News de la Terre et du ciel

Petite revue essentiellement tirée de Science & Vie et de Science & Avenir, deux magazines cousins qui traitent d’une manière accessible au public des infos sur l’espace, l’environnement, l’humain.

1. 120 milliards de dollars

C’est le coût généré aux Etats-Unis par les espèces invasives. Ces espèces voyagent d’une région du monde à une autre par les bateaux, en particulier par les ballasts. Il faut savoir que 90% des marchandises transitent par la mer. C’est donc une impressionnante flotte qui sillonne les océans et transporte 10 milliards de tonne d’eau dans ces ballasts. Une fois libérée dans un autre coin de la planète, les espèces contenues dans l’eau des ballasts peuvent coloniser de nouveaux territoires et se développer au détriment des espèces aquatiques locales. Cela coûte en perte de pêche, par exemple.


astéroïde-collision.jpg2. Un ange dans le ciel?

Le 6 janvier dernier, le réseau automatique de télescope LINEAR, chargé de repérer les astéroïdes menaçant la Terre, a signalé un curieux objet volant à 140 millions de kilomètres, soit une Unité Astronomique (distance Terre-Soleil). Hubble a été dirigé vers cet objet qui ressemblait plutôt à une comète. Mais l’analyse détaillée faite par le télescope spatial montre que la traînée blanche n’est pas du gaz de comète mais de la poussière de roche. De plus la forme en X, qui me fait penser à un ange plongeant bras ouverts dans l’espace, n’a aucunement la structure d’un noyau cométaire. De l’astéroïde il reste le petit point blanc tout à gauche (cliquer sur l'image Hubble Nasa pour agrandir).


3. Chine acide

L’utilisation massive d’engrais fertilisants azotés en Chine a provoqué une acidification globale des sols cultivables. Un demi point d’acidité en plus a ainsi été constaté en 20 ans. Une acidification naturelle sur des sols non cultivés aurait mis des centaines ou des milliers d’année. C’est un problème important pour la sécurité alimentaire du pays. La plupart des aliments cultivés prospère sur un sol au pH neutre. L’acidification rend les cultures plus fragiles, moins résistantes aux maladies et aux parasites. L’acidification favorise également la pollution des eaux par la dissolution des métaux lourds. Deux solutions sont proposées pour rétablir l’équilibre des sols: diminuer fortement l’utilisation des engrais, et laisser au sol des résidus de culture. Cela diminuera quelque peu la rentabilité. Mais continuer comme maintenant diminuera fortement la rentabilité, sauf à augmenter encore les quantités d’engrais, ce qui a terme aggravera encore la situation et la mènera à un point où elle ne sera plus gérable. La Chine n’a pas le choix.




PS: Si la Chine est acide, Max Göldi doit être bien amer. L’otage suisse de Kadhafi est l’enjeu d’une vendetta lamentable, dont on ne voit pas la fin.

Desert-Mongolia.jpg

Catégories : Science 0 commentaire Lien permanent

Les commentaires sont fermés.