20 avril 2010

Volcan: alors, Yellowstone? Maousse costo!

Sans entrer dans les détails de la vulcanologie, et en simplifiant beaucoup, il y a grosso modo deux formes majeures de volcans: les côniques, et les plats. Ou les volcans «normaux» et les supervolcans.


yellowstone_at31808.jpgOn connaît les volcans en forme de cônes. On connaît moins les volcans plats. Yellowstone en fait partie. Yellowstone? C’est le nom du très grand et célèbre parc naturel dans le nord-ouest des Etats-Unis.

C’est aussi le nom du volcan que je citais hier en comparaison à l'Eyjafjöll. Il se trouve en plein milieu du parc. Un volcan pas comme les autres. Pas de cône ou de dôme donc, et pas d’éruption depuis 640‘000 ans, ou alors mineures. Une surface quasi-plate de près de 50 km sur 30 km. A Genève on connaît le volcan éteint du Môle, dans la vallée de l’Arve. Et bien imaginons une caldera (sommet de la chambre magmatique, correspondant au creux au sommet du volcan) qui va de Genève à Lausanne et qui occupe la largeur qui va du  Chablais au pied du Jura. Voilà le volcan Yellowstone. Immense. Gigantesque.
yellow1.jpeg
Il s’agit en fait d’un point où le magma et la subduction de deux plaques tectoniques font fondre et amincissent le manteau. L’accumulation progressive du magma provoque des fissures verticales sur tout le pourtour de la chambre magmatique jusqu’en surface. Un jour, de petites éruptions commencent à l’endroit de ces fissures. A partir de là il reste entre quelques semaines et quelques dizaines d’années avant l’explosion majeure.

Quand l’explosion survient elle ouvre de nouvelles fissures en cercle sur le bord de la caldera. Bientôt cisaillée, celle-ci ne tient plus sur rien sauf sur le magma qui reste dans la chambre magmatique (chambre magmatique: voir image), puis s’effondre en créant l’explosion majeure. En quelques heures la chambre se vide et la lave et les cendres recouvrent plus de la moitié des USA de plusieurs mètres de résidus. Avec un supervolcan, une éruption projette dans l‘atmosphère de telles quantité de matières et de poussières que c’est l’hiver planétaire assuré pour des années avec une baisse de 5 degrés de la température. Toute vie est éradiquée dans cette région en moins de deux jours. C’est pour cela que Yellowstone est appelé «supervolcan».

yellow--npmap.jpgIl y en a quatre sur la planète, mais celui-ci est le seul dont ont constate l’activité souterraine. Les montées et descentes du niveau de surface du manteau, l’augmentation de la température du lac, la variation des secousses sismiques, les geisers permanents, montrent cette activité.

S’il fallait comparer une éruption du volcan islandais actuel au Yellowstone, le Eyjafjöll est un jet d’eau au robinet quand le Yellowstone est la tempête de 1999.

Les scientifiques ont constaté ces dernières décennies une remontée de 30 m du fond du lac, et une augmentation de 200 degré de la température de surface par endroit. La faune fuit la région. Le volcan est constament surveillé par des appareils au sol et des satellites.
YellowstoneFalloutAshBed.gif
Les études géologiques ont montré que le Yellowstone entre en éruption environ tous les 600’000 ans. La dernière éruption remonte à 640’000 ans. Si ce rythme se vérifie, il a du retard et pourrait entrer en éruption à nouveau dans quelques années, comme dans 1’000 ou 10’000 ans.

Ce jour-là le visage de la planète ne sera plus le même. On sera dans le changement durable. Plus de grounding, de salles d'attentes bondées dans les aéroports, plus de bonus à UBS ou d'insécurité en politique. Les rares survivants de l'hémisphère nord iront demander l'asile au sud, s'il reste viable.

Et quelques centaines ou milliers d'années plus tard, les cendres volcaniques auront contribué à faire de la terre nord-américaine un humus très fertile. Il faut toujours voir le bon cîté des choses! C'est déjà le cas en Asie grâce à l'explosion du Krakatoa en 1883. Ah, le Krakatoa...

 

Voici une fiction sur Yellowstone:

En kioske actuellement, un excellent magazine entièrement consacré aux volcans, dont Yellowstone:

"Dossier pour la science" No 67, avril-juin 2010. Intitulé: "La Terre à coeur ouvert - du noyau au volcan"

 

PS: Et le clan Kadhafi, preneur d’otages, aura disparu de la surface de la Terre.

10:04 Publié dans Volcan | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : volcan, islande, eyjafjöll, yellowstone, climat, planète, etats-unis, genève, supervolcan, ubs, grounding, sécurité, krakatoa | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Les commentaires sont fermés.