Humain: le meilleur et le pire

Les drames et catastrophes révèlent parfois des comportement inattendus ou extrêmes chez les humains. Et si le pire existe, il n’est cependant pas toujours au rendez-vous: le meilleur aussi émerge dans l’adversité.

Pillards.jpgLe pire

Toutes proportions gardées car il y a le pire du pire: ici le pire ce sont les comportements de la population des villes détruites au Chili après le séisme. Après la détresse, il y a eu les pillages de magasins de hifi et informatique. Et maintenant les attaques de privés.

Des habitants ont dû dresser des barricades pour empêcher la mise à sac de leurs maisons et appartements. Il y a une garde armée jour et nuit. Triste exemple où les humains deviennent des prédateurs pour d’autres humains.

«Ces scènes ont choqué les Chiliens. Nibaldo Mosciatti, journaliste de la radio nationale Bio Bio, l’a raconté au micro: «Quelques secondes après le séisme de samedi, un pont s’est écroulé et des voisins sont allés voir les blessés dans les voitures qui sont tombés dans le vide. Pour les secourir? Non, pour les dévaliser!"



Tempête1.jpgLe meilleur

C’est après la tempête Xynthia dans les régions inondées. On a vu les gens démunis, ayant tout perdu, avec juste les habits de nuit sur eux dans le froid et l’humidité.

Et on a vu leurs voisins qui n’avaient pas été touchés par les vagues les accueillir chez eux, leur prêter une chambre et des habits, les nourrir.

On a vu aussi des centres d’hébergement où tous ceux qui le pouvaient amenaient des habits secs et propres et des biens de première nécessité pour ceux qui avaient tout perdu. Bel exemple de solidarité humaine.

«Sinistrés, mais pas seuls. Depuis le passage de Xynthia, la grande chaîne de la solidarité s'est mise en branle. Particuliers, banques, assureurs, personnalités... Chacun y va de son coup de pouce pour venir en aide aux familles éprouvées par la tempête.»


L’humain, fait du pire et du meilleur.

 

 

PS: Une pensée pour Max Göldi, prisonnier en Libye et otage depuis 19 mois.

 

Catégories : société 1 commentaire Lien permanent

Commentaires

  • Devant une femme ou un homme blessé physiquement ou psychiquement, les humains ont soit des réactions de prédation comme dans le règne animal, soit des réactions de consolation, comme dans le règne des gens qui ont appris quelque chose de spirituel dans leur vie... La barbarie fait partie intégrante des comportements. C'est à la fois terrifiant et traumatisant pour les personnes qui tentent d'autres approches, d'autres relations entre nous. Ce n'est pas pour rien que le bouddhisme, par exemple, parle de l'Eveil. Au stade suprême, l'être humain devient l'être éclairé, l'être proche de la perfection humaine. Difficile à atteindre mais c'est un beau défi dans ce monde qui a plus tendance à fuir du côté de la barbarie que de la Beauté. Bonne soirée à vous. Ce soir, nous plongeons soit dans un trou sans fond, soit nous rebondissons sur le boycott libyen et cherchons vraiment à libérer notre otage en étant exigeant avec Genève et Tripoli. Il n'est plus permis de ne pas mettre fin à cette partie d'échec permanent entre la Suisse et la Libye. Autant la Libye que la Suisse ont besoin de faire la paix pour garantir un futur stable à leurs populations. Sinon...

Les commentaires sont fermés.