07 avril 2010

7 avril: journée contre les crimes d’honneurs

Je ne sais pas qui a proposé de faire de cette journée une commémoration internationale pour les victimes de crimes d’honneurs. Des mouvement féministes, peut-être. Si c’est le cas je suis pour une fois en accord avec ces mouvements. Pourtant, il est risqué d’en faire un combat féministe: le communautarisme pourrait en amortir l’impact. Il s’agit d’un combat humaniste.


honneur1.jpgOn parle dans les crimes d’honneur, de l’application de la loi des hommes. Cette loi n’est pas contestée par les femmes qui pour beaucoup semblent en accord avec les hommes. Elles n’ont peut-être pas le choix. Alors les hommes, prisonniers des traditions, n’ont pas non plus le choix.


Mais le problème n’est pas là. Le problème c’est l’inacceptable. Les crimes d’honneurs sont inacceptables. C’est tout. Mais que faire quand on vit ici? Le dire, le dire encore.


La date du 7 avril a été choisie en relation avec la lapidation de Doa Khalil Aswad. La lapidation n’est pas la seule manière de «laver un honneur»: l’an dernier s’est tenu en France le procès du jeune turc qui avait brûlé gravement celle qui ne voulait pas être sa femme. Le 4 février dernier, une jeune fille, Medine Memi, a été retrouvée dans le jardin de sa famille, enterrée vivante depuis plus d’un mois. En 2004, toujours en Turquie, une jeune fille de 14 ans a été tuée par son père. Son crime: elle avait été violée...


La liste est longue. Il ne faut pas les oublier. Il ne faut pas accepter.

 

Doa (la lapidation) new 3.m4a


14:17 Publié dans société | Lien permanent | Commentaires (14) | Tags : crime d'honneur, lapidation, doa, turquie, humaniste | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

Désolé, mais, sur ce coup-là, je ne vous suivrai pas. Je m'impose de ne pas me mêler de ce que font dans leurs pays, des gens dont je ne supporterais pas qu'ils se mêlassent - ben oui... - de ce qu'il se passe dans le mien.

Écrit par : Scipion | 07 avril 2010

Vous avez bien raison Scipion... comme ca on ne se mêle de rien... on ferme les yx sur tout (d'ailleurs quelle idée qu'ont eut certains de se mêler des affaires des allemands pdt la seconde guerre mondiale?!! Si ils veulent tuer des juifs grand bien leur fasse! ) et puis bon en plus là ils s'entre-tuent, pour un raciste comme vous quelle aubaine! Moins il y en a mieux vous vous portez :)

Merci John pour ce billet :)

Écrit par : Boo | 07 avril 2010

Cher @Scipion vous parlez de "mélasse" et je vous vois englué dans pas grand chose!

On a bien le droit et peut être même le devoir de s'indigner de ce type de crimes, souvent commit par des membres de la famille!

Au fait où sont toutes nos politiciennes féministes dans cette affaire, sans doute trop "mélassées" aussi!

Qu'une culture puisse trouver normal de lapider est innaccepteble aujourd'hui!

Écrit par : dominiquedegoumois | 07 avril 2010

"féministe", "communautarisme","humaniste"...

Ou comment ne pas mélanger les torchons et les serviettes! :o)

Écrit par : Azrael | 07 avril 2010

"Vous avez bien raison Scipion... comme ca on ne se mêle de rien... on ferme les yx sur tout"

Quand on prétend être "maître chez soi", on ne s'arroge pas le droit d'aller faire le maître chez les autres. C'est, fondamentalement, une question de cohérence.

"(d'ailleurs quelle idée qu'ont eut certains de se mêler des affaires des allemands pdt la seconde guerre mondiale?!! Si ils veulent tuer des juifs grand bien leur fasse!"

Vous devez être le seul, sur l'ensemble de la planète, à croire que les buts de guerre des Alliés étaient de mettre fin à la persécution des Juifs :o)

"Qu'une culture puisse trouver normal de lapider est innaccepteble aujourd'hui!"

Si vous voulez parler de l'Islam, ce n'est pas une culture, c'est une religion qui se soumet aux injonctions de son Dieu. Les vrais musulmans n'ont aucun moyen de faire autrement.

D'où l'embarras des frères Ramadan, qui se rendent bien compte que cette coutume fait du tort à l'image de marque de leur religion.

Écrit par : Scipion | 07 avril 2010

@ Azrael:

No comprendo

Écrit par : hommelibre | 07 avril 2010

Scipion... Quand on se permet des crimes atroces et des barbaries sans nom il est normal que le reste du monde s'interpose et prenne position... si vous ne voulez pas vous sentir concerné par le reste du monde, libre à vous de vivre dans votre bulle de connerie...

Pour le reste, peu importe la raison des alliés, pour se redorer le blason, faire le beau, s'imposer en tant que maitre du monde... au moins ils se sont bougés... et les alliés ne sont pas les seuls à s'être levés pour le juifs, il y a eu des familles (même suisses ne vous en déplaisent..) qui ont risqués leurs vies pour en sauver d'autres... mais on a bien compris que vous auriez sûrement claqué la porte au nez des plus nécessiteux pour vous occuper de votre cul...
Vous êtes vraiment un pauvre type... heureusement je dois dire que j'ai la chance de connaître qu'un nombre infime de cafards nuisibles ds votre genre...

Écrit par : Boo | 07 avril 2010

Si c'était de quelque utilité, Boo, je vous conseillerais de chercher dans un dictionnaire la définition du mot "cohérence", plutôt que de vous abandonner à vos émotions et à vos états d'âme...

Quant à votre reste du monde, c'est, en l'occurrence, une officine basée à Londres, International Campaign Against Honour Killings, dont le dernier article publié en français est intitulé "Entre deux feux de haine" et dont voici quelques morceaux choisis :

"Forcé à la sur-enchère dans l'ignoble par le gouvernement de l'identité nationale, de la chasse aux sans-papiers et de la haine xénophobe, le Front National diffuse des affiches avec le drapeau algérien et le slogan « non à l'islamisme », véritable insulte à la mémoire de toutes nos soeurs, arabes ou kabyles, d'Algérie, vitriolées, violées, torturées et assassinées par les islamistes (...) avec le débat sur « l'identité nationale », tout ce climat nationaliste avec sa puanteur raciste dépasse de loin les marges de l'extrême-droite néo-fasciste. Leur campagne électorale, ce tiercé pour savoir qui va gérer, pour le seul intérêt des capitalistes, les régions de France, apparaît comme un concours de celui qui vomira le plus de saletés racistes."

Ce qui me permet de vous dire que votre "reste du monde" est vraiment trop typé pour représenter beaucoup de monde.

Écrit par : Scipion | 07 avril 2010

Scipion, ce sont bien sûr des personnes originaires des régions où les crimes d'honneur sont les plus fréquents qui les combattent le plus.

Il ne faut donc pas s'étonner de la lecture de ce site, avec lequel je ne partage pas tout mais qui a le mérite de faire savoir. Le discours sur l'islamisme est cohérent. La critique sur le FN en France est à mes yeux excessive mais il est vrai que présenter l'islam uniquement sous cette image des minarets et de la burqa est réducteur. Je l'ai déjà écrit, tout en dénonçant les tentatives comme les tribunaux islamiques en Europe.

Les militantes de ce site dénoncent l'islamisme comme cause - en partie - des crimes d'honneurs. Nous sommes aussi nombreux à dénoncer l'islamisme.
Par contre, d'accord que la question d'identité nationale mérite un autre débat que les quelques lignes sur leur site. Même s'il a été planté par un Besson qui est visiblement un incapable intellectuellement, un type bête, le débat existe, il existe d'autant plus quand certains beurs de 3e génération s'en prennent ouvertement à la France comme c'est le cas. Il existe aussi dans les pays musulmans, où l'islam est devenu l'identité supra-nationale qui prétend gommer les réalités locales.

Mais tout cela est un autre sujet, et pour moi la souffrance des crimes d'honneur est au-delà des clivages. La souffrance n'a ni sexe, ni nationalité.

Écrit par : hommelibre | 08 avril 2010

Les crimes d'honneur sont d'une stupidités sans nom, et n'ont aucune légitimité morale quelques soit le pays ou les traditions.

Écrit par : goto | 08 avril 2010

Bonjour Hommelibre,

Merci pour votre billet. Je vous rejoins complètement sur la notion d'"humanisme". Je regrette cependant que ce soient toujours les mêmes questions qui fassent la une des blogues. Il y a des conflits oubliés où les femmes font les frais de la guerre: je pense notamment au nord Kivu ou une énorme partie de la population féminine de 3 à 75 est systématiquement violée (le viol en tant qu'arme de guerre, ou le viol sauvage du à l'impunité).

Ces conflits sont oubliés et rarement cités. En terme d'intégrité et d'honnêteté intellectuelle, je me pose la question de savoir si ces faits sont passés sous silence parce qu'ils sont perpétués par des hommes non musulmans.
Mon but n'est pas de comparer ou de quantifier la souffrance. Force est de constater que ces actes sont bien plus nombreux (mais tout aussi obscènes, soit) que les crimes d'honneur.

Merci d'avance pour votre réponse!

Écrit par : Myriam | 08 avril 2010

Myriam,

Je ne sais si l'on parle plus des crimes commis par des musulmans, ou si l'on passe sous silence ceux qui sont commis par des non musulmans.

Pour moi je ne fais pas de différence: un crime est un crime, et la religion, l'ethnie, la nationalité de la personne qui le commet m'importe peu.

En ce qui concerne le Congo, j'avais fait un billet en novembre 2008 où je dénonçais l'horreur des viols en masse:

http://hommelibre.blog.tdg.ch/archive/2008/11/02/ma-revue-de-presse-congo-la-honte-obama-piccard.html

J'en ai fait un rappel quelques jours plus tard:

http://hommelibre.blog.tdg.ch/archive/2008/11/13/afrique-afrique.html

La presse en reparle davantage ces temps, et j'en ferai un nouveau billet dans quelques temps, pour rappeler ce qui se passe là-bas.

La violence dans cette région semble ne devoir s'arrêter que quand il n'y aura plus un vivant, ou plus une seule femme pour enfanter. C'est hallucinant.

J'espère vous avoir répondu.

Écrit par : hommelibre | 08 avril 2010

Merci hommelibre, vous m'avez parfaitement répondu.

J'ignorais l'existence de votre billet sur le sujet, qui ma foi est un très bel écrit. Vous me pardonnerez le fait qu'en 2008, j'étais encore une non-initiée aux blogs TDG...

Peu importe qui commet le crime c'est un fait, c'est ce que je soulignais en refusant de comparer ou quantifier une souffrance qui ne saurait l'être. Dame! Comme on se rencontre aujourd'hui!

Mais les médias ont une responsabilité indéniable quant à leur indignation sélective. L'Afrique se meurt aussi d'y être si souvent absente, ce que je voulais mettre en exergue.

Vous me pardonnerez bien sûr d'être légèrement hors-sujet.
Je vous lirai avec plaisir sur ce sujet.

Écrit par : Myriam | 08 avril 2010

Pas de soucis Myriam. Hors sujet, pas trop car on peut en effet établir des liens et souligner comme vous le faites que l'Afrique est bien une grande absente - dans trop de domaines.

A propos des médias il faut aussi dire que l'Afrique noire ne se manifeste que peu directement à sous, comparativement par exemple aux positions de Kadhafi.

Je prend un exemple un peu extrême et pas forcément relevant dans le monde arabo-musulman, mais c'est lui qu'on entend, ce ne sont pas les femmes violées en masse. J'imagine qu'elles espèrent que l'on parle d'elles, afin que peut-être cela fasse bouger quelque chose sur place. Comme j'imagine que les juifs espéraient que leur situation dans les camps serait connue de l'occident pour faire changer quelque chose.

Écrit par : hommelibre | 08 avril 2010

Les commentaires sont fermés.