28 février 2010

Lisa retrouvée

Elle a sa vie là-bas, j’ai la mienne ici. Nous savions, en nous quittant, que nous ne nous reverrions probablement pas. Elle en Californie, moi à Genève, un mois d’une relation belle et claire comme un OANI (Objet Amoureux Non Identifié).


prairie3.jpgNous étions ados. Nous nous sommes rencontrés contre toute attente, car quelle raison avait-elle de venir dans ce petit café, ce café où avec mes amis nous avions établi notre QG?

Pourtant elle y est venue. Et voilà, elle y est revenue, parce que je le lui demandais, et elle est devenue membre de notre cercle pour le temps qui restait, soit environ un mois.

Un mois où nous avons partagé des moments beaux, jusqu’à cette nuit magique avant son départ pour les USA.

Nous ne nous sommes jamais écrit. Je crois que c’était le contrat. Mais par période je me demandais ce qu’elle devenait. Il y a 10 ans je l’ai cherchée sur le net, sans succès.

Et puis cette semaine, je l’ai retrouvée sur Facebook. Elle écrit, fait des photos artistiques, a travaillé aussi dans les soins naturels et énergétiques.

Lisa est retrouvée. Elle a sa vie là-bas, j’ai la mienne ici, rien ne change. Mais quel plaisir de pouvoir se dire le bonheur que nous nous sommes donné alors. Tout était vif et doux. Jamais je n’aurais pu me fâcher avec elle. Enfin, avec plus de temps, je ne sais pas: les disputes sont parfois des ajustements utiles. Mais nous n’avons pas eu le temps de nous disputer.

Il y a comme ça des histoires qui nous accompagnent, et qui nous donnent des doses régulières de sourire au coeur.

Je lui ai envoyé cette chanson, que j’ai écrite pour elle il y a un an et demi:


podcast




PS: Otage Max Göldi, emprisonné sur le bon vouloir du führer de pacotille Kadhafi, vous restez dans nos pensées quotidiennement.

11:00 Publié dans Divers | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : adolescence, amour, californie, genève, lisa | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

Beau motion d'émotion, John. L'amour idéal est parfois plus romantique qu'une vie au quotidien. Nous redoutons tous ce passage entre l'aventure amoureuse et le moment où nous décidons de partager la vie pour le meilleur et pour le pire comme on dit. Alors il est bon de garder dans sa mémoire des amours idylliques qui n'ont pas abouti. Bonne journée. Max Göldi, lui, est obligé depuis si longtemps à vivre en pensée ses amours et ses rencontres avec les siens.

Écrit par : pachakmac | 28 février 2010

Super !

Écrit par : Antisthène | 28 février 2010

Les commentaires sont fermés.