iMac, iTunes, iPhone, iPod, et maintenant iPad: la remontée d’Apple

Si vous êtes PC, il vous faut remercier Apple: le système des fenêtres, c’est lui. Bon, c’est moins réussi dans le monde Windows. Parce que chez Apple c’est natif alors que chez Windows c’est une couche rajoutée, ce qui complique le système d’exploitation.

imac301724_4.jpgApple avait perdu son procès en droits d’auteur contre Microsoft sur les fenêtres. Le coup fut rude. Puis Steve Jobs, l’un des deux créateur d’Apple et inventeurs du Macintosh, fut mis à la porte par un conseil d’administration psd vraiment fût-fût: il le remplaça par un pdg purement porté sur l’argent. Apple n’avait plus de politique d’innovation. La chute fut brutale et la société frôla la faillite.

Aujourd’hui le chiffre d’affaire est de 45 milliards de dollars soit juste derrière Microsoft. Entretemps Jobs est revenu. Grand communicateur, doté d’un flair puissant, il a su remonter l’entreprise.

Par ses iMacs originaux et tout-en-un. L’aboutissement est la «dalle» où tout est dans l’écran. Et doté d’un système d’exploitation très stable et conçu dès l’origine pour faciliter le PC, résolument tourné vers l’utilisateur. Le passage à la puce Intel a ouvert une passerelle entre les mondes. On peut faire tourner en parallèle les deux systèmes sur les iMacs.
ipad_dock_keyboard_450.jpg
Puis il y a eu iTunes et s bibliothèque de musique, utilisable sur les deux plate-formes. Puis le iPod, le plus vendu des mp3 sur un marché pourtant déjà bien en place. Son système novateur a fait mouche. De même pour le iPhone, qui a pris une place de référence dans un marché déjà très occupé.

Et maintenant la tablette iPad, sorte d’iPod géant doté de plus de fonctions et d’un écran nettement plus grand. la renommée d’apple ajoutée aux nouvelles fonction en feront-elles un nouveau succès? Pas impossible vu qu’au dernier trimestres ce sont les portables. Apple joue sur le plus d’une marque estimée dotée d’une forte valeur ajoutée, et a su sensibiliser de nouvelles génération à ses produits, dont la cohérence est particulièrement marquée.

A suivre.

 

 

A suivre aussi, les otges suisses en Libye.

Catégories : Santé 4 commentaires Lien permanent

Commentaires

  • Un petit commentaire pour débloquer le score ;o)



    D'accord avec vous, on ne peut que reconnaître la patte géniale de Jobs.... les résultats d'Apple depuis son retour le prouvent.


    Un petit bémol, à mon avis:

    Vous parlez des "iMacs (...) tout-en-un", et c'est bien là que le bât blesse: Le côté "captif" du possesseur de produits Apple.


    Si l'on prend par exemple les ordinateurs, l'utilisateur de PC peut "construire" sa machine comme bon lui semble...


    Pour ma part, j'ai choisi le boîtier qui me plaisait... le processeur, la carte graphique qui correspondaient à la future utilisation de mon PC (plus orienté graphismes, ou jeux, ou multimédia, etc...) et la carte mère la plus adéquate...

    Sans compter les périphériques: écran de X ou Y pouces, mat ou brillant... lecteur/graveur de Bluray (Apple n'en propose pas encore, ou bien?)... clavier, souris... etc., etc., etc...

    À cela on peut ajouter le fait que si on le veut, on peut upgrader le processeur et/ou la carte graphique tous les 6 mois, sans avoir à racheter une bécane complète.... d'où un gain d'argent, surtout par rapport aux tarifs des produits Apple!

    C'est également un frein au gaspillage et à la surconsommation des matières premières! Mais j'ai crû lire que vous n'étiez pas un décroissant, Hommelibre, non? (Les croissants, par contre, ça y va, hein?) ;o)


    Et puis, quel plaisir de mettre les mains dans le 'cambouis', d'assembler son ordi soi-même! "C'est moi qui l'ai fait!" C'est à la portée de n'importe qui, la preuve! 'Suffit d'être un peu débrouille.


    Le côté captif est également caractéristique des autres produits Apple; les lecteurs Mp3 ont des formats de fichiers propres à Apple, non? On peut certes les convertir, mais quand même... Et c'est tout un bordel, si l'on veut transférer des fichier depuis un ordinateur tiers...

    Les programmes faisant fonctionner les appareils à la pomme ne sont pas "open source". Ou bien me trompe-je? Et quant à faire un choix différent de celui du programme d'usine, tintin!


    Les Apple "stores" sur le net ne sont pas non plus des modèles de liberté de mouvements... sauf des capitaux!



    Bref, tout ça pour dire que si la capacité d'innovation est le coeur même de l'entreprise Apple (c'est à se demander à quoi sont payés les ingénieurs des autres fabriquants...), on ne peut que regretter le côté un peu "dictatorial" de sa vision de la relation Apple-client.


    J'en conviens, le "bondage" a un certain charme... mais alors plutôt dans la chambre à coucher (ou ailleurs)... et pas avec Steve Jobs....! ;o)



    Cordialement.



    =:oB



    Ouuuiiinnn! Pas trouvé de Python sur Apple (et pour cause)! Mais j'en ai trouvé un sur ce que devraient être la relation téléspectateurs-programmes TV. Enjoy!

    The Molluscs's sex life (- Disgusting !!!): http://www.youtube.com/watch?v=rDIeM2giy60

    .

  • C'est vrai, l'avis de Brian. Mais je ne connais pas assez l'informatique pour monter en kit un appareils, sur lequel je n'aurai pas le système OSX, la sécurité et la convivialité que j'ai sur Mac. Pas par hasard que bcp de PCéistes passent au Mac. A l'automne les portables les plus vendus dans le monde sont des Mac.

    Alors, que ma bécane formidable ait quelques inconvénients marketing, je les accepte.

  • Effectivement, la tentation de passer à "l'ennemi" est grande... ;-)



    Bonne soirée.



    =:oB

  • Disposant d'un Iphone, j'étais impatient de connaître quel bijoux nous avait concocté Apple ! Et à mon grand regret je dois avouer être extrêmement dessus. Toutes les options dont disposent l'Ipad existent sur L'iphone ... C'est une version de L'iphone en plus gros, à la différence qu'il n'est pas possible de téléphoner et de prendre des photos. Grosse déception.

Les commentaires sont fermés.