Les seins de Carla, où le déchaînement des chacals

Manquait plus que ça: Carla Bruni Sarkozy se promènerait sans soutien-gorge sous une robe moulante. C’est du moins l’avis de la presse anglaise.

CarlaBruni.jpg«Lors d'un dîner officiel donné mardi 2 mars à l'Elysée, en l'honneur de Dmitri Medvedev, la première dame portait une robe fourreau vert jade (signée Roland Mouret). Et rien en dessous.»

Une journaliste du TimesOnline en parle l’eau à la bouche, non sans avoir préalablement donné ses propres mensurations et précisé qu’elle est célibataire. Jalousie de femme ou manière de se vendre?

«Manifestement, la presse d'outre-Manche n'a pas vu l'absence de soutien-gorge comme un signe politique, voire militant, mais comme un signe de frivolité potentiellement contestable.»

Et bien! Une femme aurait droit aux honneurs si l’absence de soustif est un acte militant, sans quoi ce n’est que frivolité féminine bien connue. qui ne mérite que réprobation bien-pensente. On est où, là, à vouloir dire aux femme dans quelles circonstances elle ont le droit d’ôter le soutien-gorge? Il faudra aller dire cela aux africaines qui souvent n’en portent pas.

«Dans le Times, la journaliste n'omet pas de préciser que l'ancienne mannequin n'avait probablement pas de culotte non plus ce jour-là. «Beaucoup d'entre nous se baladent sans culotte, plus souvent que sans soutien-gorge», estime-t-elle aussi.»

Est-elle allé voir? Non. Et même pour le soutien-gorge, il me semble qu’il en existe qui laissent le téton apparent. Donc on ne sait rien (voir photo et cliquer pour agrandir). Mais on ne parle que de cela: les seins et la culotte de Carla. Lamentable stupidité journalistique.

Les chacals de la presse, ces pseudo-journalistes qui ne font plus d’information depuis belle lurette, se déchaînent comme des voyeurs hypocrites et salaces, donnant à leurs lecteurs à voir un succédané de sexe tout en le réprouvant.

Notez que dans le genre, nous avons les nôtres de chacals: ceux qui ont publié les photos d’identité judiciaire du fils Kadhafi, publication pour laquelle la Tribune vient d’informer qu’elle ne présentera pas d’excuses. Le 4e pouvoir perd son crédit et sa respectabilité à vue d’oeil.

Pour Carla, fichez-lui la paix, laissez la vivre, il n’y a rien d’indécent dans sa tenue, et seul le regard des chacals est obscène.



PS: Max, la Tribune ayant décidé de ne pas présenter d’excuses pour avoir participé à un acte inacceptable (la publication des photos d’Hannibal), on ne sait pas quand vous sortirez. Si votre séjour en prison se prolonge, vous pourrez remercier la TdG.

Catégories : Politique 2 commentaires Lien permanent

Commentaires

  • ""Est-elle allé voir? Non. Et même pour le soutien-gorge, il me semble qu’il en existe qui laissent le téton apparent. Donc on ne sait rien (voir photo et cliquer pour agrandir). Mais on ne parle que de cela: les seins et la culotte de Carla. Lamentable stupidité journalistique.""

    Le "cliquer pour agrandir" est une splendeur en plein centre de paragraphe. Quelle bassesse journalistique il est vrai, cliquer pour vérifier :D

  • Magnifique Carla!!!!!!

    "«Beaucoup d'entre nous se baladent sans culotte, plus souvent que sans soutien-gorge», estime-t-elle aussi.»"

    Lolll Il n'y aurait pas de culottes à leur taille?! Tant il est vrai que seules les "siliconées" anglaises le peuvent... C'est QUI CELLE-LA?!!!!

Les commentaires sont fermés.