3$: le prix de la bêtise anti-raciste

Pas besoin d’être riche pour être bête. On le savait déjà. Maintenant c’est chiffré. 3 dollars suffisent. Aux Etats-Unis en tous cas. 24 heures relate la campagne d’indignation qui a fait monter les tours chez les anti-racistes.

barbie6.jpgBarbie, la célèbre poupée de Mattel, était à l’origine blonde à peau blanche. Elle l’est toujours. Mais elle a un cousine depuis quelques années: la Barbie noire.

Avant de continuer, j’aimerais ici dire combien Barbie est une icône émancipatrice pour les filles comme pour les garçons. Observez: elle est toujours belle, propre, trendly, jamais obèse, sans moustache, bien épilée partout, bien coiffée (sauf quand des sales gamines essayent de lui faire une coupe punk). Entre ses chaussures plates sans un pli d’usure ou ses hauts talons pour aller au bal des citrouilles, peu de place pour s’abaisser, s’aliéner, se décomposer aux tâche avilissantes imposées par 10’000 ans de culture machiste supposée: la vaisselle, le linge, l’aspirateur (encore lui). Je ne suis pas sûr que l’aspirateur existait il y a 10’000 ans, mais passons sur ce détail.

La Barbie moderne est enfin ce que la femme aurait dû être depuis la nuit des temps si ces saligauds de mecs ne les en avaient pas empêchées: glamour, brillance, liberté, séduction, apparat, délicates futilités, et princesse, forcément princesse au quotidien. Princesse d’un prince idéal (ah, qui écrira les aventures de Barbie après 8 ans de mariage?).

Bref, un modèle pour toute jeune fille remplie de contes de fées, qui veut forcément être la plus belle, qui restera la plus belle - Barbie-Instituts de beauté, même combat.

La Barbie noire a suivi le même chemin. Vous ne la verrez pas avec sur la tête le chiffon des esclaves de l’époque coloniale, ni avec ces habits dépareillés dans les champs de cotons. La Barbie noire est sexy, ses cheveux sont raides, ses habits flashy.
Barbie2.jpg
Bref, comme dirait la pub de Renault: «Elle a tout d’une grande».

Oui mais... Il y a un mais. Cette histoire idyllique finit dans la sauvagerie moderne. La chaîne de supermarchés Walmart constate que Barbie noire se vend mal. Les petites filles à peau noire préfèrent les Barbies blanches. Alors, comme souvent quand un produit se vend mal, on le met en promo. Et Barbie noire est proposée à 3$, alors que la blanche est vendue près de 2 fois plus, soit 5,93$. Une blanche vaut deux noires...

En musique en effet, une blanche vaut deux noires. Les associations anti-racistes se sont fâchées. Une noire vaut deux blanches... Ah, ça, on ne laissera pas faire! Dénonciation, campagne d’indignation, et blablabla, et bonne conscience bradée à bas prix - 3$ la bonne conscience. Ca ne mange pas de pain.

Pourtant la promo sur un produit ne signifie à aucun moment que ce produit ait moins de qualités ou de valeur qu’un autre. C’est une incitation à l’achat, point barre. Si l’on  y voit une forme de racisme, il faudra aller manifester à la fnac ou ailleurs quand les CD d’une chanteuse noire sont vendus plein pot et ceux d’une blanche sont baissés au prix promo. Nul doute qu’il s’agira là d’un odieux racisme anti-blanc...

Mais les gens en troupeau réfléchissent peu, leur animalité la plus réductrice reprend le dessus. Regardez les moutons se jeter d’une falaise pour imiter le premier. Or le premier s’est jeté uniquement parce qu’il a été sournoisement poussé par les autres. Regardez les flamands roses dans un étang: tous sur une seule jambe... Le mimétisme de groupe n’a d’égal que la quantité de matière noire de l’univers.

Donc les gens collectivement réfléchissent peu. Ils vont suivre celui qui bêle le plus fort, comme d’hab. Et menaceront de boycotter Walmart. Qui remettra ses Barbies noires au prix des blanches. Et elles ne se vendront plus. Après accumulation des stocks, elles se vendront à 25 cents sur les marchés africains, et à 10 cents sur les marchés asiatiques. Ou bien elles finiront au rebut et brûlées.

Ce qui, n’en doutons pas, sera perçu par l’ensemble de la planète comme un holocauste.

barbie5.jpgMais il y a des solutions: vu que les Barbies blanches sont des princesses, elles doivent coûter très cher à l’entretien, et la majorité des hommes n’a pas les moyens d’entretenir ces créatures vénales.

On pourrait faire une Barbie blanche plus âgée (voir image 3, cliquer pour agrandir). Mais je doute qu’elle ait du succès auprès de nos chères têtes blondes, et je ne crois pas que les grand-mères jouent encore à la poupée.

Voici la solution. La Barbie noire est franchement assez sexy. On devrait donc l’offrir aux petits garçons. Ils sauraient quoi faire avec. Et nul doute que nombre d’entre eux auraient la vocation de jouer aux docteurs. Ce qui serait une manière de promouvoir la parité: les professions médicales étant kidnappées par les femmes, il est temps que les hommes y reviennent en masse. Cela suffit de laisser aux hommes l’abattage des arbres en Alaska, la mécanique auto qui les fait rentrer pleins d’huile et d’odeur de mazout, la levée des poubelles dont on ne voit pas vraiment la valorisation sociale, et le mauvais rôle en société et dans les évangiles féministes.

Vive la Barbie noire, celle qui suscite des vocations médicales!

 

PS: Vous connaissez beaucoups d'hommes possédant un château? Moi pas, mais Barbie si:




PS2: Ne pas confondre Barbie noire avec notre Barbie Darkside.

PS3: Et vivement le jour où Max Göldi, prisonnier politique en Libye, sera de retour parmi les siens.

Catégories : Humour 19 commentaires Lien permanent

Commentaires

  • "Voici la solution. La Barbie noire est franchement assez sexy. On devrait donc l’offrir aux petits garçons. Ils sauraient quoi faire avec. Et nul doute que nombre d’entre eux auraient la vocation de jouer aux docteurs."

    Le summum de la connerie réunie, qui elle, au contraire de la bêtise, n'a aucun prix. A ce niveau-là c'est entièrement gratos !

    Mais c'est surement que j'ai pas pigé, comme d'hab. serai-je tentée de dire, le côté léger et humouristique de la phrase.

    Je suis pas de bon pied, bon oeil ce matin ;o)

    (^_^)

  • @ loredana... j'ai aussi bien aimée la suite de la phrase...

    "Ce qui serait une manière de promouvoir la parité: les professions médicales étant kidnappées par les femmes, il est temps que les hommes y reviennent en masse."

    Leclerq sort de ce cooooooorps!!!!! ;)

  • Boo ... MDR !!

    (o_~)

  • pfiou... I must be drunk de hier... 2fautes en 2phrases... LOL :)

    Bonne journée ;)

  • Ah, Loredana et Boo! Je vous ai fait rire! Tant mieux, c'était fait pour. J'ai publié ce billet dans Humour, donc je ris moi-même des thèmes collatéraux. D'ailleurs, vous me savez opposé à la parité, donc ce n'est pas à prendre au sérieux.

    Loredana, c'est pas du premier degré ce matin, vous faites dans le degré zéro!

    ⎱⎒_⎒⎰

  • ".....On devrait donc l’offrir aux petits garçons. Ils sauraient quoi faire avec. Et nul doute que nombre d’entre eux auraient la vocation de jouer aux docteurs.""

    Et avec la blanche... ils joueraient à quoi?

    Franchement tout en contradiction ce billet!!!!!!

    "Ce qui, n’en doutons pas, sera perçu par l’ensemble de la planète comme un holocauste."

    Définition:

    L'Holocauste, nom masculin
    Sens Massacre des Juifs par les nazis durant la Seconde Guerre Mondiale [Histoire].

    "J'ai publié ce billet dans Humour,".....

    Vous avez dit Humour?!!!!!!

    :( Hommelibre!!!!!

  • Merci Patoucha, j'commençais sérieusement à me demander si j'étais la seule à pas trouver cela drôle.

    (o_o)

  • Non,Loredana, vous n'êtes pas la seule sur ce coup! et j'ajoute pas le moindre humour, si ce n'est, sans faire de jeu de mots, plutôt un humour noir!

  • Patoucha, le mot a un sens ancien lorsqu'il s'écrit avec un h minuscule:

    2.dans l'ancien Testament, sacrifice offert par les Hébreux à Jéhovah et au cours duquel la victime était entièrement consumée.

    3.action d'éradiquer.

    4.(littéraire)victime immolée.

    C'est avec un H majuscule, il signifie l'éradication des Juifs par les nazis.

    Je refuse de renoncer à employer un mot dans son sens général parce qu'il est lié à un événement dramatique. Ca reviendrait au même que de censurer les statistiques ethniques.

  • N'est-ce pas de vous cela?:

    "La notion de Dieu est dérangeante. D’une part parce que rien n’en prouve la réalité. Les révélations des livres saints? Ils peuvent être assimilés à une sagesse, ou au besoin de définir une autorité supérieure aux égoïsmes des humains. Et puis de quel Dieu parler? Celui des grandes religions monothéistes? Ceux des religions polythéistes? Ceux des animistes, des amérindiens?

    Dieu étant par définition au-delà des concepts humains, comment pourrions-nous même l’imaginer, en parler? Comment les textes révélés sauraient-ils rendre compte de Dieu dès lors qu’ils sont écrits en langage humain? ....."

    Et voilà que pour justifier l'injustifiable, vous vous référez à l'ancien Testament...? et pour vous reprendre: "Comment les textes révélés sauraient-ils rendre compte de Dieu dès lors qu’ils sont écrits en langage humain? ....."

    Il n'en reste pas moins que holocauste ou Holocauste est un terme dont l'usage est abusif, car il veut dire ce qu'il veut dire et n'est à "coller" qu'aux Juifs d'une part, ensuite je ne sais si ceux qui liront ce billet se référeront à la Torah bien antérieure à la Bible - ancien Testament pour les Chrétiens pour permettre le nouveau Testament en s'inspirant de la Bible?

    Définition donc!

    définitions

    holocauste (n.m.)

    1.le programme nazi d'extermination des Juifs ; extermination de six millions de Juifs durant la Seconde Guerre Mondiale.

    2.dans l'ancien Testament, sacrifice offert par les Hébreux à Jéhovah et au cours duquel la victime était entièrement consumée.

    3.action d'éradiquer.

    4.(littéraire)victime immolée.

    synonymes

    holocauste (n.m.)

    abnégation, destruction, dévastation, extermination, hostie, immolation, l'Holocauste, massacre, offrande, sacrifice, sacrifice expiatoire, solution finale, suppression, éradication (médecine)

    locutions


    -l'Holocauste • offrir en holocauste

    -Centre commémoratif de l'Holocauste à Montréal • Concours international de caricatures sur l'Holocauste • Fonds suisse en faveur des victimes de l'Holocauste • Holocauste (feuilleton télévisé) • Holocauste 2000 • L'Industrie de l'Holocauste • Mémorial de l'Holocauste • Prix autrichien pour la mémoire de l'Holocauste • Service autrichien en mémoire de l'holocauste

    dictionnaire analogique

    Crime - Guerre - Système politique gouvernement[Hyper.]

    Crime guerre[Hyper.]

    National socialisme[Analogie]

    Holocauste (n.) [Cismef]

    action de tuer en masse des humains[Classe]

    acte raciste[ClasseParExt.]

    antisémitisme[Thème]

    camp de concentration sous le régime nazi[Thème]

    action de tuer en masse un groupe précis d'humains[Classe]

    antisémitisme[termes liés]

    camp de concentration sous le régime nazi[termes liés]

    "Ca reviendrait au même que de censurer les statistiques ethniques."

    Désolée, mais je ne vois pas le rapport!

    C'est votre droit de refuser.... et moi, le mien de vous dire que dans ce contexte, il choque à plus d'un titre!

  • Patoucha,

    Vous mélangez les choses. Vous êtes où là? Prétendre que je justifie l'injustifiable? Trouvez seulement une seule fois sur bientôt deux ans de blog où j'aurais justifié l'Holocauste. Je mets sur le compte de votre caractère parfois mal maîtrisé l'accusation nauséeuse que vous exprimez contre moi, et je propose de revenir à plus de raison.

    Définition du mot donc. Je prends cette fois le Petit Larousse:

    HOLOCAUSTE: (grec: holos, tout, et kaien, brûler). 1. Sacrifice dans lequel la victime était entièrement brûlée chez les Hébreux; Victime ainsi sacrifiée. 2. L'Holocauste (dit la Shoah par les juifs): l'extermination des juifs par les nazis entre 1939 et 1945, dans les pays occupés par les troupes du Reich hitlérien. 3. S'offrir en holocauste: se sacrifier, faire don de sa vie pour une cause.

    Le mot avec H majuscule est réservé exclusivement à la Shoa. Lui seul est réservé au génocide des juifs.

    Les autres sens ne sont pas, ne sont pas réservés, contrairement à ce que vous écrivez. Vous pouvez tenter de refaire le dictionnaire: l'étymologie même du mot permet de l'appliquer à d'autres que le génocide des juifs.

    Quand à la dernière définition elle exprime la beauté du don de soi pour une cause. On ne parle même plus d'être brûlé ou d'être victime: on prend le mot dans ce qu'il a de fort, d'extrême, pour montrer la puissance d'un acte altruiste.

    Je ne vois pas pourquoi par ailleurs vous me suspectez d'utiliser la religion pour justifier l'injustifiable, alors que par ailleurs je prends mes distances par rapport aux religions. Et bien, parce que le mot est indépendant de la religion. Je pourrais utiliser les mots Crucifixion, Rédemption, Pardon, sans être croyant. Les mots appartiennent à tout le monde, et à moins de brûler les livres (ce que faisaient les nazis) on peut encore les employer librement en respectant leur sens, ce que je fais exactement.

    Maintenant, personne ne parle du supposé racisme à cause de la différence de prix des poupées. C'est initialement cela que je critique: faire un enjeu politique là où il n'y a que technique commerciale. C'est le thème de mon billet. Que j'extrapole, c'est ma liberté. Je n'ai pas changé le sens du billet, je le termine même avec de l'humour. Maintenant, que mon humour n'ait pas plu, ce n'est pas grave, et c'est moins décalé que l'expression "humour noir", pas vraiment à sa place en l'occurrence.

    Mais j'explique, j'explique, or vous ne m'avez posé aucune question. J'explique donc pour rien, et je m'arrête là d'expliquer. Je cite:

    "LA CHAIR DES CIVILS OFFERTE EN HOLOCAUSTE A REMPLACE LA CHAIR A CANON MILITAIRE
    Tendance politico-militaire du XXI° siècle initiée à Hiroshima et Nagasaki"
    http://leschroniques.net/cro-holocauste-civil.htm

    Et ici: http://www.pasteurweb.org/Etudes/Meditation/OffrandeConsumee.htm

    Je peux aussi citer le sacrifice d'Abraham qui était un holocauste.

    Ou le portrait de Marthe Robin par Jean Guitton:
    "Marthe Robin voulait absorber l’impureté du monde pour l’en délivrer. Comme sainte Thérèse de Lisieux, elle s’est offerte en holocauste sur l’autel du monde. Le terme Holocauste (du grec : «brûler tout entier») est une traduction du terme hébreu olah qui signifie «ce qui est offert en sacrifice». Dans l’holocauste la créature est entièrement consumée ; elle est comme vidée de son sang. C’est dans l’holocauste que peut se réaliser la plus parfaite donation de soi-même."
    http://www.sombreval.com/Le-portrait-de-Marthe-Robin-Jean-Guitton_a543.html

    Et Bossuet: "Quiconque fait la volonté d'autrui par un renoncement sincère à la sienne, fait une excellente oraison et un sacrifice d'holocauste qui monte en odeur de suavité jusqu'au trône de Dieu".

    Et Fénelon: "Consumez, transportez, anéantissez mon coeur, faites-en l'holocauste parfait".

    Etc.

    Sur ce point: "Ca reviendrait au même que de censurer les statistiques ethniques."

    Désolée, mais je ne vois pas le rapport!"

    Le rapport, c'est de limiter l'usage de mots ou d'informations parce qu'on les réserve seulement à un groupe humain, et parce l'usage de ces mots dérangent. Le rapport, c'est de privatiser le langage ou l'information.

    Le napalm a été un holocauste pour les populations brûlées par milliers et milliers.

    Voilà, c'est tout pour aujourd'hui. Et pour finir je préfère 10 escarmouches entre Boo et Leclerc que votre insinuation selon laquelle je tenterais de justifier l'injustifiable.

    Mesurez-vous, Patoucha.

  • Hommelibre, je vous comprends. Mais Patoucha ne sait pas se maîtriser. Comme l'eau qui bout, elle déborde.

  • Hé oui, Kissa...

  • La vente de Wall Mart n'est-elle pas plutôt constitutive de discrimination positive ?

  • CEDH: Dans le sens où elle favorise la poupée noire par rapport à la blanche?

  • @ hommelibre : Oui

  • Ah la bêtise n'a pas de prix ... ni de frontière, hélas! Martin Luther King doit se retourner dans sa tombe ... Qu'on se console . depuis l'élection d'obama à la maison blanche, la marque - Mattel, pour ne pas la citer - a créée une nouvelle collection de barbie, avec des traits plus marqués, soit un nez un peu plus large, des lèvres plus charnues. qui sait si cette dernière création, euh créature, ne supplantera pas la pâle sylphide dans les rayons de supermarché et dans les coeurs de gens.

    p.s. : trop drôle ce décryptage de la connerie, HL

  • @hommelibre

    "Vous mélangez les choses. Vous êtes où là? Prétendre que je justifie l'injustifiable? Trouvez seulement une seule fois sur bientôt deux ans de blog où j'aurais justifié l'Holocauste."

    Où avez-vous lu que vous justifiez l'Holocauste?

    1/ Vous vouliez justifier ce que vous avez écrit, et ce qui est injustifiable ... est l'emploi abusif du mot holocauste, et non ce que vous avez compris?! Même entre les lignes vous ne trouverez aucune allusion à la religion et encore moins une accusation nauséeuse contre vous.

    2/ J'ai trouvé un peu gros que vous vous référiez à Dieu et aux écritures saintes, alors que vous ne croyez ni à l'un ni à l'autre. (rappel de votre billet)

    "Je mets sur le compte de votre caractère parfois mal maîtrisé ...."

    Je vous savais soupe au lait et votre diatribe me le prouve. Toutefois, j'aimerais que vous me donniez un exemple de ce que vous appelez "votre caractère parfois mal maîtrisé" que je vous retourne pour ce cas présent.

    J'ai donné les mêmes explications que le Larousse, sans entrer dans les détails.Je vais donc argumenter les exemples que vous donnez et qui rejoignent ma pensée: "Le terme Holocauste (du grec : «brûler tout entier») est une traduction du terme hébreu olah qui signifie «ce qui est offert en sacrifice»" que Je renchéris avec un exemple: "Holocauste vient du grecque.ὁλόκαυστον (de ὅλος hólos « en entier » et καυστός kaústos « brûler »). ex : "Que tes gens fassent l'holocauste en implorant les dieux!" (extrait d l'Odyssée) - Référence aux dieux ....

    Bossuet , Fénelon et Bourdaloue: des hommes d'Eglise du XVIIè siècle, prédicateurs et Jésuites En tant que tels, ils l'ont utilisé dans un esprit de foi, de référence à Dieu. Idem concernant Marthe Robin, une mystique catholique, quoique ce mot n'a pas été utilisé pour mère Térésa, qui s'est sacrifiée également au trône de... la misère par dévotion au Christ: "« Par mon sang, je suis albanaise. Par ma nationalité, indienne. Par ma foi, je suis une religieuse catholique. Pour ce qui est de mon appel, j'appartiens au monde. Pour ce qui est de mon cœur, j'appartiens entièrement au Cœur de Jésus. »

    L'exemple d'Abraham:

    * Chez les Juifs, sacrifice où la victime était entièrement consumée par le feu. "Abraham, levant les yeux, aperçut derrière lui un bélier qui s'était embarrassé avec ses cornes dans un buisson, et, l'ayant pris, il l'offrit en holocauste au lieu de son fils". [Sacy, Genèse, XXII, 13]

    1. offert à Dieu pour lui être agréable ;
    2. fait de chair animale que l’on brûle ;
    3. fait uniquement sur l’autel du Temple de Jérusalem, qui n’existe plus depuis l’an 70.


    Vos citations:

    Fig. "Quiconque fait la volonté d'autrui par un renoncement sincère à la sienne, fait une excellente oraison et un sacrifice d'holocauste qui monte en odeur de suavité jusqu'au trône de Dieu". [Bossuet, Sermons]

    "Notre sacrifice n'est point un simple sacrifice, mais c'est un holocauste où toute la victime doit être consommée". [Bourdaloue, Pensées, t. II, p. 427]

    "Consumez, transportez, anéantissez mon coeur, faites-en l'holocauste parfait". [Fénelon, t. XVIII, p. 306]
    * 2La victime ainsi sacrifiée. Mettre l'holocauste sur l'autel.
    * 3Sacrifice en général. Jésus-Christ s'est offert en holocauste pour nos péchés.

    Jeanne d'Arc a été condamnée au bûcher pour hérésie. Pourtant nulle part il est fait mention d'un holocauste?!

    Ou encore:

    "A peine l'eus-je perdu de vue que je tombai à genoux, et que je priai comme on ne prie plus dans vos pays sans croyance, et j'attendis sept heures, offrant à Dieu et aux saints l'holocauste de mes pensées; … . — (Alexandre Dumas, Les Mille et Un Fantômes)

    C'est donc dans le sens de foi et sacrifice religieux que l'holocauste est employé dans tous les exemples cités, soit dans un esprit de foi, et non galvaudé.


    Concernant le lien, les chronique.net" Le terme holocauste, à mon sens, est ici galvaudé.
    "chair civile pour ce qui ressemble fort à des holocaustes." Ils oublient qu'ils parlent de la 2ème Guerre Mondiale! Ils auraient sans doute voulu que les alliés épargnent Dresde, larguent des roses...et laisser le monde à la botte d'Hitler? Si tous les militaires de l'Otan, les mobilisés de la guerre de Sécession, de la 1ère et 2ème guerre mondiale, et les dommages collatéraux doivent être désignés comme étant des holocaustes... où allons-nous? L'accepter sous pareille "analyse" c'est le banaliser comme a été banalisé l'antisémitisme!

    Des "moralisateurs" après l'heure..... J'ai des lectures plus sérieuses que ce genre de chroniques.

    Je termine non sans souligner que le "mesurez-vous" est encore de trop... et, ayant en horreur le favoritisme, ce sera là ma dernière intervention dans votre blog.

    Bon week-end

  • Est ce que la barbie âgée est en vente sur le marche français ??? Merci d'avance.

Les commentaires sont fermés.