une inégalité: pourquoi certaines femmes, selon leur culture d’origine, et pas les françaises? Et pourquoi pas les hommes?

Cet argument politique, qui voit dans le voile intégral un projet visant à limiter la liberté et les droit d’une catégorie de citoyens et à rendre les citoyens inégaux devant la loi au profit de coutumes importées incompatibles avec les coutumes européennes, me suffit et contient les autres: sécurité, droit des femmes, non-oppression du milieu familial et culturel sur les femmes. Et si des femmes affirment le porter librement, alors c'est un mépris et une suspicion à l'égard des hommes occidentaux.

Eric Zemmour ajoutait un argument que je partage également: si tu vis en France tu fais comme les français, et les français(es) n’ont jamais porté le voile intégral. De même si l’on va en Iran ou en Arabie Saoudite, une femme occidentale en visite devra porter un voile sur sa tête sinon elle sera reconduite à la frontière ou mise en prison.

L’acceptation des coutumes du pays hôte est un respect minimal qui n’est ni de gauche ni de droite et qui devrait tomber sous le sens. Et si le multiculturalisme tend à faire reculer ce respect, alors il faut faire passer le multiculturalisme à la trappe. Quand un groupe: famille, clan, association, parti politique, ethnie, nation, est formé et se donne des codes, tout nouvel arrivant doit intégrer ces codes.

Maintenant une chose doit être répétée avec force et clarté: le voile intégral, burqa ou niqab, n’a rien, rien à voir avec l’islam. C’est une coutume tribale afghane. Le voile intégral ne saurait donc être invoqué au nom de la religion, et son interdiction ne peut en aucun cas être considérée comme une stigmatisation des musulmans ou une discrimination à leur égard. Les deux choses doivent être bien séparées. J'étais opposé à l'interdiction des minarets en Suisse, je m'en suis expliqué, mais je suis favorable à l'interdiction de ce déguisement qu'est le voile intégral.

Les musulmans que je connais sont des gens paisibles, sans animosité particulière vis-à-vis des non-musulmans. Des personnes agréables à côtoyer. Les femmes s’habillent comme elles le veulent, ne portent pas le voile sur les cheveux, et ne sont pas pour autant des traînées. Ce sont des femmes de coeur et de tête, qui savent très bien manager la relation avec les hommes et poser les limites quand c’est nécessaire, sans avoir à se cacher sous un voile, d’ailleurs elles rient quand on leur parle du voile intégral. Que l'Europe ait mal à son islam et à son immigration, il faut le reconnaître. Si ce n'était pas le cas il n'y aurait aucun débat. Mais l'amalgame du voile intégral avec l'islam est un faux argument, utilisé sans honnêteté par les anti-musulmans comme par les ultras d'origine afghane.

Je le répète: l’interdiction du voile intégral ne concerne pas l’islam.

 

En vidéo: un exemple d'amalgame entre islam et voile intégral, provoqué par une femme voilée.

 

 

 

PS: 21 mois de rétention à Tripoli pour l’otage suisse de Kadhafi en Libye.

desert-04.jpg

 

Catégories : société 49 commentaires Lien permanent

Commentaires

  • Les femmes qui portent le voile intégral en Occident me font de la peine. Elles prétendent que c'est leur propre choix. C'est leur volonté propre de s'habiller ainsi et de montrer au monde qu'elles existent.

    Que penser d'elles. Que penser de ces fantômes qui se font remarquer. Que penser de leur attitude?

    De se cacher ainsi ne démontre aucun courage. Bien au contraire. Il est impossible de les identifier. Ce sont donc des peureuses. Elles manifestent pour leur appartenance, leur croyance en s'affublant d'un bout de tissu.

    Elles me font penser aux gens qui se masquent au carnaval. Leur costume leur permet de crier plus fort, de se sentir invicible, d'ête arrogant, de se mal conduire. En fait, des adolescentes immatures, sans force de caractère, provocantes, s'amusant au dépens des autres.

  • "le voile intégral, burqa ou niqab, n’a rien, rien à voir avec l’islam. C’est une coutume tribale afghane."

    Mon oeil ! Le voile n'est pas l'islam, mais en tous cas il a été engendré par l'Islam, l'Islam pakistanais ou afghan en l'occurence, lesquels ne sont pas tout l'Islam, mais en tous cas une partie signifiante. Cela n'empêche pas qu'il y ait aussi des islam sans voile, et des musulmans sympathiques (lesquels n'ont pas forcément fait le bon choix...).

    De même, l'Inquisition et la chasse aux sorcières ne sont pas tout le christianisme, mais ils ont été engendrés par le christianisme. Ce qui n'empêche pas qu'il y ait aussi des christianismes pacifiques et des chrétiens charmants (qui n'ont pas forcément fait le bon choix).

    Si on n'évalue pas une religion à ce qu'elle produit (en l'occurence des pratiques monstrueuses), à quoi l'évalue-t-on ? En l'occurence, c'est un peu facile de dire, dès que le bilan n'est pas brillant, qu'il s'agit de déviances, de courants minoritaires, d'interprétations erronées, etc.

    Pour moi, la burqa s'inscrit dans la conception monothéiste des sexes, à savoir homme = prédateur, violeur potentiel (donc doit être tenu à distance des femmes) + femme = tentatrice, pécheresse potentielle (donc doit être cachée au regard des hommes). Deux sexes, deux conceptions dévalorisantes = bisexisme.

    C'est le contraire de la tradition européenne, qui, elle, encourage les individus des deux sexes à montrer leur corps, et donc valorise le désir. Que je sache, cela a l'air de mieux marcher que l'autre tradition...

  • Antisthène,

    Erreur de jugement: La nudité partielle ou complète ne valorise pas le désir?
    Demander aux tribus d'Amazonie ou autres.
    Si vous pensez que l'Occident est plus décadent, demandez à Ribéry, lui qui s'est converti à l'islam.
    Au Japon, les bains Onsen sont pris dans le plus simple appareil.

    Et, dans certaines situations les plus horribles de l'histoire, la nudité n'a aucune connotation érotique.

    Et regardez aussi les photos de ce "célèbre photographe" qui met en scéne une "montagne" d'être humains nus. Que vous inspire-t-il?


    Il y a encore d'autres exemples....

  • @ Oceane

    J'ai écrit que montrer son corps (et pas forcément nu) valorise le désir : cela signifie que le désir devient une belle chose, "normale", et que de ce fait il perd tout caractère dramatique, scandaleux, provocateur, etc. Vos exemples confirment mon propos, merci.

    Je ne vois pas en quoi cela serait "décadent", je l'approuce au contraire.

    Ce serait bien que vous lisiez les billets avant d'y répondre.

  • Diams va troquer son foulard pour la burqa, elle pourra ainsi faire 3 concerts en même temps dans 3 villes différentes, business is business ma fille!

  • Diams va troquer son foulard pour la burqa, elle pourra ainsi faire 3 concerts en même temps dans 3 villes différentes, business is business ma fille!

  • Antisthène, vous pinaillez:
    Vous parlez: "encourage les individus à montrer leur corps".
    et je dis: "nudité partielle ou complète": Ah! les mots, tout un programme.
    Par contre vous mentionnez "valoriser le désir" et j'ai pensé "susciter"le désir.
    Mais bon, nous sommes loin du voile intégral.

    Bonne journée

  • "Madame Amara dit tout le bien qu’elle pense de la démocratie française et de l’Etat de droit, et elle est crédible dans ses propos. Elle tient à ce que le droit prime sur le communautarisme, la stigmatisation, l’exclusion. "

    merci Fadela de cette honnêteté et de cette lucidité.

  • Mais pourquoi à la fin faut-il toujours réaffirmer que la burqua, la lapidation, ou d'autres pratiques barbares n'ont rien à voir avec l'islam, mais avec des traditions locales préexistantes, comme s'il fallait à tout prix ménager l'islam et ne rien dire qui pourrait s'apparenter à une attaque contre cette religion.

    Que ces choses-là soient ou non préconisées par l'islam, franchement JE M'EN FOUS complètement. Que des gens croient à l'illumination de Mohammed, à sa qualité de prophète, et que tout ce qui est écrit dans le Coran est parole de Dieu, cela les regarde, mais je ne vois pas pourquoi nous devrions prendre position dans leurs querelles théologiques internes. La loi est la loi, point-barre, et si celle-ci vient en contradiction avec un point, contesté ou non, de l'islam (ou de toute autre religion), c'est elle qui s'impose.

    Certains prétendent que l'islam préconise la burqua, alors que par ailleurs, des femmes qui se disent musulmanes pratiquantes déambulent tête nue... Dans tous les cas nous n'avons pas à prendre position. Si la loi impose de ne pas se promener masqué dans la rue ou tout autre lieu public, la loi doit primer.

    Certains soutiennent que l'islam autorise le mariage dès 9 ans. Ceci n'est pas notre problème, et nous n'entrerons pas dans le débat: la loi n'autorise la mariage qu'après 18 ans, c'est la loi qui l'emporte.

    Et une dernière, pour qu'on ne m'accuse pas de "stigmatiser" une communauté: une large partie des autorités chrétiennes (catholiques en l'occurence) condamnent l'avortement et l'homosexualité, alors que d'autres chrétiens les autorisent. Peu nous chaut, ces deux pratiques sont légales, tout un chacun est donc libre d'avorter (sous les conditions définies par la loi) ou de pratiquer l'homosexualité, sans que quiconque n'ait rien à y redire.

  • C'est pas cette dame qui inquiète: rien à dire/ rien à cirer de politicardes placées par opportunisme dans l'échiquier politicard sarko

    Ce sont ces signes de faiblesse:
    Pourquoi recourir à une loi - y a pas plus grave, plus difficile, plus conséquent en ce moment?
    Pourquoi alimenter ces débats, pour quelques centaines de cas?

    Pourquoi devoir légaliser et focusser sur une poignée de femmes, dans une multitude de gens, dont ils veulent qu'il soit dit qu'ils sont intégrés?,


    alors qu'une simple loi de sécurité publique suffit: obligation de visibilité identifiable de la personne sur tous lieux publics, pour raisons de sécurité.

    A se demander pourquoi une telle majorité de gens
    a tant de mal à voir clair
    et besoin d'une loi pour ce faire?


    Semble que pour ces majorités-là,
    la démocratie ne découle que de la règle du nombre,
    celui de la majorité.

    Terrible.
    Ayez peur, majorités... parce qu'avec une telle équation,
    la vôtre sera bientôt supplantée
    par une nouvelle

    S'agit-il là de note démocratie suisse, confédérée,

    ou de la simple loi du plus fort, celle des communautés régissantes toutes tribus humaines
    comme celles régissant l'esprit des guerres de nos époques féodales?

    Ces gens en quête de loi pour 300 personnes, et voulant l'imposer sans autre solution, me font peur.
    A bon entendeur, confédérés ...

  • Les jeunes musulmans des pays d'Afrique du Nord rêvent tous de venir en France, certains en meurent noyés, et arrivés en France ils n'ont de cesse de critiquer!

    Je n'ai pas vu de femmes en Niqab ou en Burqa au Maroc, alors pourquoi ici, c'est de l'exhibitionnisme, de la vanité, et une façon de se valoriser!

    Les suisses qui se sont converties ces dernières années portent toutes le voiles, on attend le niqab avec impatience donc!

    J'aimerais d'autre part qu'on m'explique comment ces personnes font pour travailler normalement, ou sont elles exemptées d'office de trouver du boulot!

    Là aussi on rêve!

    Même à la caisse chez Manor je vois mal comment on peut travailler correctement avec ce truc sur la tête!

  • S'il te plaît Monsieur dominiquedegoumois,

    c'est quand même nous les femmes les premières à être agressées par ces femmes qui nous nous croisent et nous toisent du haut de leurs absences voilées des pieds à la tête, nous les impures qui nous dévoilons et faisons dieu-sait-quoi,

    - surtout si nous sommes de celles ayant combattu et revendiquant l'égalité entre sexes (mais peut-être que tu es une femme toi aussi Monsieur dominiquedegoumois).


    Ce qui est à l'ordre du jour ici, c'est non pas l'accrudescence de ces souvent très jeunes voilées,

    mais le sens qu'elles y donnent
    et qu'elles savent faire transpirer lorsqu'elles nous croisent - le fait d'être voilée ne les empêche pas d'exhaler et exprimer provocation, arrogance, supériorité, dédain, mépris de la personne croisée.


    Le simple fait d'être l'objet de considérations politiques les place à un niveau qu'elle n'avait pas,
    dans une vitrine qu'elle n'aurait jamais eu,
    et bien de ces porteuses de bourka le font maintenant avec arrogance, conviction et détermination :
    ces débats politiques leur ont donné un moyen d'exister!

    c'est maladif.
    c'est pathétique.

    Au passage se targuant
    et faisant appel à leur droit à la liberté démocratique de l'individu,
    y exprimant tout le mépris pour ces renégats d'occidentaux que leur sphères privées ne leur ont jamais permis.

    Tant que ce mode

  • Aux dernières nouvelles, notamment l'affaire française, il semble nettement plus aisé à ses femmes-fantômes de sortir voilées des pieds à la tête! Car, difficile d'être à ce point cocufiée (4 maitresses reconnues publiquement) et d'avoir envie de se montrer au grand jour! Sont-ils également "couverts" lorsqu'ils passent d'un lit d'une femme à un autre?!?

    Mesdemoiselles, faites très attention à qui vous fréquentez, car en dehors de vous obliger un jour à être voilée, vous risquez avant cela quelque chose de bien plus .....noir dans votre destin!

  • @ na...ya! - "alors qu'une simple loi de sécurité publique suffit: obligation de visibilité identifiable de la personne sur tous lieux publics, pour raisons de sécurité." - Mais, Madame, il s'agit justement d'une simple loi de sécurité publique qui interdit de cacher le visage dans l'espace publiq1ue sauf pendant le carnaval!

  • Les gens qui viennent déverser à grands flots leur venin puant le racisme et la xénophobie , devraient aller se cultiver et connaître ce que représente le voile Islamique.
    Je ne prétends pas venir faire une démonstration. Mais , dans ce que je viens de lire c'est : tout faux.
    Avant de critiquer , de porter une critique sur un sujet , il faut maîtriser le sujet sinon ce serait du verbiage , des propos ridicules dévoilant l'ignorance de certains sur un sujet aussi pointu et sensible qu'est l'Islam.
    Je ne défends pas X contre Y ou inversement mais en ma qualité de professeur en théologie je me dois de réagir.
    A ceux qui ignorent la montée de l'Islam dans le monde je leur dirais que c'est un véritable tsunami auquel on assiste , reste à savoir pourquoi la presse occidentale est muette sur le sujet.
    En France , partout en europe et surtout en Amérique c'est par vagues successives que les gens embrassent l'Islam , pourquoi taire la chose ?
    Je terminerai par le dicton : il n'y a pas de pire aveugle que celui qui ne veut pas voir et , il n'y a pas de plus sot que celui qui ne veut pas comprendre.

    Quant à fadéla , c'est une femme qui caresse le chef du moment dans le sens du poil donc, cette kabyle de service qui a vendu sa personnalité , sa dignité , ce qu'elle raconte n'est que du blabla pour plaire la galerie.
    C'est le manque de culture qui fait que nous abordons un sujet qui nous dépasse et nous nous plaisons à nager dans l'ignorance . C'est pourquoi nous accablons la 3°religion révélée de tous les mots et de tous les maux.
    Il ne faut pas que l'intervenant porte une cravate et costume ( nos politicards) pour que ce qui est dit , soit de la pure vérité.
    A les entendre parler , je ne peux me permettre de me retenir de rire ... et le comble ils parlent au nom de la France.
    Pauvre France !

  • Chacun peut porter un commentaire sur toutes les religions, sans qu'il soit traité d'ignorant, de xénophobe l'islam y compris.

    La religion n'est ni une science exacte, ni une découverte médicale, ni une aventure spatiale, elle est simplement le reflet d'un sentiment, d'une émotion que tout un chacun ressent plus ou moins.

    Il est inutile de parler d'érudits, de docteurs en religion, de savants lorsqu'il s'agit de croyances. Par contre, des professeurs d'histoire de religions peuvent apporter une certaine connaissance des croyances multiples qui ont essaimé nos civilisations. Et, là, il est clair que c'est plus la peur de vivre, de souffrir, de mourir qui pousse l'homme à s'accrocher à des théories invérifiables. Et, selon l'histoire. toutes ces religions ont plus causé de dégâts, de guerres que de paix. Une sorte de politique hypocrite, puisque la promesse de l'au-delà est pure chimère.

    Si vous laissez vous envahir par vos émotions sur ce sujet, vous n'êtes plus maîtres de vous-mêmes, et vous êtes subjugués par les discours des religieux trop heureux de vous faire croire n'importe quoi. de porter n'importe quoi.

  • @ Geneviève:

    Je ne comprends pas où vous voulez en venir, et vous affirmez des choses sans les argumenter. J'ai de la peine à vous suivre. Vous parlez du voile islamique: celui qui cache les cheveux? Car ce billet traite du voile intégral qui n'a rien à voir avec l'islam.

    Pourquoi tant de violence supposée s'être vendue (prostituée?)? Mesurez vos propos.

    "Le cheikh Mohammed Sayed Tantaoui, imam de la mosquée Al-Azhar au Caire, a ordonné à une collégienne d’ôter son niqab et s’est dit déterminé à interdire le port de ce voile intégral dans tous les lycées dépendant de la prestigieuse institution qu’il dirige. C’est lors d’une visite à un lycée de jeunes filles que le cheikh a demandé à une étudiante d’enlever son voile intégral, en lui expliquant que «le niqab n’est qu’une tradition, il n’a pas de lien avec la religion ni de près ni de loin». Au niveau national, le ministre de l’Enseignement supérieur, Hany Helal, a décidé d’interdire l’accès des cités universitaires aux étudiantes portant le niqab, qui s’est répandu ces dernières années dans les pays arabes, sous l’influence de l’islam wahhabite d’Arabie Saoudite. "

    D'autre part, libre aux gens de dire ce qu'ils pensent du voile intégral. Ne voyez-vous pas qu'il pose un réel problème à nombre d'occidentaux, qui ne ne sont ni racistes ni islamophobes. De plus on peut être islamophobe comme on peut être allergique à toute religion. La religion est et reste critiquable.

    Quand aux conversions, un tsunami? Je ne connais pas vos sources, mais je n'y crois guère. Et si les conversions viennent imposer des pratiques qui n'ont rien à voir avec la religion comme le port du voile intégral, il faudra peut-être en arriver à des sanctions plus sévères pour protéger la liberté. L'intégrisme, qu'il soit sikh, chrétien, islamique, ou autre, doit être sanctionné pour préserver la démocratie.

  • La loi prévue se fonde sur le principe de sécurité.

    Sur le fait de se demander pourquoi faire une loi pour 300 ou 2000 personnes, on peut répondre qu'il vaut mieux prévenir.

    @ Antisthène: un certain islam a récupéré le voile intégral, mais je ne peux pas dire que c'est l'islam qui a produit ce voile. On peut ne pas partager la foi islamique ou chrétienne, et les critiquer vertement car on a le droit d'estimer que les religions sont une manipulation sous la forme où elles existent. Mais essayons de distinguer les choses et de ne pas toutes les amalgamer.

    @ Punica:

    Même remarque, pas besoin de charger l'islam de pratiques qui ne lui appartiennent pas. Ceci vaut pour le voile intégral. Par contre, pour la lapidation, on sait qu'elle est soutenue par des musulmans et pratiquées aussi en Iran par exemple. J'essaie de poser les choses sans trop d'émotion.

  • Ne me parlez pas de Tantatoui ...voyons ! Je me refère aux dires du prophète . J'ai mis 3 ans pour apprendre la langue Arabe à dessein de mieux capter le meaning . Me parler de Tantaoui c'est comme si tu parlais de Mobarak ou de Tahanyahou. C'est du pareil au même. Les rois et émirs dansent selon le rythme imposé par les USA.
    D'ailleurs , il n'y a qu'à voir les pauvres Palestiniens abandonnés à leur sort. Mais là aussi , si on se refère au passé pour bâtir l'avenir , il faut tt simplement se rappeler ce que fut le Vietnam , ce que fut la guerre d'Algérie où les forces coloniales super-armées ont reçu une leçon magistrale devant les autochtones.
    Pour revenir au sujet du jour , je préfère te relancer demain parce que longuement être assise sur une chaise me donne des douleurs terribles au dos.
    Bien à toi ! et si tu veux tu peux m'écrire en perso , tu seras le bienvenu

  • @ Genevieve

    " ce que fut la guerre d'Algérie où les forces coloniales super-armées ont reçu une leçon magistrale devant les autochtones."

    comment ce fait -il alors que des chefs de wilaya ont demandé la paix, les forces du FLN étaient réduites à rien apré la passage du plan Challe, et les forces en tunisie ne pouvaient pas rentrer en Algérie sans êtres exterminées.

    les français n'employaient pas les méthodes des tirs d'artillerie contre les civils en Algérie, mais la population vivait sous la terreur du FLN, beaucoup d'unité française manquaient de discipline, emploi généralisé de la torture.
    population des montagnes parqués dans des camps, pour déclarer les montagnes Zones interdites, pour pouvoir appliquer le plan Challe, qui a consister, à exterminer les fellagas dans les montagnes, en traitant montagne aprés montagne pendant plusieurs mois, de l'ouest vers l'est, en utilisant toutes les troupes opérationneles 20 à 30 000 hommes, ces troupes envoyaient des patrouilles partout par tous les temps de jour de nuit pour rechercher le contact, le but était de localiser et d'exterminer les groupes rebelles, une foi le plan challe passé il ne restait plus que de petits groupes éparses, ce qui a même conduit les fellagas à demander des pourparlers de paix, (ils acceptérent la remise des armes contre une ammiste des combattants), mais de Gaulle les a devancés, il avait compris qu'il fallait donner l'indépendance à l'Algérie, il est vrai sous la pression des russes et des américains, le congrés américain avait voté que nous devions quitter l'Algérie.

    http://www.empereurperdu.com/tribunehistoire/viewtopic.php?f=13&t=234

    "Une autre composante de ce désastre est illustrée dans le tragique isolement de ces maquis. Ils perdent en effet le contact avec l’extérieur. C'est-à-dire avec le CCE et le CNRA d’abord, puis avec le GPRA. Ils ne reçoivent plus d’informations. L’armement n’est plus acheminé. Car rien ne passe au travers des barrages montés par l’armée française. Ce qui contribue à développer rancœur et haine au sein des maquis contre les "révolutionnaires de palace qui plastronnent à l’étranger".
    Si Salah voit arriver à grande vitesse l’anéantissement inéluctable. Or, De Gaulle a offert à maintes reprises « la paix des braves ». Après tout pourquoi pas ?
    Ce chef rebelle prend tout d’abord contact avec les willayas voisines. Ce qu’il cherche, c’est s’extirper de son isolement, à tout prix, dans le souci primordial de mettre ses effectifs à l’abri d’une élimination totale.
    Pas de problème avec la willaya V, celle qui se situe en Oranie. Pour la raison toute simple qu’elle n’existe pratiquement plus. Son chef, Lotfy, vient d’être tué près du djebel Béchar.
    La willaya III, celle de Kabylie, offre une écoute attentive et favorable aux propositions de Si Salah. Son chef Mohand Ould El Hadj, est d’accord. D’autant plus que l’opération Jumelles du mois de juillet 1959 a provoqué un véritable désastre dans ses propres maquis.
    Les willayas du Constantinois, la I et la II, suivront sans difficulté. En effet, elles sont asphyxiées. Complètement débandées, elles oeuvrent pour leur propre compte."

    "Effectivement, De Gaulle a fini par le brandir, ce drapeau blanc. Mais il exigea auparavant des victoires spectaculaires. Celles du plan Challe qui lui ont permis d’offrir au GPRA une Algérie débarrassée de ses maquisards des montagnes et des crêtes qui faisaient peur aux gouvernementaux de l’extérieur.
    Donc, des victoires ? Oui, certes. Mais des victoires virtuelles. Des victoires pour rien. Des victoires dont on voulait qu’elles permettent de perdre dignement la guerre. Mais surtout d’autoriser "les extérieurs" de la révolution algérienne à prendre le pouvoir sans problème à partir du 3 juillet 1962"

    http://babelouedstory.com/voix_du_bled/si_salah/si_salah.html

    donc c'est un mensonge d'écrire que les forces coloniales onts reçue une leçon d'ailleurs ils n'y avait pratiquement que les unitées opérationnelles qui faisaient la guerre les autres étaient assez d'esprit pacifiste, luxe de nation occidentales protégées par la bombe atomique.

  • Oui très intéressant ce débat, Fadela, le curé loubard très sympa, Franck Dubosc qui me fait toujours hurler de rire, le beau Richard Anconina pour qui je me dévoilerais volontier!!!....
    Je partage bien entendu l'avis de la majorité ici, à savoir, il n'est aucune raison valable de tolérer cet horrible burqa qui symbolise l'asservissement de la femme et en plus véhicule aussi plus largement une idéologie fanatique.
    J'espère vraiment que cette loi passera et que le respect des valeurs de la France sera clairemnent compris et respecté par des personnes qui souhaitent imposer leurs idées d'un autre âge!

  • La plupart de ces femmes en France sont des femmes reconverties...la burqa...comment mieux se faire remarquer sans montrer qui on est. Ce phénomène n'a pas grand chose à voir avec la religion en France...ça va peut être en facher certain et même les choquer mais c'est juste un effet de mode et un moyen de faire remarquer sa différence...Eh oui PHENOMENE DE MODE...En France on aime montrer et surtout revendiquer sa différence...et dans ce cas précis c'est une sacré différence...donc d'autant pluis jouissif a revendiquer et vu comme ca fait jaser elles sont pas prêtes d'arrêter, le phénomène va même s'emplifier...

  • Merci pour ton billet John...

    Toutefois pas d'accord avec cette phrase : "Et si le multiculturalisme tend à faire reculer ce respect, alors il faut faire passer le multiculturalisme à la trappe"
    Il me semble qu'au lieu de mettre à la trappe qqchose sur lequel on a pas le contrôle, on ferait mieux de trouver un moyen de mettre en plae un système d'intégration plus adapté...

    Pour le reste... lyonnais, je pense qu'il en s'agit pas seulement d'un phénomène de mode, quand on sait qu'aujourd'hui dans certaines banlieues françaises une fille qui sort de chez elle après une certaine heure, ou pas accompagnée par un homme de la famille, sera automatiquement traité de "pute"... p-e que c'est un moyen pour certaines de se faire respecter... bien sûr que ce n'est pas le moyen idéal, et à terme on arrive pas du tout au résultat espéré... mais c'est p-e tout ce qu'elles ont trouvé... je n'y vis pas mais imaginer mon quotidien agrémenté d'insultes, de violences psychologiques ou carrément de violences physiques, me fait tenter de voir d'un autre point de vue la situation de ces jeunes femmes...

  • @Boo : vous êtes a coté de la plaque, votre vision de la banlieue est ô combien caricaturale...la vie dans les banlieues n'a rien à voir avec un clip de rap...oui il y a ce genre de pb que vous décrivez mais de manière infime et cela se voit que vous n'y vivez pas ...;-)

  • Hello Boo,

    Oui tu as raison, mais alors il faut redéfinir le multiculturalisme. C'est plus qu'une société métissée à mon sens, c'est la cohabitation de plusieurs systèmes de références. Quand ceux-xi touchent la justice, ou même la définition de la famille (polygamie vs monogamie), ça craint.

  • Je n'y vis pas... fort heureusement... mais je connais des gens qui habitent à Lyon et d'autres sur Paris et qui se plaignent de ce genre d'incivilités...
    Pour le reste je regarde les nouvelles et les divers reportages faits dans certaines banlieues démontrent que la place de la femme y pose problème... c'est juste qu'elles ont tellement l'habitude qu'elles ont trouvé des parades, soit en s'habillant et se comportant comme des garçons, soit en jouant les vierges effarouchées et pieuse...

    Oui d'accord avec vous John... quand ça touche des aspects où des lois sont en place ils devraient se plier aux lois du pays dans lequel ils ont choisi de vivre... ou aller qqu part ou les lois sont plus en accord avec leurs convictions personelles...

  • @Leclerq
    @ de : C.AYOUB

    Si Mlle ou Mme. Genevieve voudra bien m'excuser , je répondrais à @Leclerq .
    Je suis un guerilléros ayant combattu d'abord dans les rangs du FLN avant de rejoindre l'ALN que j'ai quittée un certain 19 Mars 1962.
    Par modestie , je n'indiquerai ni mon grade ni les secteurs où j'ai activé.
    Ceci étant dit, les allégations auxquelles vous faites un récit narratif est l'oeuvre de ceux qui, au lendemain du 05 Juillet 1962 , ont plié bagage des territoires qu'ils occupaient et, bien sûr, ne pouvait que faire croire à un succès éclatant des forces coloniales contre les fellaghas que nous étions. Pour te rassurer , il est vrai que durant les années 54/55 , la chose n'était pas facile pour nous de vivre ce que nous avons vécu et enduré mais à partir de 1956, nous avons établi de veritables couloirs à travers notre pays en révolte .
    Malgré les enfûmades , les villages entiers détruits par les avions qu'on appelait "les mouchards" , l'action psychologique de la SAS sur la population durement éprouvée , les contacts avec la direction basée en Tunisie étaient permanents .
    Il en est de même pour l'armement qui nous parvenait régulièrement mais, je me dois de souligner que la majeure partie était récupérée sur l'ennemi à qui on avait fait croire à une petite balade , sans danger , dans les djebels Algériens .
    J'ajouterai que nous recevions quand même un petit complément de la part de Français sympathisants de notre cause, ce n'était pas beaucoup mais le geste avait toute sa signification .
    Quant à insiniuer que De Gaule nous a offert notre indépendance sur un plateau , c'est un pas que je me refuse de franchir. Les pertes dans les rangs adverses étaient si importantes que l'apport supplémentaire en effectifs était obligatoire. C'est par bateaux entiers spécialement réquisitionnés que les renforts venaient s'aligner face aux moudjahidine.
    Ce qu'il y a lieu de souligner ce sont les mailles tissées entre les villes (FLN) et le maquis (ALN) étaient si solides et savamment tissées que nous n'avons à aucun moment doûté de notre victoire finale.
    Notre révolution fut une véritable leçon patriotique pour les peuples d'Afrique qui vivaient sous le joug colonial . Les exemples de bravoure ont été reconnus (mis à part les forces ennemies ) par les peuples qui ne demandaient qu'à se défaire de l'etreinte étrangère à l'instar des vaillants guerriers qui garnissaient le front patriotique Algérien.
    Evidemment , notre liberté était chèrement acquise : 1.5 million de martyrs .
    Les charniers on en découvre tous les jours.
    Les bombes anti-personnel larguées aux front Est et Ouest font , jusqu'à ce jour des victimes.
    Toute liberté ne s'offre pas , jamais , mais elle s'arrache au prix de sacrifice librement consenti.
    Je salue , par la même occasion , le groupe de militaires Français , les appelés qui nous ont rendus recemment une visite de courtoisie , je les salue fraternellement ... ils ont fait leur devoir de répondre à l'appel au moment voulu pour rejoindre le front d'occupation...malgré les souffrances des 2 côtés nous nous sommes séparés lors de leur dernière visite avec des larmes ...c'est beaucoup dire.

    Pseudo : Si_Ayoub

  • @ Si_Ayoub

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Affaire_Si_Salah

    "La willaya IV, dont les forces ont été déjà entamées par les opérations engagées par le général Massu en novembre 1958 (opération Couronne I) puis le mois suivant (Couronne Il), sort considérablement affaiblie de l'opération Courroie: certaines de ses katibas sont anéanties, les autres sont contraintes de se disperser et elle perd, au total, 40 % de ses effectifs: 2 400 hommes sont mis hors de combat, dont de nombreux officiers, parmi lesquels le colonel Si M'hamed, tué le 5 mai 1959."

    ben apparement contrairement à ce que tu dis, les choses étaient encore moins faciles aprés 1956. et apparement les pertes ne sonts pas du coté où tu le prétends

    "Il en est de même pour l'armement qui nous parvenait régulièrement mais, je me dois de souligner que la majeure partie était récupérée sur l'ennemi à qui on avait fait croire à une petite balade , sans danger , dans les djebels Algériens "

    c'est pas étonnant a part les unitées de réserves générales les autres faisaient plus de la figuration qu'autre chose. mon pére à cotoyé des patrouilles de postes se baladant avec 50 cartouches, eux (lui pour son AA52 avait 5000 coups, parachutiste appelé au 2eme RPC mi 56 mi 58. capitaine Lebeurrier gildas).


    apparement tu n'est pas d'accord avec les propos de ce commandant de L'ALN

    "malheureusement tous ces sacrifices et les morts des 2 cotés n'ont servi à rien puisque la solution était politique et en fait les fells bien au chaud dans les camps marocains et tunisiens nous ont remercié de les avoir débarassé de ceux qui n'auraient pas manqué de leur demander des comptes( déclaration d'un commandant de l'ALN à l'auteur en 7/62)."

    "Ceci étant dit, les allégations auxquelles vous faites un récit narratif est l'oeuvre de ceux qui, au lendemain du 05 Juillet 1962 , ont plié bagage des territoires qu'ils occupaient et, bien sûr, ne pouvait que faire croire à un succès éclatant des forces coloniales contre les fellaghas que nous étions.

    oui tout à fait un succés politique éclatant, on ne peut pas dire le contraire.
    coté militaire, je ne vois pas où étaient les succés, à moins que du appelle succés des engagements comme ceux de palestro.

    "Mais l'horreur était-elle seulement l'apanage des «méchants» Français? N'oublions pas le massacre des gorges de Palestro où, le 18 mai 1956, 19 malheureux appelés, pour certains pères de famille, furent torturés puis émasculés et enfin assassinés dans des conditions atroces. Qui pense encore aux 60 000 harkis massacrés après les accords d'Evian, comme le sous-lieutenant Riguet, qui fut exécuté après avoir été baigné dans une marmite d'huile bouillante."

    http://www.lexpress.fr/informations/torture-la-parole-liberee_640758.html

    et contre les troupes de réserves générales je ne vois pas où étaient les succés le probléme pour ces troupes c'était de vous trouver, ces troupes étaient aussi légéres et maneouvriéres que vous, et l'avantage quelles avaient sur vous c'était l'hélicoptére, qui permettait d'amener des renforts rapidement, et là de votre coté il fallait vite comprendre et décrocher rapidement pour ne pas être pris entre les mailles du filet et être exterminés,

    " Les pertes dans les rangs adverses étaient si importantes que l'apport supplémentaire en effectifs était obligatoire. C'est par bateaux entiers spécialement réquisitionnés que les renforts venaient s'aligner face aux moudjahidine"

    il y avait 3 contingents d'appelés (500 000) en même temps pour occuper les pitons pour servir les batteries de canons sur ces pitons, voilà quel était la destination de ces bateaux entiers pas pour combler des sois disants énormes pertes que vous auriez causer aux troupes françaises, ces hommes n'étaient pas face à vous, c'étaient les troupes de réserve générales qui étaient face à vous qui elles avaient de faibles pertes quand de votre coté toute troupe encerclée était exterminée.

    en Algérie il y a eu 65000 soldats morts donts la moitié en faisant joujou avec leurs armes.

  • erreur 65 000 ce sonts les blessés.

    " Les pertes françaises [modifier]
    Les chiffres concernant les Français de métropole et d’Algérie, les « Français musulmans » et les légionnaires sont les mieux connus (JO du 4 et 7 août 1986) : 24 614 militaires décédés dont 371 marins, 1 047 de l'Armée de l'air et 487 gendarmes. Après le cessez le feu, 360 autres militaires sont morts, sans compter les disparus. Sur ces près de 25 000 militaires décédés, on dénombre environ 5 000 « Français musulmans » tués dont les deux tiers étaient des appelés[71]. En outre, on compte 65 000 blessés militaires[72].

    Pour les civils français, le total est de 2 788 tués[72]. Il faut y ajouter, après le cessez le feu, 3 018 enlèvements dont 1 282 retrouvés (déclaration de Broglie du 24 novembre 1964, confirmée par lettre Santini du 9 novembre 1994), chiffres proches de ceux de Pervillé qui évoque 2 000 tués sur 3 000 enlevés[72].

    Après le 2 juillet 1962, il est à déplorer plus de 500 militaires Morts pour la France en Algérie, dont plus de la moitié ont été tués ou enlevés par l'ALN.[73]
    D'après le Service historique du ministère de la Défense, il est constaté :


    En 1962 : 1 039 militaires morts (540 appelés et 209 engagés).
    En 1963 : 122 militaires morts (74 appelés et 18 engagés).
    En 1964 : 46 militaires morts (15 appelés et 17 engagés).

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Guerre_d'Alg%C3%A9rie

    24 614 militaires morts et 2 700 000 français onts fait la guerre d'Algérie.
    ça fait un sur 100.

    "Les pertes dans les rangs adverses étaient si importantes que l'apport supplémentaire en effectifs était obligatoire."

    donc cette phrase est quand même trés exagérée.

  • @Du commandant Si_Ayoub
    @ Leclercq

    Si tu te refères aux écrits des offices de propagande chargés de démoraliser les troupes de l'ALN , du FLN ainsi que le peuple Algérien , tu découvrirais que nous avons été tous anéantis. Les djebeles seraient vides de combattants , les villes dépouillées de toute résistance et que le peuple se serait résigné à accepter le fait accompli à savoir la domination étrangère.

    Pour te rassurer , je me résumerai en te disant qu'il n'en est rien de ce que tu avances !

    Si tu te refères aux écrits , la propagande coloniale était beaucoup plus préoccupée à tenter de démoraliser nos troupes , donc d'atteindre de plein fouet notre légitime révolution.
    Si tu te réfères à cette source , je me refère - quant à moi - à mon vécu personnel puisque j'étais sur le terrain de la lutte consistant à extraire de notre pays un ennemi qui a fini par comprendre, au fil des embuscades et des accrochages, qu'il menait un combat perdu d'avance.
    Notre devise était de vaincre ou de mourir et , pour ce faire , le sacrifice de tout un peuple était une condition sine-qua-non , lui , qui était décidé de mourir debout et non de de se retrouver à agiter le drapeau blanc.

    Si tu parles de ceux qui s'étaient rendus aux forces étrangères , je t'informerais que , dans toute guerre , quelle qu'elle soit et, où qu'elle soit , il y a toujours des gens qui faiblissent et pensent qu'en changeant de camp , ils auront la vie sauve.
    Ceci est valable même chez vous, puisque c'était par vagues successives que les Français avaient rejoint le camp des Nazis.
    Je ne vais pas m'étaler sur le sujet des collabos Français.

    Concernant les Harkis , ces derniers sont considérés comme une mauvaise herbe qui pousse dans un champ. Leur présence porte atteinte à la splendide image que notre parcours est sensé refletter. Pour ce faire , il fallait coûte que coûte extraire le mal pour éviter qu'il se répande . C'est une marche avec laquelle on ne badine pas , une marche dictée par la révolution où tout doit être discipliné , synchronisé et les consignes appliquées scrupuleusement.
    La discipline est de rigueur. Je dirai que la discipline DOIT ETRE de rigueur de sorte ne pas retarder , à ne pas perturber l'élan de tout un peuple qui avait un noble objectif.

    Nous n'avions pas d'aviation , c'est certain , mais les moyens dont nous disposions -fortement disportionnés et ce, à l'avantage de l'adversaire, faisait que nous avons utilisé des moyens dérisoires : des fourches , des fusils de chasse , moyens matériels qui étaient tenus par des mains décidées d'en découdre avec un ennemi pas du tout convaincu du combat qu'il menait.
    Concernant les enfûmades , les charniers que vous laissiez sur votre passage , les tortures que mêmes les SS n'avaient pas le courage d'exercer sur des prisonniers de guerre, les prisonniers qu'on balancait des hélicoptères à haute altitude, les femmes qu'on violait à tour de rôle devant leurs parents, les chalumeaux utilisés pour extraire les secrets de la révolution .... tous ces méfaits n'ont nullement entamé la volonté du peuple Algérien qui a été d'une solidarité sans faille , tel un shyste qui ne s'effrite guère.

    Au contraire , les exactions continues des forces d'occupation sur une population désarmée alimentaient nos rangs , et les effectifs étaient parfois en surnombre.
    Les rangs de la révolution prenaient, donc, de l'ampleur chaque jour davantage contrairement aux dires et aux écrits de la propagande adverse qui faisait croire que l' ennemi est anéanti.
    Il faut admettre que nous avons eu nos martyrs parce qu'une révolution ne se fait pas avec des fleurs et admettre aussi , et surtout, que notre indépendance a été arrachée et ne nous a été nullement offerte ni par De Gaulle , ni par Massu , ni par Bigeard , ni par Lacoste , ni par Soustelle , ni par Aussaress.

    Concernant les Pieds Noirs avec qui j'ai , jusqu'à ce jour , des relations non pas amicales mais des plus fraternelles , je dirais qu'ils ont été bernés par la propagande de l'organisation criminelle de triste mémoire : l'OAS.
    Concernant ce cas , le GPRA - au cours des négociations d'Evian - avait convenu avec la délégation Française que les Français d'Algérie étaient libres de partir ou de rester et bénéficieraient de la protection des autorités Algériennes.
    Pendant ce temps , les mains de cette sinistre organisation , voyant sa fin venir , avait mis en flamme tous les édifices publics dont l'université d'Alger pour ne citer que celle là. Aussitôt la géniale idée qu'ils ont faite courir, dans le milieu des pieds-noirs, c'était de leur faire croire que le FLN leur disait : la valise ou le cercueil.
    L'objectif était de créer une déferlante humaine vers les ports des grandes villes de sorte à pouvoir échapper , au milieu de cette marée de fuyards, aux mailles qui leur étaient tendues aussi bien par les barbouzes que par le FLN.
    Bien plus tard , la majorité des rescapés comprendront leurs douleurs.
    La rumeur était, en fait, l'oeuvre de ceux qui avaient perdu tout espoir malgré les atrocités commises sur un peuple éprouvé par tant de haine et d'humiliation .

    Pour ces Pieds Noirs , faire marche arrière leur était impossible mais , une fois arrivés en métropole, crieront leur rage d'avoir été bernés par ceux là même qui étaient sensés les protéger. Leur accueil en France a été une page noire dans leur parcours imposé , les Français de souche leur ayant reproché d'avoir été bernés par des extrêmistes dont les mains étaient dégoulinantes de sang Algérien.
    Il est à ajouter , et ceci est très important dans la vie de notre parcours 1954/1962 , la voix de l'Algérie libre et combattante qui émettait à partir des djebels sous le nez et la barbes des forces coloniales , a été d'un apport des plus magnifiques.
    Les citadins se cabraient dans leur chambre, durant le cessez le feu, et suivaient accrochés au poste de TSF le cours de cette révolution des plus héroiques .
    Comment oublier Mohamed Bouzidi , comment oublier Aissa messaoudi , les speakers dont la voix parvenait dans tous les foyers à l'écoute, malgré les parasites émis par les forces coloniales qui diffusaient les chants de Faryd El Atrach comme brouillage.

    La famille Algérienne , l'Armée de Libération Nationale (ALN) , le Front de Libération Nationale (FLN) ont vécu une épopée des plus magnifiques ... la vie était difficile , certes , mais le peuple a chèrement acquis sa liberté , et , c'est ceci l'essentiel.

    Conclusion :
    Je suis un témoin vivant de la glorieuse révolution .
    Cette révolution ne m'a pas été contée.
    Je l'ai vécue dans ses différentes phases .
    Merci de m'avoir poussé à faire une marche arrière d'un demi siècle.

    Commandant Si_Ayoub

  • @ si-Ayoub

    "Si tu te refères aux écrits des offices de propagande chargés de démoraliser les troupes de l'ALN , du FLN ainsi que le peuple Algérien , tu découvrirais que nous avons été tous anéantis. "

    il n'est question nulle part d'anéantissement !!!! mais de 40% de pertes ce qui n'est pas rien, donc nulle propagande là dedans.

    "La willaya IV, dont les forces ont été déjà entamées par les opérations engagées par le général Massu en novembre 1958 (opération Couronne I) puis le mois suivant (Couronne Il), sort considérablement affaiblie de l'opération Courroie: certaines de ses katibas sont anéanties, les autres sont contraintes de se disperser et elle perd, au total, 40 % de ses effectifs: 2 400 hommes sont mis hors de combat, dont de nombreux officiers, parmi lesquels le colonel Si M'hamed, tué le 5 mai 1959."

    "Pour te rassurer , je me résumerai en te disant qu'il n'en est rien de ce que tu avances !

    donc je ne vois pas où il y aurait des erreurs dans ce que j'avance, dans la situation militaire, dans la réalité des accrochages entre réserves générales et FLN. dans les pertes militaires françaises !!!!

    "moyens matériels qui étaient tenus par des mains décidées d'en découdre avec un ennemi pas du tout convaincu du combat qu'il menait"

    je ne peux que saluer la détermination du soldat du FLN il ne se rendait pas.

    une fois mon pére a été posté en bouclage dans un oued avec son FM et 3 autres FM, plus une cinquantaine de fusils, (pour se faire ils dormaient tout équipés sous les hélicos), 300 soldats du FLN sonts arrivés pour échapper à l'encerclement, aucun ne s'est rendu, ils sonts tous morts.

    " moyens matériels qui étaient tenus par des mains décidées d'en découdre avec un ennemi pas du tout convaincu du combat qu'il menait"

    oui mais pour les unités de réserves générales, du même niveau que vous sur le terrain, aussi souple félin manoeuvriers. et combattifs.

    "Concernant les Harkis , ces derniers sont considérés comme une mauvaise herbe qui pousse dans un champ. Leur présence porte atteinte à la splendide image que notre parcours est sensé refletter. Pour ce faire , il fallait coûte que coûte extraire le mal pour éviter qu'il se répande . C'est une marche avec laquelle on ne badine pas , une marche dictée par la révolution où tout doit être discipliné , synchronisé et les consignes appliquées scrupuleusement.
    La discipline est de rigueur. Je dirai que la discipline DOIT ETRE de rigueur de sorte ne pas retarder , à ne pas perturber l'élan de tout un peuple qui avait un noble objectif."

    et ça a donné ça

    "
    Quant au nombre de harkis massacrés après le cessez-le-feu, les estimations varient entre 15 000 et 100 000 personnes[78]. Les chiffres des morts sont encore contestés car basés sur des témoignages locaux et supposés étendus à l’ensemble du pays. Les massacres de supplétifs ont commencé dès mars 1962 et ont culminé à l’automne. Ils sont dus à des règlements de compte, des vengeances mais aussi au zèle des « marsiens », ralliés FLN de la 25e heure, voulant montrer leur patriotisme.

    Par ailleurs, la torture pendant la guerre d'Algérie a été pratiquée aussi bien par l'armée française que par les insurgés algériens, mais le nombre de torturés n'est pas connu[79]."

    "un ennemi qui a fini par comprendre, au fil des embuscades et des accrochages, qu'il menait un combat perdu d'avance."

    les soldats des réserves générales onts surtout compris qu'ils avaiant fait une erreur de croire en de Gaulle et que ce qu'il faisait était à l'inverse de ce qu'ils croyaient qu'il allait faire. de Gaulle n'aimait pas les Algériens et les pieds noirs non plus d'ailleurs.

    et coté embuscade et accrochages, le plan challe décapitait le FLN, chaque fois qu'une montagne était traitée.

    "le sacrifice de tout un peuple était une condition sine-qua-non , lui , qui était décidé de mourir debout et non de de se retrouver à agiter le drapeau blanc."

    peuple que vous avez mis sous la terreur !!!!

    "Minoritaire au début, le FLN utilise la terreur,la torture,les mutilations (menaces de mort pour les « traîtres ») pour contrôler les populations civiles, qui sont ainsi très tôt prises pour cibles dans des attentats ou des massacres comme à El Halia, en août 1955, et pour susciter chez les Européens une répression qui séparera définitivement les deux communautés."

    "
    26 000 « combattants » tués, 10 800 prisonniers, 20 800 armes récupérées. Le plan Challe réussit partout à réduire de moitié, en quelques mois, le potentiel militaire des wilayas, dont les pertes augmentent sensiblement, ainsi que le pourcentages des prisonniers et des ralliés. Le moral de l'ALN, déjà atteint par les sanglantes purges internes qui ont décimé la wilaya III puis la wilaya IV en 1958, (voir : la « Bleuite ») et par le sentiment d'être abandonné par l'extérieur, en est davantage encore affaibli. La direction extérieure du FLN, qui tourne publiquement en dérision le plan Challe, sait qu'elle risque de perdre la guerre si elle ne réussit pas à secourir les wilayas en 1960. Les pourparlers secrets menés de mars à juin 1960 avec le gouvernement français par Si Salah, chef de la wilaya IV, concrétisent cette crainte et semblent justifier la confiance du général Challe dans une prochaine victoire militaire, mais l'indécision demeure au niveau politique."

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Plan_Challe

    " il y a toujours des gens qui faiblissent et pensent qu'en changeant de camp , ils auront la vie sauve"

    effectivement il y en a beaucoup qui onts faibli

    "Les combattants musulmans de l'Armée française [modifier]
    En 1960, 85 000 musulmans (appelés, engagés, militaires d'active, appelés aussi FSNA ou Français de Souche Nord-Africaine) servaient dans l'Armée régulière plus environ 150 000 supplétifs (60 000 Harkis, 62 000 GAD, 8 600 GMS et 19 000 Mokhaznis) soit au total près de 235 000 musulmans combattant aux cotés des soldats français[93].

    Au total, un peu plus de 110 000 FSNA furent incorporés dans l'armée régulière de 1956 à 1961[94].

    Le 19 mars 1962, jour du cessez-le-feu, selon le rapport à l'ONU du contrôleur général aux armées Christian de Saint-Salvy, on dénombrait en Algérie, 263 000 musulmans engagés du côté français (60 000 militaires (FSNA), 153 000 supplétifs dont 60 000 harkis et 50 000 notables francophiles) représentant, familles comprises, plus de 1 million de personnes menacées sur 8 millions de musulmans algériens[95].

    L'Armée française recruta également environ 3 000 anciens éléments du FLN et de l'ALN dont certains formèrent le célèbre Commando Georges du lieutenant Georges Grillot. La plupart d'entre eux furent victimes de représailles à partir de 1962[96].

    Selon Maurice Faivre, on comptait ainsi quatre fois plus de combattants musulmans dans le camps français que du côté du FLN[97].

    aprés on sait bien ce qu'il leur est arrivé.

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Guerre_d'Alg%C3%A9rie

    "Une victoire militaire sur le terrain était donc possible. Mais le général de Gaulle était convaincu que seul une solution politique serait définitive. Après en avoir informé les officiers dans sa « tournée des popotes » d’août 1959, il l’annonça dans son allocution du 16 septembre 1959. La mission de l’armée n’était plus de garder l’Algérie dans la France, mais de rétablir la paix, puis de garantir la liberté de l’autodétermination des Algériens"

    http://guy.perville.free.fr/spip/article.php3?id_article=99

  • @BOO : Et voila Boo vous le prouvez vous même votre image est relatve aux reportages sur les banlieues ou ce que peuvent vous dire vos amis Lyonnais n'y habitant pas eux non plus...Votre vision est façonnée et cela se sent tout de suite dans votre discours...discours typique des gens qui n'ont jamais mis les pieds dans une banlieue...ça ne sert donc à rien que je vous explique vous ne comprendriez surement pas de quoi je parle

  • extrait de livre parlant du plan Challe.

    "le plan challe nous a beaucoup éprouvé, on peut dire que la véritable guerre a commencé avec lui, au point que nous vécumes pour ainsi dire côte à côte avec les français. Challe était venu pour nous liquider j'usqu'au dernier"

    http://books.google.fr/books?id=Plyqrpa0j-wC&pg=PA201&lpg=PA201&dq=plan+challe&source=bl&ots=rVVuxAqCgn&sig=OlJUZssHSUSr-DZ25gAd0ZIQmk8&hl=fr&ei=hxHgS6nUNsqG-QaagNHABw&sa=X&oi=book_result&ct=result&resnum=3&ved=0CAwQ6AEwAjgK#v=onepage&q=plan%20challe&f=false

  • http://www.saint-cyr.org/cyr-2100.php?ArtID=93&SID=4c55bd4a15c53950745d8315ab7ed444

    "Vingt ans après, certains cadres de la wilaya 2 estiment que le plan Challe a détruit 50 % de leurs effectifs, mais qu’il a été un échec. « La tactique de l’ennemi a fini par être assimilée. Les rescapés se sont endurcis dans le combat » et surtout le plan n’a pas réussi à rompre le lien entre les bandes et la population. L’EMI reconnaît en novembre 1960 que la wilaya 2 s’est rapidement adaptée aux méthodes du plan Challe. Il n’en reste pas moins que sa liberté d’action a été totalement compromise, comme le reconnaît en 1962 le commandant Beredjem : « On est arrivé à voir le djounoud posséder 2 cartouches... Il mangeait des herbes, tout en pensant tomber dans des embuscades. Du côté des liaisons, on envoyait un moudjahid... 90 % ne revenaient pas. On pouvait s’en sortir parce que De Gaulle a apporté la trève. »

    Victoire militaire ?

    La victoire militaire totale aurait exigé un démantèlement des bases de l’ALN en Tunisie et au Maroc. On s’est contenté d’édifier des barrages et d’échafauder des plans.

    "En Algérie, la victoire militaire du FLN n’est pas un mythe, elle fait partie de la culture de guerre inculquée à la jeunesse par les médias et les manuels scolaires. Ils ont oublié ce que Bentobal déclarait le 22 février 1962 : « La victoire ne sera pas obtenue par les armes. Il est impossible d’aboutir à une indépendance idéale. » La victoire fut politique, ainsi que l’afirmait Krim Belkacem : « Notre victoire, c’est d’avoir acculé les Français à négocier. »

    "Quant au FLN, il a perdu 140 000 à 150 000 tués, dont 81 000 civils, et non 1 million comme sa propagande le laisse croire. "

    1,5 million de morts comme affirmer plus haut c'est de la propagande. et de parler de victoire militaire du FLN c'a fait partie de la culture de guerre inculpée à la jeunesse !!!!!

  • @ Commandant Si_Ayoub

    RECTIFICATIF :

    J'avais écrit :
    Les citadins se cabraient dans leur chambre, durant le cessez le feu, et suivaient accrochés au poste de TSF le cours de cette révolution des plus héroiques .
    Comment oublier Mohamed Bouzidi , comment oublier Aissa messaoudi , les speakers dont la voix parvenait dans tous les foyers à l'écoute, malgré les parasites émis par les forces coloniales qui diffusaient les chants de Faryd El Atrach comme brouillage.

    Lire :
    *****
    Les citadins se cabraient dans leur chambre, durant le couvre - feu, et ....


    Ceci étant dit , je vois que tu te refères un peu trop aux écrits de ceux qui ont abandonné le terrain un certain 19 Mars 1962 et , qui sont aujourd'hui de l'autre côté de la rive .

    C'est ton droit , me diras-tu, mais , en toute logique , penses-tu que vos chefs militaires auraient - à l'attention de leur hierachie - eu le courage de noircir des pages pour dire la vérité ? toute la vérité ? Ils auraient été passibles des sanctions les plus sévères pour avoir collectionné une série de défaites face à des fellaghas , de pauvres paysans pour la plupart analphabètes et qui avaient l'avantage de connaître leur région d'affectation pierre par pierre , arbre par arbre et colline par colline .
    Ceci contrairement à ceux qui bombaient le torse et se vantaient d'avoir fait de hautes études dans les écoles militaires et , étaient obligés de se servir de guides en plus des cartes d'état-major.

    Il a été écrit aussi , dans les rapports que tu compulses avec soin, que le peuple Algérien soutenait l'armée Française. Ce qui voudrait dire aussi , toujours dans l'esprit de ces mêmes rapports, que l'Algérien quel qu'il soit , acceptait de vivre à quatre pattes et d'être traîté comme un moins que rien !!!

    Sur ce point précis , un certain jour du 11 Décembre 1960, quand De Gaulle sillonnait le territoire et criait à ceux qui voulaient bien l'entendre : l'Algérie a été et restera toujours Française .

    Ce jour là , qui avait brandi le drapeau vert et blanc au passage du cortège du général ?
    C'était une déferlante humaine , à Belcourt , au Clos Salambier , en plein centre de la capitale , des youyous qui fusaiennt de partout , des cris à tue-tête : Algérie Algérienne , Algérie Indépendante , Vive le FLN , Vive l'ALN , Vive le GPRA et ce , devant De Gaulle en personne qui n'en croyait pas ses yeux.
    Là , il avait de visu compris que les rapports qui lui parvenaient à Colombey-les-deux- églises étaient des rapports faux et archi-faux !

    Il s'en est retourné immédiatement , tout assommé , bouleversant complètement le protocole et s'est dirigé illico-presto vers l'aéroport de Dar El Beida pour rejoindre la France.

    L'i-ni-ma-gi-nable s'est produit sous ses yeux !!!

    Les manifestations ont continué et se sont répandues sur tout le territoire Algérien à la stupéfaction des militaires , de l'opinion Française et de l'opinion internationale.

    La préparation de la visite de De Gaulle a été suivie par le FLN ce ,pendant que les foyaient Algériens s'appliquaient à confectionner des drapeaux verts et blancs .

    Le peuple avait éclaté ce jour là pour signaler du trop plein .
    Et devant qui ?
    Devant le Président de la République Française , et la délégation qui l'accompagnait.

    Qui croire? Les écrits des statèges Français ou la réalité du terrain qui était toute autre?

    Chaque Algérien était un FLN .
    Chaque Algérien était un guérilléros en puissance .
    Les femmes voilées étaient les plus indiquées pour passer les armes sous leur haik .
    Les enfants - ou les yawled , comme les appelaient les paras - , avaient pour rôle -après chaque attentat - de récupérer l'arme utilisée par le Fidaî.

    Je me rappelle , et je peux t'inviter à visiter mon blog , d'une multitude d'histoires de bravoures où , il est fait mention de plusieurs histoires authentiques qui se sont déroulées à Blida-ville , à Chréa ou au piemont de la ville des roses.
    Ma modeste participation y est notée , mais , est infime par rapport à mes frères de combat.

    Ces actes de bravoures ne figuerent pas - bien entendu - dans les rapports de vos états-majors.

    Quoiqu'ils aient pu écrire , quoique tu aies pu lire , la révolution Algérienne a été un succès de bout en bout .
    A l'instant où j'écris, je revois ces semis-remorques militaires descendre de Chréa et transportant des carcasses d'hélicoptères ou des avions mouchards.
    Qui eut pû les atteindre dans le ciel Algérien si ce ne sont que les MAS36 , les Garants ou les FM récupérés sur les corps des militaires Français après les accrochages et les embuscades ?

    La preuve est que , au jour d'aujourd'hui , l'Algérien est sur sa terre , quant à ceux qui étaient en face , ceux que nous avions combattu pendant 7.5 ans, sont de l'autre côté de la rive.
    Cela veut dire quoi dans ton esprit ?

    Avant de clore , je persiste et signe que nous avons eu 1.5 million de martyrs .
    Le recensement auquel j'ai pris part en présence de représentants de plusieurs pays amis et freres - dès la proclamation de l'indépendance - fait état de ce chiffre.
    Les vôtres diront le contraire , ce n'est pas notre problème.

    Si tu te refères à chaque fois à ce qui est écrit par des harkis* , évidemment , tout ce qui est écrit et que tu viens de lire, est faux .
    Que dire de plus ? et , pourquoi continuer à écrire ?

    C'est avec le sourire d'un simple citoyen Algérien qui a eu l'honneur , le plaisir et la joie d'avoir participé à la glorieuse révolution du 1° Novembre 1954 que je te salue.

    nota:
    * = qu'un certain maire de France, du nom de Frêche, les avait traîtés de sous-hommes .

  • @ si-Ayoub

    "C'est ton droit , me diras-tu, mais , en toute logique , penses-tu que vos chefs militaires auraient - à l'attention de leur hierachie - eu le courage de noircir des pages pour dire la vérité ? toute la vérité ? Ils auraient été passibles des sanctions les plus sévères pour avoir collectionné une série de défaites face à des fellaghas"

    Ah parce que tu crois qu'une série de défaites des réserves générales seraient passées inaperçues.

    ce qui est écrit dans ce livre est beaucoup plus lucide que la propagande que tu est en train de faire. en plus ce livre n'est pas orienté du tout.


    http://books.google.fr/books?id=Plyqrpa0j-wC&pg=PA201&lpg=PA201&dq=plan+challe&source=bl&ots=rVVuxAqCgn&sig=OlJUZssHSUSr-DZ25gAd0ZIQmk8&hl=fr&ei=hxHgS6nUNsqG-QaagNHABw&sa=X&oi=book_result&ct=result&resnum=3&ved=0CAwQ6AEwAjgK#v=onepage&q=plan%20challe&f=false

  • @ si-Ayoub - Pourquoi les Algériens votent avec les pieds en allant vivre en France?

  • la France appartient maintenant aux algérien comme il y a 130 ans l'Algérie appartenait à la France

  • @ Masmouna:

    En disant cela, vous justifiez le fait que l'Algérie veuille "coloniser" la France. Vous justifiez donc la colonisation. Mais en prétextant la revanche de la victime. Cela ne change rien au fait que la colonisation reste la colonisation. Aucun prétexte idéologique, économique, culturel, ne changera la nature de la colonisation.

    Mais si vous justifiez la colonisation, si vous parlez en colonisateur, je ne vois pas au nom de quelle morale vous feriez le moindre reproche à la France. Vous faites comme la France a fait. On reproche à l'autre quand on veut faire mieux.

    Mais alors, si vous faite la même chose sans en être gêné, si vous justifiez votre colonisation, je ne vois pas pourquoi vous faites le moindre reproche à la France. Et dans ce cas je ne vois pas quelle revanche vous auriez à prendre puisque vous n'avez rien à reprocher à la France.

    Au nom de quelle morale un voleur reprocherait-il à un autre voleur d'être un voleur? Ils sont les mêmes. Vous êtes les mêmes que ces français que vous haïssez, que vous traitez de sous-chiens (souchiens). Vous êtes comme eux. Vous n'avez donc aucune légitimité à leur faire le moindre reproche.

    Les arabes ont déjà envahi l'Afrique du nord, dépossédé les berbères de leurs territoires et de leur culture, tenté de coloniser l'Europe bien avant que le France ne les colonise. Et vous voudriez faire la morale? C'est l'hôpital qui se moque de la charité.

  • @ si-Ayoub - Pourquoi les Algériens votent avec les pieds en allant vivre en France?

    Je me permets , si le Commandant Si_Ayoub , me l'y autorise , de répondre à @ Hakim .

    D'abord ce pseudo est de résonnance Arabe et , tu dis des insanités sur les Arabes d'Algérie.

    Ma conclusion est toute simple.

    Si la personne à qui tu poses la question n'a pas daigné te faire l'honneur de te répondre, c'est pour la simple raison qu'il ne veut pas s'abaisser à ton niveau.
    Selon ses écrits que j'ai fortement appréciés , ce Moudjahid n'est pas de la dernière couvée et , durant sa longue histoire sur sa participation active à la révolution Algérienne , c'est un Monsieur bourré d'expériences et qui a pris les armes - alors que tu n'existais même pas peut être - pour faire de toi un Algérien avec un A majuscule.

    Maintenant si tu es de ceux dont les parents ont vendu leur âme aux colonisateurs que nous étions , rappelle-toi tout simplement les parôles d'un certain maire de France , du nom de Frêche, comment il vous a traités.

  • @ Dziuba

    " ce Moudjahid n'est pas de la dernière couvée et , durant sa longue histoire sur sa participation active à la révolution Algérienne , c'est un Monsieur bourré d'expériences et qui a pris les armes"

    son expérience ressemble surtout à de la propagande, à un discours ronflant et plein d'exagérations.

    comme par hasard les combattants du FLN qui onts donné leur avis dans le livre dont j'ai mis le lien onts un discours beaucoup plus réaliste et posé et parlent vraiment avec détails de faits qu'ils onts vécus.

  • @ Dziuba,

    Cette phrase est terrible:

    "Si la personne à qui tu poses la question n'a pas daigné te faire l'honneur de te répondre, c'est pour la simple raison qu'il ne veut pas s'abaisser à ton niveau."

    Quel mépris pour l'humain de la part d'un révolutionnaire. Et quelle soumission de votre part devant un humain. Mais on sait que les révolutionnaires ne luttent pas pour le respect de l'humain et des peuples, ils luttent pour une nouvelle oppression des peuples. On l'a vu en Russie, à Cuba, etc, L'Algérie a suivi le même modèle: les "révolutionnaires" ont pris le pouvoir et ont ensuite opprimé le peuple.

    Ces révolutionnaires ne méritent aucun respect, aucune déférence. Ce sont des prédateurs comme ceux qu'ils ont remplacé.

  • J'ajoute qu'en Algérie comme dans d'autres pays, les révolutionnaires qui ont pris le pouvoir n'ont pas redressé ni développé économiquement le pays, n'ont pas donné aux Algériens l'autonomie et le respect d'eux-même. Une jeunesse entière au chômage, beau résultat des la soi-disante révolution qui devait libérer le pays.

    Dans quelles banques sont les comptes personnels de ces révolutionnaires?

  • texte de "Hocine Zehouane (*)(*) Avocat Ancien moudjahid de la wilaya III "

    http://www.elwatan.com/La-bleuite-le-plan-Challe-et-lea

    http://www.histoire-en-questions.fr/guerre%20algerie/armee-djebel-jumelles.html

    "Et pas une troupe de bidasses nonchalants, des hommes galvanisés dont le moindre commando de chasse avait autant de punch que ceux des terrifiants régiments de paras"

    "On a liquidé certains traîtres pour l'exemple. En une nuit, à Yakouren, on a liquidé sept Kabyles. Et pourtant il y avait un poste français. On a laissé passer une patrouille française et quand les harkis de l'autodéfense sont arrivés on leur est tombé dessus. Le propre fils d'un des traîtres s'était proposé pour le liquider. Après quelques exemples comme celui-là, du jour au lendemain, beaucoup d'autodéfenses assurèrent notre protection. Des villages dits pacifiés se tournèrent à nouveau vers nous. C'est grâce à cela qu'on a pu survivre. En exécutant les traîtres en série. Mais jamais on n'a réussi à reprendre l'initiative"

  • La conclusion restant en mains d'Hommelibre:

    votre sujet ayant attiré une majorité de personnes de toute évidence musulmanes et particulièrement vindicatives,

    à vous de (sa)voir...

  • blablabla.on recommence quand chez nous???COMME CELA nous irons emigré chez vous et y mettre de l'ordre!!!!!

  • AUX masmouna - dziuba - geneviève - etc

    vous nous donnez la nausée

    Rappelez-vous que ICI, VOUS ETES EN SUISSE, DANS UNE DEMOCRATIE AVANCEE, EN 2010.

    CE DONT VOUS PROFITEZ, D'UNE PART.

    Point barre.
    D'autre part.

  • quand se lèvera le jour où ces gensses

    comprendrons enfin

    que la courtoisie qu'ils / elles

    ont rencontré dans leurs divagations immobilières ou salariales ou financières

    n'est rien d'autre que
    de l'humanisme

    éduqué

    face à tant de barbarisme,

    sachant que

    UNE MAJORITE NE PEUT IMPOSER SA LOI

    dans le cadre d'un démocratisme avancé

    ABE les dealers & autres détenteurs de MIO sâles et placés en banques suisses

  • à répéter: argent très SÂLE.

Les commentaires sont fermés.