24 novembre 2009

Prisonnier de son corps

Incroyable histoire, celle du belge Rom Houben. Suite à un accident de voiture en 1983, il est resté paralysé dans le coma pendant 23 ans. 23 ans où il a été diagnostiqué en état végétatif, dans cette étrange absence, cet espace entre deux mondes, entre la vie et autre chose.


coma_femmme.jpgOui, mais…

En 2006, un médecin belge, le Dr Steven Laureys procède à de nouvelles analyses… et découvre qu’en réalité Rom Houben est tout-à-fait conscient et entend tout.

«Depuis 1983, Rom Houben pouvait ainsi parfaitement entendre ce que les médecins disaient à son sujet, précise le quotidien britannique Daily Mail sur son site Internet. «Pendant tout ce temps, je rêvais d'une vie meilleure. La frustration est un mot trop faible pour décrire ce que je ressentais», explique-t-il. Désormais, il peut communiquer grâce à un système informatique lui permettant d'écrire des messages sur ordinateur. En revanche, il ne devrait jamais quitter l'hôpital où il est accueilli près de Bruxelles. «Je n'oublierai jamais le jour où on a identifié mon problème. Cela a été comme une seconde naissance», précise Rom Houben. «Je veux lire, parler avec mes amis via l'ordinateur et profiter de ma vie maintenant que les gens savent que je ne suis pas mort».
coma.jpg
Quelle expérience hors du commun: 23 sans à tout entendre et à ne rien pouvoir dire. 23 ans avec des paroles, des cris dans sa tête, et personne pour les entendre. 23 ans prisonnier de son corps. Et autour de lui: personnel soignant, visiteurs, famille, personne ne sait. Et cette envie de vivre encore, qu’il exprime maintenant grâce à l’informatique.

Mais imaginons un instant qu’il ait été débranché des appareils qui le maintiennent en vie. Imaginons qu’il ait vu venir sa mort sans rien pouvoir faire…

Cela a peut-être déjà été le cas. Selon le Dr Laureys: «41% des patients en état de conscience minimale sont diagnostiqués de manière erronée comme étant en état végétatif».

«Comme l'explique le Daily Mail, cet événement pourrait également relancer le débat sur l'opportunité de mettre fin à la vie de personnes plongées dans le coma depuis des années et dont on estime qu'elles ne recouvriront jamais leurs facultés.»



PS: Pas de coma pour les otages suisses de Kadhafi en Libye: ils sont bien éveillés, depuis 16 mois de retenue dans ce pays, même si on ne les entend pas...

desert_4come.jpg

10:50 Publié dans Santé | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : coma, médecine, prison, rom houben, figaro, euthanasie | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

Effrayante perspective en effet que vous décrivez là...voir sa mort venir sans pouvoir dire stop arrêtez.
Je n'ose en effet imaginer le calvaire de cet homme.
Sur un ton plus léger il est des personnes que l'on aimerait tellement ne pas entendre, s'ils pouvaient s'en tenir à la pensée!
cela me fait sourire car j'ai en mémoire certains de mes compagnons qui se réjouissaient lorsque j'avais une extinction de voix

Écrit par : vali | 24 novembre 2009

M'enfin vali, vous avez pourtant une très jolie voix quand vous écrivez...

(è_-)

Écrit par : hommelibre | 24 novembre 2009

Les commentaires sont fermés.