Diam’s: c’est grave docteur?

Modifier une de ses chansons pour glisser une comparaison sur Fadela Amara, «sorcière qui lui fait peur»: Diam’s a besoin d’occuper le premier plan à n’importe quel prix. Malheureusement pour elle beaucoup se demandent si sa santé mentale n’est pas atteinte.

diamsS.O.S2.jpgOn aime ou pas Diam’s. Pour moi j’ai toujours eu de la peine avec ce style trop formaté et étudié pour être naturel, et cette écriture où le découpage des mots remplace trop facilement une véritable profondeur du propos - profondeur à laquelle pourtant elle ambitionne. Mais bon, chacun son style, et pour décrire la révolte, tout le monde n'est pas Albert Camus. Par contre il faut savoir qu’un concert de Diam’s est un meeting politique. Au point où l’on finit par chercher où est la créativité à côté du copié-collé d’un programme du PS.

Dans le concert pour Haïti, elle répétait à l’envi au public d’ «être avec moi». Et le public qui aime se faire manipuler criait son adhésion quand, dans sa chanson «Enfants du désert», elle ne parlait que d’elle-même. Il y a bien une part de narcissisme plus marquée que chez la moyenne des gens chez beaucoup d’artistes. Là c’est l’extrême narcissisme sombre où elle désigne des coupables au-dehors sans jamais se mettre vraiment en question sur la crise qu’elle a traversé. Très, très ambigu.

Elle vend, Diam’s, elle vend même bien. Mais on ne sait plus très bien où elle en est. Son nouvel album s’intitule «SOS». Il faut peut-être songer à répondre à sa demande et lui envoyer l’ambulance.

 





PS: Libye, Libye, ton bord de mer, tes champs pétrolifères, ton déserts, tes otages suisses...

désert15134635ae2.jpg

Catégories : Divers 9 commentaires Lien permanent

Commentaires

  • Bonjour John. C'est assez marrant de vous voir faire un billet sur Diam's. Bon d'accord, cette fille connaît très bien les plans marketing à force de fréquenter le business musical. C'est un apprentissage que chaque artiste fait dès qu'il se frotte à la réalité commerciale. A part ça, je trouve que cette fille amène vraiment quelque chose à notre société. C'est toujours ambigüe d'avoir la haine du business et en même temps d'en faire, du fric. Regardez Florent Pagny, un autre chanteur qui fait de belles choses et qui ne se gêne pas d'asséner de jolis coups de griffes au système. Plus près de nous, Stress, l'excellent Stress vit ce même genre d'ambiguïté. On ne peut pas à la fois être dehors et quand même vouloir être dedans. On peut juste être dedans en rêvant d'être dehors, ou dehors en rêvant d'être dedans. Notre paradoxe à tous qui nous rend si humains et égaux devant nos choix de vie. Bonne soirée.

  • Hello Pachakmac, nous avons tous notre dose de paradoxe, heureusement!

    pour Diam's, mon sentiment est qu'elle a bien profité de son succès, qu'elle l'a voulu, et qu'après coup elle se dédouane en se posant en victime d'on ne sait quoi - le système, etc. Je respecte plus les gens qui disent: "J'ai voulu ce que j'ai eu, j'assume l'avoir voulu, aujourd'hui je ne le veux plus." Je n'apprécie pas les gens qui se renient.

  • Bonsoir

    Petite Diam's...
    L'humanitaire, c'est beau....surtout lorsqu'un petit producteur de poulets africain se trouve en concurrence avec des poulets "humanitaires" bradés à prix cassé au marché.
    Il a durement régaté pour monter son micro-projet, pour créer des emplois locaux, pour faire vivre sa famille sans dépendre de l'etat ou de l'extérieur, mais voilà.

    Parlons de l'ambulance...celle envoyée pour sauver les femmes de petits villages reculés, et qui mourraient en couches avant d'arriver au dispensaire faute de moyens de transport, l'ambulance vendue et transformée en fourgon...

    Les sacs de riz qui pourrissent sur les docks, avec un beau label "humanitaire" mais détournés par des despotes qui paient les ouvriers avec ce riz...

    Afrique, Afrique, tes ressources naturelles et tes blocks pétrolifères bradées, ta nature superbe mutilée, ta population asservie par l'"humanitaire", par tes présidents...par tant de vautours.

    Afrique, ne compte que sur toi,sur tes enfants et ta fierté, ton avenir en dépend.

    (mes excuses pour ce trip identitaire adressé à un continent qui pourrait être un Paradis, c'est plus fort que moi ^_^)

  • Mireille, j'aime aussi l'Afrique, cette belle Afrique, j'en ai eu le virus quand j'y suis allé. Alors je comprends bien votre mot, pas besoin de vous excuser.

  • intéressante vidéo! I liked it!

  • Mireille Luiset

    Est ce un texte de Diam's? Il est vraiment bien.


    @ Hommelibre,

    Je suis comme vous d'un côté, je ne suis pas habituée à ce type de musique. J'ai grandi en écoutant Franck Sinatra, Edith Piaf,Charles Aznavour... Mais je dois l'avouer, mon fils n'écoute que du rap, je trouve que ces chanteurs savent manier le les mots. ils ont des rimes magnifiques, et le français souvent est d'un très bon niveau.

  • J'ai le rap en horreur! Et ne me parlez pas de Diam'S LOL Pas ma tasse de thé! Aucune féminité...trop hommasse! Franchement inintéressante! Désolée!

    HL, et la santé?

    Meilleures pensées

  • @La Franchise,
    Non, c'est un texte en réponse à celui de Diam's qui regarde son nombril au lieu de VRAIMENT regarder l'Afrique, l'humanitaire et ses réalités.

    Mea Culpa ;)

  • "Est ce un texte de Diam's? Il est vraiment bien. "

    "
    Non, c'est un texte en réponse à celui de Diam's qui regarde son nombril"

    Mdr mdrrrrrrr je suis pliéeeeeeeee

Les commentaires sont fermés.