Nouvelle chanson: Je reviendrai te chercher

Parfois je pense aux gens qui s’aiment, et se perdent par malentendu, manque de communication, ou autre chose. Ce gens-là ne sont pas en désamour profond, parfois même l’amour reste malgré les divergences momentanées.

J’ai écrit cette chanson, la dernière en date, en pensant à eux.

Initialement je pensais en faire un rap. Mais le découpage du texte ne convenait pas. J’ai gardé une certaine rapidité, et des mots ou phrases qui parfois se bousculent. L’arrangement est fait d’échantillonnages d’instruments réels, en partie retouchés.

Il y a encore du travail de voix et d’arrangement, mais je suis à un point où j’ai besoin d’un peu de recul. Je fonctionne par étape. Et l’étape est de mettre en écoute pour justement prendre ce recul, ou recevoir des commentaires et critiques.

Voici donc en clip audio «Je reviens te chercher».


podcast

Je remets une autre chanson déjà présentée: «Mademoiselle Inès», dont l’arrangement a évolué récemment. Il reste encore des défauts, du travail de voix et de rythme du phrasé. Ce sera pour la prochaine étape.

Toutes mes chansons sont déposées aux droits d’auteurs et peuvent être écoutées sur mon site en page «Créativité». Certaines mises en clip vidéo ont un lien vers youtube.

 

Texte:

 

"Je reviendrai te chercher


Un jour où le ciel serait bleu
Bleu comme le vert de tes yeux
Un jour de plus un jour de moins
Un jour de trop un jour demain

Un jour de bleu à l’âm-ertume
Sur les trottoirs du quai des brumes
Sur les quais rouges d’une gare
Où les trains partent au hasard

Ou ne partent pas c’est selon
L’humeur du temps et c’est si long
De t’attendre aux matins d’automne
Dans ces rues ou mon coeur braconne

Mais pas de trace de ton parfum
Si longs les soirs et les matins
Quand personne ne vous attend
Quand personne ne vous attend


R:    Je reviendrai te chercher
Je reviendrai te chercher
On s’est perdu mon amour
On renaîtra me amor



Tu avais cru à ma promesse
Je t’ai déçue par maladresse
Pris entre passé et présent
Il faut choisir j’ai mis du temps

J’ai mis du temps à te comprendre
Toi tu en as mis à m’attendre
C’est le temps qu’il faut aux amants
Pour démêler les sentiments

Mais le temps n’est jamais perdu
Suspendu  transi éperdu
Je n’ai pas oublié ton corps
Ni ton regard poussière d’or

Et de lumière et dans la nuit
Les heures passent sans un bruit
Quand personne ne vous attend
Quand personne ne vous attend



R:    Je reviendrai te chercher
Je reviendrai te chercher
On s’est noyé mon amour
On renaîtra me amor



(Flûte)

Je me suis amarré à toi
Te vois partout où tu n’es pas
Es-tu prête à recommencer
Et à balayer le passé

Il faudrait faire fondre les murs
La vie est comme une brûlure
Quand personne ne vous attend
Quand personne ne vous attend


R:    Je reviendrai te chercher
Je reviendrai te chercher
On s’est aimé
On s’aimera

Je reviendrai te chercher
Je reviendrai te chercher
On s’est aimé mon amour
On s’aimera me amor"


Les deux otages suisses retenus en Libye écoutent, eux, la musique du vent dans les herbes sèches...

désert.jpg

 

Catégories : Poésie 18 commentaires Lien permanent

Commentaires

  • Vous souhaitez des commentaires Hommelibre,

    Bien je vous livre mes impressions, qui sont de l'ordre du ressenti et non pas éclairées, n'étant pas une grande "connaisseuse" en chansons.

    En premier, le titre de votre chanson ne correspond pas au refrain "Je reviens te chercher" n'a pas la même distance que "je reviendrai (futur) te chercher".

    Vous dites dans votre billet que vous avez pensé à ceux qui s'aiment, c'est à dire aux autres ... mais vous utilisez le "je" et je n'entends dans ces paroles que l'un des protagonistes, or c'est la pensée d'un couple qui se perd qu'est née votre inspiration.

    Pour finir, à la première écoute (je l'ai réécouté afin d'"affiner" mon ressenti !) quand vous dites (enfin je crois que c'est ce que vous voulez dire) "mi amor", bin la façon dont vous le prononcer j'ai compris "mais à mort" ...

    Mis à part ces considérations, toutes personnelles, la chanson est pas mal du tout !!

    (o_~)

  • Ah juste une chose encore. Lorsque j'ai cliqué pour l'écouter elle s'est retrouvée dans ma bibliothèque iTunes, est-ce normal ?

    (?_?)

  • Loredana: oui, selon la configuration elle est ouverte par iTunes.

    Sur le texte:

    Le rendu est fait de l'intérieur, de l'un des protagonistes, c'est délibéré, pour parler au moins d'une personne. Un texte trop descriptif de l'extérieur n'aurait pas rendu le vécu. Et faire parler les deux? Une chanson à deux voix? Pourquoi pas. Je ne saurais trop comment la rendre, cependant.

    Le titre fait penser à l'autre titre que vous citez, je m'en suis rendu compte après. Le futur est aussi voulu car le texte parle d'un moment entre deux situations, pas encore d'une situation posée ou rétablie. C'est encore de l'ordre du désir ou du rêve, dont on ne sait s'il se réalisera. Il fallait donc laisser le halètement du projet et non la certitude de l'action en train de s'accomplir.

    Voilà comment je l'ai vu en l'écrivant. Votre commentaire est bienvenu car je n'ai pas d'idée sur la manière dont ce texte est perçu de l'extérieur quand je l'écris.

    Et je laisse la porte ouverte à une réécriture.

    Merci et bien à vous.

    (!_!)

  • J'ai rajouté le texte dans le billet.

  • Bravo c'est simple et bien dit.Combien de fois j'aurais voulu croire que mes histoires d'amour ne se terminent pas mais que l'on me dise je tiens à toi et je reviendrais te chercher Amitié et à bientot pour un moment de poésie et d'amour partagés.

  • Loredana, oublié de précisé: mi-me amor, c'est aussi voulu, justement pour la consonance: amour, mais à mort (dans le sens total et non destructeur, ce qui je l'espère ressort du ton général).

  • @ genier:

    Merci. Je me dis aussi, en relisant, que pour revenir il faut un signe, même léger, qui dit que c'est possible. Car dans les sentiments je connais peu de gens qui sont des bulldozer. La plupart marchent plutôt sur des oeufs, alors revenir n'est pas toujours aisé.

  • J’étais justement en train d’écrire que même avec le texte, en réécoutant la chanson c’était le « mais à mort » que j’entendais. J’ai donc bien compris le sens que vous vouliez donner. Je le souligne car c’est pas souvent qu’on « lit » la même chose !

    Et puis … je ne veux pas avoir l’air de pinailler mais je ne pensais pas à une chanson à deux voix mais plutôt au fait que l'inspiration vous étant venue de couples qui se « perdent » à cause de malentendus, j'y verrai bien les suppositions sur l'état d'âme de l'autre, car mis à part "Toi tu en as mis à m’attendre", rien.

    J'espère ne pas être trop "critique" ...

    Bien à vous too

    (o_~)

  • Slt John,

    il est vraiment chouette ce nouveau morceau...

    Une voix de femme serait un plus...tu ne trouves pas ?

  • Dommage c'est pour celà que les plus belles histoires finissent mal car qui feras le premier un signe comment faire comprendre à l'autre que le bonheur n'est pas loin et qu'il suffit de peu de choses pour que l'amour continue et que sa flamme se s'éteigne jamais.Si chacun entretient le feu ce bonheur ne finiras jamais mais qui est capable dans ce monde d'aujourd'hui à penser à son bonheur et au bonheur des gens qu'il aime profondément.Bien amicalement Chantal Genier

  • Je parle de Mademoiselle Inès ....;O) l'aure je vais l'écouter...

    sarah

  • Hommelibre, mon avis sera différent!

    Et à balayer le passé le "et" à bannir - La phrase: " Je n’ai pas oublié ton corps" rappelle "d'aventures en aventures" de Serge Lama. Le titre Bécaud "Je reviens te chercher".
    Sans vous vexer et pour être honnête, je vous vois plus en parolier qu'en chanteur. Les paroles sont belles et ce style de "ballade" ne lui convient pas!

    C'est mon humble avis.

    Bien à vous

  • @ genier

    Mais le lui dire tout simplement!S'il fait le sourd et reste de glace, c'est que son coeur a gelé. L'amour se doit d'être partagé. S'il en va autrement, l'espoir de l'autre sera vain et ne sera que souffrance. Mais le temps est un grand maître, il vous fera renaître pour un autre amour. Celui qui sera partagé. Il suffit d'y croire!

    Bien à vous

  • Hommelibre, lu hier dans 20minutes:" Khadafi promet à Merz d'agir en faveur des otages." Je vous retranscris l'article:

    BERNE. Le président de la Confédération, H-R Merz, et le leader Libien. M.. Khadafi, ont évoqué, lors du'une rencontre qui s'est déroulée en marge de la 64ème A. g. de l'ONU à NY, "la normalisation des relations bilatérales" entre la Suisse et la Libye. Les deux parties ont confirmé leur volonté de "mettre rapidement en oeuvre l'accord conclu enre les deux Etats le 20 août dernier".

    Durant l'entretien, H-R Merz a exigé - c'est écrit :)- "le retour immédiat des deux Suisses retenus en Libye" depuis plus d'un an, "conformément à ce qui a été promis à la Suisse à plusieurs reprises" Le Chef de la révolution "a assuré au président de la Confédération qu'il s'engageait personnellement dans ce sens" a indiqué le D. fédé. des finances.

    Mais plus loin..

    Hans-Rudolf Merz a précisé à la Télévision sr que la rencontre n'était pas "décisive" devant essentiellement aider à "faire la paix, même si cela requiert plus d'énergie que je pensais".

    Ben..... SUSPENS!

  • @Patoucha,

    C'est pas le bon billet pour votre dernier comm. ! mais bon ... c'est pas nouveau.

    Avez-vous lu celui de Stéphane Valente ? Il me semble plus en rapport.

    Cordialement

  • @ Loredana:

    Pinailler est parfois utile. Je comprends votre suggestion. Je vais la laisser tourner pour voir si elle prend forme. Cela demanderait peut-être de la réécrire en observateur, car le "Je" ne sait pas lui ce que l'autre pense ou souhaite. L'observateur lui le sait et le dit. Cela pourrait aussi enlever le suspens et changerait le rythme, car ici on ne sait pas ce qui peut advenir. Le thème de la chanson n'est pas encore réalisé. A suivre.

  • @ Patoucha:

    J'aime mettre de temps en temps des références connues, clin d'oeil dans un texte où en plus cela se justifie. J'ai mes propres phrases, qui un jour seront peut-être reprises elles aussi. Beaucoup d'expression finissent pas faire partie du langage de tous et n'appartiennent plus à personne. Quand u titre, oui, il y a cette ancienne chanson de Bécaud. Mais là mon titre est différend bien que s'en rapprochant. Je n'ai pas pensé à Bécaud. Mais du coup je suis allé l'écouter, et je pense que j'ai une approche assez différente de lui. Le ton n'est pas le même.

    Peut-être avez-vous raison, je suis peut-être davantage parolier. Il faut dire que je n'ai pas encore exploré l'interprétation comme il le faut. On verra ce qu'il adviendra, et si déjà cela va plus loin que ces pré-maquettes artisanales.

  • Lambda, "Les deux otages suisses retenus en Libye écoutent, eux, la musique du vent dans les herbes sèches..." Ces lignes, sous ce même billet! :)

    "mais bon ... c'est pas nouveau."

    Encore un qui me cherche!!!!! Décidément j'en intéresse du monde! Et puis, DE QUOI J'ME MELE? Cela ne se passe pas chez vous que je sache!!!!


    Hé non! J'ai atterri directement ici. :)

    Un "Cordialement" trop poli pour être vrai!

    Sans rancune! :)

Les commentaires sont fermés.