07 février 2010

Aucune domination, ni masculine, ni féminine!

J’aime dans les blogs le fait d’avoir le temps de réfléchir sur un billet en cours à partir d’un commentaire. J’apprécie qu’il y ait débat, parfois désaccord, pour moi c’est porteur de nouvelles réflexions ou d'approfondissement.


parite-professionnelle1.JPGIl en est ainsi d’un commentaire posté par un internaute sur mon billet de ce matin. A partir de l’anecdote de Madame Leuthard nous avons remis en avant la notion de parité. Et de nouveaux éléments de réflexions me sont venus à sa lecture, que je lui ai postés et que je trouve intéressant de présenter à part entière dans un nouveau billet.

La parité est un thème très largement rebattu, de manière récurrente. Il fera certainement encore l’objet d’autres billets ici. Il y a débat à mener sur ce thème car je ne considère pas la parité comme une évidence. Tant que les questions hommes-femmes seront traitées en terme de genre, tant que des femmes ou des hommes seront discriminé-e-s, je ne laisserai aucune place au discours féministe actuel dans ma vision du monde. Les problématiques qui nous concernent tous ne peuvent être capturées par une seule moitié des humains, surtout pas quand on voit comment la moitié masculine est incriminée, culpabilisée, et comment le patriarcat, ancien système d’organisation sociale, est dressé comme un épouvantail, comme un système prédateur délibéré.

Le féminisme se présente parfois comme un humanisme mais il ne l’est pas: ils ne s’occupe en rien des problématiques professionnelles, judiciaires, sanitaires des hommes. Voyez-vous des ligues de femmes demander le dépistage systématique et gratuit du cancer de la prostate? Il vaut pourtant bien celui du sein.
parite200.jpg
L’internaute suggérait qu’il serait approprié de discuter avec Madame Leuthard de la promotion des femmes dans un cadre sérieux. Certes les blogs ne sont pas des lieux de décision mais ils ont le mérite de faire circuler les réflexions à la ronde.

Je pense toujours que la parité est une représentation erronée, forcée et contraignante de l’égalité, et que l’égalité n’est pas automatiquement d’avoir la même chose pour tou-te-s. J’en parlais dans un récent billet. Il faut encore redéfinir sérieusement ce qu’est en pratique l’égalité, vu son extension abusive actuelle.

Sans revenir trop longuement sur la parité, le volontarisme manifesté en politique me paraît plus électoraliste que sincère. Et puis faut-il aller chercher de force des femmes pour faire de la politique ou des hommes pour être puériculteurs si ni les unes ni les autres ne le souhaitent? On peut me dire qu’elles n’y sont pas assez incitée socialement. Il faut donc créer le besoin au nom de l’idéologie de l’égalité? C’est du vrai marketing commercial!

Cette notion de parité est bien étrange, car elle est présentée comme un déficit global des femmes entre autres dans le monde du travail alors que dans les milieux de l'éducation et de la santé par exemple, elles sont surnuméraires. La situation est donc en réalité nuancée, mais n'est pas présentée comme telle. Et puis éducatrice, médecin, infirmières, ne sont pas assez des postes de pouvoir et d'argent.

parité.jpgC'est aussi cela que je tente régulièrement de souligner: la cupidité et le besoin de pouvoir qui guide en filigrane la quête de parité sans le dire ouvertement. "On veut les bons postes et le pouvoir" serait un slogan plus honnête que de dire: "Les femmes sont encore discriminée". Car la parité est surtout revendiquée pour ces postes-là. Cherchez l’erreur. D'ici à penser qu'il y aurait une "internationale féministe" dont le but est la maîtrise du monde, il y a un petit pas très tentant à franchir. Ou alors, on peut aussi penser que les femmes proches des commandes des mouvement féministes sont les plus ambitieuses, arrivistes, cupides, et qu’elles cherchent à faire leur place au nom des autres, en se justifiant d’une idéologie dont la légitimité est détournée à leur propre profit. Après tout, cela n'aurait rien d'extraordinaire. Mais en tant qu'homme je me refuse à entrer dans un jeu dont le but est de me contrôler et me dominer. Parano, hommelibre? Pas vraiment. Le temps me donnera raison. Je repense à la déclaration de Madame Lavergnat, PDG d’Areva, grosse entreprise du nucléaire en France et dans le monde: on engage tout sauf un mâle, et un mâle blanc (de mémoire).

Alors parlons de la promotion des femmes, oui, de celles qui le souhaitent, de celles qui en seraient empêchées et discriminées. Mais n'en faisons pas une religion: ni toutes les femmes ni tous les hommes ne veulent ces postes. D'ailleurs on pourrait aussi favoriser la promotion des hommes "oubliés du pouvoir": ouvriers, artistes, petits commerçant, ceux qui depuis des générations n'ont eu ni la naissance ni la fortune pour y accéder. Ils en sont écartés au même titre que certaines femmes.
main-main.jpg
La ligne de démarcation est infiniment plus complexe que celle du genre, et faire du genre ce fourre-tout de la discrimination est limite un hold-up intellectuel.

C'est aussi cela que je veux mettre en lumière: ce hold-up intellectuel, cette ligne de démarcation abusive. La société n'est pas une image d'Epinal. Les lignes de fractures sont multiples, celle entre les hommes et les femmes n’en est qu’une parmi d’autres.

Je sais qu’il faudra encore du temps pour revenir des thèses d’un certain féminisme et enfin reprendre les problèmes tous ensemble, hors des clivages de genre. Je continuerai à m’y employer. Car je ne veux aucune domination, ni masculine, ni féminine.

Dans quelques temps, je vais mettre en ligne une chanson pas piquée des vers sur le sujet. Drôle, je pense, enfin je l’espère.




PS: Pensée pour les otages suisses retenus en Libye depuis 568 jours.

désert--.jpg

16:49 Publié dans société | Lien permanent | Commentaires (39) | Tags : hommes, femmes, domination, parité, féminisme, leuthard, égalité | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

La PDG d'Areva est Anne Lauvergeon. Citation exacte :

"A compétences égales, eh bien désolé, on choisira la femme ou bien on choisira la personne venant d’autre chose que le mâle blanc, pour être clair."

Propos tenu depuis le forum de Deauville, au journal de 20h de France 2, le 16 octobre 2009.

Écrit par : Antisthène | 06 février 2010

actuellement, dans certaines entreprises, à diplome égal, et compétences inférieures, avec des drh femmes, ce n'est pas dit mais trés visible, ce sonts les femmes qui sonts préférées, mais à l'heure actuelle, ce ne sonts plus les compétences qui comptent, mais le comportement féminimement correct, les cadres onts des formations de management au féminim, et ce qu'on leur a inculpé ils l'exigent de leurs subordonnés. avec cette nouvelle culture d'entreprise ce ne sonts plus des cadres qu'on a dans les boites mais des planches pourries.

"S. C. – Vous, qui coachez les managers et les comités de direction, vous dénoncez aussi le “ management au féminin ”.
H. V.
– Il règne aujourd’hui dans les entreprises un terrorisme anti-masculin ; le “ chef ” est devenu politiquement incorrect et le vocabulaire s’est féminisé pour être plus doux… Voire plus infantilisant. Résultat : on hésite aujourd’hui à imposer, ordonner, refuser, sanctionner. La grande tendance du jour est d’inscrire les cadres – en particulier les hommes – à des “ séminaires de management au féminin ” avec, au programme, écoute, intuition, émotion, complaisance… Ces valeurs soi-disant féminines, dont on se gargarise tant, mais qui ne correspondent pas toujours aux réalités de l’entreprise ! Il faut être parfois dur, tranchant, directif. Poser la loi, la faire respecter. On ne zappe pas impunément la virilité…"


http://archives.madame.lefigaro.fr/psycho/20050204.MAD0319.html

Écrit par : leclercq | 06 février 2010

Merci de la correction Antisthène, je ne savais plus où j'avais mis l'info.

Écrit par : hommelibre | 06 février 2010

Difficile l'exercice du pouvoir dans le couple comme dans l'entreprise. A partir de quelle situation il y a abus de pouvoir d'un des deux partenaires? A quel moment, dans une situation X, un des deux partenaires devrait, pour la bonne intelligence du couple ou de l'entreprise, cédés du terrain et au nom de quoi:du bon sens? De l'intelligence supérieure? De la logique plus subtile de l'un? Et qui fixe les règles du jeu et la décision finale? Le couple en toute démocratie reste une utopie. L'entreprise en toute démocratie, pareille. L'exercice du pouvoir contient forcément sa part d'arbitraire. J'ai voulu instaurer la démocratie égalitaire dans mes différents couples. J'ai fini par me faire manger en cédant de plus en plus de terrain à mes partenaires. C'est impossible de donner pleine liberté à son partenaire, de lui ouvrir tous les espaces de décision, y compris de lui dire qu'elle est entièrement libre de sa sexualité, que vous n'avez pas à lui dicter sa conduite. Si vous le faites, un jour, elle ne comprendra plus cette liberté extraordinaire que vous lui offrez au début d'une relation. Car l'amour, ou le coup de foudre, si vous préférez, maintient le partenaire dans une sorte d'adoration de votre personne. Avec le temps, le couple muri et les partenaires deviennent plus autonomes dans leur relation. Si vous ne fixez pas les règles du jeu, le contrat moral entre vous et elle, contrat de codécision évolutif, vous laissez la porte ouverte à tous les abus de pouvoir de votre partenaire, côté féminin comme masculin. Donc, à mon avis, l'égalité n'existe que si vous montrez que vous existez dans la lutte d'influence. Sans lutte d'influence, plus de pouvoir du tout et on vous marche sur les pieds. Peut-être que certaines femmes modernes ont compris comme cela la libération des moeurs. Mais c'est une catastrophe. L'amour est une guerre éternelle avec des moments de paix, d'extase, et de bonheur partagé. Cela je l'ai appris dans la douleur et le bonheur de l'expérience vécue. Bonne soirée.

Écrit par : pachakmac | 06 février 2010

Vous me déprimez! Allez! Un peu de détente pour tous :

http://www.youtube.com/watch?v=ThrZOt3zJ_M&feature=fvw

Écrit par : Inside | 06 février 2010

@ Inside:

Marrant le sketch. Mais il doit s'appliquer à beaucoup de monde, pas qu'à Freysinger.

Je ne comprends pas ce qui vous déprime. C'est un message très positif: aucune domination d'où qu'elle vienne.

Écrit par : hommelibre | 07 février 2010

Pachakmac,

Je comprends bien la quête que vous poursuivez, réellement. Mais je ne suis pas convaincu que les choses ainsi posées dans le couple soient bien posées.

Je prends l'exemple de disposer de son corps y compris de sa liberté sexuelle. Je ne sais pas si c'est culturel ou autre, mais les gens qui arrivent à vivre cela sans s'y perdre sont rarissimes. Ceux qui se perdent en route sont nombreux, j'en connais. Même si à vos yeux c'est une preuve d'amour, la femme ne le voit pas ainsi. Elle ne voit pas l'intérêt d'être à gauche et à droite quand sa biologie lui demande de créer un lieu sécurisé pour la reproduction. Et elle ne peut imaginer que c'est de l'amour. De plus, ce qu'elle donne à vous, elle ne comprends pas qu'elle puisse le donner ailleurs. C'est perturbant. Donc: fausse route.

De plus, quelle a été chez vous la peur de vous assumer avec votre désir, votre jalousie, votre besoin de sécurité, votre crainte de vous affirmer comme un homme qui pose des limites, pour en arriver à cela? C'est là que le bât blesse. Vous n'avez pas assumé votre hominitude, vous avez contourné le problème grâce à cette philosophie suicidaire. A moins qu'inconsciemment vous ayez fait un transfert sur elle et que c'est votre désir que vous lui avez fait endosser. Sans issue. Désolé de dire ainsi "vous", mais je crois qu'il faut réhabiliter le territoire commun du couple, qui suppose un cadre, des limites mutuellement choisies et acceptées, grâce auxquelles la relation délimite son champs de réalisation pour y mettre plus d'énergie. Mais pour cela il faut s'assumer comme mec.

Lutte d'influence? Parfois. Ou bien conflit, confrontation, ajustement. Ne pas fuir le conflit au prétexte d'une philosophie qui n'a jamais fait que retarder l'échéance. Savoir tenir une position même devant le désaccord de l'autre. Dire ses besoins, négocier. Parfois prendre une médiation. Une fois l'un lâche, une fois l'autre. Si vous vous êtes mis dans la position du paillasson, normal que l'autre vous ait marché dessus. Vous ne lui avez pas laissé de choix. Vou devez donc les en remercier, elles vous ont permis de vivre ce que vous avez tout fait pour vivre.

Alléluia, Frère Pachakmac, si cela vous chante vous pouvez maintenant changer d'histoire et vivre d'autres types de relations. Des relations où vous cessez d'avoir honte d'être un homme, bordel! Comment croyez-vous qu'une femme peut sentir votre force et savoir qu'elle peut compter sur vous dans ces conditions? Vous la mettez dans la confusion, ne vous plaignez pas qu'elle préfère la clarté.

Moi si j'étais femme je me méfierais infiniment d'un homme comme vous, et après les moments de fusions accentués par votre refus de prendre une place, je vous fuirais à jamais. A jamais! Le monde de l'enfance, la femme ne veut pas y rester pour elle en général, elle veut le recréer dans son ventre. Prenez-en de la graine: elles sont fortes. Et même s'il y en a une qui a fait un enfant avec vous, ne croyez pas que c'était de gaité de coeur. Elle devait vous aimer énormément pour faire un enfant avec vous dans ces conditions.

Écrit par : hommelibre | 07 février 2010

"J'ai voulu instaurer la démocratie égalitaire dans mes différents couples."

C'est ce qu'on appelle avoir de la constance dans ses erreurs!

L'égalité existera tant qu'aucun d'eux ne tourmente ni n'opprime l'autre!

"L'amour est une guerre éternelle" Vous devez confondre Amour et Passion: L'amour dans un couple, n'est pas se faire la guerre, mais faire la guerre aux aléas de la vie, de la maladie!

Une bagarre en appelle une autre! Dans ces conditions, vaut mieux se quitter à la première!

HL: ". Et même s'il y en a une qui a fait un enfant avec vous.......

Ou par accident?!

Très belle nuit bleue :))

Écrit par : Patoucha | 07 février 2010

Je sais pas pourquoi patoucha parle... clairement la domination masculine pour elle il y a que ca de vrai

Écrit par : Boo | 07 février 2010

"La PDG d'Areva est Anne Lauvergeon. Citation exacte :
"A compétences égales, eh bien désolé, on choisira la femme ou bien on choisira la personne venant d’autre chose que le mâle blanc, pour être clair."

Il ne lui reste plus longtemps à pouvoir l'appliquer, suite à l'échec retentissant d'Areva au Kuweit face aux Coréens...

Écrit par : Géo | 07 février 2010

Merci Hommelibre et Patoucha. Je m'attendais à vous lire de cette manière. Alors disons que je suis un homme qui a vécu le début des années septante avec cette double vision d'enfant de 10 ans: d'un côté un père et une mère qui se déchirent et se séparent (à l'époque, c'était encore assez rare d'oser divorcer) avec une maman qui refuse le divorce à cause de la religion, une maman qui crie sa haine et son immense douleur contre la maîtresse ("la putain de votre père") de son mari. D'un autre côté, à travers la lucarne de la télévision, les images de la révolution libertaire, la sexualité sauvage et débridée, le goût des roses et des petites fleurs libertines. Je crois que c'est au milieu de ce cafouillis que j'ai construit ma personnalité, avec cerise sur ce gâteau pourri, un père parti, plus là pour me guider dans la vie au moment où un fils a vraiment besoin de son père.

Maintenant, je vous remercie, John. Vous savez, je discute beaucoup avec un de mes frères depuis cinq ans qui m'a beaucoup aidé à m'affirmer. Sans lui, je ne serais pas là en train de vous écrire aujourd'hui. Vous n'êtes pas le seul à tenir des paroles telles délivrées ci-dessus. Cela m'aide beaucoup pour ne plus recommencer les mêmes bêtises. Seulement quand vous avez perdu tout pouvoir économique, il est difficile de faire valoir vos autres pouvoirs. J'espère que vous me suivez. Ce n'est pas que l'argent face la pluie et le beau temps. C'est que l'argent est justement un des facteurs d'équilibre et de confiance dans le couple. Je travaille, je m'instruis, je diffuse de l'énergie. En retour, je reçois aussi bp de gratuité et d'amour. Mais comme le dit le joli slogan: personne ne vit d'amour et d'eau fraîche. Et quand votre vie économique a été détruite, il est très difficile de se refaire une santé, spécialement en Suisse ou les gens ne vous pardonnent rien dans ce domaine-là.

Merci Inside pour la "banane bleue". Je vous réponds ainsi: toute vérité est relative mais elle devient massive et totalitaire quand un groupe d'individus a décidé d'en faire une vérité absolue. C'est un peu le défaut que l'on retrouve dans les religions mais aussi partout ailleurs. La vérité, en fait, est évolutive et se construit sur la base de nos expériences de vie. La vôtre n'est pas la mienne car notre vécu n'est pas le même. Par contre, nous pouvons nous rencontrer et échanger. Tantôt ça colle entre nous, tantôt ça disjoncte. C'est exactement ça la vie. Du courant alternatif sur le secteur social. De temps en temps un pétage de plomb sur le tableau du transformateur. Et tant que ça marche comme cela, tout va bien. Par contre, si un incendie se déclare et se propage aux maison de la ville et des campagnes, alors là c'est grave et c'est la guerre déclarée. Aujourd'hui, et si vous lisez mon dernier billet, nous sommes plutôt dans la situation d'une guerre annoncée par les tam-tam. Mais la situation que l'on croit désespérée peut toujours se transformer en lendemain meilleur. Tant qu'il y a de la vie, il y a de l'espoir.

Bonne journée à tous.

Écrit par : pachakmac | 07 février 2010

"votre crainte de vous affirmer comme un homme qui pose des limites"

" Des relations où vous cessez d'avoir honte d'être un homme, bordel! Comment croyez-vous qu'une femme peut sentir votre force et savoir qu'elle peut compter sur vous dans ces conditions? " "Mais pour cela il faut s'assumer comme mec."

c'est peut-être un manque de confiance en soi, si on ne s'assume pas comme un mec, si on ne pose pas de limites. si on ne se fait respecter, si on ne sait pas être ferme quand il faut, il n'y a pas d'équilibre.

en poussant à l'absurbe les lois contre la violence conjugale, en interdisant aux hommes d'être fermes de se faire respecter, elles cassent l'équilibre des couples, sous couvert de luttes contres de supposées massives violences conjugales, elles mettent en place une domination des femmes dans les couples.

moi même je manquais de confiance en moi étant plus jeune, je ne posais pas de limites.
probléme éducatif je pense.
mon pére petit dernier dans la famille, enfant gaté, né dix ans aprés ces deux soeurs, mon grand pére routier, sévére mais peu présent vu son travail, ma mére une enfant roi avant l'heure, narcissique peu affective. égoiste, élevé par son oncle, sa mére et sa grand mére, son pére mort d'une méningite cérébrale quand elle avait 3 mois, (boucher, il tuait des bêtes dans les caves pendant l'occupation allemande), son oncle incapable d'être le substitut d'un pére, n'ayant pas eu de pére lui-même, pére mort le 28 octobre 1918, Adjudant-chef ayant déjà été blessé deux fois avant. ma mére m'a jamais reçu de gifle de toute son enfance, mon grand oncle m'a avoué qu'il regrettait de ne pas lui en avoir donné. résultat, une enfant roi, sans attitude maternelle avec ses enfants.

Écrit par : leclercq | 07 février 2010

Pétition : Exigeons la réduction des écarts de rémunération ! (de 1 à 10 fois le smic)
http://www.lepost.fr/article/2009/11/06/1777836_petition-exigeons-la-reduction-des-ecarts-de-remuneration-de-1-a-10-fois-le-smic.html

Écrit par : Pierre Sarramagnan-Souchier | 07 février 2010

Ah enfin... je comprend mieux cette haine inconditionelle que vous avez contre la gent féminine leclerq... de votre mère... vous haissez votre mère que vous rendez sûrement coupable du fait que vous êtes aujourd'hui un raté... faut pas lui en vouloir... vous auriez dû combler les lacunes depuis longtemps à votre âge... la faute à pas de bol... :)

Écrit par : Boo | 08 février 2010

@ Boo

je ne suis pas un raté, je ne suis que lucide sur la réalité actuelle.
et je n'ai pas la haine de ma mére, son fonctionnement est normal par rapport a son éducatif, fille unique enfant roi.

Écrit par : leclercq | 08 février 2010

@ Boo

tu a un vrai fonctionnement de féministe attitude bien décrite par jean Gabard.

" Si vous osez émettre une réserve sur les positions d’une féministe, ce sera encore pire : vous serez directement condamné comme macho et réactionnaire ! "
où de raté"

Écrit par : leclercq | 08 février 2010

:)

Mais certainement mon petit leclerqu... certainement :)

Allez...courage pour la suite! LOL

Écrit par : Boo | 08 février 2010

@ Chére Boo complait toi, bien dans le dogme de la bien-pensance féministe.

Écrit par : leclercq | 08 février 2010

Le dogme de rien du tout... contrairement à toi qui est pas foutu de pondre une seule idée par toi même sans avoir recours à tes bouquins que tu interprètes n'importe comment j'ai pas besoin qu'on me dise quoi penser...
Bonne chance dans ta quête de régression sociale... je peux te suggérer l'Iran ou encore l'Afghanistan pour trouver ce que tu recherches réellement... tu seras comblé :)

Écrit par : Boo | 08 février 2010

@ Boo

qui parle de pondre des idées, ce qui compte c'est la connaissance de la réalité actuelle, et ça se fait au travers de personnes éclairées qui connaissent le sujet, ce que je fais personnelement, et je suis trés sa satisfait de faire une trés bonne analyse de leurs écrits.

toi tu te braque, tu déforme mes propos, tu t'imagine que de ne pas adhérer à la propagande mensongére féministe c'est de la régression sociale, ces fémistes
ne veulent que dominer les hommes en faisant voter des lois dans ce sens.
et des naiaises comme toi sonts incapables de comprendre que ces femmes, sonts des militantes, et que pour elles tous les moyens sonts bons pour faire triompher leur cause, propagande mensonges, enquêtes truquées.

Écrit par : leclercq | 08 février 2010

Quand vous cesserez de penser qu'il n'y a que 2 sortes de femmes... les féministes enragées qui cherchent à emasculer les hommes par tout les moyens, et les femmes 0% féministe, peut être que votre vie deviendra plus simple...

Votre façon de voir le monde est parfaitement affligeant, et votre combat en tant qu'homme frustré et clairement en manque de confiance concernant sa propre virilité, fait de vous un piètre militant pour la cause des hommes... en réalité vous ressemblez à ces féministes hystériques braillant des niaiseries et rendant responsables les hommes de tous leurs maux... vous combattez celles qui au final vous ressemble le plus... vous êtes absolument pathétique...
Mais enfin apparement vous êtes persuadé de faire partie de ces rares personnes éclairées en ce bas monde... je ne voudrais donc pas vous décourager ;))

Écrit par : Boo | 08 février 2010

HL, vos billets sont entachés très régulièrement par la vulgarité, les remarques intempestives, formellement accusatrices et les prises à partie à tout-venant de Boo.
Ex:

"Riro... elle vous a pas attendu pour revendiquer haut et fort ses qualités de subordonnée soumise et inférieure ;) la pauvre vit avec qques années de lumière de retard sur le commun des mortels..."

Ecrit par : Boo | 19 janvier 2010

"Je sais pas pourquoi patoucha parle... clairement la domination masculine pour elle il y a que ca de vrai"

Ecrit par : Boo | 07 février 2010

Il aurait sans doute fallu lui demander la permission de poster dans votre blog?!

"Je provoque je procoque John ;)

J'espère que vous allez bien!
Bisous"

Ecrit par : Boo | 19 janvier 2010


Ses bisous...ne doivent aucunement excuser les libertés qu'elle prend dans ses attaques personnelles qui deviennent lassantes à la longue....

Bien à vous

Écrit par : Patoucha | 08 février 2010

@ trés chére Boo

je ne pense pas qu'il y a deux sortes de femmes, je sais que les militantes pures et dures sonts peu nombreuses, mais leur propagande sexiste, est trés efficace, dure depuis de nombreuses années, et est trés bien représentée à tous niveaux, a beaucoup d'inluence sur nombres de femmes et d'hommes, enfin ils sonts de plus en plus lucides.
j'aime bien cette phrase d'HL

"Dommage que prises dans leur idéologie, elles ne s'en rendent plus compte, ni ne se rendent comptent que ce discours finit par créer un rejet chez beaucoup d'hommes."

"un piètre militant pour la cause des hommes... " Ah et c'est quoi pour toi un vrai militant, un type bien gentil, lucide mais pas de trop, pas trop acharné, qui ne fait pas de wagues où cas où ça dérangerait qu'elqu'un.
c'est vrai les féministes dans leurs actions, leur propagandes leur mensonges, ne s'inquiétent pas de prendre des gants, elles sonts au-dessus de tout ça
puiquelles détiennent la vérité, puisqu'il est interdit de ne pas penser comme elle, sinon c'est être hérétique.

nous les hommes c'est différents, on doit prendre des gants être irréprochables
dans nos écrits et actions, des anges des saints.
ça doit des fois les faire bien rigoler, ces hommes qui n'osent à peine murmurer une critique, contre leur dogme tout puissant, elles qui sonts soutenues, par les médias, les politiques.

il ne faut même pas citer des extraits de livres "comme homme et fier de l'être"
des fois que ce qui écrit dedans pourrait choquer certaines.

"en réalité vous ressemblez à ces féministes hystériques braillant des niaiseries et rendant responsables les hommes de tous leurs maux... vous combattez celles qui au final vous ressemble le plus... vous êtes absolument pathétique..."

et bien je les combat en dénonçant leur propande.
il n'y a rien de pathétique là dedans. ce n'est qu'une attitude normale.
tu vois ce que je trouve pathétique c'est ton esprit de contradiction, surtout avec aucun argument, ce qui est trés fort, grande facilité à faire dire a l'autre ce qu'il n'a jamais dit, insultante en plus, bref drôle de personnage pas crédible du tout sans intêret.
" je ne voudrais donc pas vous décourager ;))"
c'est trés sympa de ta part je t'en remerçie.

"et votre combat en tant qu'homme frustré et clairement en manque de confiance concernant sa propre virilité"

t'inquiéte pas je ne suis frustré de rien du tout et ma virilité va trés bien.

Écrit par : leclercq | 08 février 2010

"Ses bisous...ne doivent aucunement excuser les libertés qu'elle prend dans ses attaques personnelles qui deviennent lassantes à la longue...."

Venant de vous Patoucha je trouve votre commentaire sacrément gonflé... ahahahaha :)
Sinon j'espère que le récurage de toilettes vous comble toujours autant ;)
Bisous!!!

@ leclerq... menez votre combat comme ça vous chante... mais votre haine des femmes en général vous décrédibilise...
Contrairement à vous, je n'ai pas besoin de pondre des pavés pour me faire comprendre des gens qui importent, je suis agressive avec les gens qui me cassent les pieds, mais mon féminisme est tout sauf dur... je ne mène de combat contre personne, je tâche simplement de vivre en accord avec mes convictions... vous critiquez les féministes pures et dures que vous voyez comme hystériques et pourtant vous vous comportez comme elles pour faire passer votre message... c'est p-e pas la meilleure façon de procéder... je n'interviens que rarement par ici mais clairement quand je le fais c'est avec violence car vous ne m'inspirez que dégout et mépris... je vous plains sincèrement

Sur ce je vous souhaite une très bonne soirée... et je pars en vacances demain alors je risque plus de vous casser les pieds avant un petit moment ;)

Écrit par : Boo | 08 février 2010

@ Chére Boo

tu vois la haine des femmes où il n'y en a pas, tu fais comme sandra dans un autre forum, qui a écrit qu'HL avait la haine des femmes parce qu'il osait critiquer Doris Leuthard, allons donc critiquer une femme.

"Contrairement à vous, je n'ai pas besoin de pondre des pavés pour me faire comprendre des gens qui importent"

il faut reconnaitre que tu n'écris pas grand-chose d'intéressant, à part insulter, tu n'a pas l'aire d'avoir d'avis trés personnel,

", je tâche simplement de vivre en accord avec mes convictions..."

on se demande bien lesquelles, j'ai surtout vu chez toi un fort esprit de contradiction, genre l'enfant gatée qui a manqué de gifle, la bourrique de service.

" je n'interviens que rarement par ici mais clairement quand je le fais c'est avec violence car vous ne m'inspirez que dégout et mépris... je vous plains sincèrement"

ça ça se voit que tu n'est capable d'intervenir qu'avec violence.

ça ressemble fort pourtant à une violence de militante à l'esprit obtus.
sans politesse ni respect de personne.

Écrit par : leclercq | 08 février 2010

"il faut reconnaitre que tu n'écris pas grand-chose d'intéressant, à part insulter, tu n'a pas l'aire d'avoir d'avis trés personnel, "

Pourtant j'ai à de nombreuses reprises émis mon avis sur la question... après si vous êtes trop occupé à vous regarder le nombril c'est pas mon problème...

"on se demande bien lesquelles, j'ai surtout vu chez toi un fort esprit de contradiction, genre l'enfant gatée qui a manqué de gifle, la bourrique de service."

Esprit de contradiction?? Parce que je suis pas d'accord avec vous veux dire que j'ai un esprit de contradiction?? ... ahahahahahahahahhaha... Narcisse... ça vous dit qqch??

Non des gifles j'en ai eu pleins :) C'est pas ça qui a manqué...
Et la violence mon cher... elle n'est dirigée que contre vous alors arrêtez de penser que je me comporte comme ceci de manière générale... vous êtes pas le centre du monde... bien que vous aimeriez penser le contraire...
Bonne chance :)

Écrit par : Boo | 08 février 2010

ps... bien que je ne soies pas toujours d'accord avec hommelibre... jamais je n'ai pensé qu'il avait une haine particulière envers les femmes...
Certes, il est en colère contre certaines institutions qui, à ses yeux, favorisent la femme de part son simple statut, de femme... mais avec ce qu'il a vécu... je ne peux que le comprendre...
Toutefois... pas de haine dans ses propos... vous oui...

Écrit par : Boo | 08 février 2010

"quand je le fais c'est avec violence car vous ne m'inspirez que dégout et mépris.."

Son amant doit en savoir quelque chose Leclercq, elle est bien seule depuis quelques jours....

Leclercq, soyez narcisse en changeant votre pseudo en Bo! :)))))))))

Écrit par : Patoucha | 09 février 2010

Erratum: Leclercq, soyez narcissique .....

Bonne nuit

Écrit par : Patoucha | 09 février 2010

@ Patoucha....

"Son amant doit en savoir quelque chose Leclercq, elle est bien seule depuis quelques jours...."

Euh... vous avez reçu le pok??? mon amant?? de quoi??? ... j'ai rien compris... sûrement un de vos délires schizophréniques...

Écrit par : Boo | 09 février 2010

@ Boo

"Et la violence mon cher... elle n'est dirigée que contre vous alors arrêtez de penser que je me comporte comme ceci de manière générale... vous êtes pas le centre du monde... bien que vous aimeriez penser le contraire...Bonne chance :)

Oh que non rappelle toi récement, tu avais taclé deux internautes, un t'a répondu, en te disant, que tu n'avais pas l'aptitude à le juger.

"ps... bien que je ne soies pas toujours d'accord avec hommelibre... jamais je n'ai pensé qu'il avait une haine particulière envers les femmes..."

oui mais sandra là pensé elle, et tu fonctionne avec moi comme sandra avec HL.

"mais avec ce qu'il a vécu... je ne peux que le comprendre..."

pourquoi cette phrase, comme s'il était absout de certains de ses propos, vu le vécu qu'il a eu !!!!

"pas de haine dans ses propos... vous oui..."

oui mais bien sur, certaines de ses phrases ne sonts pas piquées des vers tu dois faire semblant de ne pas le voir, tu te veux un peu sa petite protégée.

il est normalement plus proche des femmes que des hommes, il est issu d'une famille dont l'autorité est matriarcale. dont le pére était plus l'adjoint de la mére qu'un pére qui s'impose.

et puis il est nettement plus littéraire que moi, il arrondit les angles.
moi j'appelle plus un chat, un chat.

Écrit par : leclercq | 09 février 2010

Au point de vue communication, je vous vois les deux stigmatiser l'autre, tenter de lui démontrer ses erreurs ou son comportement. On peut faire ça, ça tient du ring, mais ça n'aboutit quasiment jamais ni à une satisfaction pleine et durable ni à une remise en question.

Peut-être faut-il parfois en rester à l'analyse des idées, sans invectiver.

Mais le mieux est parfois de dire à l'autre son ressenti, dire ce qui nous blesse dans les propos ou dans la vision de l'autre. Ca permet de mieux se comprendre et de diminuer le niveau d'agression. Cela permet aussi d'avancer vers l'autre.

Mais cela suppose vraiment de parler de son ressenti et pas seulement d'idée ou de théorie.

Enfin, ce que j'en dis...

Écrit par : hommelibre | 09 février 2010

C'est bien les analphabètes du net qui, n'ayant rien à dire et écrivant comme elles parlent, emploient à leur tour les mots qu'on leur a balancés!

Le pois-chiche a séché....

Écrit par : Patoucha | 09 février 2010

"C'est bien les analphabètes du net qui, n'ayant rien à dire et écrivant comme elles parlent, emploient à leur tour les mots qu'on leur a balancés!"

Ahahahahaahahhaahahahahahah!!! Relisez vous ma chère avant d'imputer aux autres ce que vous faites... ;)

En efet... le pois chiche à séché... depuis longtemps... ma pauvre... retournez vite à vos toilettes vous y serez mieux...

@leclerq... ah bah... plus rien à vous dire... pensez ce que vous voulez... et dites les choses comme vous la sentez... au risque que personne ne vous écoute... (ps... une fois un internaute m'a répondu?? ... vous on vous invective tous les jours à cause de vos inpeties, pas seulement moi, bien que tant d'autres se sont lassés de vos monologues et ne prêtent même plus attention à vos jérémiades...)

Sur ce... souhaitez moi bon voyage m'en vais à l'autre bout de la planète... :)

Écrit par : Boo | 09 février 2010

Comme nous nous trouvons visiblement dans une cour d'école, écoutez donc les propos d'un maître peu contestable:

"Les femmes ont raison de se rebeller contre les lois parce que nous les avons faites sans elles." Montaigne.

Have fun kiddos!

Écrit par : Azrael | 09 février 2010

@ Boo

"vous on vous invective tous les jours à cause de vos inpeties"

toujours aussi insultante et agressive, et aprés elle se demande pourquoi les dialogues avec elle finissent en guerre ouverte.

Écrit par : leclercq | 09 février 2010

leclercq, la prochaine fois laissez votre femme répondre aux insultes qu'elle vous sert!

Bien à vous

Écrit par : Patoucha | 10 février 2010

"Relisez vous ma chère avant d'imputer aux autres ce que vous faites... ";)

Hé oui! La phrase fatidique qu'on emploie quand on se trouve coincée!

En efet... le pois chiche à séché... depuis longtemps... ma pauvre... retournez vite à vos toilettes vous y serez mieux...

Je ne vous le fais pas dire! LOL Mais oui, mais oui! j'espère que les crève-la-faim que vous êtes, avez bien mis la tête dans leur cuvette de WC pour la récurer et avez bien tiré la chasse avant de partir.... Même une femme de ménage, et surtout pas la mienne, voudrait pour tout l'or du monde s'abaisser à la nettoyer... sa dignité serait mise à rude épreuve!

Écrit par : Patoucha | 10 février 2010

...dans "votre" cuvette ...quand on ne se relit pas :)))))

Écrit par : Patoucha | 12 février 2010

Les commentaires sont fermés.