73 au départ, 5 à l’arrivée

Il étaient 73 à prendre la mer depuis les côtes d’Afrique. 73 Erythréens fuyant la misère, et croyant en l’eldorado européen. Ils avaient pris place sur une barque à moteur à fin juillet. Ils ont été retrouvés au large de l’île de Lampedusa. Ils en restait 5.

boat1.jpgPendant trois semaines, ils ont dérivé sur la mer, moteur en panne. Ils ont croisé des bateaux, ont fait des signes, mais personne ne s’est arrêté. Sans plus d’eau ni de nourriture (le voyage ne devait durer que trois jours), Ils sont morts les uns après les autres. 5 seulement ont survécu.

Dans cette partie de la Méditerranée, la surveillance maritime est importante et le trafic dense. Seule une vedette de l’armée maltaise leur a donné un peu d’eau et d’essence et les a aidés à faire redémarrer le moteur.

Ils sont Erythréens, ils auraient pu être Mauritaniens ou de tout autre pays. Qui est responsable? La pauvreté dans leur pays, d’abord. Les gouvernements corrompus et les guerres qui ravagent régulièrement le continent Africain. L’envie de vivre - ou au moins de ne pas mourir sans avoir tenté quelque chose.

Et personne pour leur tendre la main. Ce sont pourtant des peoples eux aussi. Mais seulement des boat people... Ils sont morts comme des choses, même plus des humains: de simple «illégaux». Il semblerait que le durcissement des lois italiennes contre l’immigration illégale décourage les gens de mer à les aider. Alors on les laisse mourir. Nous ne pouvons pas accueillir toute la population africaine. Mais pouvons-nous les voir mourir sans état d’âme?

Certains mettent en doute la réalité de ces morts. Mais des associations en Italie avaient reçu la nouvelle de leur départ, et s’étaient inquiétées de ne plus avoir de nouvelles.

Aujourd’hui c’est l’Afrique qui frappe à notre porte. Autrefois c’étaient des Suisses qui émigraient pour survivre. Et demain? Qui demain partira à pieds, en bateau, pour trouver de quoi vivre hors de son pays, un pays qui pourrait être européen livré aux crises climatiques ou à l’appauvrissement économique?

La richesse se déplace sur le monde selon les époques. L’Afrique a été riche. L’Europe l’est, mais pour combien de temps?

Qui seront les réfugiés de demain?

 

Chanson: "Terre sèche" (audio)


 

2trouslybieal3.jpg

Catégories : société 5 commentaires Lien permanent

Commentaires

  • Je ne comprends pour ma part pas pourquoi les associations mises au courant de leur départ n'ont pas averti les autorités italiennes, maltaises, voir onusiennes ...

    Ont-ils aussi peu de respect de la dignité humaine qu'ils ont jugé préférable de se prémunir d'une poursuite pour aide au séjour illégale ?

    Sinon, le refrain est toujours le même... face à l'incapacité de nos autorités de mettre en oeuvre nos lois, les personnes clandestines ici font venir leurs proches de manière illégale et cette manière de faire entraîne des drames... toujours plus de drame.

  • Mettre en oeuvre des lois.....oui mais lesquelles...celles du coeur étant malheureusement pas à l'ordre du jour par rapport à celles générées par des peurs de l'autre, peurs de manquer, de devoir partager.
    Combien de temps croyons-nous pouvoir afficher sans conséquence nos richesses, nos gaspillages de biens et de nourritures sans attiser les convoitises d'autres qui n'ont rien?
    Les riches de plus en plus riches, les pauvres de plus en plus pauvres!
    Oui c'est dramatique, ces vies sacrifiées pour une lueur d'espoir de mieux mais l'arrogance des pays "riches" ne sera pas éternellement protégée.

  • "Combien de temps croyons-nous pouvoir afficher sans conséquence nos richesses, nos gaspillages de biens et de nourritures sans attiser les convoitises d'autres qui n'ont rien?"

    Les Chinois, Arabes, Libyens n'ont aucun complexe... pourquoi devrions-nous nous appauvrir sous prétexte qu'un autre pourrait éventuellement en être indigné ?

    Et faut arrêter... vous croyez vraiment que les miséreux arrivent à se payer les luxeux services d'organisations mafieuses pour arriver jusqu'en Europe ? Ce sont les privilégiés ou au moins la classe moyenne africaine qui part pour un meilleur horizon financier, pas les plus pauvres !

    Par ailleurs, trouvez-vous que votre comportement est arrogant si vous occuper un emploi rémunéré alors que d'autres cherchent un emploi ?

  • @Pik

    Je ne fais que dire qu'il serait temps de ne plus considérer ces personnes entassées dans des embarquations de misère ou étouffant dans des soutes à camion comme un danger potentiel pour notre économie mais bel et bien regarder avec le coeur quelle misère est la leur. Classe moyenne? tu rigoles...ils s'endettent en empruntant l'argent qui leur servira de sésame auprès de brigants (là je suis d'accord) qui leur fera espérer de les faire passer de l'enfer vers le paradis....
    Je n'ai aucun complexe pour ma part et je ne pensais pas uniquement au pays dans lequel je vis je parlais en général des pays riches qui mérpisent les pauvres et les voient comme une menace.
    Quant à mon emploi, hélas s'il existait une autre solution que de bosser pour vivre dans cette société de consommation, se vêtir, se loger et ceci en étant seule avec 3 enfants.....ceci dit mon travail se situant dans le social et l'humanitaire je ne me sens pas particulièrement arrogante mais un peu utile, ma conscience par rapport à plus pauvre que moi (Hélas il y en a dans notre beau pays riche...de plus en plus et là je te dis pas...être pauvre dans un pays pauvre...bon les frustrations sont peût-être moindres qu'être pauvre dans un pays riche!) est ok, enfin je crois, on peut toujours mieux faire

  • "ceci dit mon travail se situant dans le social et l'humanitaire "

    Pourtant le seul vrai geste humintaire serait de laisser son job à une personne nécessiteuse... le reste n'est qu'égoisme et capitalisme, non ? ;)

Les commentaires sont fermés.