Proche-Orient: réunion pour la paix à Washington

Barak Obama a réussi à faire venir le palestinien Abbas et l’israélien Netanyahou à Washington pour tenter de relancer des négociations de paix. Les pessimistes diront peut-être: «Une fois de plus pour rien?»

rabin-clinton-arafat-pq.jpgIls n’auraient pas entièrement tort d’être sceptiques. Elle est loin la poignée de mains entre Arafat et Rabin, sous le regard de Clinton. Elle est loin la fête pour la paix de 1995 à Tel-Aviv.

Les commentateurs eux-mêmes sont très prudent et soulignent que l’air du temps n’est pas franchement à la négociation.

«Prudente, la présidence américaine a d'ailleurs annoncé que la réunion à trois, qui sera précédée de rencontres bilatérales d'Obama avec chacun des dirigeants, aurait pour but «de préparer le terrain à une relance des négociations et de créer un contexte favorable» permettant leur succès. Une manière diplomatique de dire que ce contexte reste aujourd'hui défavorable.»

On sait qu’aujourd’hui les durs tiennent le haut du pavé des deux côtés. Que les colombes de 1995 ont eu les ailes coupées suite à l’assassinat de Rabin. Qu’au fond aucun des protagonistes ne veut vraiment lâcher quelque chose. Pourtant une paix peut se réaliser avec des garanties internationales. Il suffirait que chacun dise: «Ok, on se met au travail». Mais on sait aussi que cela ne suffit pas: les faucons des deux bords feront tout pour empêcher la paix. Et depuis 1995, les craintes et ressentiments mutuels ont encore augmenté.

Qu’est-ce qui peut changer la tête et le coeur des hommes?

En vidéo: un moment de la fête de 1995, moment que j’aime revoir pour rêver un peu que la paix est possible:




Et pendant ce temps, nos otages sont toujours retenus en Libye.

Catégories : Politique 5 commentaires Lien permanent

Commentaires

  • Je ne suis pas optimiste. Je pense que tôt ou tard une nouvelle guerre embrasera toute la région. Bien plus massacrante que toutes les précédentes, mais peut-être la dernière. Les nouveaux martyrs engrangés de part et d'autre pourront s'asseoir à la même table, dans l'au-delà.

    A moins que, sur les nouvelles ruines fumantes, une certaine colombe parvienne à se frayer un passage vers la lumière.

    A moins que ... à moins que très rapidement, dès maintenant, une solution satisfaisante pour les deux parties soit imposée par la communauté internationale.

  • Ce n'est pas hani ramadan qu'on verra chanter la paix comme cette magnifique Israélienne!!!!!!!

  • Quel douceur que ce passage, après l'APOCALYPSE de la 2ème guerre mondiale!!!

    Merci HOMMELIBRE!

  • PS: Je suis justement en train de lire Ma Vie de Clinton et pas encore arrivée aux négociations du Camp David! Autant en Emporte le Vent a été plus rapide à lire! Lolllllll

  • Oui Patoucha, j'ai regardé aussi. Terrible. Mais si important de ne pas oublié. Film remarquable.

Les commentaires sont fermés.