Vaccin grippe A: la France en pleine confusion Bachelot devrait démissionner

La France - du moins certains ministres - n’a pas peur du ridicule. Faut dire qu’il n’y a pas de vaccin contre cela. On apprenait hier que Roselyne Bachelot a annulé la commande de 50 millions de doses. Cela confirme l’échec quasi total du plan français.

grippe-a-h1n1.jpgOn sait que dès cet été le gouvernement français avait commandé 90 millions de doses afin de vacciner presque toute la population, à raison de deux doses par personne.

Or dès le début de l’été on savait déjà que cette grippe était bénigne et peu dangereuse, cela malgré l’alarmisme de l’OMS. Quand les vaccins sont arrivés en France il n’y avait aucun plan de vaccination susceptible de traiter massivement la population, et l’on a assisté à la plus grande improvisation tant dans l’installation des centres de vaccination que dans l’engagement du personnel. Si cette grippe avait eu une réelle dangerosité, la majorité des français aurait eu le temps de mourir! Les généralistes sont appelés à la rescousse pour vacciner, alors qu'il y a quelques mois la ministre imcompétente affirmait que ces généralistes n'étaient pas outillés pour le faire. De qui se moque-t-on?

A ce jour, 5 millions de personnes se sont faites vacciner dans l’hexagone, et l’on constate qu’une seule dose suffit amplement. Il restait 80 millions de doses à écouler, d’où l’annulation de l’achat de 50 millions. Le solde étant revendu au prix coutant entre autre à l’Egypte. Sans aucune certitude de son utilité, surtout après le pic pandémique.
grippe_A_469_3_12309b.jpg
Enfin, il y a quelques jours, une circulaire de Madame Bachelot recommandait de mettre sous Tamiflu toutes les personnes présentant même un simple rhume. Quand on sait que le Tamiflu provoque des résistances et mutations du virus et que depuis des mois son usage est réservé aux cas graves, c’est non seulement irresponsable mais de nature à amplifier la pandémie. Une manière de justifier a posteriori la vaccination? Ou d’écouler les 33 millions de doses achetées pour rien? Quand au milliard et demi de masques, le gouvernement n’a sans doute rien compris puisqu’il continue à en acheter.

On sait que Madame Bachelot n’a pas inventé la poudre, mais à ce point d’incompétence et d’irresponsabilité, il ne lui reste qu’à démissionner. Cette dame est dangereuse à son poste.

Quand au fond, la dramatisation outrancière, la culture de l’angoisse collective, le déni de la réalité bénigne du virus ne permet pas de faire confiance aux autorités nationales et mondiales. A moins que l’OMS n’ai simplement voulu faire un exercice grandeur nature?

grippe-a-normandie.jpgQuand aux prévisionnistes sur ce virus, dont j’ai parlé entre autres ici, qu’ils aillent prendre des vacances.

Tout cela n’est pas sérieux.

Alors on nous rappelle que cette grippe A a déjà fait 12’000 morts de par le monde. Comparé aux 250’000 morts de la grippe saisonnière ce chiffre ne peut être invoqué pour céder à ce point à la panique.

Bref, une manipulations à vaste échelle, un gâchis, la culture de la peur: le bilan de la gestion de la grippe A est pour le moins négatif. Et pas à cause du virus, mais des humains.

 

 

PS: Ne faudrait-il pas envoyé des vaccins contaminé à Kadhafi? Contaminés à l'humour et à la légèreté, afin qu'il relâche les otages suisses...

Catégories : Santé 30 commentaires Lien permanent

Commentaires

  • Bonjour, Homme Libre
    Incompétence? C'est oublier que Roselyne Bachelot a travaillé pendant plusieurs années (7, je crois) en tant que "relation publique" de différents groupes pharmaceutiques. Un détail qui a disparu de son CV sur le site du ministère, mais qu'une rapide recherche sur le Net permet de confirmer (et que les services du ministère ont eux-mêmes confirmé). A ce titre, ne s'agit-il pas moins d'incompétence que d'accointances?
    Le problème, c'est que le gouvernement de Sarkozy comprend essentiellement des individus qui ont déjà renoncé à toutes formes d'honneur (traitres à la gauche, à Chirac ou parfois même à leurs propres convictions, flagorneurs et autres arrivistes) et que, à ce titre, il est peu probable qu'un de ses membres songe un jour à démissionner.

  • C'est toujours difficile de savoir où ce trouve la raison , entre l'OMS est son alarmisme obsessionnel et ceux qui voit un coup marketing des pharmas sur une pandémie qui n'aurait que le nom .

    Bref c'est toujours moins grave qu'une épidémie virulente sans suffisance de vaccins pour tout le monde .

    C'est comme souvent ,on devient toujours intelligent après les événements .

    Bachelot démission ? On ne demande jamais la démission des ministres de l'économie qui n'arrive jamais à résorber le chômage français .

    D.J

  • Il est un exercice auquel de nombreux suisses, journalistes notamment, se livrent avec l'ardeur de David contre Goliath, c'est la critique à tous vents de la République française et de ses aventures politiques... Ainsi, critiques acerbes, parfois teintes de jalousie devant l'animation politique française (qui manque cruellement aux agitations de verre d'eau de la Suisse), fusent à qui mieux mieux.

    C'est amusant tant que la critique est drôle ou humoristique... Lorsque celle-ci s'assortit de conseils tels que "Bachelot devrait démissionner (...)", cela tient de l'arrogance du donneur de leçons...

    Hommelibre, qui êtes vous pour prodiguer des leçons à la République?

  • @Déblogueur:
    Hommelibre n'a pas dit que Mme Bachelot serait la seule à n'avoir rien compris ni la seule à devoir démissionner. Il pointe seulement qu'elle est la seule à avoir pris la mesure de l'égarement de ses services et que si elle constate leur déroute au point de résilier unilatéralement des contrats d'acquisition de médicament (selon le principe: "ces médicaments n'ont été ni livrés, ni payés, donc on peut résilier" - cela m'étonnerait que les contrats signés soient si souples, mais passons...), elle devrait aussi se demander ce qu'elle fait sur son fauteuil de ministre. Hommelibre n'a pas tort, et je ne pense pas qu'il y ait de la gallophobie dans ses propos. Il est quand même extraordinaire qu'à six mois d'intervalle, des autorités prétendument raisonnables puissent commander 90 millions de doses de vaccins, puis annuler unilatéralement 50 millions de doses. On en a mis sous tutelle pour moins que ça.

  • @ "Lord" Acton (misère, encore un qui ne se prend pas pour la queue de la poire): J'ai pas dit que HL avait dit que... Je relève qu'il donne des leçons à la République, ainsi d'ailleurs que bon nombre de ses compatriotes... Cela ne pourrait-il pas relever d'un certain complexe d'infériorité que ressent le suisse relativement au français?

  • @Déblogueur:
    Quant à la prétendue "animation politique française", soyez sûrs que personne ici ne l'envie. Le premier Don Quichotte venu enverra dans les étoiles tous ces moulins à vent.

  • @ "Lord" Acton: jaloux, va!

  • @Déblogueur:
    - Si je prends comme pseudonyme le nom d'un penseur que j'aime bien, et qui s'appelait "Lord Acton", ce n'est pas à moi-même que s'applique ce titre de noblesse.
    - Ils étaient de quel pays, déjà, les ministres qui se sont exprimés sur l'arrestation de Polanski, ou sur la votation des minarets? Eux aussi, peut-être, ils avaient un complexe d'infériorité, ces donneurs de leçon?...
    - Vous faites vous-même assez fort dans le genre donneur de leçon. Hommelibre vous prescrirait sûrement de manger quelques pruneaux au petit déjeuner.

  • La République, la République... Tient, ça me fait penser à ces paroles de Léo Ferré:
    "Et ils ont mis la République au fond d'un vase à reposer
    Les experts ont analysé ce qu'il y avait au fond du vase
    Il n'y avait rien qu'un peu de vase"

  • @ Déblogueur:

    C'est l'hôpital qui se fout de la charité! Vous passez votre temps à faire la leçon aux autres, confondant morgue répétitive avec argumentation... Leçon que vous n'hésitez pas à me faire, du haut de votre (in)suffisance.

    Alors non, pas de jalousie de ma part. C'est d'ailleurs exceptionnel que j'exprime l'idée qu'un politicien devrait démissionner. Il en faut beaucoup, y compris du mensonge - ce qu'elle a fait allègrement depuis des mois à propos des médecins généralistes en affirmant qu'ils ne répondaient pas aux normes pour pratiquer la vaccination, ne disposant pas de réfrigérateur (ce qui est faux), etc, etc. Ces mensonges ont été dénoncés par un médecin généraliste ce midi au TJ de France 2. Et soudain ces médecins rempliraient les conditions?

    De même elle affirme que l'on sait maintenant qu'une seule dose suffit, et donc qu'il est logique de résilier une commande. Or cela fait deux mois que l'on sait qu'une dose suffit. Cela dit, une commande ferme, même non payée et non livrée, est contraignante commercialement. Quel dédommagement la France devra-t-elle payer?

    Elle n'avait pas préparé la campagne de vaccination, tout le monde le sait.

    Pourquoi continue-t-elle à commander des masques dont on sait qu'ils ne seront pas utilisés?

    C'est de l'incohérence, de l'incompétence. Et si évaluer qu'une personnalité politique est incompétente est signe d'arrogance et de sentiment d'infériorité, cela prête à sourire. A vous lire beaucoup devraient se taire et vous laisser parler seul.

    Bon, c'est bien léger de votre part, comme d'hab. Mais au moins, plutôt que faire le psy de gare, démontez les arguments par d'autres arguments, si vous voulez être tant soit peu crédible.

  • A D.J.:

    Cela fait depuis l'été que de nombreux acteurs du monde médical mettent en cause la gravité de la pandémie. Science & Vie, peu suspect de sensationnalisme, en avait fait un dossier en septembre et contestait la méthode prévisionnelle utilisée par l'OMS.

    J'ai dénoncé les abus autour de cette pandémie depuis longtemps. Dans un billet du 30 avril 2009, je citais une étude démontrant que sur deux vaccination, seuls 25% des vaccinés seraient réellement protégés. J'ai fait d'autres billets en mai, en juillet, etc. Je ne viens donc pas après coup-

    Une réflexion contradictoire aurait pour le moins été de mise, mais la ministre n'a jamais pratiqué la concertation avec le monde médical, comme cela est dénoncé par de nombreux médecins.

    Bref, la précipitation, les mensonges de la ministres, le recours systématique et extensif au Tamiflu malgré les dangers que cela représente, le foutage de gueule qu'elle pratique, elle a perdu tout crédit.

  • @ Hommelibre: certes, je critique avec une "morgue répétitive"... Cette dernière n'est à mon sens que le reflet des actions (ou de l'immobilisme) de la classe politique. Par contre, vous ne trouverez pas, dans mes propos, de phrase du genre "il faut", "il ou elle devrait"...

    Dans le cas de la grppe H1N1, qu'aurait-on entendu si les ministères de la santé des différents pays européens (ont celui de la Suisse d'ailleurs) avaient misé au mimimum?
    Bon, allez, mon (in)suffisance vous souhaite toutefois une année 2010 bien inspirée...

    :-P

  • @ Hommelibre ,

    Ce commentaire de ma part se voulait d'un point de vue neutre . Mais ma pensée sur cette grippe et sa polémique et assez proche de la votre .

    D.J

  • @ Hommelibre ,

    Deux choses l'une ,si Bachelot ministre de la santé n'a pas de formation médical , Sarkosy devra répondre sur les décisions de sa ministre sur ses connaissances erronées de la médecine ( vu que c'est Sarko qui nome ses ministres ) . Et si elle a vraiment une formation médical , alors c'est encore pire ; elle prend des décisions par des fautes professionnels graves .

    Qu'en pensez-vous ?

    D.J

  • @Zorg
    "C'est oublier que Roselyne Bachelot a travaillé pendant plusieurs années (7, je crois) en tant que "relation publique" de différents groupes pharmaceutiques."

    Des preuves s.v.p., merci.


    @D.J.
    "C'est comme souvent ,on devient toujours intelligent après les événements."

    C'est pour cela que je crois qu'il convient encore de se taire. Affirmer que des événements grippaux sont terminés un 5 janvier est assez téméraire.


    @Lors acton
    "Il pointe seulement qu'elle est la seule à avoir pris la mesure de l'égarement
    de ses services et que si elle constate leur déroute au point de résilier
    unilatéralement des contrats d'acquisition de médicament (selon le principe:
    "ces médicaments n'ont été ni livrés, ni payés, donc on peut résilier" -
    cela m'étonnerait que les contrats signés soient si souples, mais passons...)""

    J'adore cet avis juridique à l'emporte-pièce.

    Rappelons, par exemple et en droit suisse, qu'un contrat de droit privé peut-être unilatéralement résilié à raison d'une erreur essentielle.

    http://www.admin.ch/ch/f/rs/220/a23.html


    @hommelibre

    "De même elle affirme que l'on sait maintenant qu'une seule dose suffit, et
    donc qu'il est logique de résilier une commande. Or cela fait deux mois que
    l'on sait qu'une dose suffit. Cela dit, une commande ferme, même non payée
    et non livrée, est contraignante commercialement. Quel dédommagement la France
    devra-t-elle payer?"

    c.f. : Lord acton. Deux mois. Par exemple le délai d'invalidation en droit privé suisse est de 1 année. Pour juger, il faut établir les faits et le droit applicable. Je vous laisse le soin de le faire s'agissant des contrats en question.

  • Je cite, sans prise de position :

    "Il doit s'agir de contrats de droit public: en conséquence, l'administration possède un pouvoir de résiliation unilatérale dans l'intérêt du service, sauf à indemniser le co-contractant de la perte subie et du manque à gagner...A voir de près! (jurisprudence du Conseil d'Etat du 11 mars 1910 Cie Générale Française des Tramways)"

    A 20 pour cent de marge, cela fait 2 euro et non 10 euro par vaccin commandé à titre d'indemnité. Toujours 80 % d'économisé pour les collectivités publiques.

    L'indemnité pourrait d'ailleurs être beaucoup plus basse si l'on pouvait utilement invoquer la faute (au moins concommitante) du producteur de vaccin, qui aurait affirmé lors de la commande qu'il fallait deux doses. (soit dit en passant pour l'un des vaccins de Novartis il semble qu'il faille souvent 2 doses).

  • @ CEDH:

    La question du dédommagement n'a rien d'un emporte-pièce, elle est au contraire très pertinente et fait aujourd'hui l'objet d'un débat, informez-vous. Débat relaté lors TJ de TF1 ce soir. Des élus vont auditionner les deux parties pour examiner la situation. Il a été clairement affirmé que Madame Bachelot espère que l'économie réalisée ne sera "pas trop grignotée"...

    Quand à la faute à propos des deux doses, il me semble improbable de pouvoir l'invoquer. Aux vu de l'alerte à la virulence lancée par l'OMS, la position des labos semble fondée pour ce qui concerne les vaccins sans adjuvants (pour les autres je ne suis pas certain, à vérifier). Il ne saurait donc y avoir de faute, même si à l'usage le virus se révèle beaucoup moins dangereux qu'annoncé. Les labos n'ont fait que suivre les recommandations de l'OMS.

  • @ D.J.:

    Je ne sais pas si Sarkozy peut être incriminé dans l'activité d'un ministre, sauf démonstration d'une éventuelle collusion. Quand à Mme Bachelot, elle va probablement se retrancher derrière les directives de l'OMS.

    Par contre, pour l'usage extensif du Tamiflu, elle doit pouvoir être attaquable car là elle outrepasse directement les recommandations et favorise l'apparition de virus résistants ou mutant. Elle met donc la santé publique en danger.

    Mais qui pourrait l'attaquer en justice pénale?

  • @Hommelibre

    "La question du dédommagement n'a rien d'un emporte-pièce.."

    Ce qui est à l'emporte-pièce n'est pas la question du dédommmagement mais la réponse à la question faites par lord acton, qui va jusqu'à déclarer que le contrat ne peut être invalidé unilatéralement, sans motiver aucunement sa prise de position.

    Si l'OMS fonde l'absence de faute des Pharmas alors il semble qu'elle fonde l'absence de faute de l'Etat français. Dès lors, y-a-t'il lieu à dédommagement ?

    Pour info et sans prétendre que la solution française soit la même :

    Art. 26 CO
    4. Erreur commise par négligence

    1 La partie qui invoque son erreur pour se soustraire à l’effet du contrat est tenue de réparer le dommage résultant de l’invalidité de la convention si l’erreur provient de sa propre faute, à moins que l’autre partie n’ait connu ou dû connaître l’erreur.

    2 Le juge peut, si l’équité l’exige, allouer des dommages-intérêts plus considérables à la partie lésée.

    Donc l'absence de faute de celui qui invalide entraîne en principe l'absence de réparation.

    Je le répète, ce qui précède n'est pas une démonstration de la solution dans le cas des vaccins. Cependant cela met en exergue le fait que les media se mettent à caqueter, qu'on n'examine pas la teneur exacte des contrats, qu'on ne connait pas le droit français applicable et qu'on en parle....ad nauseam.

    J'y pense, il me semble que Mme Bachelot avait dit que les contrats seraient mis en ligne. Quelqu'un en a-t'il pris connaissance ?

  • @ CEDH:

    Non pas vu les contrats. Cela va apparaître s'ils ont en ligne. Pour ma part je reste sur ma position très critique à l'égard de la ministre, qui annonce cette résiliation après avoir tenté de revendre des lots et être au centre de la polémique. Décidément pas cohérente, la ministre.

  • Il est en tout cas clair que l'organisation des campagnes de vaccination était parfaitement nul.

    J'ai lu ce qui suit dans le Monde :

    En Suède, quelque 60 % des 9,3 millions d'habitants ont été vaccinés. Dix-huit millions de doses de Pandemrix ont été commandées mais les autorités suédoises sont convenues avec le laboratoire GlaxoSmithKline d'arrêter les livraisons lorsque 10 millions de doses auront été livrées, soit dans les jours à venir.

    L'Institut suédois de préventions des maladies infectieuses a constaté que la Suède a eu proportionnellement moitié moins de décès que les pays voisins, vraisemblablement grâce à sa campagne de vaccination massive.

    http://www.lemonde.fr/epidemie-grippe-a/article/2010/01/05/avec-60-de-sa-population-vaccinee-la-suede-figure-loin-devant-la-plupart-des-pays_1287619_1225408.html

    Qu'en pensez-vous ?

  • Dans la mesure où les statistiques des décès dûs à la grippe A montrent une grande variabilité de la mortalité selon les pays, il me paraît difficile de mettre les résultats suédois sur la campagne de vaccination. En effet le nombre de décès par pays n'est pas proportionnel au nombre d'habitants.

    Statistiques OMS de fin décembre:

    Parmi les régions les plus touchées, le continent américain, à lui seul, a recensé "au moins" 6.670 victimes. Population: 305 millions d'habitants. % de décès par rapport à la population: 0,001885 %.

    France: 198 décès pour 65 millions d'habitants. Soir 0,000304 %. Soit proportionnellement 4 fois moins qu'aux Etats-Unis. Ce qui montre que le vaccin n'est pas un paramètre validant l'explication suédoise.


    Commentaire intéressant dans Le point de ce jour:

    "Comment ont-ils pu prétendre une seconde réussir à vacciner 65 millions de personnes !" ( jc ), "surtout en se privant du réseau de médecins généralistes qui est quand même le pilier de notre système de soins en France" ( louis-françois ) ? "Pouvait-on faire 94 millions d'injections en six mois ? Cela représente environ 540.000 injections par jour, en supposant que les centres de vaccination soient ouverts 24 h sur 24, 7/7 pendant 180 jours" ( Farouest ). "Début décembre 2009, au plus fort de l'épidémie, alors que les centres de vaccination étaient saturés, on vaccinait 'seulement' 900.000 personnes par semaine. En supposant que l'on puisse tenir ce rythme, il faudrait plus de deux ans pour injecter les 94 millions de doses : le plan prévu par notre gouvernement était inutile, inopérant, invalide"

    http://www.lepoint.fr/actualites-societe/2010-01-05/vous-l-avez-dit-vaccins-h1n1-une-prise-de-conscience-terrifiante/920/0/410658

  • Bonjour à toutes et à tous,

    Bonjour hommelibre,

    je l'annonçais sur mon blog il y a quelques mois : la prochaine grippe sera celel du fromage.

    L'évolution du virus, la mutation attendue, devrait se produire sous peu... et là ce sera un drame.

    http://doum.blog.tdg.ch/archive/2009/05/03/la-grippe-pour-les-nuls-volume-1.html

    Evidemment, cette vision, à la limite de la prophétie est corroborée par l'ensemble des fromagers.

    Parce que question fromage, aucune grippe n'avait jamais atteint un niveau pareil.

    Bien à toi,

    Stéphane

  • @CEDH:
    Vous adorez mon "avis juridique à l'emporte-pièce"?
    J'ai écrit: "selon le principe: "ces médicaments n'ont été ni livrés, ni payés, donc on peut résilier" - cela m'étonnerait que les contrats signés soient si souples, mais passons..." Je pense qu'on a vu pire, comme avis à l'emporte pièce...
    Et à part cela, la France a sciemment pris le risque de commander beaucoup de vaccins, alors bonne chance pour invoquer l'erreur essentielle dans ces conditions...

  • @CEDH:
    On apprend aujourd'hui que Mme Bachelot négocie avec les laboratoires pharmaceutiques pour obtenir une réduction des frais de résiliation des contrats. Il semble donc qu'effectivement, comme je m'en doutais, les contrats ne permettent pas au client de résilier sans autre les commandes sous prétexte que les médicaments n'ont été "ni livrés, ni payés". Vous qui êtes si fin juriste, appelez Mme Bachelot pour lui conseiller d'invoquer l'erreur essentielle.

  • Désolé de vous répondre si tard, CEDH. Voilà pour les preuves:

    Sur Wikipedia, c'est marqué ça : « Roselyne Bachelot-Narquin a occupé, avant d'entrer dans la politique au début des années 1980, le poste de déléguée à l'information médicale au sein du laboratoire ICI Pharma de 1969 à 1976, puis elle est chargée des relations publiques chez Soguipharm de 1984 à 1989 ». Par ailleurs, cela figurait sur son CV pour le Parlement européen en 2004. Vous trouverez plus d'informations à l'adresse suivante: www.fakirpresse.info

    Enfin, j'ai été modeste, puiqu'elle a travaillé durant 12 ans pour les labos.

  • @ deblogueur
    Désolé de lui dire que la principale qualité des Français c'est, avant tout, le sens critique, la remise en question, l'échange, la confrontation etc. Cette qualité est même le principal ressort de ses traditions intellectuelles et éducationnelles. Ce qui est fort heureux et fort admirable! Que des Genevois s'en inspirent, j'y vois là un rapprochement avec cette France qui réfléchit, qui critique et qui se corrige.

    Je ne vois pas où est le mal à parler de tout et de pouvoir librement mettre en doute les convictions qui attérissent sur la table, en l'occurrence, celle de l'alerte de la pandémie de la H1N1 cautionnée par des autorités qui devraient être irréprochables dans leurs responsabilités.
    Effectivement, en amont, bien avant de cette dernière ne concernait notre vieille Europe, plusieurs personnalités aux USA mettaient en doute le sérieux des alertes lancées par l'OMS, ils s'interrogeaient sur l'indépendance de cette organisation et les collusions criardes de certains gouvernements avec les grandes multinationales du pharmaceutique.
    D'ailleurs, les autorités locales, voisines de l'Idao, surveillaient avec inquiétude cet Etat dans lequel se trouvent les plus grandes industries de la viande de porc, principale pourvoyeuses de cette matière première pour les ham-burger du pays tout entier.
    Après le pic détecté ailleurs et le constat des débuts et fins de pandémies dans d'autres pays, sur d'autres continents, ils se sont rendus compte que leur voisin suspecté n'avaient pas enregistré davantage de décès dus à ce virus que chez eux-même.
    Inutile de rappeler que les congréssistes avaient abondamment interrogé leur gouvernement pour avoir contracté de manière discrétionnaire et sans visa de leur autorité de contrôle, des commandes de vaccins pour un montant fabuleux, passées directement avec les deux plus grands laboratoires multinationaux, leur accordant en outre une immunité totale en cas de conséquences directement liées à leurs vaccins, consentant à livrer toute sa population comme cobayes aux premiers tests, grandeur nature.
    C'est proprement scandaleux. (l'article peut être relu dans Global Research Canada).

    Il est sain de soulever certaines questions comme celle-ci entre autres, et d'en discuter. On n'en pose pas suffisamment, ni qu'on en formule suffisamment.
    Venir sur ce blog pour nous mettre au pas, me fait dire que déblogueur n'a pas hérité de la belle et saine tradition des penseurs Français. il est regrettable pour déblogueur de devoir lui dire ici que sa posture de provocateur est improductive. C'est un trojan qui ne prendra pas.

  • j’ai même entendu notre charmente ministre de la santé, dire qu’elle avait prévu pour pouvoir revendre aux pays qui n’auraient pas pris une décision aussi rapidement que la France, aujourd’hui nous sommes avec des millions de doses sur les bras, la France il est vrai doit se protèger, mais nous ne sommes pas la pour faire du commerce avec la santé. Cette ministre aurait du donnée sa démission pour avoir commis de telles dépenses, il est plus facile de passer à d’autres sujets, celui-çifachant…. c’est encore nous qui allons payer les doses cassées.

  • Encore une fois le gouvernement fait comme il veut , et nous les moutons nous allons toujours dans la même direction .

  • oui tout à fait d'accord avec le dernier commentaire.

Les commentaires sont fermés.