Hé, une exoplanète rocheuse!

Ils sont trop forts ces genevois. Oh cong! ils ont réussi à déterminer qu’une des récentes exoTerres découverte est de nature rocheuse et tellurique. La Tribune en parle ce jour sous la plume d’Anne-Muriel Brouet.

Exoplanete.jpg«Une équipe européenne, dirigée par Didier Queloz de l’Observatoire de l’UNIGE, a pu mesurer pour la première fois la masse et la densité d’une petite exoplanète.

Pour la première fois, nous avons pu mesurer la densité d’une superterre, soit une petite exoplanète dont la masse est similaire à celle de la terre», se réjouit Didier Queloz, de l’UNIGE, responsable de l’équipe qui a mené les observations. «Cette densité est comparable à celle de la terre, ce qui nous fait dire que la planète est rocheuse.

Il aura fallu plus de 70 heures d’observation de l’étoile et de sa petite planète pour arriver à cette conclusion. La contribution du spectrographe HARPS, développé par l’Université de Genève et installé au Chili, a aussi été déterminante.

La petite planète possède une autre caractéristique intéressante: elle est l’exoplanète connue la plus proche de son soleil. CoRoT-7b se trouve en effet à 2,5 millions de kilomètres de son étoile, soit 23 fois plus proche que Mercure l’est du Soleil. «Elle est complètement rôtie par son étoile et sa surface, subissant des températures de plus de 2000°C, présente sans doute l’aspect d’un lac de lave.»

On s’approche du moment ou le Club Med s’installera dans la banlieue de Beltelgeuse!

Lire l’article entier ici.

2009, année mondiale de l’astronomie.

 

885030355.jpg

Catégories : Univers 0 commentaire Lien permanent

Les commentaires sont fermés.