21 septembre 2009

Dérapages dans les blogs: y a-t-il un pilote dans l’avion?

J’apprécie dans cette plate-forme la grande liberté offerte aux blogueurs et aux commentateurs. Cette liberté suppose que chacun y mette du sien. Les échanges peuvent être vifs ou plaisants, profonds ou humoristiques, en principe cela se passe plutôt bien. Parfois certains commentateurs irritent, ne font que contrer, dénigrer, sans proposer une vraie analyse ou d’autres arguments. Il est toujours possible de ne pas prendre leur commentaires en compte, voire d’effacer un message, de bannir leur IP ou de leur réserver une suite ailleurs, ou encore modérer les interventions. Car il est vrai que certains se défoulent plus qu’autre chose.


derapage.gifPour moi cette plate-forme des blogs est un lieu d’échange, d’information, de débats et de communication. J’ai déjà dit que j’apprécie l’interaction rapide et que modérer la freinerait. J’ai été assez tolérant pendant longtemps avec certaines interventions plus réactives que constructives. J’ai commencé à les limiter et je vais continuer. Car au vu de certains dérapages c’est l’avenir de la plate-forme qui est en cause si on laisse aller.

Je ne suis pas le premier à déplorer les insultes et calomnies. Normalement l’auteur du blog doit faire la police. Pas toujours facile quand des noms d’oiseaux se mêlent à un vrai débat. Mais les injures ne doivent pas trouver leur place, pas plus que les calomnies ou diffamations, car on est dans le délit pénal et non plus dans la liberté d’expression d’un débat - même vif.

Il m’est arrivé d’effacer des commentaires désobligeants pour d’autres internautes, cela me paraît normal, voire de donner l’IP d’un commentateur à un autre qui s’estime attaqué.
derapage2.jpg
La charte des blogs de la Tribune demande de respecter la loi, entre autres les articles 173 et suivants du Code pénal concernant la calomnie et la diffamation. Il est demandé aux blogueurs d’être responsables des propos tenus sur leur blog. La Tribune elle-même informe que des modérateurs interviennent sur le site, reconnaissant par là qu’elle a aussi une part de responsabilité à prendre. D’ailleurs il est déjà arrivé que des blogs soient fermés pendant une période.

Ayant été ce week-end l’objet d’écrits calomniateurs très graves, voire diffamatoires et injurieux, j’ai d’abord effacé ces propos sur mon blog, en gardant une copie du contenu, de l’IP et de l’adresse courriel. J’ai écrit samedi soir déjà à M. Mabut pour lui signaler la chose. A ce jour je n’ai reçu aucune réponse de sa part. Puis les calomnies se sont reportées sous un billet de M. Velen. Le calomniateur faisait référence à la fausse accusation dont j’ai été victime et pour laquelle j’ai été totalement innocenté sans appel. Non seulement il met en doute cela, mais il ajoute des accusations extrêmement graves totalement inventées, n’ayant rien à voir avec mon affaire.

J’ai demandé à M. Velen d’effacer ces commentaires, il a répondu qu’il ne savait pas comment faire. Alors, de même que si l’on ne sait pas conduire une voiture on ne prend pas le volant, de même si l’on ne sait pas gérer un blog on le ferme. Nous sommes trois à lui avoir suggéré comment faire, il n’en a pas tenu compte et les calomnies sont toujours sous l’un de ses billets. Veut-il se rendre complice de ces propos?

La Tribune n’intervient pas non plus alors qu’hier j’ai également averti la rédaction globale du site qui contient les blogs. Un jour après la pose de ces commentaires personne n’a bougé. Et cela continue aujourd’hui sur d’autres blogs. Y a-t-il encore un pilote dans l’avion à la TdG?

Je vais donc déposer une plainte pénale cette semaine, impliquant tous les acteurs, y compris celle qui a donné au calomniateurs des informations démontrées fausses. La position de la Tribune devra également être examinée puisqu’elle laisse ces calomnies sur son site.

derapage3.jpgNous sommes aujourd’hui nombreux à demander que les personnes qui veulent intervenir soient obligées de s’inscrire avant de commenter, avec vérification de leur adresse courriel. Ils pourront garder l’anonymat en ligne, sous un pseudo, mais la Tribune saura à chaque fois de qui il s’agit s’il y a dérapages. D’autres plates-formes le font, sans que cela ne freine les débats, cela doit être introduit ici. Car quand une calomnie grave est tolérée, c’est l’avion entier qui risque le crash.

Encore une fois j’apprécie l’espace de liberté que nous offre la Tribune et j’adhère aux règles du jeu, mais si rien ne change la question de la pérennité de mon blog sur cette plate-forme se posera comme elle s’est déjà posée pour d’autres qui ont fermé le leur volontairement. Nous contribuons aussi à l’audience et à la renommée du site TdG. Peut-être même incitons-nous des gens à la lire, par exemple en citant des articles, puisque les ventes sont en progression. Nous méritons un minimum de respect.

Les auteurs de blogs ont le courage de s’exposer, ils peuvent recevoir des critiques et désaccords, mais plus être injuriés ou calomniés.

Je demande également à tous les blogueurs d'être très attentifs, d'effacer tout commentaire de ce type (par solidarité et parce que leur responsabilité pénale est engagée) et de bannir l'IP de l'internaute malveillant. Merci d'avance.

13:33 Publié dans société | Lien permanent | Commentaires (73) | Tags : blog, tribune de genève, mabut, goetelen, hommelibre, calomnie, justice | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

Malheureusement, les plus grands spécialistes d'Internet arrivent à la même conclusion : on ne peut faire taire casse-bonbons :

http://www.langue-fr.net/spip.php?article183

Écrit par : Pierre Loriol | 21 septembre 2009

Alors j'appelle tous les auteur-e-s de blog à bannir purement et simplement l'IP du malveillant, cela autant de fois qu'il le faudra. Rappelez vous que ça peut vous arriver aussi.

Écrit par : hommelibre | 21 septembre 2009

Si en plus vous pouviez m'envoyer une copie jpg de la fenêtre "Modifier" où figure l'IP et l'heure d'envoi, cela pourrait aider à le démasquer.

Écrit par : hommelibre | 21 septembre 2009

Bonjour John,
Je suis désolé de ce qui vous arrive. Je suis complétement solidaire avec vous. J'ai déjà eu ce genre de comportement malveillant de la part d'un commentateur. J'ai même écrit une note sur le sujet:"Profession commentateur"
http://planetephotos.blog.tdg.ch/archive/2009/04/21/profession-commentateur-de-blog.html
Le pire, c'est que cette personne est connue de TDG et a même un blog dans la catégorie Blog Citoyens. Il sévit encore en toute impunité.Comme quoi des fois le ver est dans la pomme. Soyons vigilants!

Écrit par : Haykel | 21 septembre 2009

Je ne sais pas de quelles attaques vous êtes la cible, John. Les fausses rumeurs ou soit-disant vérités mensongères sur les gens font partie des médisances de ce monde. Vous avez raison de porter plainte si vous vous sentez atteint dans votre honneur. En attendant, vous avez atteint un petit statut de "star" du blog puisque des abrutis vous en veulent à ce point. Aller. Bon après-midi, et comme on dit: les lâches ont toujours le tort pour eux et la vérité contre eux.

Écrit par : pachakmac | 21 septembre 2009

A ce stade et plus que jamais, la balle est dans le camp de Monsieur Mabut et de la tdg.

J'avais moi-même été gravement et personnellement attaqué au début du mois d'août, ainsi que ma famille, par ce même blogueur fou (qui a prouvé avoir connu mon père), et qui a commencé par signer "Maurice", puis "Karl" puis enfin "corto" et "brunette". Face à la gravité de la situation, Monsieur Mabut avait transmis le dossier au service juridique de la tdg, en me promettant que celui-ci prendrait contact avec moi. Non seulement ce service n'a jamais pris contact avec moi, mais il n'a jamais rien mis en oeuvre pour juguler les attaques répétées, multiformes, protéiformes et de plus en plus démentes de ce seul et même internaute. Si la tdg avait réagi à ma plainte, jamais cet individu aurait pu poursuivre ses méfaits.

Comme le dit hommelibre, y a-t-il oui ou non un pilote dans l'avion ?

Écrit par : Santo | 21 septembre 2009

Bonjour cher Monsieur

Je ne suis pas au courant de cette histoire mais sachez que vous avez aussi mon soutien.

Certains sont devenus Experts -ès Calomnie dans un courage extraordinairement anonyme. Ils font feu de tout bois pour essuyer de nuire à d'honnêtes citoyens. Et vous n'êtes pas le seul à qui cela peut arriver ou arrive.

Par exemple, sur seneweb.com (un site qui reprend les articles de la presse sénégalaise), un internaute anonyme qui ne laisse apparaître que le drapeau du pays où il se trouve, en réaction à mon article et mini dossier sur l'Affaire de l'assassinat de Fatou, assimile mon information sur la police genevoise qui a été avertie avant l'homicide par la patronne du bar, comme un signe que j'en veux à la police qui m'avait maltraité. Heureusement que des internautes et certains m'ont averti ensuite, lui ont tenu la dragée haute. Le poussant même à dire qu'il était avocat, qu'il avait des amis dans la presse romande. Les gens lui ont dit "si vous êtes courageux, allez sur le site de M. NDOYE et écrivez lui directement". A ce jour, je n'ai pas encore reçu ni courriel ni lettre.

Ce qui vous arrive n'est pas isolé mais tenez bon!

Je voudrais soutenir par ailleurs que la Tribune de Genève qui n'est pas un petit canard devrait vous soutenir. Il en est de même pour tous les autres bloggueurs.

Mon cousin, Sogui Faye ( que Dieu l'Accepte dans son Royaume) aimait écrire: Tout se passe et s'efface dans l'espace mais laisse trace.

Dans un pays organisé comme la Suisse, on peut se payer, quand même le luxe de défendre ses idées en toute civilité et en toute RESPONSABILITE et sur la place publique. Voltaire où es tu? Ceux qui se cachent et qui débitent des mensonges sur des gens exposés parce que visibles sont des lâches.

Ce serait un échec lamentable si on n'en arrivait à supprimer les blogs.

Sachez aussi cher Monsieur que si vous êtes attaqué et que l'on rapporte des ragots sur vous, c'est que vous avez un intérêt. Si cela peut vous consoler!

Vous avez le Droit de vous battre pour la sauvegarde de votre Dignité et en cela, je vous exprime toute ma solidarité.

Gorgui

Écrit par : Ndoye Gorgui | 21 septembre 2009

Je remercie Monsieur Mabut qui a pris les choses en main: effacement des commentaires sur les sites concernés et demande au service juridique de déposer une plainte pénale. Je vais étudier l'opportunité de déposer quand-même la mienne.

Écrit par : hommelibre | 21 septembre 2009

@hommelibre:
Le phénomène des injures sur les blogs se banalise. Vous n'avez pas, sur le plan personnel, à accepter d'être injurié, diffamé ou calomnié. Sur le plan social, tolérer les injures, contre soi-même ou autrui, c'est accepter la mort du blog et la mort de la liberté d'expression - car la réponse nécessaire est de mettre tout le monde dans le même panier et de soumettre tout le monde aux mêmes règles contraignantes. Je ne vois pas pourquoi on vivrait tous dans un monde entouré de barbelés à cause de quelques malhonnêtes qui ne savent pas respecter les règles élémentaires du savoir-vivre, et qui refusent les exigences morales qu'implique la liberté. Mon conseil: déposez une plainte pénale contre l'auteur des propos injurieux/diffamatoires/calomnieux et contre tout détenteur de site ou de blog qui publie ou relaie lesdits propos.

Écrit par : Lord Acton | 21 septembre 2009

Effectivement, il n'y a qu'une seule personne vraiment mauvaise et sournoise qui portent les pseudos indiqués par Santo et qui franchement est malsaine. Maitenant, il s'agit d'effacer quel IP et où les trouver et comment faire ? Désolée, je pilote bien mon avion mais sais pas piloter la fusée !!!

Écrit par : duda | 21 septembre 2009

D'abord, merci à toute-s qui vous êtes manifesté-e-s ici ou sur d'autres billets, ou qui pensent comme vous même s'ils ne l'ont pas dit. Votre soutien me fait du bien devant la gravité de cette calomnie. Et rien que cela c'est un message clair envers les trolls et autres malveillants.

Lord Acton: je pense que vous avez raison, car même si la Tribune dépose une plainte, c'est moi le lésé. Je vais donc le faire dans la semaine (pfff... grosse semaine chargée, mais bon...) ou au plus tard la semaine prochaine. Il y a un délai de 3 mois mais je n'ai pas envie de laisser traîner.

Duda: effacer l'IP ne peut être fait que par les auteurs de blogs, pas par les commentateurs. Merci quand-même!

Une chose encore: M. Mabut me conseille de modérer mon blog pendant quelques jours. Je le ferai si je vois encore un comm malveillant chez moi, donc si je le fais, pas d'inquiétude, ce ne sera pas très long.

Écrit par : hommelibre | 21 septembre 2009

En tous les cas ne lâchez pas l'affaire, HL. Vous tenez le couteau par le manche, il y a vraiment matière à demander réparation, et par la même occasion, à réfléchir collectivement sur les moyens de se prémunir à l'avenir contre ce genre d'agressions.

Écrit par : un passant | 21 septembre 2009

Je vous transmets d'ores et déjà mon soutien. Autant les jugements de valeurs non fondés sont déplaisants d'une manière générale, autant dans votre cas ce personnage va vraiment beaucoup trop loin. L'affaire a déjà été publique et très dommageable pour votre propre personne. En se greffant sur des accusations déjà prononcées publiquement, et déjà démenties par la justice surtout, ce vilain personnage ne fait pas que médire telle une concierge désoeuvrée, mais il contribue à entretenir ce qui vous a déjà sali publiquement, et notoirement qui plus est. On rallume la mèche ou, ce qui me paraît plus probable quoique désolant, on souffle sur les braises qui ne s'éteignent jamais complètement. Il est toujours difficile de protéger la présomption d'innocence lorsqu'une affaire est en cours, mais je me demande si une fois l'affaire jugée le fait de relancer des accusations n'est pas un facteur aggravant au sein de la diffamation.

Petite idée sur le manque de réaction de la tdg. Il faut comprendre que cette plateforme génère des revenus financiers par le biais des publicités et annonceurs présents sur le site. Or, les semeurs de zizanie, voire plutôt déjecteurs professionnels dans le cas de "Maurice", font partie de ces animaux qui font parler, et mettent, même ignoblement, du "sensationnel" dans la vie de ces blogs. Le blog du Matin doit bien connaître la chose avec son environnement commposé d'une cour des miracles stupéfiantes. Vous devez déjà être passé à côté d'une bagarre de rue: quoiqu'on en pense la chose attire souvent plus qu'un café philosophique. La question est de savoir si ces blogs survivront longtemps dans l'état de cloaque (clin d'oeil au royal pourceau) qu'ils sont en train de devenir par la faute de polleurs.

Pour ma part il a toujours été exclu d'ouvrir un blog pour ces raisons. Ni envie de devoir jouer à la police, ni plaisir masochistes à assumer les gommeux qui n'auraient pas manqué de se pointer. Je pense qu'une plainte pénale les impliquant, qui se justifie particulièrement dans votre cas, leur remettra peut-être les idées en place.

Et puis pour tous ceux qui préfèrent les bagarres de rue, reste toujours hatebook ;-)

Écrit par : Audrey | 21 septembre 2009

Quelle bonne nouvelle pour tout le monde, hommelibre !

Egalement pour moi qui traque ce personnage plus que douteux depuis 2 mois !
Cela m'intéresse au plus haut point de savoir qui il est vraiment, lui qui avait prouvé avoir connu mon père ... Lorsque je connaitrai son nom à la faveur des plaintes déposées, alors commencerons les vraies explications !

Écrit par : Santo | 21 septembre 2009

Bonjour,

si M. Velen ignore comment bannir un commentateur, c'est-à-dire son adresse IP, le procédé est simple. Il faut se rendre dans la zone d'administration du blog, cliquer sur le chiffre indiquant le NOMBRE de commentaires et, une fois la liste de commentaires affichée, cliquer sur MODIFIER chaque commentaire qu'on veut effacer. Une nouvelle fenêtre s'affiche où l'on trouve l'option 'bannir l'adresse IP'. Cela dit, cette adresse peut changer régulièrement et l'importun peut revenir. Dans ce cas, la meilleure chose à faire, à mon avis, c'est de répéter l'opération aussi souvent que nécessaire, et surtout, de ne jamais répondre aux provocations. Si personne, vraiment personne, parmi les intervenants d'un blog, n'adresse le moindre signe à une certaine personne, et que ses messages haineux ou absurdes sont regulièrement détruits, cette personne se lassera d'elle-même. Autrement, nous ouvrons la porte à la modération obligatoire et par là à la censure, et c'est un jeu dangereux. Bien qu'ayant écrit sous mon propre nom, je défends la liberté d'utiliser un pseudonyme pour tout un chacun, mais aussi la liberté, pour le blogueur, d'éliminer tout ce qui lui semble inconvenant.

Écrit par : Inma Abbet | 21 septembre 2009

Hommelibre, j'ai été sur le blog de Velen et n'ai trouvé aucun message sur ses billets et notamment sur celui d'hier? Je pense qu'il a bien été éffacé! Désolée de n'avoir lu aucun de ces messages calomnieux car je ne me serais pas gênée de lui dire ma façon de penser à Maurice, s'il s'agit bien de Maurice - que Santo éclairé par ses "amis"d'un soir m'ont accusée d'être - qui a reconnu être corto et Karl pour répondre à Santo - encore lui - qui lui mis "sur les épaules" d'autres pseudos sur un autre blog. Ce qui n'est pas le cas d'autres usurpateurs de pseudos desquels et/ou duquel j'ai été victime. Chat échaudé craint l'eau froide!

J'attends donc cette preuve.

Bien à vous

Écrit par : Patoucha | 21 septembre 2009

@ Santo: "Lorsque je connaitrai son nom à la faveur des plaintes déposées, alors commencerons les vraies explications !"

Pourquoi ne commenceriez vous pas à porter plainte comme vous l'aviez promis lors du lynchage à l'encontre de Maurice? Pourquoi attendre que d'autres le fassent pour vous? Par économie, par facilité ou par crainte de voir votre plainte classée?

Écrit par : Patoucha | 21 septembre 2009

@ Audrey:

Merci pour votre compréhension. On voit là en plein les effets pervers d'une telle accusation, relayée par l'incurie d'une justice qui a perdu sa réserve et sa volonté d'analyse. Si mon affaire avait été gérée initialement par une personne compétente et impartiale, elle se serait arrêté au bout de quelques semaines. Je ne vais pas ré-entrer dans le détail ici. Mais ce genre d'accusation est un peu comme - toutes proportions gardées - une étoile jaune collée durablement. La preuve en est ce déchaînement de calomnies.

On peut éventrer la vie de chacun. On peut la repasser en détails sous l'oeil de l'inquisiteur. On y trouvera de tout: lumière, ombre, courage, lâcheté, vérité, mensonge, succès, échecs, mais rien de criminel chez la plupart des gens, rien qui veuille nuire vraiment à autrui. Et l'on peut tout interpréter selon le pire comme selon le meilleur.

Je n'échappe pas à ce bilan. Quelles que soient les blessures et le ravivement de celles-ci ces jours, je sais que je dois puiser dans ma force intérieure pour reconstruire tout ce qui a été atteint. J'y travaille. Je ne dois pas attendre du monde qu'il devienne juste parce que l'injustice m'a frappé. On trouvera toujours assez d'erreurs dans ma vie pour justifier cette injustice. Comme partout.

Remontons à notre enfance, aux blessures que nous avons pu infliger sans même le savoir et que nous avons oubliées, plus concentrés sur ce que l'on nous fait que sur ce que nous avons fait. Remontons à nos première lâchetés, déloyautés, parfois à peine perceptibles tant nous savons justifier nos actes à l'aune du besoin d'être accepté et de trouver quelque valeurs aux yeux de ceux dont nous nous sommes mis en dépendance ou à qui nous avons donné du pouvoir.

Pour autant il n'y a pas lieu de dévaloriser sa vie. Si, dans notre bilan, nous avons fait autant de choses utiles et bonnes que d'approximations, c'est déjà pas mal. Je laisse les juges à leurs à leurs forteresses d'intouchabilité. Je les laisse à leur défensive, à leur alcoolisme, à la culture de leur image lisse. Je ne les suspecte même pas d'intention délibérée. Je regrette simplement que leurs croyances n'aient pas dépassé le stade du bac à sable et qu'ils en viennent à agresser ou se défendre des citoyens pour lesquels ils sont censés représenter les valeurs fondamentales de la civilisation.

Je ne prétends pas être meilleur que quiconque. Je prétends seulement avoir fait du chemin. Je n'y ai pas plus de mérite que personne. J'apprends à me détacher de cette notion et d'autres qui faussent l'objectivité de son propre regard sur soi-même à force de s'assujettir à la peur du jugement des autres. J'apprends à être libre.

Écrit par : hommelibre | 22 septembre 2009

@ Patoucha: oui, M. Mabut a effacé les commentaires et je l'en remercie.

@ Inma: d'accord avec vous.

@ Santo: je pense que le malveillant pourra être tracé et découvert. J'ai une piste, je dois encore attendre un peu. A suivre.

Écrit par : hommelibre | 22 septembre 2009

Hommelibre, pour faire plus court, écrivez au procureur en joignant des preuves à votre plainte - sans passer par la police - s'il décide de la poursuivre, demande sera faite à l'autorité de surveillance d'internet. Seule cette dernière et sur demande du procureur, est à même de trouver et de transmettre l'identité d'un pseudo au procureur.

Inutile donc de perdre votre temps à vous casser la tête avec les pistes....

Bien à vous

Écrit par : Patoucha | 22 septembre 2009

@ Patoucha

Est-il possible que vous n'ayez vu aucune des insultes proférées contre homme libre?
Vous étiez présente sur le blog au moment où les premières insanités ont fusé, vous avez fait un commentaire juste avant et juste après. Et sur le blog de Velen, les commentaires haineux sont restés près de deux jours, tous les témoins de cette affaire y ont eu accès suite aux appels incessants d'homme libre, de santo et de blondesen (qui en a même fait un billet) pour les faire disparaître...
Enfin, pourquoi tenter de défendre l'agresseur, totalement indéfendable, quel que soit l'angle d'approche? J'avoue ne pas comprendre...

Écrit par : un passant | 22 septembre 2009

@ HL

A toutes fins utiles, voici un site - tout à fait légal - qui permet de localiser géographiquement une adresse IP et d'identifier le fournisseur d'accès de son utilisateur:
http://whatismyipaddress.com/

Écrit par : un passant | 22 septembre 2009

Seul une action judiciaire permet de retrouver la personne ou l'entreprise associée à une adresse IP à un instant donné.

Mais ceci ne suffit pas à déterminer qui était l'auteur d'un message donné, car une adresse IP peut être utilisée par plusieurs ordinateur, via la technologie NAT de votre routeur ... elle peut même être utilisée à votre insu si votre réseau sans fil est protégé par une technologie obsolète comme le WEP.

De plus, une personne malveillante pourra toujours utiliser des techniques pour dissimuler de façon parfaite son adresse IP d'origine ...

Écrit par : Djinius | 22 septembre 2009

@ un passant:

well...

Écrit par : hommelibre | 22 septembre 2009

@ Djinius
Tout à fait exact, mais encore faut-il être très habile en informatique pour bien brouiller les pistes, et tout le monde ne l'est pas.
Par conséquent, si les diverses adresses IP des divers pseudos se recoupent, en géographie et en fournisseur d'accès, les personnes compétentes et mandatées suite à une plainte pénale ont 100% de chances d'identifier le bonhomme via son fournisseur d'accès.

Écrit par : un passant | 22 septembre 2009

Un passant,

Certes, et vous faites comment si la ligne ADSL identifiée par la justice est utilisée par plusieurs ordinateurs ? Il n'est pas rare d'avoir un réseau domestique avec le PC de papa, celui du fiston, le tout sur du wifi, par forcément sécurisé.

Bref, identifier le détenteur de l'abonnement est facile, identifier l'auteur d'un message l'est moins.

Quoi qu'il en soit, une action en justice est une perte de temps et d'argent pour tout le monde.

Écrit par : Djinius | 22 septembre 2009

Step by step, Djinius, comme disent les Ricains. Une fois que le détenteur de l'abonnement est identifié. une première étape non négligeable est franchie. Ensuite, à lui de démontrer que c'est son fiston, sa belle-mère ou même son toutou qui use de sa ligne ou de son ordinateur - plusieurs heures par jour et même tard dans la nuit - pour répandre le fiel et la diffamation sur les blogs.

Écrit par : un passant | 22 septembre 2009

"Djinius" connaît bien le sujet, un passant: il slalome en permanence entre et avec les adresses IP pour ne pas être identifié.
"Courageux, mais pas téméraire..."

:o)

Écrit par : Blondesen | 22 septembre 2009

@ un passant:

Vous me posez une colle. Je n'ai pas eu le temps de m'attarder à lire tous les messages, ensuite. Je vais rarement chez velen et hier quand je m'y suis rendue, plusieurs billets consultés étaient vierges de commentaires?! Sans doute a-t-il voulu effacer le comm incriminé et a fait une fausse manip ....? Je vais en faire la demande à Homelibre.

Je me méfie tout simplement des usurpateurs de pseudos. Le mien l'a été: Patoucha en plus d'une adresse mail? Patoucha@ windows.... chez Hommelibre!? Désolée, mais je ne dénonce jamais SANS PREUVE! C'est pour cela que je me suis attirée des inimités parce que toutes mes dénonciations avaient des preuves à l'appui. Ensuite, des pseudos comme "question" ou encore "lesgenssontétranges" et combien d'autres qui sont des doublons de pseudos qui viennent m'insulter?. Quoi qu'il en soit, soit Maurice souffre d'un dédoublement de personnalité, soit quelqu'un profite de la cabale dont il a fait l'objet et en profite pour le faire plonger. Et je ne changerai pas d'avis tant qu'on me prouvera le contraire. Santo m'a bien accusée d'être Maurice!? Alors, je suis bien placée pour ne pas donner beaucoup de crédit à ses dénonciations.

Je quitte pour mon programme sur la 2.

Bien à vous

Écrit par : Patoucha | 22 septembre 2009

NB: Je repasse ce message laissé "sur le topic quand le MCG pète.." avant de quitter:

Bonjour hommelibre,

Voila une bonne nouvelle!

Quand j'ai laissé un message, suivi d'un mail, sur le blog de Monsieur Mabut, suite à une attaque dont j'ai fait l'objet sous mon propre pseudo, il y a deux semaines, lui disant qu'il était inadmissible de laisser Johann usurper mon pseudo - car quelques messages avant il signait ses attaques sous son pseudo - qu'il était de son devoir d'intervenir étant responsable, selon la charte de l'hébergeur, des messages laissés sur son blog. Rappelant à Monsieur Mabut sa fonction, il m'a demandé de lui téléphoner. Ce que j'ai fait. Il m'a été répondu, qu'un pseudo n'était pas "une personne" (?) et qu'il ne pouvait faire la chasse à tous ceux qui signent sous des pseudos. J'ai rétorqué: " C'est suite à une réponse cinglante à un message d'insultes dont vous avez fait l'objet sur votre propre blog,où je m'étonnais également de votre manque de réaction, qu'il n'a de cesse de m'insulter et d'usurper mon pseudo ou "je" me traîne dans la boue". Monsieur Mabut a alors ces mots extraordinaires: "Pourquoi ne signez-vous pas de votre nom?" Moi: Oui? Pour qu'on me harcèle au téléphone ou...! Le plus important, n'est-il pas que l'hébergeur ait mes coordonnées? D'autre part, je n'ai pas à m'identifier sous mes posts étant là principalement pour dénoncer l'antisémitisme récurrent, sous couvert "d'antisionnisme", sur les blogs islamistes notamment celui de Ramadan! De plus, je ne suis pas détentrice d'un blog par manque de temps, et j'ai d'autres chats à fouetter que d'en faire un pour dénoncer les usurpateurs de pseudos qui viennent nous insulter. C'est votre responsabilité en tant qu'hébergeur pas la mienne! La discussion risquant de s'éterniser,défendant chacun notre point de vue, nous en sommes restés là! J'ajoute, que Monsieur Mabut est un homme très charmant.Je le remercie donc d'avoir pris la bonne décision et qu'il ne m'en voudra pas d'avoir fait état, ici, d'une discussion privée.

Bien à vous

Ecrit par : Patoucha | 21 septembre 2009

Écrit par : Patoucha | 22 septembre 2009

@Blondesen

Tapez la ou les différentes adresses IP de Djinius dans le site que j'ai posté.
http://whatismyipaddress.com/

Si le site indique dans les General Information, à la 3e ligne, en général:

Proxy: None detected

C'est que l'agresseur est un "blaireau", exprimé dans le jargon des hackers. Incapable de dissimuler son adresse, à part éteindre et rallumer son routeur ou modem pour changer de IP.
Dans le cas contraire, le bonhomme est un peu plus malin que les autres, sans être pour autant un génie. Il utilise des moyens un peu plus performants. Mais ceux-là sont peu nombreux sur les sites tdg. Et puis puis rien d'insurmontable en cas de plainte pénale.

Écrit par : un passant | 22 septembre 2009

John,
ton blog est vraiment chouette et les sujets que tu abordes sont constructifs.

Il faut que tu reste vigilants face aux calominies qui sont déstructrices et qui n'apportent que de la colère.

Tu as tout notre soutien et si nous recevons un commentaire de ce diffamateur, nous l'effacerons ilico tout en te communiquant les informations IP ect...

Porte plainte tu es dans ton droit et cette démarche te permettra de connaître l'identité de cette auteur anonyme.


Courage et ne prend pas sur toi...;O)


SARAH

Écrit par : M.U.R | 22 septembre 2009

Djinius, ciel, ne fuyez pas au moment ou cela devient intéressant!
Etes-vous un blaireau ou utilisez-vous des moyens un peu plus sophistiqués, tel un proxy, qui ne vous protège en rien, mais qui donnerait un peu plus de fil à retordre à des connaisseurs qui auraient décidé de vous identifier?

Écrit par : un passant | 22 septembre 2009

@ Djininus

Vous avez un fiston ou une belle-mère qui usurpe votre abonnement en ligne?

Écrit par : un passant | 22 septembre 2009

@ DJINIUS

"Il n'est pas rare d'avoir un réseau domestique avec le PC de papa, celui du fiston, "le tout sur du wifi" , par forcément sécurisé."

Lol et la voisine, le concierge, le facteur, l'éboueur...... C'est donc comme cela que vous procédez?

Écrit par : Patoucha | 22 septembre 2009

@ Djinius, ouh ouh, revenez, nous sommes tout ouie... quelles sont vos méthodes??? La belle-mère, le toutou, allez, dites-nous tout(ou)...

Écrit par : un passant | 23 septembre 2009

Si Djinius est confondu, il répliquera avec force et conviction: c'est mon fils de 15 ans qui s'amusait à usurper mon nom sur les blogs tdg, ou mon voisin, ou ma femme de ménage, ou un inconnu planqué dans le grenier qui a abusé de ma magnanimité sur les même blogs tdg... un complot atroce qui vous aura frappé, Djinius. et les larmes couleront dans les chaumières, et nous serons tous solidaires de votre détresse et de l'injustice dont vous aurez été la victime... snif...

Écrit par : un passant | 23 septembre 2009

Je rêve, je me fais traiter de corbeau ? Bon, certes, je n'ai pas été très délicat tout le temps ... ahhh, les fils mémorables où la Blondinette se fait affubler de nom d'oiseau par mes soins (Je crois de me souvenir de l'expression "QI d'huitre" ou d'avoir eu un ton moqueur sur la mollesse définitive de sa virilité que l'âge que je lui attribue me laisse tristement supposer pour lui) ... mais après tout ces mots un peu durs étaient le juste reflet du niveau zéro de son blog ... le fameux humour trolesque réactionnaire "cul, bitte, carambar, photoshop" qui a fait sa renommée.

Il faut noter aussi que ces mots durs sont la réaction à ses propres attaques et insultes de gentil garçon: outre quelques noms d'oiseau, il m'affuble de surnom moqueur (ohhh, le "schmock" niveau école primaire me fait encore sourire) m'empêche de poster des choses pertinentes sur la cigarette et me déporte dans son local poubelle cadichon au prétexte que je n'utilise pas la forme éculée du vouvoiement pour s'adresser à son altesse !

Et évidemment son identité m'est autant inconnue qu'il ne me connait pas ... alors qui est le plus courageux ?

Mais pour moi, cela reste un amusement riche en enseignement, et pour cela je te dit "Sans rancune ma blondinette !"

Pour en revenir au sujet, je n'utilise pas de proxy, mon IP est bien celle de me fournisseur, et ceux qui veulent se documenter peuvent googler les mots clés suivants : anonymous surfing, onion routing, TOR, I2P, privacy, SSL

Écrit par : Djinius | 23 septembre 2009

Il y a visiblement un contentieux avec Djinius. Mais peut-on le mettre en cause et le suspecter de choses illicites sans avoir plus d'éléments? On n'est pas dans la diffamation, surtout pour une personne dont le pseudo ne révèle pas l'identité, mais soyons prudents. Si certaine de ses interventions ne plaisent pas à tout le monde, cela ne signifie pas qu'il y ait malveillance. C'est encore la question des pseudos non inscrits sur le site qui pose problème.

Écrit par : hommelibre | 23 septembre 2009

Pour conclure (*), je crois que je ne peux résister à reprendre la légendaire phrase de FX dans Secret Story : "Je sais maintenant que j'ai un public qui me soutiens et j'aimerais lui dire que je l'aime aussi !"

YEAAAHHH !


(*) Et rester dans le registre mono-neuronal.

Écrit par : Djinius | 23 septembre 2009

Je propose à Djinius de fumer le calumet de la paix et d'offrir une tournée générale en guise d'armistice (pourquoi pas la "soupe au lait de Kappel" ?
Santé !

Écrit par : octave vairgebel | 23 septembre 2009

Roooooh mais qu'il est bête – et ingrat ! – le petit Schmock !
Je lui signale donc, à lui d'abord, qu'en ce qui concerne mon identité, il suffit d'aller dans la rubrique "A propos" de mon blog dont voici le lien:
http://blondesen.blog.tdg.ch/about.html
et de lire la fin.
Sous la photo est indiqué le nom "Per Amann" à gauche de la mention entre parenthèses (pour ceux qui ne savent pas faire "click!" avec une souris)… hahum…
A partir de ce nom et avec l'aide précieuse de Directories de Swisscom, il est même possible de savoir où j'habite et ce que fais.
C'est-y-pas courageux ça ?
Je signale ensuite à la blogosphère que c'est MOI – oui MOI ! – qui l'ai affublé du surnom ironique "Djinius" à partir de son pseudo original "Dji".
Ce surnom était justement destiné à souligner son QI d'huître et je me marre chaque fois que je lis "Djinius" en pensant qu'il est soit maso ou alors encore plus bête que je ne pensais…
Enfin, je suis sûr que le surnom d'une finesse exquise qu'il a trouvé pour moi – "Blondinette" – ouaaah attendez ! faut que je rie un bon coup avant de continuer ! – illustre à merveille le respect qu'il doit porter aux camaradesses et aux camarades tendance rose vif du PS.
Enfin, pour ce qui est de la mollesse supposée ou réelle de ma virilité, le niveau d'une telle insulte – peut-on considérer ce type "d'arguments" comme une insulte, d'ailleurs ? – cela m'évoque les terribles angoisses que doit éprouver le petit Schmock quand il joue au billard de poche et qu'il ne trouve ni la queue ni les boules…

:o)

Écrit par : Blondesen | 23 septembre 2009

@ Djinius: ah ça! Vous avez même reproduit la faute d'orthographe (soutient)...

(=_=)

Écrit par : hommelibre | 23 septembre 2009

Bonjour John,
N'ayant pas été très présent sur les blogs ces dernières semaines, je découvre cette histoire. Après celle de Blondie, il me semble en effet que certain(s) dépassent franchement les bornes.
L'anonymat est justifié lorsqu'une personne porte des accusations précises contre un scandale quelconque et risquerait d'être pénalisé pour cela. Pour le reste, il me semble très discutable. L'obligation de s'identifier auprès du modérateur devrait être un préalable.
Dans le creux de ses neurones, chacun a le droit de penser ce qu'il veut. Dans un cercle privé, c'est déjà un peu plus limité. Et dans un cadre public il y a des règles précises, définies par la loi. Une loi bafouée quotidiennement sur les blogs.
La liberté d'expression, comme toutes les libertés, s'arrête - ou en tout cas devrait s'arrêter - là où elle commence à empiéter sur celle des autres. Bien à vous John.
A part ça, Patoucha reconnait au moins qu'elle se sent investie d'une mission. On aimerait en savoir plus sur la nature de celui, celle ou ceux qui la lui ont confiée ? Sont-ce des voix intérieures, la lettre circulaire d'une ambassade d'un pays étranger aux membres et sympathisants, ou est-elle carrément mandatée dans un cadre professionnel, puisqu'elle précise ne pas agir par désoeuvrement ?

Écrit par : Philippe Souaille | 23 septembre 2009

Bon, va falloir retendre les cordes du ring!

Écrit par : hommelibre | 23 septembre 2009

@ HL

C'était juste pour chatouiller un peu, histoire d'inverser la tendance...

Écrit par : un passant | 23 septembre 2009

@ un passant, j'ai bien pensé comme cela, mais je craignais que cela ne prenne trop de proportions... Pas de soucis.

Pour ma part j'ai déjà eu des désaccords vifs avec Djinius, pas très fréquents, mais jamais au point de rupture. Et pour ma part je n'ai pas reçu de lui d'agression gratuite.

Djinius, j'espère que vous m'aimez après cela...!¿!

Si non, pas grave, je pense ce que je dis de vous ici.

Écrit par : hommelibre | 23 septembre 2009

Les désaccords qu'il y a eu sont toujours restés des désaccords d'idées et la discussion à toujours été possible, contrairement à Blondesen.

Je note d'ailleurs la même différence entre Stephane Valente, avec qui ne ne suis jamais d'accord, mais avec qui on peu avoir une discussion intéressante.

Sinon, je vous soutiens dans votre lutte contre votre diffamateur, mais à mon avis une action en justice n'est que pure perte d'énergie.

Écrit par : Djinius | 23 septembre 2009

Bonjour à tous,

Je crois que pseudo ou pas pseudo, il y a une sacrée différence entre des "vannes" lancées lors de discussion (blondinette, billard de poche, etc...) qui manquent parfois sacrément d'élégance, mais restent bénignes, et les graves calomnies lancées à l'encontre d'homme libre ou les minables méchancetés à l'encontre de Blondesen.

Non, on ne peut pas tout se permettre sous couvert d'un pseudo. Effectivement, de devoir fournir son identité pour écrire sur les blogs serait une bonne idée...

Maintenant, on serait peut-être étonné du nombre de bloggeurs en moins (ceux qui ont plusieurs pseudos, qui sont peut-être plus nombreux que ce que l'on pense)

Et non, Patoucha, je ne suis pas Johann. Mais je ne serais pas étonné que vous ayez vous-même plusieurs pseudos, et d'ailleurs, cela ne regarderait que vous.

En psychologie humaine, il y aurait beaucoup à étudier sur ce que des gens réputés normaux se permettent de faire lors ils ont l'impression d'être sous l'impunité relative de l'anonymat. Et la plupart des pseudos sont anonymes, et même lorsque des noms sont donnés, on ne peut savoir si ce sont les vrais...
On peut même mettre la photo de quelqu'un qu'on connait et utiliser son nom, tant que celui-ci ne s'en aperçoit pas personne ne pensera à douter...


Sur ce coup, il aurait été urgent que le modérateur se manifeste...
Homme libre, bon courage dans vos démarches contre ce calomnieur. Moi je ne pense pas, vu la gravité des propos, que soit sans espoir de succès.
L.

Écrit par : légensontétranges | 23 septembre 2009

légensontétranges alors étonnez-vous!

"il y aurait beaucoup à étudier sur ce que des gens réputés normaux se permettent de faire lors ils ont l'impression d'être sous l'impunité relative de l'anonymat. Et la plupart des pseudos sont anonymes, et même lorsque des noms sont donnés, on ne peut savoir si ce sont les vrais..."

Ben dites-moi donc, vous êtes bien gonflé! Quand on signe par l'email sonata_record@yahoo.fr.... Por sonata Record une comagnie de disques à San Diego.. et que l'IP est en Suisse!!!! On se garde de commentaires et aussi de juger les gens d'après soi-même!

Allez du vent!

Écrit par : Patoucha | 24 septembre 2009

@ Philippe Souaille

Point trop ne faut chatouiller Jeanne d'Arc, des fois qu'elle vous prenne pour un Anglais, vous ne vous en sortiriez plus ;-)

Quoique Jeanne d'Arc en son temps, si je peux me permettre un anachronisme, était certainement une des plus illustres féministes, finalement brûlée après un stratagème des plus sexistes. La comparaison semble donc un peu trop bonne.

Vous avez oublié de mentionner l'acouphène. Ca arrive après tout, avec l'âge.

Écrit par : Audrey | 24 septembre 2009

@ un passant

Voilà un spécimen du "corbeau" en légensontétranges qui ne rate jamais l'occasion de m'enquiquiner avec ses commentaires hargneux, à croire qu'il/qu'elle me guette! J'ai dû sous un pseudo plus connu lui balancer des vérités qui l'ont dérangé (e)!

Nous ne sommes pas sortis de l'auberge avec ce genre de personnage!

Écrit par : Patoucha | 24 septembre 2009

Audrey: Jeanne d'Arc, une illustre féministe? m'ouais... Alors Cléopâtre aussi, et la femme de son intendant aussi quand celle-ci lui demandait d'aller porter le vase d'aisance à la décharge...;o)))

Jeanne d'Arc en féministe, vous ne trouvez pas que ça craint un peu? Elle entendait des voix (ah, la psychose féminine que l'on retrouve aujourd'hui devant les tribunaux), s'est soumise au roi mâle, a pris des allures d'homme et renié ses attributs féminins. Prouverait-elle ainsi qu'une femme doit passer par l'hominitude pour réussir? Hin hin hin...

Bon, c'est juste pour vous donner un peu d'insomnie!!!

(-_o)

Écrit par : hommelibre | 24 septembre 2009

Cauchon qui s'en dédit Audrey...

Écrit par : Philippe Souaille | 24 septembre 2009

@ Philippe Souaille

"A part ça, Patoucha reconnait au moins qu'elle se sent investie d'une mission. On aimerait en savoir plus sur la nature de celui, celle ou ceux qui la lui ont confiée ? Sont-ce des voix intérieures, la lettre circulaire d'une ambassade d'un pays étranger aux membres et sympathisants, ou est-elle carrément mandatée dans un cadre professionnel, puisqu'elle précise ne pas agir par désoeuvrement ?

Tiens donc, ce que j'ai dit vous intéresse-t-il à ce point? Et vous? de quelle mission vous sentez-vous investi lorsque ces mêmes islamistes s'en prennent aux athées? Et à quoi dois-je vos sous-entendus et cette intervention étonnante?

Au risque d'être désagréable, Philippe Souaille, il vaut mieux que nous en restions là!

Écrit par : Patoucha | 24 septembre 2009

Mais non Patoucha, parfois vous êtes un peu susceptible. Il faut accepter la critique et le désaccord, ce n'est pas forcément personnel.

Bon, good night, à 2mains.

Écrit par : hommelibre | 24 septembre 2009

@ homme libre

D'où ma mention de l'anachronisme et une comparaison qui se voulait plus d'esprit que d'exactitude.

Mais à tout bien y prendre Jeanne d'Arc est un de ces pures exemples de transgression de genre, dont elle a fini par payer le prix. Je rappelle que le stratagème pour l'assassiner est selon la légende d'avoir substitué sa robe par un habit d'homme, de même qu'il semble que sa virginité ait été remise en question. Jeanne d'Arc entendait peut-être des voix (une jeune victime de l'acouphène sûrement), et s'est soumise à son roi, mais pour mieux commander des hommes dans la bataille et devenir l'héroïne nationale. Je crois bien qu'en ce temps, il fallait en passer par l'hominitude pour réussir. A certains égards (carrières professionnelle de grande envergure) il semble que ceci soit toujours d'actualité dans une certaine mesure.

C'est vrai que si c'était pour être récupérée par le front national quelques siècles après, sûrement que celle-ci se serait abstenue. A croire que les voix ne lui transmettaient pas tout, un brouillage de wifi certainement.

Écrit par : Audrey | 24 septembre 2009

@ homme libre

D'où ma mention de l'anachronisme et une comparaison qui se voulait plus d'esprit que d'exactitude.

Mais à tout bien y prendre Jeanne d'Arc est un de ces pures exemples de transgression de genre, dont elle a fini par payer le prix. Je rappelle que le stratagème pour l'assassiner est selon la légende d'avoir substitué sa robe par un habit d'homme, de même qu'il semble que sa virginité ait été remise en question. Jeanne d'Arc entendait peut-être des voix (une jeune victime de l'acouphène sûrement), et s'est soumise à son roi, mais pour mieux commander des hommes dans la bataille et devenir l'héroïne nationale. Je crois bien qu'en ce temps, il fallait en passer par l'hominitude pour réussir. A certains égards (carrières professionnelle de grande envergure) il semble que ceci soit toujours d'actualité dans une certaine mesure.

C'est vrai que si c'était pour être récupérée par le front national quelques siècles après, sûrement que celle-ci se serait abstenue. A croire que les voix ne lui transmettaient pas tout, un brouillage de wifi certainement.

Écrit par : Audrey | 24 septembre 2009

Ah Audrey, j'adore le coup du brouillage wifi!!! MDR!!! Excellent!

Pour la jeune victime d'acouphènes, hé, ho, on dirait que vous y étiez!

D'ailleurs, à propos d'y avoir été, je viens de me rappeler une de mes vie antérieures et je peux le confirmer: elle n'était pas vierge...

(≠√=)

Écrit par : hommelibre | 24 septembre 2009

Quel "HASARD" elle commente juste après légensontétranges et ce n'est pas la première fois! J'ai une envie folle de lui clouer le bec une bonne fois pour toutes, et pour ce faire j'ai du boulot.... Elle aura une bonne raison de pleurer sur votre épaule Hommelibre. Ceci vous confirme que je ne fais que répondre aux provocations, et là je ne vais pas la rater!

Bonne nuit

Écrit par : Patoucha | 24 septembre 2009

Well, good night 7 fois...

Écrit par : hommelibre | 24 septembre 2009

Patoucha? Rendez-moi ce marteau et ces clous! Si, si, donnez-les moi! La nuit on ne plante pas de clous. Sinon vous allez réveiller le blog-immeuble.

;o)

En plus mon blog n'est pas le Golgotha. Ah mais, voulez-vous bien poser ce marteau? Et les clous? Mais ce n'est pas une raison pour prendre le tourne-vis, Patoucha! Je vous sais combattante, mais pas avec le tourne-vis. De plus, je demande qu'on mette des protection à la poitrine pour les femmes, ailleurs pour les hommes (décidément, hommes et femmes sont bien différents... imaginez deux coquilles sur la poitrine des femmes et un gilet pare-balle ailleurs pour les hommes. Décidément, nous ne sommes pas encore interchangeables)...

Écrit par : hommelibre | 24 septembre 2009

Hommelibre, désolée je sais lire entre les lignes et si vous faites un effort vous n'aurez pas de difficulté à vous rendre compte à quoi il fait allusion!

Re...faites de beaux rêves

Écrit par : Patoucha | 24 septembre 2009

"Patoucha? Rendez-moi ce marteau et ces clous! Si, si, donnez-les moi! La nuit on ne plante pas de clous. Sinon vous allez réveiller le blog-immeuble.

;o)

En plus mon blog n'est pas le Golgotha."

Doux Jésus que vous êtes gaffeur, c'était assez énorme :-)

Laissons s'amuser l'animal. Le fait qu'elle m'accuse à tort et à travers prouve sinon l'acouphène que tout nez qu'elle se dit être, notre chère patoucha manque passablement de flair ou souffre d'une rhinite aiguë chronique.

Mais je m'interroge, les menaces sur un blog, qui plus est réitérées à de nombreuses reprises, sont-elles susceptibles de plaintes pénales? Va-t-elle appeler le pauvre M. Mabut à 2h du matin pour dénoncer mon outercuidance qui n'avait pourtant pas la verve et l'onctuosité du sieur Souaille? M. Mabut arrivera-t-il à découvrir quel est le chenapan qui a bien voulu commencer, ou la punition collective, face au coin, se retrouvera-t-elle être de rigueur?

La suite dans les prochaines aventures de Patoucha au pays des persécuteurs-teures-trices-teuses, l'histoire d'une femme qui n'a surtout pas de temps à perdre dans des stupidités.

Écrit par : Audrey | 24 septembre 2009

Ah non Audrey, le drapeau blanc c'est des deux côtés. Donnez-moi votre mitraillette verbale à silencieux! Ah mais, les femmes vous êtes pires que les hommes quand vous vous y mettez!...

Pour le Golgotha, c'est voulu, références aux crucifixions qui égrènent parfois les commentaires, et à celle qu'on a voulu m'infliger ce week-end... Cette image a dépassé son contexte initial.

Écrit par : hommelibre | 24 septembre 2009

Je constate surtout que ces dérapages ont commencé quand hommelibre a commencé à se plaindre des agissements d'un membre MCG. Ceci expliquerait il cela ?

Écrit par : André Baumgartner | 24 septembre 2009

@ André: oui, je me pose la même question.

Écrit par : hommelibre | 24 septembre 2009

"Ah mais, les femmes vous êtes pires que les hommes quand vous vous y mettez!..."

Ca fait un peu stéréotype de la poissonnière parisienne cette remarque non? ;-)

Bah vous me connaissez, face à certaines choses j'ai du mal à rester sérieuse et me vient parfois l'envie d'une pointe de dérision. Je serais d'ailleurs plutôt supplice de la plume d'oiseau que crucifixion, c'est nettement moins lourd.

Écrit par : Audrey | 24 septembre 2009

Audrey, pire! Les poissonnières parisienne sont des anges à côté des catcheuses du blog!

D'ailleurs je ne m'aventure plus sur mon clavier qu'avec des gardes de corps, ma cotte de maille (qui m'aille) et mon heaume (sweet home)...

C'est quoi le supplice de la plume d'oiseau? Mon intuition me dit que ça doit manquer d'hémoglobine...

(ø|ø)

Écrit par : hommelibre | 24 septembre 2009

Mythe ou réalité le supplice de la plume consiste à chatouiller en continu les parties du corps sensibles (pieds exemple) d'une personne attachée. On y joue plus sur la résistance mentale que sur les coups. Evidemment il ne faut pas se faire d'idées sur ce que recouvre parties sensibles, on ne parle pas d'une torture pratiquée chez les légendaires Amazones ;-)

Vous êtes bien équipé, quoique sans votre lance vous risqueriez encore de tomber dans l'eau...des douves.

Écrit par : Audrey | 24 septembre 2009

Ma lance, Audrey... vous êtes bien curieuse ce matin, voire suggestive... hum hum... Ma lance je l'ai toujours avec moi! (hum, j'ai l'impression de faire du Blondesen).

Comparaison incertaine, j'en conviens, d'autant qu'elle n'a pas de pointe piquante. Ce qui va très bien pour tomber dans l'eau des douces...

Écrit par : hommelibre | 24 septembre 2009

Tomber ou glisser? Remarquez qu'il y a une sacré différence!

Aucune suggestion, vous aurez par contre relevé comme moi que le langage martiale est quelque peu connoté ;-)

Écrit par : Audrey | 24 septembre 2009

Glisser pour mieux tomber... en extase... Et pour continuer les quiproquo, le langage martial pourrait devenir, par un glissement ... de lettre, le langage marital...

Ce n'en sera pas moins connoté, mais là c'est fait pour. Même si on s'aventure parfois là en terrain glissant.

,o)

Écrit par : hommelibre | 24 septembre 2009

Les commentaires sont fermés.