Rêve de Bambou

Ordinateur plaqué bambou, parquet en bambou, meubles, ustensiles de cuisine, instruments de musique, textile, décoration, couches pour bébé, shampooing, serviettes hygiéniques, charbon, papier, alimentation, biocarburant: le bambou envahit le monde.

bambou1.jpgCette plante étonnante croît particulièrement vite: trois à cinq ans suffisent pour que les tiges soient utilisables dans l’artisanat ou l’industrie. Il en existe plus de 1‘000 espèces. Et c’est l’aliment préféré des pandas. (cliquer sur les images pour les agrandir).

Du point de vue environnement, le bambou capte 30% plus de CO2 que les autres végétaux, et relâche 30% plus d’oxygène que les arbres.

«Grâce à ses tiges souterraines, les rhizomes, le bambou limite l’érosion des sols. La litière formée par ses feuilles facilitent l’absorption et la rétention d’eau. Le bambou peut aussi être plantée sur des sols endommagés par une surexploitation. Sa récolte sélective (tiges matures de 3-4 ans) ne porte aucune atteinte au système de la bambouseraie : pas d’érosion des sols et conservation de l’écosystème. Le sol n’est pas mis à nu, il ne faut pas replanter après récolte.»
bambou2.jpg
En Martinique on vient d’inaugurer une maison parasismique et paracyclonique en bambou.

«Il s’agit d’une première en France et en Europe. De nombreuses maisons certifiées aux normes américaines sont déjà construites aux Etats-Unis et notamment à Hawaii. Les test d’homologation ont été réalisé avec succès au FCBA à Bordeaux  (visionnez les tests). Ils vont permettre le développement rapide du bambou comme matériel de construction. C’est un bonne nouvelle pour l ’environnement car l’empreinte écologique de la construction en bambou est bien meilleure que les autres matériaux de construction, y compris le bois produit localement.

Les propriétés mécaniques du bambou sont très supérieures aux bois de construction communs. Les performances du bambou s’expliquent par sa structure naturelle : une tige creuse, des fibres longitudinales et l’absence de noeuds. Surnommé «l’acier végétal», le rapport entre sa résistance et sa masse volumique le classe devant le béton, les bois de construction traditionnels mais aussi l’acier»


Reste plus qu’à s’allonger dans la maison en bambou, sur son lit en bambou aux draps de bambou, allumer le lecteur CD en plaqué bambou, et rêver de Bambou en écoutant Alain Chamfort…

 

PS: Pour les otages suisses en Libye, l’annonce de leur procès a-t-elle été une libération - au moins cela avance - ou un coup de bambou? Cette retenue contre leur gré, vengeance du klan Kadhafi, est en tous cas un fichu tour panda-ble…

desert du sahara1.jpg

Catégories : société 1 commentaire Lien permanent

Commentaires

  • suis interessé par le bambou comme excellent biocarburant.
    Pouvez vous me fournir plus d`informations

    Emmanuel

Les commentaires sont fermés.