hommelibre opéré

17 heures, 7e étage, descente au bloc opératoire. Le chirurgien vient lui-même pousser mon lit, faute de personnel suffisant pendant cette période de fête. Le matin déjà l’anesthésiste m’avait fait un topo très simple et clair sur le déroulement de l’opération. C’est ma première fois! Je suis habité d’un mélange d’anxiété et de confiance.

Le bloc opératoire

hug2.JPGArrivée au bloc. Des motifs abstraits défilent au plafond. Une petite équipe est là, quatre en tout: le médecin qui va pratiquer l’intervention, l’anesthésiste, l’assistante anesthésiste et l’assistante du médecin. Tous très cool, faisant même de l’humour au passage. Pas de dramatisation dans ce lieu pourtant austère - mais moins que je ne l’imaginais. Des attitudes simples, naturelles, très professionnelles.

Encore quelques explications sur le déroulement, puis je respire à fond l’oxygène. L’anesthésiste me dit qu’il va injecter le «hors d’oeuvre», grâce à quoi je pourrais avoir la tête qui tourne ou simplement me sentir bien. A ma tête celle qui applique le masque à oxygène sur mon visage me demande régulièrement et d’une voix rassurante: «Ca va?». Je réponds oui d’un simple mouvement. Puis je me sens étrange, mon corps s’étale. Je le dis à l’anesthésiste. A peine le temps de finir ma courte phrase qu’il n’y a plus rien.


Le réveil

Le temps a paru si court. Une heure passée en quelques secondes. Je crois que l’on m’a dit que je me réveillais. Puis à nouveau: «Comment ça va?». Ca va bien. Je retrouve très vite mes esprits. L’aide anesthésiste est à ma gauche. Elle a le visage caché par un masque, mais des yeux beaux et intenses, et gentils, sous des cheveux noirs. Je le lui dis. Elle rit et confirme que j’ai l’air d’aller bien...

Je ressens beaucoup de gratitude envers l’équipe. Je l’exprime. J’ai apprécié la qualité de l’information, la précision, l’attention aux besoins du patient. Moi qui enseigne à longueur d’année cette attention aux besoins du patient, je suis ici récompensé. Puis retour à ma chambre. Boire et manger m’attend.

hug1.jpg
La maladie

Je n’ai que rarement eu recours à la médecine. Pas besoin. Je me suis soigné moi-même, écouté mon corps, en tant que naturopathe et coach. Mais je connais aussi mes limites de compétences. Je ne suis pas intégriste. Mes plantes et mes méthodes ne peuvent rien cette fois.

Le problème survenu début décembre et qui me cloue au tapis m’échappe, je l’ai vu très vite. Cela pouvait même être grave. Je ne disposais pas des outils pour évaluer et traiter la situation. Après 2 jours aux urgences les 4-5 décembre, puis différents examens: échographie, écho-endoscopie, scanner, IRM, la situation semble bien perçue mais la cause demeure une énigme. Mes analyses semblent mieux, alors qu’au début les médecins étaient anxieux à mon sujet. Le risque de cancer semble écarté, quoiqu’il faille encore attendre les analyses des derniers prélèvements.

Cancer du foie ou du pancréas, ça m’ennuierait sérieusement. Sorti du cauchemar d’une fausse accusation qui a bouffé presque 10 ans de ma vie, j’ai à nouveau des envies, des projets, une nouvelle vie à me faire. M’arrêter avant d’avoir atteint l’autre rive de ma vie, celle de l’accomplissement, de l’aboutissement, de la sagesse, d’une forme de réussite, de l’amour, ça me ferait franchement chier! D’un autre côté je ne décide pas de tout. Je l’admets sereinement. Ce que nous faisons de notre vie n’est jamais qu’un maillon d’une chaîne, repris ensuite par d’autres.

Chacun son tour.

Mais j’aimerais encore aimer comme j’ai aimé une fois. Démesurément. Au point d’en faire bouger mon comportement et d’en remplir mon univers. En essayant de faire un peu moins d’erreurs cette fois.


A quoi ça sert d’être malade?

yiking.jpgQue veut me dire mon corps dans cette crise secouante? Quel est le sens de cette maladie? Je n’ai pas encore toutes les pistes. Mais je fais un lien avec cette fausse accusation, que j’ai comparée parfois à un empoisonnement de l’âme. Ici c’est mon corps qui subit une sorte de poison.

Et puis le stress très intense (imaginez un viol en bande, un viol moral répété pendant 7 ans, vous aurez une vague idée de ce que j’ai vécu) qui a désorganisé ma vie, mon sommeil, ma façon de m’alimenter. Je ne me suis pas géré avec sagesse dans cette période.

Alors il me semble normal que mon corps ait accusé le coup. Mais pour trouver un sens plus précis, il me faudra faire une bonne Gestalt ou tirer un Yi King aveuglant d’évidence.


L’hôpital

Envie aussi, comme naturopathe, de dire ici combien j’ai trouvé de compétence et d’intelligence de l’autre dans ce monde de la médecin hospitalière. A tous les niveaux de responsabilité: prudence, recherche de la cause, communication claire sans besoin d’en faire trop, écoute du patient.

Je le dis d’autant plus volontiers que je le vis - je l’avais déjà vécu lors de la naissance par césarienne de ma fille - et que dans mon milieu la critique est aisée. Je critique aussi parfois les abus, mais je sais bien la valeur de la médecine ainsi que les limites de la naturopathie.

Alors ce soir, seul dans cette grande chambre à 7 lits, devant la fenêtre où le sud se dévoile par des milliers de lumières, dans ce calme de l’hôpital la nuit, je goûte à cette complémentarité des approches thérapeutiques, et je me dis qu’il me faudra bien me coacher dans les mois à venir pour que mon corps retrouve toute son énergie.

PS: En traversant la rotonde qui mène au admissions de l’Hôpital Cantonal, il y a une très belle photo d’un artiste syrien. J’ai oublié son nom, je sais seulement qu’il parcourt le désert à pieds, à vélo, en auto-stop, pour trouver les lieux les plus inspirants. Cette photo montre 9 arbres au milieu de nulle part, comme une balise ou un rappel. Puisse Kadhafi aller méditer dans le désert, être touché par la beauté, et libérer les otages suisses retenus depuis 17 mois.

9arbres.jpg

Catégories : Santé 65 commentaires Lien permanent

Commentaires

  • Bonsoir John,
    Il ne faut surtout pas vous sentir seul dans cette chambre d'hôpital. Je pense à vous maintenant bien que je suis à des kilomètres de Genève. Je vous souhaite de bonnes nouvelles pour la suite.

  • @ Haykel,

    Bonsoir,

    Merci pour votre gentillesse. Mais en fait je goûte cette solitude plus que je ne la subis. Rendez-vous compte: j'ai toute la chambre pour moi, je tape sur mon portable, j'ai une bonne lumière à une heure du mat. Je peux y déployer mes réflexions sur cette tranche de vie, le sens de la maladie et la valeur de la médecine. En réalité cette solitude est un luxe.

    Merci encore pour votre sollicitude. J'ai vu que vous vous baladez en romandie, c'est sympa de suivre votre itinéraire, comme un voyage de vacances.

    Bonne soirée.

  • Hello hommelibre !
    Vouzaussizici ?
    Ben ouais, moizaussi !
    Trachéotomie cette après-midi (mardi 30.12.)
    Je vais être à demi-muet...
    On se boit un jus dès qu'on nous le permettra ?
    Visites bienvenues !
    (je suis au 3ème, chambre 3620)

    ;o)

  • Ca alors, Blondesen, on se passe des fêtes originales à ce que je vois. C'est vrai ça pourquoi aller s'entasser sur les pistes de ski ou de dance alors qu'ici c'est la plage abandonnée, avec coquillages et crustacés!

    Bon je viendrai vous voir demain matin parce que je repars sans doute l'après-midi. Pourrez-vous boire un verre le matin?

    Mais au fait, vous ne dormez pas... Y a-t-il du monde dans votre chambre? Je ne voudrais pas déranger. Ici au 7e no 7657 c'est hyper tranquille...

  • Ou bien on peut se voir entre deux, à l'étage près des ascenseurs...

  • Non, je suis seul dans une chambre à deux lits, sous le regard suspicieux d'infirmières qui vérifient que je reste bien à jeun jusqu'à l'heure de l'opérarion (prévue pour 13h30)...
    C'est long !!!

  • Bon quelqu'un vient d'être amené dans ma chambre, et moi je cale, alors ce sera pour demain matin. Bonne nuit!

  • Je viens de lire votre message et j'ai envie de vous souhaiter un rapide rétablissement. Bien sûr, de vous souhaiter un très beau tournant pour 2010 comme vous l'exprimez dans votre billet.

    La maladie. Il n'y a pas de doute que le harcèlement et le harassement sept ans durant en est la cause. J'en suis plus que convaincu.
    Les toxines les plus violentes et les plus destructrices sont pour l'essentiel la perte de ses moyens de défenses, la dépossession de sa personnalité, la perte de son identité et l'exposition à l'incrédulité générale.
    Sans faire de la psychologie à la petite semaine, l'expérience des autres, qu'elle soit d'ordre privé ou professionnel, m'a démontré qu'elle peut définitivement détruire un individu.

    J'ai pu observer la rapidité et l'irréversibilité de la déchéance d'une personne malchanceuse. De son début de carrière (22 ans) à la tombe (guère plus tard que son 45è anniversaire), le harcèlement d'un chef hiérarchique au travail, l'incompréhension de sa famille et de sa compagne l'avaient littéralement mise en miette.
    Il lui manquait à cette personne, un soutien qui consisterait en une écoute active et un accompagnement très tôt, au début du phénomène pour lui permettre de trouver elle-même les forces intellectuelles et psychologiques de résistance sans développer un cancer doublé de problèmes cardio-vasculaires. C'est à partir de sa résistance qu'on peut nourrir espérance et force de changements.

    Ne nions plus le suicides. Ils sont bien la conséquence de situations sur lesquelle les gens n'ont plus aucune prise. Les suicides ne sont pas fatals. Ils sont évitables. Les maladies aussi.
    La prévention doit être primordiale surtout lors de conflits non clarifiés. Tout un chacun doit pouvoir bénéficier de cette prévention qu'impose la présomption d'innocence appliquée dans quelque cas que ce soit. (Pour cela, la société doit encore maturer).

    Le plus effroyable se trouve dans les individus qui vous vampirisent dans leur totale inconscience ou dans leur détermination malsaine de vous détruire. Je peux dire d'eux qu'ils sont de toxicité +5 ou +7 à éconduire tant qu'il est possible ou à faire éconduire par une autorité de la santé psychique et physique si cette autorité existe et qu'elle s'en rend compte.

    Elle n'existe pas !
    Il faut alors impérativement la créer. Les victimes éclairées qui ont pu se reconstruire devraient s'y mettre. Avec la précarité sociale, économique et politique, nous assisterons à une explosion de cas similaires qu'il faudra gérer. A moins de les laisser se consumer jusqu'à la cendre.
    Autre chose si importante qui n'existe pas: la reconnaissance du tort causé et l'esprit de réparation dans la loi (plus que de punition).

    Courage Hommelibre, tout rentrera dans l'ordre avec une bonne dose de cicatrisant du nom de analyse thérapeutique. Pour fermer ce genre de cicatrices, il faut beaucoup de temps et une grande capacité de résilience.

  • Parfois, cela fait du bien de s'abandonner au savoir faire d'autrui. Une pause dans la lutte, une fenêtre de temps qui s'ouvre pour s'occuper de la partie la plus faible, celle que l'on masque toujours un peu, celle à qui on ne consacre jamais la juste attention, dans le juste rythme. Cela sert à cela d'accepter la maladie.
    Abandonner le masque de l'apparent bien être social, mais ne pas lâcher son envie de la vie. Au contraire saisir l'opportunité pour se réconcilier avec.

    "Mais j’aimerais encore aimer comme j’ai aimé une fois" c'est à peu près cette phrase que je me suis dîtes le jour où je me suis cru "foutu". Cela m'a ramené aux racines les plus dépouillées de mon existence. Je crois que c'est une sorte de guérison.
    Je suis bien certain, que ces racines sont encore bien vivaces chez vous HL !

    Alors, mes meilleurs voeux d'espace aéré et de temps le plus profond a cette partie qui a souffert et que cette période du solstice où le magnétisme de la terre est plus mince ouvre aussi une fenêtre sur la partie créative du cosmos, source inlassable de lumineux renouvellement.

    (-]-)


    Même pensées en d'autres formulations ? pour Blondesen

  • Quel choc en lisant votre billet Homme Libre ! Puis les commentaires où je découvre Blondie tapi dans l’ombre dans le même hôpital….et ben dis-donc quelle fin d’année vous me faites là les potes !

    Bon, l’essentiel c’est que ça sera pour des menues réparations et que vous allez vous en remettre à la vitesse de la lumière (soyons fastes !)

    Oui, moi aussi, à cause de mon procès au Prud’hommes qui a duré 7 ans, j’ai vu mon sommeil se dérégler gravement et un tas d’autres troubles apparaître, je ressentais un profond sentiment d’injustice qui m’hantait jour et nuit (de la haine pour être franche) et même après, quand j’ai eu gain de cause, j’ai eu l’impression que j’avais perdu à tout jamais quelque chose d’autre…que ma force vitale ne serait plus jamais la même…donc j’ai vite compris que la forme ultime de somatisation d’un corps soumis à une si forte pression psychologique et pendant si longtemps, rendrait malade n’importe qui !

    Pour l’instant je tiens la route, mais des réminiscences de ces sombres moments m’assaillent encore de temps en temps, déclenchant une migraine fulgurante ou une céphalée de tension qui va me faire hurler pendant des jours…mais moi, les IRM et autres scanners ne me trouvent rien…

    Enfin, je tenais à vous dire (à Blondie et à vous Homme Libre) que je vous souhaite de tout cœur un prompt rétablissement et de tenter d’oublier ce qui à l’origine vous a rendus malades !
    Courage soldats !


    PS …..Ils sont gentils les frontaliers de l’hôpital cantonal ??? ; )

  • Waow...

    Nepotin, aoki, vous messages me touchent beaucoup et me font du bien.

    En effet ma guérison de tout cela n'est pas encore achevée. La violence de ce que je vivais m'a laissé en économie de survie pendant plusieurs années, et je n'ai donc pas tout géré. C'est clairement à faire maintenant.

    Nepotin, je comprends bien la question des gens toxiques. Et j'en ai eu autour de moi, je leur ai même ouvert ma porte parfois - au nom d'un certain idéal humaniste? D'une foi en l'humain? Où parce que je me croyais plus fort? Je vois que la vraie force n'est pas simple à acquérir, celle comme le dit aoki qui va soigner nos parties faibles. Il me faut remonter jusque là.

    Sur la perte des moyens et la dépossession de la personnalité, j'ai en effet été servi, mais avec heureusement, toujours préservée, une part que personne ne pouvait atteindre. Je me suis arc-bouté pour protéger cela en moi, laissant les bandits tirer à vue. Quand j'ai contre-attaqué avec mon livre et mon site hommecible.com, cela ne m'a pas suffit pour me reconstruire en dedans - mais seulement en guerrier, ce qui était déjà mieux que rien. Le dedans je l'ai entrepris après la fin finale de l'affaire, et je n'ai pas fini - la preuve, la maladie m'a atteint.

    Cette affaire a aussi masqué d'autres choses que j'aurais dû traiter bien avant. Il y avait donc des couches superposées de déni de moi venu de personnes auxquelles je m'étais ouvert.

    Neporin, certainement il me faut un travail plus précis maintenant, pour éliminer encore le poison et transformer.

    Aoki, je pense que j'ai en effet un capital ou une nature dotée d'assez de résilience.

    Je ressens aussi le besoin de m'ouvrir à de nouvelles personnes, pour me laisser irriguer d'une eau nouvelle.

    Merci encore. Bien à vous.

  • Hello Barbie,

    Trop bien de vous lire. Bon, je vois que vous connaissez aussi la traversée de l'enfer. Je comprends bien quand vous dites qu'une fois sortie d'affaire et ayant eu gain de cause, vous doutiez de vous retrouver pleinement, que quelque chose était cassé. Je dois aussi travailler sur cela en moi, car au fond ce n'est qu'un résidu des toxines psychiques.

    J'ai hésité à écrire un billet sur ce qui m'arrive, je me disais que c'est trop perso, que cela n'intéresse personne. Mais je vois, à vous lire tous et toutes ici, que j'ai bien fait. Il y a sur les blogs de précieux moments d'amitié.

    Au fait Barbie jolie, ils sont trrrrrrès sympa les frontaliers!!!

    ⎝⎗⎵⎘⎠

  • Teufel! Homme Libre, Blondesen! Mais vous êtes malades? Enfin... Heu, Ja, Teufel! Que dire... Dans ces cas là , j'avoue sans problème ma nullité verbale ou skryptée, aber... Ja... Sie Verstanden... hein?

  • No problemo Redbaron, ich verstehe l'intenzione. Thank you fully fully. Je vais aller visiter Blondesen dans un petit moment, avant qu'il ne perde sa voie - hum nein, sa voix - donnerwetter!!!

  • J'espère que ça va mieux... en tout cas mille bonnes pensées pour vous ;-) Marie-Jeanne

  • Bon courage à tous deux... La maladie est une vacherie, une injustice. Mais vous avez raison, John, il faut chercher à comprendre ce qu'elle nous dit de nous-même pour la dépasser.
    Quant à vous, Blondesen, j'espère de tout coeur que vous pourrez la mettre ko, cette sale bête qui vous ronge, et que Paula pourra rester à vos côtés pour vous aider dans ce combat.
    A vous lire, en 2010

  • Bonjour Marie-Jeanne! Merci beaucoup pour ce message. Il faut attendre un jour ou deux pour voir si la situation est bien débloquée ou s'il y a autre chose à investiguer, vu que mon problème pose question. A suivre.

    Bonne journée pour vous.

    John

  • Bonjour Anne-Marie,

    Merci, merci pour votre message. Oui il faut comprendre ce qui se passe et en apprendre.

    Et j'espère bien être en forme le 4 pour aller soutenir Paula.

    Bien à vous.

  • Je vous envoie ainsi qu'à Blondesen des pensées positives. Certains livres sur la sérénité sont "guérisseurs", certains endroits de la terre sont "réparateurs".
    Songez-y.

    Meilleurs voeux pour l'année 2010.

  • Merci Oceane. En effet, il y a des paroles qui remettent les choses à l'endroit, des lieux aussi.

    Merci pour votre soutien, et meilleurs voeux pour vous aussi.

  • Bonjour,

    Maintenant, j'espère que vous allez mieux. Vous pouvez allez et venir en toute quiétude.

    En raison d'une infection chronique survenue à mon genou droit, j'ai subi une trentaine d'opérations. La dernière, en principe, aura lieu en février prochain. Tout a commencé le 4 février 2004 lors d'une simple arthroscopie, j'ai attrapé un staphylocoque doré. Donc, je crois savoir de quoi vous parlez. Cela dit, je suis de tout coeur avec vous. Bravo pour votre blog car il est serein, empli de guérison. Soyez assuré de mon soutien et vous souhaite d'ores et déjà que de bonnes choses pour 2010.

    Bien à vous.

    François Velen

  • John,
    reçoit toutema sympathie et je te souhaite un prompt rétablissement. J'ai besoin de toi. Amitiés

  • Eh bien décidément, il est très bien fréquenté le cantonal en cette période de fêtes... J'y passe aussi une partie de mon temps, une personne qui m'est très chère y passant sur le billard tout à l'heure. Alors je vais passer pour un petit coucou à vous deux
    A+

  • John, je confirme, retrouver l'amour à nos âges, c'est supercool, débrouillez-vous pour ne pas vous priver de ça !

  • Coucou John... je viens de voir votre blog :( ... j'espère que vous avez pas trop le moral ds les chaussettes!! Je vous fais plein de bisous, vous envoie plein de pensées positives et vous souhaite un très bon rétablissement!

    Courage aussi à Blondesen! Portez vous bien...

    Gros bisous à vous 2 et à très bientôt...

  • Découvrir ce matin que deux figures de proue du vaisseau amiral des blogs de la TdG sont provisoirement en cale sèche pour radoub, me cause de la peine ...

    Je vous adresse à tous les deux : à John l'Homme libre ainsi qu'à Per Blondessen, mes meilleurs voeux pour un prompt rétablissement. Revenez-nous vite, afin que la flotte soit de nouveau au complet pour affronter l'année 2010 qui s'annonce d'ores et déjà riche en événements ... L’équipage au complet compte sur vous et vous attend !

    Bien à vous deux !

  • Ben ça alors!

    Je vous souhaite que tout ceci ne soit plus qu'un mauvais souvenir très rapidement! Et je ne doute pas que vous trouviez l'énergie positive nécessaire à tourner cette page sur tous les plans.

    Tous mes voeux et bisous
    Pascale

    ps @Blondesen
    tsssssk! Teufel! Je suis interdite de visites... grippe sans doute, je sais pas si c'est A ou Z, mais de tout coeur avec vous.
    Bisous

    :-B

  • Bon rétablissement hommelibre !

    Et désolé Blondesen que vous ayez finalement dû vous résoudre à cette opération. J'espère que vous aurez encore assez de voix pour engueuler les infirmières ! ;)

  • Rétablit toi vite et prend du recule.
    J'espère que tu c'est bien passé et que tu nous feras de nouveaux tubes ;O)
    Bon rétablissement cher ami.
    Sarah

  • Bonjour Hommelibre,

    Moi qui pensais ne pas avoir des nouvelles de votre opération avant quelques jours, je lis avec plaisir que tout c’est bien passé.
    Et qu’il n’y a plus d’heures de visite grâce à la technologie et l’Internet !!

    Je vous souhaite un prompt rétablissement et j’en profite pour faire un gros smack à Blondesen

    Meilleures pensées à vous deux

    (o_~)

  • Je te souhaite du courage, et de repartir pour de nouvelles aventures...

  • @ tou-te-s,

    Très très touché par vos messages. Je viens de discuter avec Blondesen. Il vous embrasse et me demande de prendre un relai pour Paula. Je le ferai, en particulier pour signer la pétition en sa faveur et pour le rendez-vous du 4 janvier devant l'Office de l'emploi. J'y reviendrai.

    Blondesen se fait opérer pour respirer. Ensuite il ira au CHUV pour évaluer d'autres thérapies que la chimio.

    Pour moi l'intervention d'hier devrait débloquer la moitié du problème, mais on ne sait toujours pas quelle est la cause. Il y a suspicion de maladie auto-immune au niveau foie ou pancréas. Les prélèvements faits hier en même temps que le déblocage des voies hépato-pancréatiques en diront plus dans quelques jours.


    @ François: j'avais vu les problèmes de votre genou. Pour moi ce n'est la le staphylocoque, qui est une bactérie très difficile à éradiquer. Merci pour vos mots gentils.

    @ Charly: j'aime qu'on ait besoin de moi, j'aime servir à quelqu'un ou quelque chose. Tu me motives. Merci.

    @ Philippe: Super si tu passes! Je suis au 7e C, chambre 7657. Il se peut que je rentre déjà ce soir, et que la suite des investigations continue en ambulatoire. Mais si on peut se voir ce sera avec grand plaisir!

    @ Boo: je vous adore! Merci, trop chou de votre part. Le moral va, j'accepte ce qui se passe sans révolte ou déprime inutile. Je vous fais de grosses bises!

    @ Jean: je suis très honoré de cette comparaison, jolie reconnaissance, merci. Mais nous ne sommes pas les seuls, il y a une jolie flottille sur les blogs. Et nous comptons sur l'équipage pour faire avancer la nave quoi qu'il en soit. "show must go on", comme on dit dans le cirque où l'on n'a qu'une voie: aller de l'avant, remplir son contrat. Merci encore pour ce soutien.

    @ Pascale: Je vous rassure d'emblée, je n'ai pas la myxomatose... Bisous, même de loin c'est bon à prendre.

    @ Kad: Merci de tout coeur. Pour Blondesen, je crois qu'il ne pourra pas les engueuler. Mais il lui reste le fouet... (;o)

    Coucou Loredana: ah, le wifi à l'hôpital, c'est super. Pour moi oui cela s'est décidé assez vite. On verra ce qu'il en est des causes, pas encore déterminées, et qui peuvent réserver des surprises. A suivre donc, car si une étape a été faite, ce n'est pas fini.

    @ MUR: merci les chouchous. Ben oui, j'espère repridre vite la composition, j'étais trop fatigué pour écrire (à part mon blog, mai même là j'étais moins présent) et composer. Mais il y a deux jours une nouvelle chanson est venue. Elle est en travail.

    @ Antisthène: Merci. Oui grande envie de nouvelles aventures. Bien à toi

  • Bon, toutes dernières nouvelles. Je viens de voir le chirurgien, qui attend le résultat des biopsies locales, mais qui pense que le déblocage d'hier ne suffira pas et qu'il faudra réopérer. Il n'exclut pas une petite tumeur très localisée.

    Bon, ok, je fais avec. Pas d'état d'âme. Comme je l'ai écrit cela dépasse mes compétences, je comprends bien le problème, et je ferai ce qu'il faut.

  • Bonjour à toutes et à tous,

    Bonjour Hommelibre,

    non mais... quelle idée de passer les fêtes à l'Hopital... ????

    Article 1, alinéa a),
    TU ne tomberas pas malade les jours de fête !

    Voilà... on respecte pas le règlement et HOP! On part draguer les infirmières au combien charmantes de l'Hôpital ???? Hein...?

    Bon, trève de déconnade, prends soin de toi... et comme on choppe plus de truc à l'hopital que dehors, SORS toi vite de là :o)

    Bien à toi,

    Stéphane

  • Hé oui Stéphane, trop craquantes les infirmières...

    Et puis j'aime ne pas faire comme tout le monde...

    ;)

    Pour le reste, je sors cet après-midi en attendant les dernières analyses. La suite sera agendée dès que possible après les résultats d'analyses des prélèvements.

    Merci pour ton message. Bien à toi.

  • À notre homme de tous les Hit-Parades, reçois mes amitiés en gusie de voeux pour un prompt rétablissement!

    Quelle idée de se faire interner à cette période! Reviens-nous vite car tu vas vite nous manquer ...

    Biizzzzzzzzzzzzz

  • Prompt rétablissement à vous et à Blondesen! Meilleurs voeux pour 2010! Kissous.

  • @ Micheline et Kissa,

    Merci, merci de tout coeur. C'est bon de recevoir tous ces témoignages. C'est la trêve des confiseurs: pas de polémique ces jours!

  • @HL un peu de soleil dakarois pour remonter le moral, bon rétablissement !

  • Bonjour à toi hommelibre

    je te souhaite un prompt rétablissement, merçi encore de tous les excellents billets que tu fais. j'ai confiance que tu va retrouver toute ton énergie.

    à bientôt franck

  • @ Djemâa:

    Of course! Ca je prends! Merci et à bientôt, Djemâa.

    @ Frank:

    Merci! Heureusement qu'il y a internet et le wifi à l'hôpital. A la suite Franck, merci encore.

  • Coucou mon Johnnyyy, bah alors !?

    Un vrai choc de te savoir à l'hosto (même en charmante compagnie)..
    J'apprends le truc visiblement trop tard pour venir te faire un tit coucou..ou alors j'ai (encore) rien compris ! Si tu y es encore ou y retourne, fais-moi signe et la blonde viendra faire de la concurrence aux brunes infirmières :-) !

    En attendant, je croise les doigts, allumerai des cierges, invoquerai des Dieux abstraits pour un hyper rapide rétablissement !

    D'énormes-très gros et baveux bisounounours à toi cher John
    Bisooooussssssssss
    ps : Bisous et également prompt rétablissement à Blondesen !

    Valérie

  • Bonjour John,

    je vous souhaite un bon rétablissement, ainsi qu'une bonne santé et une pêche d'enfer pour cette nouvelle année qui va débuter!

    Tenez nous au courant!

    Sébastien (nous avons discuté la semaine dernière pour info)

  • Coucou Valérie,

    Quel dommage de ne pas te voir. Les infirmières en auraient mangé leur chapeau!

    Je rentre cet après-midi, et je devrai retourner pour une deuxième intervention dès que possible.

    Tout gros bisousss Valérie!

  • Bonjour Sébastien,

    Merci pour ces encouragements. J'espère bien retrouver ma pêche, ça oui!...

    Merci encore et bonne journée.

  • Bonjour HL,
    Comme les autres, je découvre vos mésaventures de santé et vous souhaite un prompt et durable rétablissement.
    Je côtoie les HUG depuis plusieurs années car ma mère souffre d'une maladie très lourde et irréversible. J'ai beaucoup de respect pour le personnel et les médecins qui officient en ces lieux (souvent dans des conditions difficiles), mais sans vouloir peindre le diable sur la muraille, il semblerait que les ré-opérations y soient légion pour des raisons pas toujours très claires (ma mère a subi pas moins de quatre interventions aux intestins pour un seul et même problème). De source officieuse, cela se confirme statistiquement.
    Alors si je peux me permettre un conseil, si vous en avez la possibilité, n'hésitez pas à faire corroborer le diagnostic initial et la nécessité d'une nouvelle intervention auprès d'un médecin indépendant ou d'une clinique privée.

    Meilleurs messages également à Blondesen. Que la force et l'humour ne l'abandonnent pas en ces pénibles moments.

    Bien cordialement

  • @ un passant: merci pour vos encouragements, et ma foi je préserverai une touche d'humour, tant l'humour fait partie de la liberté.

    En ce qui me concerne, la progression des examens me paraît tout-à-fait fondée. L'intervention d'hier aurait pu suffire si elle n'avait révélé une tumeur du sphincter du cholédoque. Et franchement rien n'incitait a priori à aller dans ce sens-là, rien n'incitait donc à une intervention plus lourde. Ce qui a été fait était mesuré et proportionnel aux divers examens qui se sont succédés. De plus l'intervention d'hier permet de rétablir un écoulement de la bile et des sucs pancréatiques dans l'intestin, car depuis un mois tout refluait dans le foie et le pancréas, avec comme conséquence un dysfonctionnement important de ces deux organes, une perte importante de l'assimilation, et un démangeaison infernale sur tout le corps à cause de la bilirubine - ce qui m'empêche de dormir plus de 2 heures par nuit, avec l'épuisement que l'on imagine et les risques cardio-vasculaire d'un sang épaissi.

    Donc dans mon cas la progression des actes me paraît fondée et adéquate.

    Votre questionnement se comprend bien pour votre mère, mais pour ma part je suis satisfait de la progressivité des démarche d'investigation et d'intervention.

    Bien à vous et bonne soirée!

  • Prompt rétablissement Hommelibre et en forme pour le nouvel an !!!!! Lol.

    D.J

  • tous mes voeux et prompt rétablissement à hommelibre et à Blondesen.

  • Pour vous éviter de trop penser à cette tumeur dérangeante (du reste, je souhaite qu'elle ne sera que bénigne et que la simple action du seul bistouri suffira) prenez un peu de lecture sur l'actualité un peu différée.
    Cordialement
    Nepotin

    http://www.lesmotsontunsens.com/contrefacon-actions-escroquerie-monumentale-wall-street-6086

  • A HL et Blondesen,
    Que ce passage par une porte fort étroite vous permette de parvenir dans un espace riche de merveilleuses rencontres et de superbes découvertes!

  • cher Homme libre et cher Blondesen, c'est comme une famille qui se retrouve auprès de vous et c'est un vrai témoignage. Merci - à travers la dureté de la vie - d'avoir rassemblé les uns, les autres autour de vous. Moi y compris! Je pense à vous chers Homme libre et Blondesen et merci aussi à cet instrument de communication porteur de vie et d'amitié! Get well soon!
    Claire-Marie

  • benpal, D.J.,

    Merci pour vos témoignages de sympathie. Blondesen vous lira aussi je pense depuis son lit d'hôpital. Pour moi ça prendra encore une semaine ou deux, le temps de recevoir l'analyse des prélèvements sur la petite tumeur. Mais bénigne ou maligne il faudra l'enlever.

    J'ai de la chance car elle est très localisée et est vue assez tôt grâce au fait qu'elle a produits d'autres symptômes.

    Bonne journée à vous.

  • Merci à vous, Marie-France et Claire-Marie. Oui, c'est un moment de retour à soi, de recentrage, d'écoute de l'essentiel.

    Claire-Marie, en effet c'est un cadeau de recevoir toutes ces marques d'amitié et de soutien. C'est le plus beau cadeau de Noël: la proximité et la solidarité des humains. Je suis très touché de l'ampleur des marques de sympathie, cela fait du bien.

    Comme quoi les blogs ne sont pas qu'un espace de communication désincarné: c'est aussi un vrai lieu d'échange.

    Encore merci et bonne fêtes pour vous!

  • @ Nepotin:

    Merci pour le lien, qui en effet permet de penser à autre chose. Je n'avais pas connaissance de cet aspect de la crise financière. Hallucinant. La sauvagerie pure. Bien qu'étant libéral dans l'âme mais acquis à la nécessité d'une organisation et régulation sociale, je ne peux me reconnaître dans ces comportements sans plus aucune éthique, dans ces gens soi-disant libéraux. En fait ils utilisent le système pour le pervertir et le faire glisser vers quelque chose où il n'y a plus de libéralisme au sens originel: liberté, respect, démocratie.

    Bien à vous.

  • ben , mes deux passionarios à l'hosto? ...ça alors...pauvres infirmières...

    bon rétablissement , dessolée pour ce qui vous arrive, vraiment..

    HL je sais que après vos conseils j'ai moins d'allergies...et ça je ne l'oublierai jamais ...car vous êtes bon dans votre métier...je le reconnais..

  • Je passais vous saluer et vous trouve tous les deux à l'hôpital? :((

    Que vous dire? Je ne trouve pas de mots tant cette nouvelle m'émeut! Je ne puis donc que souhaiter que tout aille pour le mieux pour vous deux et que vous aurez raison de ce mauvais passage.

    En pensées avec vous deux.

    Patoucha

  • Eh oui! Hommelibre, la droite a ses prédateurs comme le libéralisme a les siens. Il n'en est pas autrement pour la gauche. Avec l'argent en moins.

    Je suppose que vous avez vite fait le tour du site ainsi que celui de RollingStone dont les articles se lisent comme des romans-fiction.

    Je vous transmets un autre lien pour le téléchargement de quatre bouquins au choix ou à la fois, ce gratuitement. L'auteur aux allures d'un humble patriarche, malgré l'approche de sa huitantaine, manie le verbe comme un samouraï manie ses couteaux et son sabre sans jamais perdre son sourire d'ironie ou de sympathie. Très honnête, l'auteur situe d'emblée son angle de vue et d'attaque ainsi que son poste privilégié d'observateur qui confère à son œil une sensibilité de capture des formes et des lumières qu'on peut qualifier de révélateur ou de "lucide".
    Qu'il s'agisse de "Tartuffe aux affaires" ou de son autre ouvrage "Association lucrative sans but", il ne vous manquera nullement l'occasion, ici et là, assez fréquemment, d'éclater de rire ou même d'attraper le fou rire tant ses sorties sont truculentes, imagées et animées... de tant d'évidence.
    Caricatures ? Pas tout à fait. C'est la résultante d'un certain œil synthétique.
    On peut ne pas être d'accord avec l'auteur par moment, mais on s'y installe avec lui sans compter le temps (pour ma part) d'une fructueuse détente tout en s'instruisant sur les hautes réalités Françaises.
    Même si certains passages sont d'une introduction un peu longue, on n'est pas frustré jusqu'aux livraisons des clichés. Ce n'est jamais ennuyeux. Et puis, La France vue à cette altitude là, ça apprend énormément sans devoir passer par l'ENA ou l'Ecole de la Magistrature. Entre autre, pour en saisir l'orgie des contradictions érigée en grandes cultures où le peuple vit sa forme de démocratie indépendamment de toutes ses institutions. Ici l'informel se pratique et fait loi à la place de la lettre. Du coup, tout le reste devient répression!

    Bonne lecture et oubliez l'heure de la délivrance.
    http://www.ppkaltenbach.org/news/la-famille-contre-les-pouvoirs

  • luzia, quelle surprise, agréable surprise de vous lire aujourd'hui. Mais enfin, comment allons-nous pouvoir nous disputer encore si vous dites des choses si gentilles...

    (-_o)

    Je suis content pour vous que votre allergie se soit quelque peu améliorée. Il faudra voir au printemps, période test.

    Pour les infirmières... je suis prêt à donner mon corps pour la natalité en Suisse...

    (ø…ô)

    Bonne année 2010 pour vous.

  • Patoucha, la remuante Patoucha, merci pour ce mot et votre solidarité. Ma foi, la vie réserve des surprises, je vais avec, j'accepte mes fragilités et je travaille à améliorer ce qui peut et doit l'être.

    Bien à vous!

  • Merci Nepotin, j'ai téléchargé le premier, je vais lire cela tranquillement.

  • bonjour jhon

    je viens d appredre que tu es malade et je suis d

  • BONJOUR JHON,

    je t es ecris un petit mot dès que j ai su pour la maladie, je te souhaite

    un bon rétablissement.

    Amicalement Amale

  • Bonsoir Amale, merci pour ton message. Oui, passage difficile. Cela me fait très plaisir de te lire ici. Pas de nouvelles après le procès de Chaumont, pas tout de suite en effet. J'ai mis du temps à digérer ce choc. J'ai eu quelques contacts avec Hossna, j'ai écrit à Khalid. Et aussi à sa maman par mail.

    Mais n'y vois pas du désintérêt, plutôt un douloureux sentiment d'impuissance. De plus, la famille de Khalid est devenue un peu aussi ma famille, vous êtes toutes et tous dans mon coeur, et je n'attends que la libération de Khalid pour être présent avec vous et l'accueillir avec affection comme un frère.

    A bientôt Amale, merci pour tes messages.

  • ENVOIS MOI TON ADRESSE EMAIL SUR MA BOITE COMME CA JE PRENDRAI DE TES

    NOVELLES.

    Amale

Les commentaires sont fermés.