Il n’y a pas que les tenniswomen qui crient…

...et il n’y a pas que les hommes qui savent s’amuser. Un peut de grâce dans ce monde de brutes poilues épilées des catcheurs.

CatcheuseMcCool.jpgAllier la beauté et les muscles, la séduction et la puissance, le glamour et la rage de la guerrière, le sourire et l’instinct de tueuse, quel talent! Comme quoi les blondes comptent pas pour des prunes.


Cela dit leurs hommes ont intérêt à être à la hauteur, car une banale dispute de couple peut facilement se terminer sur le carreau. Mais quand on aime, on ne compte pas… les coups de grâce qui vous laissent étendu, vaincu, radieux…

 

Le sport grandit l'âme dit-on. Il exalte les nobles sentiments du dépassement de soi et du respect de l'adversaire. Il favorise la fraternité entre les peuples. Mais pour gagner il faut quand-même savoir castagner. Et cela n'est pas réservé qu'aux hommes.

 

 

 

Place donc aux dames avec un peu de catch féminin:

PS: Les otages suisses auraient-ils le sentiment d'être le trophée du combat Suisse-Libye sur le ring de la politique internatiionale?

14 mois de combat, c'est quand-même long.

Quelle guerrière saura les sauver?

désertGuerrière.jpg

Catégories : sport 0 commentaire Lien permanent

Les commentaires sont fermés.