29 mars 2010

AVATAR: Pandora pourrait-elle exister vraiment?

La lune où vivent les Navis a-t-elle quelque chance d’exister réellement et d‘abriter la faune et la flore décrites dans le film? Roland Lehoucq, astronome, s’est posé la question et décortique les informations du film dans le magazine Ciel & Espace d’avril.


alphac750px-HD_98800.jpgPremier point: Alpha du Centaure est une étoile double.  Alpha Centauri A est assez semblable à notre soleil, Alpha Centauri B est plus froide. Pour qu’une planète ou une lune puisse permettre à la vie de se développer elle doit être dans la zone où l’eau liquide peut être abondante, c’est-à-dire dans la zone habitable.

Par rapport au soleil, la Terre est dans cette zone habitable, à 150 millions de km de son étoile, soit une unité astronomique (1UA). Dans un système d’étoile double toute planète doit être assez près de son étoile sans quoi elle serait éjectée de son orbite par l’attraction de la deuxième étoile. La distance planète-étoile doit aussi tenir compte du flux lumineux qui augmente ou diminue le C02 et l’effet de serre. La distance possible en tenant compte de tous ces paramètres est de 1,2 UA, soit 180 millions de km. C’est plausible dans le film.

Problème: les astronomes ont recherché les infimes variations de luminosité d’Alpha du Centaure, susceptibles d’indiquer la présence d’une étoile de la taille de Polyphème. Ils n’ont rien trouvé. Une telle planète, en l’état des connaissances, n’existe donc pas, pas plus que Pandora qui est une lune de cette planète selon le film.

Mais en supposant qu’elle existe, Pandora serait-elle viable? La proximité d’une lune par rapport à sa planète implique des contraintes, dont la limite de Roche. Cette limite est la distance minimale entre les deux corps célestes, en-deçà de laquelle la lune se disloque sous l’effet des forces de marées gravitationnelles de sa planète.
avatar-1940-e1261565444552.jpg
Selon les calculs réalisés à partir de la dimension visible de Polyphème, Pandora se trouve à 3,6 fois la limite de Roche et ne devrait pas se disloquer. Toutefois on sait qu’avec 3,5 fois cette limite le satellite de Jupiter Io subit des forces de marée qui soulèvent son sol de plusieurs centaines de mètres et engendrent un volcanisme très actif. Par comparaison avec la Terre qui se trouve plus loin de la Lune, le sol de Paris se soulève de 30 cm lors des marées hautes.

Pour que cet effet de marée forte diminue sensiblement sur Pandora, celle-ci doit avoir été freinée dans sa rotation sur elle-même et doit finir par présenter toujours la même face à la planète, comme la Lune par rapport à la Terre.

Autre point: le minéral en lévitation devrait être supraconducteur. Mais pour obtenir les monts suspendus Hallelujah, la force magnétique nécessaire semble impossible pour une lune de la taille de Pandora. Et si cela était possible, l’hélicoptère ne pourrait circuler sans être dérouté et crashé par justement les forces magnétiques en présence.

D’autres aspects du films sont analysés et peuvent être trouvés dans l’article très intéressant, qui se trouve donc sur Ciel&Espace magazine, et en partie sur le site.


 

 

PS: Sur quelle planète se trouve l'otage suisse de Kadhafi? La planète délire.

12:38 Publié dans Univers | Lien permanent | Commentaires (10) | Tags : avatar, pandora, naavis, science-fiction, étoiles, ciel, espace, lehoucq, soleil, lune | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

Or donc, selon les lois de notre Univers en l'état actuel de nos connaissances, cette planète fictive restera fictive. C'est même plus que certainement démontrable, merci à vous et à d'autres de s'y être attelé...

MAIS comme il est indémontrable qu'il n'y ait pas une infinités d'Univers avec une infinité de lois et de constituants variables, il est donc indémontrable que nulle part cette planète n'existerait... Ce qui ne revient pas à dire qu'elle existe, bien évidemment.

John, vous ai-je déjà fait l'éloge de ce livre oh combien formidable,

"Gödel, Escher, Bach, les Brins d'une Guirlande Eternelle" ?

Écrit par : Greg | 29 mars 2010

Greg, non vous ne m'en avez pas parlé. Je vais donc m'y intéresser. Le titre est déjà une invitation au voyage.

Et comme vous le dites, il est possible que quelque part une telle planète existe, tout en sachant bien que c'est en l'état indémontrable, mais que l'indémontrabilité n'est pas pour autant une preuve de l'inexistence... et vice-versa...

(-_-)

Écrit par : hommelibre | 29 mars 2010

Une rapide recherche google vous en montrera peu au sujet de ce livre...

Mais c'est un bijou de 900 pages, et tout part du théorème d'incomplétude de Gödel... Lequel entre autre une fois compris permet de mettre fin à toute envie de prouver bien des choses par la logique.

Mais c'est aussi bien plus que cela !

Écrit par : Greg | 29 mars 2010

Yes, je vais m'y mettre. Merci pour l'info!

Écrit par : hommelibre | 29 mars 2010

Greg, j'ai reçu le livre ce matin (8 mai). Joli pavé. Je vais prendre mon temps, d'autant que je lis en général 2 ou 3 livres en même temps.

Écrit par : hommelibre | 08 mai 2010

Bonne lecture à vous !
Et ne vous en faites pas si vous butez sur les pages purement mathématiques, elles ne sont pas indispensables à la compréhension de l'idée générale derrière ce livre...

Écrit par : Greg | 08 mai 2010

Outre les lois qui régissent notre Univers, je souris lorsque l'on imagine aujourd'hui le monde demain. Se poser par exemple la question du voyage dans l'espace, revient par exemple à Blériot d'imaginer ce qu'aurait pu être l'aviation de nos jours... ou encore d'imaginer depuis les sixties, "l'informatique pour tous", en montrant ce matériel gros comme une salle à manger, c'est à dire l'informatique des années soixante. L'on ne peut que spéculer sur l'avenir et éventuellement en imaginer un semblant(plongeons nous en arrière en visionnant quelques films d'époque (1960), pour voir comment l'on imaginait ce fameux "an 2000"); on voit bien que la perception de l'avenir était fausse car l'on oublie de tenir compte des progrès, du génie humain, tout ce qui change, façonne notre monde, nos sociétés au fil du temps, au jour le jour. Qui peut prédir l'avenir avec cet outil sans précédent que l'humain a conçu: le LHC ? l'être humain (nombriliste) pense toujours avoir tout compris, à l'instar d'antan, où tout tournait autour de la Terre, et la Terre autour du nombril... gare à ceux qui bousculaient la bonne pensée établie... aujourd'hui, l'on n'est plus brûlé mais simplement raillé.

Écrit par : Guy | 06 juillet 2010

A noter qu'il ne parle pas des exosquelettes qui existent déjà, et de la technologie de l'hologramme qui existe également...mais bon, il parle de Pandora alors!!..

Écrit par : Guy | 06 juillet 2010

WaZaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa :D

Écrit par : anonyme | 12 octobre 2010

sa existe ou pas ? il nous le dise pas ?

Écrit par : lea | 30 mars 2011

Les commentaires sont fermés.