Elisabeth Badinter s’exprime sur la burqa

Il y a quelques jour j’écrivais un billet sur «La burqa, ou la paranoïa des relations hommes-femmes». Bien que peu répnadue globalement, la burqa fait débat en France. Il faut rappeler qu'elle n'est pas du tout une prescription religieuse.

Je proposi ici la prise de position d’Elisabeth Badinter sur cette question dans le Nouvel Observateur, en texte et en image (cliquer pour l’agrandir).

BadinterBurqa.jpg"Lettre a celles qui portent volontairement la burqa

Après que les plus hautes autorités religieuses musulmanes ont déclaré que les vêtements qui couvrent la totalité du corps et du visage ne relèvent pas du commandement religieux mais de la tradition, wahhabite (Arabie Saoudite) pour l'un, pachtoune (Afghanistan, Pakistant) pour l'autre, allez-vous continuer à cacher l'intégralité de votre visage ?

Ainsi dissimulée au regard d'autrui, vous devez bien vous rendre compte que vous suscites la défiance et la peur, des enfants comme des adultes.

Sommes nous à ce point méprisables et impurs à vos yeux pour que vous vous nous refusiez tout contact, toute relation, et jusqu'à la connivence d'un sourire ?

Dans une démocratie moderne, où l'on tente d'instaurer transparence et egalité des sexes, vous nous signifiez brutalement que tout ceci n'est pas votre affaire, que les relations avec les autres ne vous concernent pas et que nos combats ne sont pas les vôtres.

Alors je m'interroge : pourquoi ne pas gagner les terres saoudiennes ou afghanes où nul ne vous demandera de montrer votre visage, où vos filles seront voilées à leur tour, où votre époux pourra être polygame et vous répudier quand bon lui semble ?

En vérité, vous utilisez les libertés démocratiques pour les retourner contre la démocratie. Subversion, provocation ou ignorance, le scandale est moins l'offense de votre rejet que la gifle que vous adressez à toutes vos soeurs opprimées qui elles, risquent la mort pour jouir enfin des libertés que vous méprisez.

C'est aujourd'hui votre choix, mais qui sait si demain vous ne serez pas heureuse de pouvoir en changer.

Elles ne le peuvent pas ... Pensez y

Elisabeth Badinter"


111UnAn.jpg
http://hommelibre.blog.tdg.ch/archive/2009/07/13/la-burqa-ou-la-paranoia-des-relations-hommes-femmes.html

Catégories : société 108 commentaires Lien permanent

Commentaires

  • Ce message de Madame Badinter, tout empreint de bon sens qu'il soit, va certainement lui attirer quelques insultes sur l'un ou l'autre de nos blogs, tant le fanatisme et la mauvaise foi ont déjà commencé à pourrir nos valeurs les plus estimables.
    P.S. Jour de pessimisme alimenté par la relation d'une voisine qui m'a rapporté que des femmes musulmanes lui ont vanté les mérites de l'Islam en mentionnant notamment qu'il contenait de remarquables intuitions scientifiques modernes. Du niveau des propagandes sectaires de tout bord donc, adressées bien évidemment à ceux qui n'ont pas de formation ni scientifique ni religieuse par des ignorantes probablement converties.

  • merçi hommelibre de remettre cette très belle prise de position d'élisabeth badinter

  • Encore une occasion pour faire parler d'elle. On ne l'avait pourtant pas sifflée cette mémé sentant la naphtaline.
    Mais qu’elle se parfume donc avec "Rumeur" de Lanvin une création de 1932 qui lui conviendrait parfaitement vu son âge avancé et son gâtisme rampant.

  • @ Sandra

    qui est-tu pour insulter cette vraie féministe de la premiére heure qui dénonce correctement le victimisme du féminisme actuel.

    http://www.pensamientocritico.org/elisbad0105.htm

  • @ Sandra: bôf... votre réaction présenterait plus d'intérêt si elle était tant soit peu argumentée. Mais enfin, il y a assez d'air sur mon blog pour que certain-e-s viennent roter sans que cela n'incommode trop...

  • @Sandra,
    si vous pouvez vous exprimez en toute liberté (même mal et sans finesse) c'est précisément grâce à des femmes de la stature de Mme Badinter.

    Le jour où vous aurez fait ce qu'elle a fait et que vous aurez purgé le lait qui doit encore couler derrière vos jeunes oreilles, peut-être vous pourrez vous exprimer au sujet de Mme badinter et toutes grandes figures de l'égalité et du respect républicain.

    Je doute que vous y arriviez un jour donc fermez-la, ça vaut mieux!

  • Madame Badinter est une très grande dame qui a aussi lutté contre la misandrie.

  • @Sandra
    Vocabulaire et style de vieux machiste jaloux. Bizarre ...

  • Et la burqa est aussi un objet symbolique utilisé par certaines personnes qui classent les gens en catégories de valeur, dont cette demoiselle Sandra qui a mis sa grille comportementale devant son visage pour signifier aux personnes âgées qu'elles n'ont plus seulement le droit aux canons physiques de la jeunesse et de la séduction mais aussi plus le droit à la pensée intellectuelle! Heil Hitler! Sandra. Quel monde de terreur! Et le pire c'est que ce sont des femmes ou des hommes d'ici qui ont suivi une formation scolaire laïque et démocratique! Je pense que votre lettre, Mme Badinter, vous pouvez l'adresser à une partie de la population européenne et occidentale qui ne veut pas ou qui n'a pas appris à comprendre que le respect de la personne, la défense des libertés, les droits démocratiques appartiennent à tous et à toutes. Mais évidemment, quand ce sont toujours les mêmes personnes qui ont droit au sexappeal des médias, on comprend assez vite que certaines personnes sont V.I.P. et que d'autres comptent pour beurre dans ce monde ou, à défaut d'échanges directs, il faut créer son réseau d'influence avant d'être considéré à l'échelon médiatique. Encore une fois, on ne mélange pas les torchons avec les serviettes, et les mémés décomposées avec les blondes peroxydées.

  • @pachakmac- Flûte vous m'avez devancée, j'y arrivai à cette comparaison. Permettez-moi donc de continuer sur votre lancée de votre grillage "comportementale"épais portés devant la raison et le jugement. Il y a toutes sortes de burqa, celles en coton portées en Orient et puis celles qu'on porte aussi ailleurs, en acier, en murs épais qui rend aveugles, sourds, indifférents à ce qui se passe à l'extérieur car plus rien ne vous touche, plus rien ne vous sensibilise, plus rien ne vous atteint. Cette burqa-là est celle de la haine, des préjugés, des extrémismes de tous bords et le pire c'est qu'on a même pas forcé ces imbéciles à la porter, aucune loi, aucun livre religieux pour l'imposer, ils se la portent tout seul et jugent le monde derrière leur vue grillagée, barricadée, clôturée. A bas toutes les burqas de l'Orient à l'Occident!

  • Magnifique Elisabeth Badinter.

    Quant à Sandra, elle est la démonstration vivante d'une certaine vacuité et d'un égoïsme certain en vogue chez certaines femmes (oublions un instant les hommes): parce que le combat féministe n'a apparement plus rien de fondamental à gagner sous nos latitudes, oublions tout et, surtout, taisons-nous face aux cris des femmes qui souffrent ailleurs dans le monde.

    Mais peut-être Sandra a-t-elle lu dans son magazine préféré que la burqa sera LA tendance de cet hiver; on s'en voudrait de contrarier une fashionista...

  • Heu...attention, Elisabeth Badinter est certainement la féministe (je ne tiens pas à lancer la polémique) la plus médiatisée en France. A noter aussi qu'elle est la deuxième actionnaire principale du groupe publicis, et à ce titre participe donc pleinement au "jeunisme" publicitaire.

    La même réflexion sur Gisèle Halimi ou Christine Delphy aurait remporté l'adhésion d'un grand nombre par ici...il semble que ce ne soit pas le langage de Sandra qui choque mais bien sa cible. Dans le genre "rot" on y a d'ailleurs déjà vu pire...

  • Pile dans le mille, Nathalie! La fashionista... Tout confondre pour mieux embrouiller le monde. Et désolé Duda mais bravo. Le monde carcéral, les prisons intérieures, notre difficulté à apprendre la liberté, l'esprit d'indépendance quand tout pousse au comportement grégaire, dompté par une sorte de corporatisme qui nous oblige à faire ce choix: soit tu marches avec nous et tu auras des profits à en retirer; soit tu refuses mais alors tu t'exposes à la marginalisation, la pauvreté, la solitude. C'est terrible cette sorte de chantage perpétuel au comportement. Dommage! Mille fois dommage que nos blogs n'ont pas plus d'audience. Ils s'en passent des choses intéressantes qui n'ont pas leur place dans nos quotidiens habituels... Merci tout de même à la Tribune de Genève et 24 Heures d'avoir ouvert cette plate-forme pétrolière verte que sont les blogs de gens passionnés avant d'être intéressés par un quelconque retour sur investissement de temps.

  • @ Audrey: il se trouve que c'est Elisabeth Badinter qui a pris cette position, pas les autres. Le débat sur la burqa en France tournant depuis déjà plusieurs semaines, elles en avaient le temps. Elles ne l'ont pas fait. Elle ne risquent donc pas d'être sous le feu de la critique ou des projecteurs.

    J'ai reproduit ce texte d'une part pour son contenu posé, clair, qui défend des valeurs que je partage et que nous sommes nombreux-ses à partager. Venant d'elle, ce texte est d'autant plus fort.

    D'autre part j'apprécie davantage Madame Badinter que Madame Halimi, dans la pensée et la perception de la société actuelle. Madame Badinter est une femme qui a eu le courage de démonter l'enquête de l'ENVEFF, les chiffres mensongers sur la violence conjugale, la stratégie de victimisation des femmes - stratégie dévalorisante et déresponsabilisante pour elles, et qui reconnaît que la violence physique, psychologique et sociétale contre les hommes est aussi un vrai problème de société. Elle n'a pas cette marque communautariste qu'ont d'autres, ce qui d'ailleurs lui a valu et lui vaut toujours pas mal de ricanements et de descentes en flèches de la part de groupes féministes.

    Pour sa participation dans Havas, ma foi, vous n'allez pas reprocher à Madame Badinter d'être dans une position de pouvoir économique et d'encourager ce qui marche commercialement. Elle est dans la droite ligne stratégique de conquête du pouvoir recherchée par nombre de féministes qui se plaignent du peu de femmes dans les conseils d'administration (mais qui ne se plaignent pas du peu de femmes et de la non-parité dans les professions comme éboueurs...). Elle a réussi ce que d'autres s'égosillent à réclamer.

    Mais cela ne justifie pas vraiment de la traiter de vieille peau (cf Sandra), surtout que cette peau et ce beau visage de Madame Badinter recèlent une toute aussi belle intelligence.

  • @ Pachakmac: en effet et vivent les blogs!

  • @Audrey "ce n'est pas le langage qui choque"
    Quant à moi, c'est effectivement le langage d'abord, que je vous invite à comparer à celui d'un autre correspondant antérieur:
    "La Badinter souffrant du syndrome de Fachoda tout comme la Fourest sont des femmes vivant hors de toutes les vicissitudes de la vie quotidienne et ne sauraient être des phares de la pensée. De plus, ce n’est pas leur athéisme qui en fait des modèles à suivre… , sauf pour celles qui ont appris à naviguer dans les eaux troubles des femmes sentant le patchouli et la perte blanche."
    Ce commentaire a été posté par Hypolithe.
    Quant à la pensée elle est absente dans les deux cas et nous ne pouvons donc pas en juger.
    Les interprétations sont évidemment nombreuses, allant de l'enfance déçue par une maman bon chic bon genre à la haine des riches (qui pour certains se distinguent des pauvres non pas parce qu'ils ont de l'argent, mais parce qu'ils n'ont pas les diverses vertus attribuées au pauvres), en passant par toutes sortes de jalousies, de déceptions et de rancoeurs qu'il ne vaut pas vraiment la peine d'approfondir.

  • @ Audrey

    "La même réflexion sur Gisèle Halimi ou Christine Delphy aurait remporté l'adhésion d'un grand nombre par ici...il semble que ce ne soit pas le langage de Sandra qui choque mais bien sa cible. "

    c'est bien le language de sandra qui me déplait !!!!
    "Heu...attention, Elisabeth Badinter est certainement la féministe (je ne tiens pas à lancer la polémique) la plus médiatisée en France."
    c'est peut-être la féministe la plus médiatisée de france mais elle a quand même contre elle beaucoup de groupes féministes, qui ne la considére plus comme féministe d'ailleurs, les chieuses des chiennes de garde et de la meute entre autre.

  • Oui, c'est bien parce qu'elle est juste et modérée qu' Elisabeth Badinter s'est attiré les foudres des imbuvables féministes pures et dures.

  • Et si on interdisait les religions ?
    Quelques blogs de la TdG servent de tremplin aux injures interconfessionnelles et interreligieuses.
    On y retrouve toujours les mêmes personnes qui ont du mal à cacher leurs sentiments de haine qui les habitent. Pour défendre leurs idéaux ils vomissent sur les intervenants concurrents et les traitent de tous les noms d’oiseau.
    Les thèmes sont si sérieux qu’ils ne laissent place à aucun humour.
    Mais, peut-on rire et se moquer de ces défenseurs de religions ? Ma réponse est un oui sans retenue car je prends plaisir à lire les diatribes de ces esprits loufoques qui s’échauffant grimpent dans les tours et vocifèrent en LETTRES MAJUSCULES et ceci jusqu’à leur dernier souffle.

  • "On y retrouve toujours les mêmes personnes qui ont du mal à cacher leurs sentiments de haine qui les habitent. Pour défendre leurs idéaux ils vomissent sur les intervenants concurrents et les traitent de tous les noms d’oiseau."
    Avez-vous, oui ou non, écrit le texte qui suit:
    "La Badinter souffrant du syndrome de Fachoda tout comme la Fourest sont des femmes vivant hors de toutes les vicissitudes de la vie quotidienne et ne sauraient être des phares de la pensée. De plus, ce n’est pas leur athéisme qui en fait des modèles à suivre… , sauf pour celles qui ont appris à naviguer dans les eaux troubles des femmes sentant le patchouli et la perte blanche."
    Ce commentaire a été posté par Hypolithe.
    Votre réponse m'intéresse , car si c'est le cas (ce que la signature semble attester) vous faites preuve d'une morale très sélective.

  • @ Mère retour à l'expéditeur

    A lire vos commentaires publiés sur les blogs traitant de l’islam on y retrouve à chaque fois des attaques d’une perfidie et d’une malfaisance caractérisée. C’est votre manière de penser et je n’en ai rien à cirer.

    Ce qui ne me surprend guère c’est votre spécialisation sur un seul et unique thème, dans le présent cas la défense acharnée de femmes telles que les Badinter, Fourest & Cie qui ne seront jamais, mais alors jamais des Rosa Luxembourg de la pensée moderne. Obnubilées par leurs appartenances et leurs rangs sociales elles planent au-dessus des réalités et ne sont aucunement intéressées à améliorer le sort de leurs compatriotes ce qui explique leurs penchants pour traiter de sujets faisant la une de la presse parisienne.

    En guise de conclusion une citation :
    "Nous assistons à l'effondrement du vieux monde qui croule par pans entiers, jour après jour. Ce qui est le plus surprenant, c'est que la plupart des gens ne s'en aperçoivent pas et croient marcher encore sur un sol ferme."
    Rosa Luxemburg - 1870-1919 - Lettres de prison, 1916-1918

  • @ Homme libre

    Personnellement je ne suis pas de celles qui réclament le pouvoir pour le pouvoir, c'est tout le dilemne chez les féministes entre la représentation descriptive et substantive. Si c'est pour qu'une femme continue à cautionner des publicités que je juge personnellement sexistes, je ne vois honnêtement pas l'intérêt. Et puis, dans le cas d'Elisabeth Badinter, les parts dans le groupe publicis ne sont pas acquises mais héritées, ce n'est pas vraiment ce qu'on pourrait appeler un exemple de mobilité sociale, loin de là.

    Disons que dans ce que vous appelez "courage", Mme Badinter a réussi à s'attirer la faveur des médias et d'un large public, on parlait beaucoup moins d'elle lorsqu'elle s'évertuait à dénoncer la naturalité de l'instinct maternel. A croire parfois qu'Elisabeht Badinter est née avec "fausse route", je rêve. Il faut croire que le "courage" c'est "in"...

  • Et puis: "vieille peau" et "chieuse(s)" ce n'est pas 1-1? Comme je disais il y a apparemment des vulgarités que l'on tolère (voir dont on lance une mode tout prête apparemment à exciter certains sots aussi enthousiastes que des bambins ayant appris à dire "pipi-caca"), et d'autres pas. C'est étrange.

  • @Hypolithe
    Merci de votre réponse. Je suppose qu'elle signifie "oui" et me permets de rappeler une fois de plus la manière dont vous avez qualifié une intellectuelle française de renom, qui semble avoir pour tort principal de s'opposer à certaines pratiques musulmanes extrêmes:
    "La Badinter souffrant du syndrome de Fachoda tout comme la Fourest sont des femmes vivant hors de toutes les vicissitudes de la vie quotidienne et ne sauraient être des phares de la pensée. De plus, ce n’est pas leur athéisme qui en fait des modèles à suivre… , sauf pour celles qui ont appris à naviguer dans les eaux troubles des femmes sentant le patchouli et la perte blanche."
    La fin de votre diatribe donne une idée assez troublante de la conception que vous avez des femmes et c'est en cela qu'elle me choque le plus. Or c'est vous-même qui fustigez, je cite "les mêmes personnes qui ont du mal à cacher leurs sentiments de haine qui les habitent. Pour défendre leurs idéaux ils vomissent sur les intervenants concurrents et les traitent de tous les noms d’oiseau." dans une de vos interventions sur le blog de homme libre.
    Je ne vous dénie pas le droit d'être un machiste grossier, apparemment musulman, violent et soupçonneux pour m'en tenir à ces quelques adjectifs. Mais vous pourriez au moins être conséquent avec vous-même dans vos interventions.
    Le fait que vous citiez Rosa Luxembourg, si il peut éventuellement indiquer que vous avez des lectures en dehors de votre endoctrinement, ne vous dispense pas du minimum d'honnêteté et de courtoisie qu'exige la participation à des échanges d'idées sur les blogs. Votre fixation sur la personne de Madame Badinter, toute suspecte qu'elle soit, non plus. Si l'assentiment à une de ses déclarations par un lecteur quelconque vous pousse à la tentative de miner son crédit intellectuel en faisant référence à une supposée pathologie féminine dont elle souffrirait (leucorrhées abondantes et persistantes) vous me paraissez bien mal armé pour prendre la défense des femmes, qu'elles soient musulmanes ou autres, ni de l'Islam d'ailleurs.
    Enfin, quant à ma "spécialisation", je vous rappelle que nous écrivons sur un blog dont le titre est, que cela vous plaise ou non "Elisabeth Badinter s’exprime sur la burqa".
    P.S. Ce que vous appelez *des attaques d’une perfidie et d’une malfaisance caractérisée" (c'est ainsi que vous qualifiez mes interventions concernant l'Islam) est simplement ce que nous appelons dans notre culture le "libre exercice de l'esprit critique": je comprends que vous n'y soyez pas accoutumé.

  • @ Audrey: Madame Badinter assume son parcours, il me semble et elle a évlué. Elle n'a pas pris le chemin du communautarisme féminin-féministe ni de la guerre des sexes-genres, mais celui de l'humanisme. Vis-à-vis des hommes, elle suscite plus l'adhésion que des dizaines d'autres ténorEs qui n'ont cesse de faire aux hommes tous les reproches du monde, et de leur imposer leur dogme sans négociation.

    Quand à vieille peau, cela ne me semble pas équivalent à chieuse. Chieuse, c'est un trait de caractère, un comportement, qui n'induit pas une discrimation par l'âge. Et un caractère ou un comportement cela peut se changer. Mais vieille peau est une discrimination et une insulte. O-1 donc.

  • @ Mère

    Je ne suis pas musulman, encore moins macho grossier, ni violent mais je déteste la Badinter, point barre.
    Tout le reste n'est que du baratin de votre part et je n’est rien à cirer de vos réponses.
    Quant à votre libre exercice de l'esprit critique malheur si un quelconque quidam s'aventurait à faire le même genre de critiques envers la religion à laquelle vous semblez appartenir, vous brandirez immédiatement l'article 261bis du CPS.
    J’en reviens à l’objet de ma première intervention il faut interdire les religions et les empêcher de nuire car elles attisent la haine interconfessionnelle.

  • A lire et a envoyer a badinter !!!


    La Tsniout, ou les règles de pudeur de la femme juive



    Le rôle de la femme juive


    "Pourquoi Dieu a-t-il crée la femme ainsi ? Nos Sages (Kol Bo 23)
    disent que si la femme devait être partagée entre l’obéissance à Dieu
    et les besoins de son mari, elle pourrait être embarrassée. Dieu l’a
    donc dispensée de ces mitsvot, à cause de l’importance de son rôle
    d’épouse.


    Un de nos grands Maîtres exprimait ainsi l’importance du rôle de sa
    femme pour lui: "Je n’ai jamais évoqué mon épouse en disant ‘’ma
    femme’’ mais plutôt ‘’ma maison’’ (Guittin 52a). La femme est l’âme de
    la maison; c’est son domaine, elle en est maîtresse et responsable.
    (…)"






    Les vêtements de la femme juive

    "Trois catégories de vêtements de sont pas conformes à la Halakha (la Loi juive): les habits incorrects (du
    point de vue de la Halakha) ; les habits ostentatoires; les habits négligés.
    Les habits incorrects sont interdits de peur que l’homme ne porte son regard sur des parties du corps de la
    femme qui auraient dû être couvertes. (…)

    Les habits ostentatoires trop voyants attirent automatiquement l’attention. Une Bat Israël (fille d’Israël) doit
    toujours paraître digne et gracieuse certes, sans pour autant attirer le regard. (…)
    S’habiller de manière négligée traduit un manque de Tsniout. (…) Un habit négligé est le signe d’un manque
    d’estime et de respect de soi alors que la Tsniout nous demande de réaliser combien la Bat Israël est
    importante et combien il est nécessaire qu’elle soit toujours protégée."




    L’influence des vêtements sur la vie

    "De toute évidence, les vêtements ont un effet tel sur une personne que sa sainteté en dépend. Il est
    intéressant de noter que les vêtements du Cohen (prêtre chargé du culte dans le Temple de Jérusalem)
    devaient être exactement à sa taille – ni trop longs, ni trop courts. (…) Il en va de même pour les habits de la
    Bat Israël : ils sont discrets, leur style et leur taille sont parfaits, elle reçoit par eux la Kedousha (la Sainteté)
    nécessaire pour accomplir son rôle au service de Dieu.

    (…) Non seulement ses habits discrets l’empêchent de fauter comme le feraient d’autres vêtements, mais ils
    transmettent tout autour d’elle une atmosphère positive. Sa Tsniout lui confère une grâce particulière qui la
    rend chère à ceux qui lui sont proches. "




    Sources: Rav Abramov et Tehilla Abramov, Les deux moitiés d’un tout, chapitre VIII, "De Rois et de Reines ", édition
    kedem.
    "Comme une rose parmi les épines…" dossier réalisé par le séminaire de jeunes-filles Beth Elicheva, institution Yad

  • La couverture des cheveux n’a jamais eu pour objet d’enlaidir une femme mariée. La beauté est un don divin, et la tradition juive encourage aussi bien les hommes et les femmes à soigner leur aspect et à toujours être présentables. Elle encourage aussi la pudeur. Non pas pour nuire à notre beauté, mais pour canaliser cette beauté et l’attirance qu’elle génère de sorte qu’elle soit préservée pour là où se trouve sa place : à l’intérieur du mariage.

    En couvrant ses cheveux, la femme mariée affirme : « Je ne suis pas disponible. Vous pouvez me voir, mais je ne suis pas ouverte au public. Même ma chevelure, la partie la plus manifeste et la plus visible de moi-même, n’est pas pour vos yeux. »

    Couvrir ses cheveux a un profond effet sur la femme. Il crée une barrière psychologique, une distance cognitive entre elle et les étrangers. Sa beauté devient visible, mais discrète ; elle est belle, mais pas disponible.

    La perruque est parfaite pour cela, car elle permet à une femme de couvrir intégralement ses cheveux, tout en préservant sa beauté. Elle peut demeurer fière de son apparence sans compromettre son intimité. Et même lorsque sa perruque paraît si réelle qu’on peut la confondre avec de vrais cheveux, elle sait elle que personne ne la voit telle qu’elle est véritablement. Elle a créé un espace privé, et c’est elle seule qui peut y entrer.

    Peut-être dans d’autres religions la pudeur et la beauté ne se mélangent-elles pas. Ce n’est pas l’optique juive. La vraie beauté, la beauté intérieure, a besoin de pudeur pour la protéger et lui permettre de s’épanouir.

    PartagerEnvoyer un commentaireImprimerEnvoyer cette page à un ami
    9 Commentaires envoyés



    par Aron Moss
    Rav Aron Moss enseigne la mystique juive, le Talmud et la pratique du Judaïsme à Sydney en Australie.

  • @Hypolite
    1. "la" Badinter s'appelle Elisabeth Badinter, que vous la détestiez ou non. Votre sentiment n'excuse pas non plus les autres insultes que vous avez proférées.
    2. Comme je suis athée, vous auriez de la peine à insulter la religion à laquelle vous semblez penser que j'appartiens.
    3. "il faut interdire les religions et les empêcher de nuire car elles attisent la haine interconfessionnelle." Voilà un beau programme, qui n'a malheureusement aucun sens. Autant vouloir exterminer l'humanité parce qu'il y a des guerres.
    5. Si vous n'êtes pas musulman, ce dont je ne suis pas convaincu du tout, vous appartenez à une école de pensée qui se caractérise par l'extrême simplicité de son discours; je comprends donc que vous n'appréciez pas mon "baratin".
    6. Il est assez curieux de constater que chaque fois que l'on s'avise de critiquer certains traits de l'Islam, et cela même lorsque l'on reconnaît que le christianisme, religion dominante (encore) dans nos pays, a souffert de maux tout aussi détestables, il se lève une petite troupe de défenseurs de cette religion qui nient être musulmans mais la défendent sans discernement avec un acharnement qui rappellent les démonstrations anti-caricatures de Mahomet.

  • @ Mère
    Laissez-moi sourire lorsque vous prétendez être athée, vos racines suintent de toutes parts et le nier serait mentir.

  • @Hypolithe
    Vous ne vous priver ne de mensonge ni d'accusation de mensonge. Si vous aviez lu ne serait-ce qu'un quart de mes interventions sur la religion et d'autres sujets apparentés, vous ne formuleriez pas cette piètre défense face à mon soupçon que vous êtes musulman. D'ailleurs il vous suffirait de faire une plaisanterie sur le prophète Mahomet pour me convaincre; une plaisanterie que les musulmans prendraient pour une insulte ou un manque de respect, bien sûr. Je vous en sers une sur Jésus et le Pape, que j'ai déjà eu l'occasion de rappeler une fois dans des conditions similaires. Elle traduit en fait un dessin publié il y a bien des années dans Charlie Hebdo, à l'époque où la Vatican venait de déclarer que la masturbation n'était pas un pêché mortel: apprenant la nouvelle, Jésus sur sa croix, les deux mains cloués, s'exlame "Cela me fait une belle jambe". Je la trouve leste et pas méchante du tout envers le personnage de Jésus, mais je prie les bonnes âmes qui en éprouveraient quelque chagrin de me pardonner.
    Le seul point sur lequel vous avez raison, c'est mes racines sont chrétiennes dans la mesure où je suis Suisse et que la Suisse participe d'une culture européenne historiquement chrétienne, même si elle comporte peu de pratiquants convaincus. Je n'en suis pas, mais j'ai pour principe de ne détester que les méchants, croyants ou non, et je constate qu'ils ont abondé dans l'histoire de l'humanité depuis quelques centaines de milliers d'années pour ce que nous pouvons savoir et supposer, donc depuis bien plus longtemps que les religions modernes sévissent.

  • @ Mère

    Cette culture judéo-chrétienne me pompe l'air.

    Aujourd'hui je comprends mieux pourquoi certains "penseurs/philosophes" ont réussi à faire oublier aux peuples européens la culture gréco-romaine.
    Des universités "modernes et ouvertes au monde" Neuchâtel en l'occurrence à supprimer l'enseignement du grec ancien.

    Triste mentalité de technocrate.

    Nous sommes loin du thème de ce débat, mais il m'apparaît opportun de remettre les choses à leur juste place.
    Bonne journée

  • L'Université de Neuchâtel a giclé l'enseignement du grec et de ... italien. C'est à se demander comment une faculté des Lettres peut tenir encore debout.

  • @Hypolite
    J'aime bien des aspects du polythéisme antique, dont je connais mieux la version romaine que les autres, m'en ayant fait une spécialité (avec le bouddhisme d'extrême orient et les religions des peuples sans écriture, celles de Nouvelle-Guinée surtout) pendant la partie de mes études consacrées à l'histoire des religions. Notons à ce propos que c'est sous l'impulsion d'un helléniste distingué, feu le Professer Jean Rudhardt, que cette discipline, implantée depuis très lontemps à Genève, a connue un nouvel essor dans le cadre ses Sciences de l'antiquité. Le professeur Philippe Borgeaud, son successeur est également helléniste de formation.
    Le grec ancien a aussi connu un déclin regrettable au Collège de Genève, depuis les années '60 surtout, qui ont vu la formation scientifique supplanter peu à peu celle des lettres classiques pour l'accès aux études de médecine, puis de droit, enfin de lettres. Un certain effort est pourtant fait depuis quelques années pour tenir compte des déséquilibres culturels ainsi engendrés, puisque certaines Ecoles polytechniques invitent certains représentants des facultés de lettres à compléter le cursus scientifique de leurs étudiants. Je ne sais pas si c'est la réciproque est vraie, mais j'y serais personnellement très favorable, ayant toujours regretté que le temps si bref de nos vies prive la plupart d'entre nous de la possibilité de nous enrichir d'un savoir suffisamment approfondi dans les deux domaines précités.

  • Bonjour à l'auteur et aux commentateurs! Je mentionne ici un article intéressant paru dans le Figaro aujourd'hui sur la question :

    http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2009/07/30/01016-20090730ARTFIG00202-la-burqa-un-phenomene-marginal-en-france-.php

  • @ Micheline

    franchement ce n'est pas mon truc cet article, je préfére m'en tenir à la position d'élisabeth Badinter

  • @ Audrey

    "Disons que dans ce que vous appelez "courage", Mme Badinter a réussi à s'attirer la faveur des médias et d'un large public, on parlait beaucoup moins d'elle lorsqu'elle s'évertuait à dénoncer la naturalité de l'instinct maternel. A croire parfois qu'Elisabeht Badinter est née avec "fausse route", je rêve. Il faut croire que le "courage" c'est "in"..."

    et alors, oui c'est du courage qu'une féministe ose dire la vérité, ose dénonçer la chape de plomb du féminisme victimaire. c'était nécessaire le mensonge et la mauvaise foi de ces femmes là ont assez fait de mal, tu ferais bien d'en faire autant au lieu d'avoir des critiques envers elle du style
    "à s'attirer la faveur des médias et d'un large public"
    " Et puis, dans le cas d'Elisabeth Badinter, les parts dans le groupe publicis ne sont pas acquises mais héritées, ce n'est pas vraiment ce qu'on pourrait appeler un exemple de mobilité sociale, loin de là."

    qu'a à voir la sa non mobilité sociale avec "ses écrits qui dénoncent la nuisance du féminisme victimaire" franchement je vois pas !!!

  • Eh bien apprenez à suivre le fil d'une discussion au lieu que de reprendre sempiternellement des extraits afin d'asséner toujours les mêmes idées plates, mais surtout non argumentées. Vous verriez sûrement mieux et cela vous éviterait surtout de parler pour ne rien dire.

  • @ Audrey

    " Et puis, dans le cas d'Elisabeth Badinter, les parts dans le groupe publicis ne sont pas acquises mais héritées, ce n'est pas vraiment ce qu'on pourrait appeler un exemple de mobilité sociale, loin de là."

    et tu vois au-dessus tu parle vraiment pour ne rien dire

  • @ Audrey

    Ah parce que tes idées à toi elles ne sonts pas plates peut-être !!!!
    et tu pense vraiment quelles sonts argumentées la bonne blague !!!!
    "Vous verriez sûrement mieux et cela vous éviterait surtout de parler pour ne rien dire." et bien c'est souvent ce que tu fait toi, on dit blanc tu dis noir sans jamais vraiment une argumentation valable, comme une bourrique !!!

  • A lire les commentaires, il n'est pas besoin d'interdire les religions pour générer les haines. La religion supprimée restera la spiritualité que l'on reconnait ches les populations encore primitives qui sont lièes avec la terre et le cosmos.Souvent elles détiennent une sagesse qui nous manque cruellement.
    Le plaidoyer de Madame Badinter restera lettre morte et dans le domaine du voeu pieux, fut il laïque. Les femmes qui portent la Burqa et nombreuses le font délibérément par provocation d'une part, le refus de l'occidentalité d'autre part, le mimétisme avec "ses soeurs" et l'interprétation d du mot démocratie; C'est à dire, je fais ce que je veux ici parce que je suis libre. Il témoigne d'une méconnaissance profonde des rouages mentaux et culturels des populations musulmanes qui elle mêmes ne comprennent pas le fonctionnement de nos mentalités. Chaque partie considère que l'autre pense comme lui, que les différences n'existent pas alors que être humain est différent de son voisin.
    Les deux réflexions à méditer et à résoudre :
    Ai je le droit d'imposer aux autres ce qui les indisposent. Ma liberté s'arrête où commence celle de mon voisin
    Vivre la démocratie dans un pays, c'est accepter la loi et les coutumes de la majorité des habitants du pays.
    Demain, pourquoi pas, à contrario les nudistes dans la rue revendiquant le droit
    du simple appareil. L'exemple n'est pas fortuit, il y eut une menace de manifestation de naturistes, il y a quatre ou cinq ans...

  • Et vous ne croyez pas que vous vous éloignez du sujet ?

  • "[le coran] qu'il contenait de remarquables intuitions scientifiques modernes."

    Comme celle de penser que l'homme dépose une graine dans le "champ" de la femme.
    D'où la femme réduite à une propriété qu'il faut surveiller tout le temps contre l'ensemencement par un étranger. Point de gamètes donc. Quelle horreur (de penser qu'une femme pourrait participer à l'hérédité d'un enfant)!


    "Le seul point sur lequel vous avez raison, c'est mes racines sont chrétiennes dans la mesure où je suis Suisse et que la Suisse participe d'une culture européenne historiquement chrétienne, même si elle comporte peu de pratiquants convaincus."

    Point d'accord. La Suisse participe d'une culture des lumières qui a extirpé les racines chrétiennes. Sauf pour quelques nostalgiques. Le travail du dimanche va bien entendu dans ce sens.

    En aucune cas mes racines ne sont chrétiennes: ces racines contiennent trop de crimes, trop de mensonges.

  • Au sujet de la burqa, trop drôle!
    http://carfree.free.fr/index.php/2010/01/22/une-prune-a-750-euros/

  • Bonjour! J'adore Mme Badinter et je suis un inconditionnel de ses écrits.
    Je voudrais cependant demander si, en France, ce sont bien des Burqa qui sont portées par les femmes musulmanes et non des Niqab. Je me suis laissé dire que les Burqa était portés par les femmes Afghanes.
    Par ailleurs, il semblerait que l'obligation du port de ces "vêtements" ne figurerait pas dans le Coran et qu'il s'agirait là d'une simple provocation dans un état laïque.
    Je me demande quelle serait la réaction des pays arabo-intégristes (saoudien et autre....) si, pour les mêmes raisons provocatrices, les femmes européennes s'habillaient à l'européenne dans leurs pays.
    Comment peut-on se respecter les uns les autres si nous passons notre temps et provocations diverses ?

  • merci à Madame Badinter de nous demander de réfléchir (ce qui ne semble pas être le cas en lisant tous les commentaires souvent criblés de fautes)je suis éffarée de propos aussi haineux et arrogants ce que l'on retrouve chez beaucoup de ces pseudomusulmans qui ne connaissent vraisemblablement ni coran ni respect ...et ne semblent pas s'éclater dans la vie "grillagée"
    si seulement on avait l'intelligence les connaissances et la sagesse de cette dame on pourrait sans doute mieux débattre

  • D'E.Badinter à l'iman de Drancy

    Enfin des paroles de bon sens, ou le raisonnement l'emporte sur le sectarisme. Pour éclairer ceux qui lisent ces lignes, oui, je suis de culture Catholique et c'est pour cela que je ne suis pas croyant. J'ai étudié les 3 religions du livre et plus je les approfondi plus je comprends les haines qu'elles génèrent. Pas la philosophie religieuse mais l'application au quotidien de chacune, avec pour chacune à des degrés divers l'obligation de suivre à la lettre des prescriptions de vie qui datent de 3000, 2000, 1500 ans.
    La foi,pensée intime, est respectable, elle n'oblige pas à une posture particulière dans son quotidien, les religions (expression de pouvoir) et notamment depuis quelques temps l'islam ou du moins certains qui s'en réclament devient un frein à la communication entre humains, pas une aide à la vie en société.
    TORQUEMADA, AYATOLLAS ... même combat, A COMBATTRE ABSOLUMENT

    Alors merci à E. BADINTER et à l'Imamm de Drancy qui tous deux offrent des paroles permettant de mieux vivre ensemble.

  • Je ne comprends pas toute cette haine. Mme BADINTER sans le savoir a écrit ce que je ressentais : on me voit, mais je n'ai pas le droit de voir un visage, un sourire, la personne n'existe pas, ne veut pas exister à mes yeux, donc je suis obligée de l'ignorer, ce qui ne me convient pas car j'aime prendre contact avec les gens et les identifier. J'ai l'impression qu'on m'examine par un trou de serrure, et cela me gêne.
    Quant à la protection de la femme, sa dignité sans voile devrait suffire, et elle suffit souvent. Cela s'appelle la personnalité, toute femme ou homme y a droit pour vivre et s'affirmer. Ce qui me surprend, c'est qu'on puisse sérieusement penser qu'un homme rencontrant une femme ne pense qu'au sexe. C'est là qu'est le péché, et pas dans la présentation de la femme. S'il voyait ûn être respectable devant lui, au lieu d'un objet de désir, il ne se poserait plus ce genre de question, il communiquerait simplement avec un être pensant.

    Je pense que c'est ce que veut souligner E. Badinter. Dommage pour tout le monde
    que certains veuillent rabaisser la femme à un sexe.
    Je ne suis pas athée, mais agnostique. Peut-être y a t-il un dieu, un seul qu'on l'appelle Allah ou autrement peu importe. Il reconnaitra ceux qui se sont bien conduits quelle que soit leur religion inventée par les Hommes.

  • Il me paraît inutile d’aborder la question du voile de la burqua ou du niquab sous l’angle de l’atteinte à la liberté de la femme .Tout cela relève de la volonté de tester notre niveau de tolérance à l’égard de ce qui n’est en fait qu’une action militante donc politique . Avec tous ceux qui ne conçoivent l’organisation non pas de leur vie mais de la vie qu’au travers du discours religieux et qui de fait ne disposent pas dans leur vocabulaire des termes démocratie et laicité ne peuvent que faire la démonstration d’une vision étriquée de l’émancipation de l’homme au sens générique . Combattre ce fléau en y opposant d’autres valeurs religieuses comme l’a fait le chef de l’état en plaçant hiérarchiquement le pasteur ou le curé au-dessus du professeur des écoles de notre république nous conduira à une régression mentale ,intellectuelle ,scientifique etc..; .Opposer à ce qui nous fait peur et on entend de plus en plus ce discours d’appartenance à une Europe de culture chrétienne procède de la même démarche qu’est celle de toutes les religions qui est de faire diversion pour mieux étouffer la base crédule que l’on a réussi à écarter du débat politique. En réalité les responsables de ces disfonctionnements sont ailleurs ,en Europe déjà ne parle t on pas de gouvernance économique . Le libéralisme qui impose comme unique valeur commune le libre échange ,avec de puissantes multinationales qui s’imposent dans tous les domaines de la société. Alors face à ce qui ce passe à l’échelle de la planète en matière de liberté de la femme , la liberté de la femme au sens ou nous l’entendons en France peut paraître bien dérisoire, pour autant il convient de résister avec force aux atteintes au droit à l’accès à la contraception et à l’avortement . La liberté de la femme semble dépendre d’abord de sa volonté ou non de procréer et ensuite dans quelle mesure avant celle de travailler pour assurer éventuellement son indépendance économique . J’en reviens aux motivations qui mettent notre société en péril , elles sont d’ordre religieuses comme emballage alors que ceux qui gouvernent et ceux qui nous demandent de prier sont les mêmes .

  • "Mais cela ne justifie pas vraiment de la traiter de vieille peau (cf Sandra), surtout que cette peau et ce beau visage de Madame Badinter recèlent une toute aussi belle intelligence."

    J'ajoute... d'une grande instruction et d'une exceptionnelle beauté dans sa jeunesse. Il est rare pour une femme d'allier tant de qualités!

    N'est pas une "vieille peau" comme Elysabeth Badinter qui veut! N'est-ce pas les jeunes chieuses........

  • Mer Mireille pour l'article du Figaro, mais j'ai suivi les liens....

    «Le voile intégral, c'est l'iceberg recouvert d'une marée noire. Ne nous trompons pas, l'emprise des fondamentalistes, des intégristes islamistes tente de régenter la vie civile de certains territoires de notre pays»,



    "«Il faut apporter une réponse religieuse à ces dérives, prévient Abdelali Mamoun. Même si ces salafistes ne sont pas djihadistes, ils haïssent l'Occident, ils crachent sur les koufars, les infidèles, mais profitent de tous les avantages sociaux de la France. Sans s'installer sur une terre musulmane comme le veut pourtant leur doctrine. Leur duplicité nuit aux Français de confession musulmane.»"


    REPORTAGE - Dans cette ville de la banlieue lyonnaise, le port du voile intégral se développe sur les visages féminins en même temps que s'ancre le rigorisme religieux.


    «Vénissieux, c'est le pays de la burqa !», s'esclaffe Mourad, 19 ans, tandis que passe un couple : lui, barbe et petit calot ; elle, toute en noir «ensevelie». Dans les allées du vaste marché de la cité des Minguettes, elles ne sont qu'une poignée, ce jour-là, à porter le voile intégral. Un mot d'ordre est passé pour qu'elles se fassent discrètes. Les religieux essaient d'éteindre le feu. «D'habitude, on en voit une trentaine», raconte Corinne, qui vend des légumes. Au total, dans cette banlieue de 60 000 habitants mitoyenne de Lyon, elles seraient «plus d'une centaine», selon le maire communiste André Gérin. Une des concentrations les plus importantes de France. «La burqa est la pointe de l'iceberg. Dans certains quartiers, toutes les relations entre hommes femmes sont sous surveillance. L'islamisme nous menace réellement», explique l'élu, comme pour justifier le séisme qu'il a provoqué en réclamant une commission d'enquête parlementaire. Un pavé, un testament aussi. Après vingt-cinq ans de règne sur une ville autrefois érigée autour des industries de la région, le maire a décidé de passer la main avant la fin de son mandat. C'était la semaine dernière. Avant de partir, il a voulu alerter la République sur «l'intégrisme qui gangrène sa ville, et bien d'autres régions de France».


    Incidents quotidiens aux guichets de la mairie

    L'islam est probablement la première religion à Vénissieux, où plus de la moitié de la population est d'origine étrangère, principalement maghrébine selon Gérin. Et la plupart des salles de prières incrustées en bas des tours sont salafistes. Chaque jour, s'y diffuse un islam rigoriste. Près de la mosquée Essalem, bungalow enchâssé dans les bâtiments HLM, des adolescents commentent. «Une femme ne peut pas être près d'un homme sans que Sheitan (satan) ne rôde», dit un garçon. Son frère accompagne son épouse «partout». Dans la rue, les femmes portant le niqab - voile noir intégral - circulent presque sans choquer. Beaucoup les connaissent. Elles ont grandi dans le quartier. Elles ne se heurtent aux règles de la République qu'aux guichets de la mairie. «Les incidents sont quotidiens», se lamente Hélène Mexis. Responsable de toutes les formalités administratives à Vénissieux, elle est en première ligne. Pour le renouvellement de la carte d'identité ou du passeport, la photo tête nue entraîne de violentes protestations : «Ils nous accusent de racisme, nous menacent de représailles.» Certaines femmes refusent finalement de se découvrir. Elles restent sans pièce d'identité. Mais c'est à l'occasion du dépôt des dossiers de mariage que les agents sont confrontés «à des hommes qui, bien souvent, monopolisent la parole et refusent que leur future compagne ne se découvre». Or les textes sont clairs : les fonctionnaires doivent vérifier l'identité des futurs conjoints et mener l'entretien à visage découvert pour mieux cerner si l'union n'est ni contrainte ni feinte. Enfin, la célébration doit se dérouler tête nue. De quoi crisper les obsédés de la règle islamique, des immigrées, mais surtout des «Françaises, souvent jeunes et d'origine maghrébine, ainsi que des converties, comme les maris», précise Hélène Mexis. Sans oublier les sans-papiers, car certaines unions sont arrangées par des gourous religieux entre les deux rives de la Méditerranée.

    Les enfants de ces couples sont, pour certains, scolarisés dans les écoles de la ville. Chaque directeur gère ses «mères en burqa». «J'en ai deux, je reconnais l'une à ses yeux que je distingue à travers la fente et l'autre à sa silhouette», assure la responsable de la maternelle Jean-Moulin. «La mienne se découvrait dans la classe quand on parlait de sa fille», se souvient une institutrice de l'école Léo-Lagrange, qui apparemment ne veut exclure personne. «Vous savez, on a aussi des parents ivres. On fait avec. Ce qui compte, c'est l'élève», ajoute-t-elle. Des fillettes à la féminité en sursis. Dans la cour, l'institutrice les entend souvent évoquer ces «jupes et dos nus qu'elles ne mettront bientôt plus. Elles ont une conscience aiguë de leur condition». Partout, la pression religieuse s'accroît et prend dans ses filets des enfants toujours plus jeunes. Directrice de l'école primaire Charles-Perrault depuis treize ans, Patricia Truong a vu les voiles fleurir. Presque la moitié des mères vont tête couverte tandis que les djellabas uniformisent les silhouettes. Les femmes sous burqa restent rares et Patricia Truong exige qu'elles se dévoilent pour vérifier leur identité avant de remettre un enfant. Mais «la question religieuse dépasse la burqa et s'avère très prégnante à l'école maternelle et élémentaire», s'inquiète-t-elle. Certains petits font le ramadan qui n'est pourtant pas prescrit aux enfants. «J'appelle systématiquement les parents pour expliquer que le jeûne est incompatible avec les activités scolaires», dit-elle. Beaucoup d'élèves boudent la cantine pour des raisons religieuses. La mairie a refusé la viande hallal, mais propose du poisson deux jours par semaine. «Les élèves sont beaucoup plus nombreux ces jours-là», confirme Bernard Curtet, directeur de l'école élémentaire Jean-Moulin. Jeudi, il y avait exceptionnellement du porc, mais les trois quarts des inscrits ont demandé le menu de substitution à l'école Charles-Perrault. Même ainsi, «on a des enfants en maternelle qui refusent de manger des carottes, car elles n'ont pas été égorgées !», raconte Patricia Truong. En primaire, le cours de biologie sur la reproduction est parfois contesté. «L'obscurantisme progresse», constate-t-elle.




    "Des prêcheurs sillonnent les banlieues dans le Rhône. Mais c'est à Vénissieux que se tient le premier congrès de l'Union des jeunes musulmans (UJM) en 1992. Inspirés par les Frères musulmans Tariq et Ramadan, les leaders relisent les injustices sociales à l'aune du mépris racial, du rejet de l'islam. Des animateurs, des éducateurs, des médiateurs, des professeurs de sport sortent de la pépinière UJM et relaient depuis ces années ce message. Dans les années 1990, des hommes vérifient parfois les cabas des ménagères pour traquer le jambon. On refuse des femmes aux enterrements. Il faudra l'expulsion de l'imam salafiste Bouziane, en 2002, pour déclencher la contre-offensive municipale."

  • La branche maghrébine d'al-Qaida promet de se «venger» après les propos de Nicolas Sarkozy sur le port du voile intégral en France. Le président français avait déclaré que la burqa n'était «pas la bienvenue» sur le territoire français.


    Le sujet avait créé la polémique et la réaction islamiste ne s'est pas fait attendre. Selon le centre américain de surveillance des sites islamistes SITE, citant des forums djihadistes sur internet, la branche maghrébine d'al-Qaida a menacé de se venger de la France après l'opposition de Nicolas Sarkozy au port de la burqa en France. «Nous nous vengerons de la France et de ses intérêts par tous les moyens à notre disposition, pour l'honneur de nos filles et de nos sœurs», a affirmé le dirigeant d'al-Qaida au Maghreb islamique (AQMI) Abou Moussab Abdoul Wadoud, cité par le SITE Intelligence Group. Créé en 2002, le Search for International Terrorist Entities (SITE) Intelligence Group est spécialisé dans la recherche et le dépistage de l'activité sur internet des organisations terroristes.

    Al-Qaida a également appelé les musulmans à réagir à «l'hostilité de la France contre leur communauté religieuse» et ses tentatives pour empêcher, selon le groupe extrémiste, la pratique de l'islam. «Nous, les moujahidines, ne resterons pas silencieux face à de telles provocations et injustices», a déclaré Abdoul Wadoud. D'après le chef islamiste, les cinq millions de musulmans de France sont «de plus en plus préoccupés par les pratiques des hommes politiques et des dirigeants français et leur harcèlement».

    Al-Qaida au Maghreb islamique a revendiqué de nombreux attentats meurtriers en Algérie. Le groupe était anciennement connu sous le nom de Groupe salafiste pour la prédication et le combat (GSPC) avant de faire allégeance à la nébuleuse al-Qaida.

  • fredo@yahoo.fr

    "A lire et a envoyer a badinter !!! "
    "La Tsniout, ou les règles de pudeur de la femme juive"

    Oui! Et? Je ne vois aucun rapport avec la "pudeur" de la burqa? (lire plus haut)

    Les Juives orthodoxes et seulement elles, se couvrent. Elles portent un chapeau ou un joli turban noué, mais surtout la perruque qui fait fureur en Israël. Elles portent des Jupes jusqu'aux mollets, comme cela a été la mode - elle reviendra sûrement - un temps avant la mini-jupe et le pantalon! Mais elles sont en Israël! Elles ne se promènent pas dans les villes Suisses ou Françaises par provocation ou revendication. Elles n'ont rien des fantômes noirs qui débarquent... pour une raison bien précise. A croire que c'est devenue une arme pour semer la terreur en Europe.

    Encore un, qui brandit les coutumes vestimentaires des Ultras religieux Juifs, pour se distinguer!

  • "5 février : FEMINISTES ET PRO-VOILES ?

    Apparemment, il se trouve de plus en plus de féministes ou pseudo-féministes pour accepter ou promouvoir le voile, intégral ou non. Le parti bobo-gaucho NPA présente une candidate voilée aux élections régionales, laquelle se définit comme "laïque" et "féministe" ! Et, sur son blog du Figaro, dans un excellent article, Natacha Polony stigmatise le positionnement de Gisèle Halimi, qui refuse toute loi anti-burqa au nom de la liberté des femmes à s’habiller comme elles l’entendent, et propose comme solution "un an de cours sur les droits de l’homme" !

    blog.lefigaro.fr/education/2010/01/voile-integral-education-reeducation.html

    Dans les deux cas, on assiste à une dérive d’une partie du féminisme (mais en l’occurence peut-on encore employer ce mot ?) qui l’amène à composer avec le pire obscurantisme... celui-la même qu’a combattu pendant des siècles le féminisme historique. Mais faut-il vraiment s’en étonner ? Au fondement de cette dérive, il y a l’idée sexiste que ce qui est fait par des femmes ne peut pas être foncièrement mauvais, et donc ne doit pas être condamné. Ce qui est mauvais, ce qui est condamnable, se trouve forcément du côté des hommes. Le voile cache les visages mais il dévoile certaines visions du monde jusqu’ici bien dissimulées."

    le féminisme descend bien bas !!!!


    http://www.la-cause-des-hommes.com/spip.php?rubrique76

  • "Ce qui me surprend, c'est qu'on puisse sérieusement penser qu'un homme rencontrant une femme ne pense qu'au sexe."

    Je crois plutôt que c'est le contraire, les féministes s'étant appropriées le comportant masculin des machos de service. Des féministes frustrées et misandres ont fait leur cheval de bataille de cette "image" de la femme objet, ou réduite à un "rôle de madone et celui de putain"? Si Elysabeth Badinter, a fini par prendre la défense des hommes,c'est qu'elle ne s'est tout simplement pas reconnue dans les dérives d'une génération de féministes masculinistes enragées qui prônent la misandrie, la castration de l'homme viril, avec comme livre de chevet "le 2ème sexe" de Simone de Beauvoir en y jouxtant un 3ème....

  • @ Patoucha
    Une fois de plus vous émettez une demi-vérité concernant les femmes juives ultra orthodoxes et la mode qui en découle.

    A Lucerne, synagogue de la Bruchstrasse et à Zurich synagogue de la Löwenstrasse les femmes juives ultra orthodoxes sont de très loin reconnaissables par leur accoutrement qui est tout sauf féminin.

    Hors propos mais qui vaut son pesant d'or : les hommes juifs ultra orthodoxes font également tache dans les rues de ces deux villes aussi bien par leurs vêtements : redingote et pantalon style "golfoso" que par leur longue barbe et papillotes sans oublier leur coiffe ressemblant à un pneu de scooter en poil de chat noir.

    Oui, ces gens là tout comme les musulmanes en burka et les hommes en djellaba me dérangent et ne font pas partie de nos traditions helvétiques.

    Les uns importent des traditions propres au monde polonais et russe et les autres de l’Afrique du Nord et du Moyen Orient.

    Vive la prochaine fête des costumes suisses !

  • Quoi qu'en disent les femmes d'aujourd'hui en Occident qui portent le voile pour affirmer leur identité, elles ont tort:

    C'est une révolution à contrario.

    Lu dans les versets mis sur un autre blog D.J:

    - Toute femme non voilée déshonore son chef, c'est comme si elle était rasée.
    - Car si une femme n'est pas voilée, qu'elle se coupe les cheveux. Entre autres....

    D'une part, c'est un signe religieux et d'autre part une soumission à l'homme. Et porter ce tissu est une obéissance sans condition au diktat du mâle. Les féministes sont descendues dans la rue pour revendiquer leurs droits et ce n'est pas aujourd'hui qu'elles vont se remettre en question sur ces valeurs si chèrement acquises.

    A lire les inepties des Religions me procurent un sentiment de colère vite réfréné par une infinie pitié pour ces quelques femmes en rupture de société.

    Mais lorsque j'entends certains hommes dire que le port du voile es très sexy et réveille en eux des désirs inavouables, j'y serai presque tentée.....

  • @ Sandra

    "A Lucerne, synagogue de la Bruchstrasse et à Zurich synagogue de la Löwenstrasse les femmes juives ultra orthodoxes sont de très loin reconnaissables par leur accoutrement qui est tout sauf féminin."

    Que portent-t-elles? Des armures? Les robes longues vous dérangent tant que cela? Vous les avez-vous faire leur marché? au restaurant? dans les hôtels? les tea-rooms? se promener en ville? Ou bien ce sont les synagogues qui vous dérangent le plus?

    "Hors propos mais qui vaut son pesant d'or : les hommes juifs ultra orthodoxes font également tache "

    Effectivement HS mais qui vaut son pesant de haine. A vous lire, ils sont des centaines, voire des milliers à se "promener" par provocation! A moins que de se rendre au lieu de leur culte vous fait grimper aux murs! C'est vous qui faites tache en postant vos commentaires minables, entre autres sur Elisabeth Batinder, qui se trouve.... être Juive?!

    "leur longue barbe et papillotes sans oublier leur coiffe ressemblant à un pneu de scooter en poil de chat noir."

    Hé oui! Il vaut mieux que votre regard se porte sur les "crânes rasés" ou sur les "crêtes" des nazillons qui déambulent dans les rues. Ceux-là ne font pas tache c'est vrai, ils sont Suisses!

    "Une fois de plus vous émettez une demi-vérité concernant les femmes juives ultra orthodoxes et la mode qui en découle."

    Pourquoi ce "une fois de plus" ? Je décrivais ce que j'ai vu à Jérusalem, car rien de tel à Genève, et répondais à un commentaire bien précis de fredo@yahoo.fr sur la "femme Juive" vu qu'il en fait une généralité!

  • @ Patoucha à nouveau nous débite ses demi-vérités:
    Non, les femmes juives ne fréquentent pas les restaurants non casher, elles font leurs achats alimentaires auprès d'un épicier/boucher agréé par la communauté, elles ne fréquentent jamais les tea rooms et cafés tenus par des goys.

    Quant aux hommes, oui, ils me dérangent par leurs attitudes macho et arrogantes ; ce n'est pas à moi de m'effacer lorsqu'ils occupent la totalité d'un trottoir et qu'ils évitent soigneusement de céder le passage à une femme qui n’appartient pas à leur communauté.

    Quant aux hôtels, les juifs ultra orthodoxes ne séjournent que dans des établissements qui leur sont réservés. Ainsi, on ne leur fera aucune remarque pour les draps troués au bon endroit. A ce sujet je vous suggère de lire l’enquête de l’Hebdo du 24 septembre 2009. Eloquent !

    http://www.antisemitism.org.il/upload/pdf/L_Hebdo%2024%2009%2009%20_2_.pdf

    Ce sont quelques vérités que tout un chacun connaît et que nombre de citoyens n’osent évoquer publiquement terrorisés qu’ils sont par les menaces de poursuites judiciaires en application de l’article 261bis du CPS.

    Vive la prochaine fête fédérale des costumes suisses qui se déroulera à Schwyz du 4 au 6 juin 2010. Voilà qui permettra aux véritables suisses de se ressourcer et de nouer des liens d’amitiés avec leurs compatriotes et d’oublier tous les travers que des minorités tentent de leur imposer alors qu’ils ont d’autres chats à fouetter.

  • Sandra@

    je suis très déçue par vos propos judéophobe, c'est étrange, j'habite dans un quartier très juif de la communauté de Genève, Malagnou depuis des années... franchement, ils ne me dérangent pas, ... qu'ils n'aient pas envie ou peur de dire "bonjour"... c'est leur problème ! Ce que j'apprécie le plus chez mes voisins juifs, c'est qu'à aucun moment, ils ne font de prosélytisme.
    ..................
    Ils ne veulent pas me convertir, bien au contraire, ils ont peur de nous imposer quelque chose,
    de plus, ils respectent les lois d'ici, ils sont Suisses et se revendiquent comme tel.
    .................
    C'est vraiment qu'ils ont leurs cacherout, mais elle ne m'a jamais dérangée, du moment qu'ils n'ont jamais essayé de me l'imposer...
    ................
    J'ai découvert récemment un livre écrit par un Non-Juif, qui parle de la vie des juifs à Genève et Carouge depuis l'Antiquité à nos jours.... et oui, ils étaient là avant nous !
    Les romains les ont déportés et éparpillés dans tout l'empire romain, alors que les chrétiens n'étaient pas encore là... marrant, hein ? Ils ont joué un rôle crucial dans le développement
    économique de nos contrées, polyglottes, ils firent ce que Marco Polo referra plus tard ...
    ramener des épices de Chine et d'Orient, et cela avant la naissance de l'Eglise officielle.
    La Chrétienté se développant, les droits des juifs furent réduits...
    .-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.
    Nous les chrétiens, nous avons fait pas mal de mal aux juifs, depuis plus de 2000 ans, et on oublie qu'on leur doit beaucoup... bien plus que vous ne le pensez.... la haine étant aveugle, vous n'êtes pas prête
    de le voir....

  • PRISON

    Du sang entre mes jambes
    Ô mère !
    Désormais, je ne verrai le monde
    Qu’à travers une grille.
    Tout me sera ôté :
    Le soleil et le vent
    N’atteindront plus mon visage.
    Mes yeux, que tu dis si beaux,
    Seront amputés de la ville.

    Ce ne seront plus mes paupières
    Qui choisiront de les dérober.
    Qu’importera au monde,
    Que je natte mes cheveux noirs.
    Qu’importera que je rie,
    Qu’importera que je pleure.
    Personne n’aura pitié.
    Mon regard restera inconnu,
    désespéré.
    Seules peut-être mes mains
    Crieront ma douleur
    Pour tous, je ne serai rien,
    Seulement une ombre,
    Sans désir, sans existence.
    Personne n’aura pitié
    Pas même toi, ma mère
    Qui est leur complice.
    Je n’ai que douze ans
    Et la lourde burqa m’ensevelit.

  • Ce qui est très différent de l'Islam dans l'histoire de l'Europe, car depuis le début, elle n'a été que guerre sainte "djihad" et conquête de l'Europe.
    ----------
    Les musulmans ont décimés les côtes des pays méditérrannéens, Italie, Espagne, France, Portugal, etc... jusqu'en Islande, pour déporter et MASSACRER des innocents villageois pêcheurs (plusieurs millions) pour les vendre comme esclaves aux Sultans, et remplir les Harem de belles peaux blanches, des pays récemment islamisés... Les européens tremblaient de peur devant ses pratiquent barbares, et désertaient les côtes... pas de vacances au bord de la mer ! niet !
    ................

  • N'oubliez pas que la civilisation occidentale repose sur la civilisation arabo musulmane et ‎n'oubliez pas que lorsque les juifs furent persécutés par les occidentaux, les arabes les ont ‎bien acceuillis chez ‎
    Et surtout n’oubliez pas le masscare affligé au musulmans et juifs par la reine isabella
    L’architecture islamique en Espagne et les ouvrages de beaucoup de musulmans dans la ‎medecine, l’astronnomie, les mathématique montrent que l’apport des musulmans était ‎très positive .Alors à l’époque où l’islam avait atteint son appogé, l’occident somnolait ‎profondément dans la barbarie.‎
    Voila quelques savans musulmans que l’occident oublie et s’attribue tous les mérites :‎

    Nom - Arabe : Jurjis ibn Bakhtishu Jibril Yuhanna ibn Masawayh
    Période de vie (A.D.) : 700 - 800
    Spécialité(s) et Contribution(s) : Traduction du grec au syrien en ‎arabe
    Principaux ouvrages : Traduction des travaux d’ Hippocrate, de ‎Galien et d’ Aristote
    Ville - Pays : Bagdad ‎
    Nom - Arabe : Al-Razi
    Nom - latin : Razes
    Période de vie (A.D.) : 841 - 926 (Ray-Tehran) Spécialité(s) et ‎Contribution(s) : Médécine interne, Epidémiologie, Ophthalmologie, ‎Chimie, Physique, Philosophie
    Principaux ouvrages :Kitab Al-Mansuri (The Liber Al-Mansuris), Al-‎Murshid, Al-Hawi (Continents), Al-Gudari wa, Al-Gudari (de Peste ‎or de Pestilentia)
    Ville - Pays : Kharasan, Bagdad ‎
    Nom - Arabe : Al-Zahrawi
    Nom - latin : Abulcasis (Bucasis Alzahravius)
    Période de vie (A.D.) : 930 -1013 (al-Zahra-Cordoue)
    Spécialité(s) et Contribution(s) : Chirurgie
    Principaux ouvrages : Al-Tasrif Liman Ajiz 'an al' Ta'lif
    Ville - Pays : Andalousie (Cordoue) ‎
    Nom - Arabe : Ibn-Sina
    Nom - latin : Avicenne
    Période de vie (A.D.) : 980 - 1037 (Bukhara)
    Spécialité(s) et Contribution(s) : Encyclopédie médicale, Philosophie, ‎Astronomie, Poésie
    Principaux ouvrages :100 livres Al-Qanun ( plus d’un millions de ‎mots)
    Ville - Pays : Hamazan, Jurjan ‎
    Nom - Arabe : Ibn-Rushd
    Nom - latin : Averroes
    Période de vie (A.D.) : 1126 - 1198
    Spécialité(s) et Contribution(s) : Philosophie, Médecine, Législation
    Principal ouvrage :Kitab Al-Kulliat
    Ville - Pays : Andalousie, Grenade ‎
    Nom - Arabe : Ibn-Al-Nafis
    Période de vie (A.D.) : 1208 - 1288 (Damas)
    Spécialité(s) et Contribution(s) : Circulation pulmonaire, Circulation ‎du sang jusqu’au coeur
    Principaux ouvrages : Sharah Tashrih al Qanun, Al-Mujaz
    Ville - Pays : Damas, Le Caire

  • Architecture islamique : caractéristiques
    Tout comme la style architectural mudéjar (crée par les Musulmans après la Reconquête), l'architecture islamique c'est la sophistication, des décorations somptueuses et reflète une harmonie paisible. Observez les arcs dit en forme de fer à cheval, les cours intérieurs paisibles, les décorations, les mosaïques...

    Autre caractéristique de l'architecture islamique, l'incorporation d'éléments naturels. La lumière, l'eau et les végétaux sont intégrés aux installations des palais, maisons et mosquées et ont un usage à la fois pratique et esthétique. Vous aurez donc l'occasion de voir des jardins luxuriants décorant les cours, des jeux de lunières créant des motifs géométriques sur le sol, de belles fontaines et des bassins. Le tout créant une atmosphère très apaisante.

    Perdez-vous dans les quartiers islamiques des villes emblématiques d'Andalousie pour découvrir des bâtiments entièrement blancs construits pratiquement les uns sur les autres dans de petites rues étroites. Les Maures savaient parfaitement comment ne pas souffrir de la chaleur. En construisant ainsi leur maison avec des cours ombragées, ils évitaient ainsi le contact direct avec le soleil et conservaient leur habitat frais et confortable.


    Architecture islamique : héritage
    Après la Reconquête, le style et l'architecture islamiques continuèrent d'être utilisés, d'abord à travers le style mudéjar puis gothique, renaissance et baroque. L'architecture islamique a ensuite perdu de son influence mais seulement jusqu'au 20ème siècle puisque des architectes modernistes comme Antoni Gaudí ont su ramener en force le style islamique au travers de leurs travaux.

  • Toute femme non voilée déshonore son chef, c'est comme si elle était rasée.
    - Car si une femme n'est pas voilée, qu'elle se coupe les cheveux. Entre autres

    VERSET EVANGELIQUE

  • La Burqua est une façon pour certains intégristes de dire haut et fort qu'ils sont d'accord de vivre en Europe mais de ne pas suivre notre façon de vivre, de faire un Etat dans l'Etat. La Burqua est une tenue pas appropriée en Occident qui cristallise la peur des gens inutilement. La grande majorité des musulmans ne tient pas à ce vêtement car il ne correspond pas aux coutumes ni au Mahgreb, ni en Egypte, ni en Turquie, ni au Liban, ni en Afrique.......Il s'agit pour des extrémistes de s'emparer de ce bout de tissu infliger aux femmes pour attiser un faut débat qui montrerait l'Europe comme xénophobe, peu démocratique et anti-musulmane. Nous avons atteint la limite de l'acceptable dans le débat public. La burqua doit être interdite et en dernier recours un loi doit le stipuler.

  • Comme lu dans un commentaire, il est indéniable qu'il y a aujourd'hui d'autres chats à fouetter que de parler de voile, burqa et autres fanfreluches.

    Comme il est facile dans notre société occidentale de se pencher sur des sujets aussi anodins, de palabrer, et de discuter sans fin sur de petites préocupations futiles et ridicules, puisque nous vivons sans aucun souci du lendemain!

    Avez-vous un reportage sur les femmes en Afghanistan? Prisonnières non seulement de leur burqa, mais des hommes qui les maltraitent, elles s'immolent pour échapper à leur bourreau.

    Alors oui dénoncer ces horreurs avec force et conviction. Mais parler de la couleur du chiffon à poser sur la tête n'est-ce pas injurier toutes les femmes qui souffrent.

  • "Car si une femme n'est pas voilée, qu'elle se coupe les cheveux.
    VERSET EVANGELIQUE"

    FAUX! FAUX!
    Voici le vrai texte, QUI NE SE TROUVE PAS DANS LES ÉVANGILES!
    1Cor.11:"4 Tout homme qui prie ou qui prophétise, la tête couverte, déshonore son chef. 5 Toute femme, au contraire, qui prie ou qui prophétise, la tête non voilée, déshonore son chef: c’est comme si elle était rasée. 6 Car si une femme n’est pas voilée, qu’elle se coupe aussi les cheveux. Or, s’il est honteux pour une femme d’avoir les cheveux coupés ou d’être rasée, qu’elle se voile." [...]
    "15 mais que c’est une gloire pour la femme d’en porter, parce que la chevelure lui a été donnée comme voile? 16 Si quelqu’un se plaît à contester, nous n’avons pas cette habitude, non plus que les Eglises de Dieu."
    Cette "habitude" n'avait lieu que lors des prières ou des prédications PAR LA FEMME! On est bien loin du voile islamique!

  • @ Sandra la raciste mais surtout antisémite, qui nous déversent sa haine et ses vérités fielleuses et malveillantes.

    "Non, les femmes juives ne fréquentent pas les restaurants non casher, elles font leurs achats alimentaires auprès d'un épicier/boucher agréé par la communauté, elles ne fréquentent jamais les tea rooms et cafés tenus par des goys."

    Ben nous voilà rassurée! Elles ne "violent ni ne salissent" vos piscines! Elles n'ont surtout pas le temps, elles s'occupent de leurs familles. Je ne crois pas qu'il existe en Suisse des tea-rooms ou cafés Juifs Orthodoxes!


    "Quant aux hommes, oui, ils me dérangent par leurs attitudes macho et arrogantes ; ce n'est pas à moi de m'effacer lorsqu'ils occupent la totalité d'un trottoir et qu'ils évitent soigneusement de céder le passage à une femme qui n’appartient pas à leur communauté."

    Faut croire que vous les chercher..... pour les provoquer!

    En revanche, vous passez comme chat sur braise sur les "crânes rasés" ou sur les "crêtes" des nazillons qui déambulent dans les rues.

    Je le répète donc, ceux-là ne font pas tache c'est vrai, ils sont Suisses!

    "et que nombre de citoyens n’osent évoquer publiquement terrorisés qu’ils sont par les menaces de poursuites judiciaires en application de l’article 261bis du CPS."

    Ne généralisez pas votre cas d'une part, et, d'autre part, heureusement que l'0article 261bis soit en vigueur pour mettre hors d'état de nuire des fnatiques racistes et antisémites comme vous! Vous êtes la honte de la Suisse!

    Hé oui! wausau, la raciste ignore que les Juifs étaient là depuis des lustres ! Mais pour cette antisémites, ce ne sera pas "encore des demis-vérités" mais des mensonges! Elle ne lit que ce que le ramassis d'ordures que l'hébdo, en mal d'évènements, relate en 2009... sur les Juifs dans un hôtel qui fait l'économie de femmes de chambres!

    Quelle pitié! Vous faites vraiment tache dans ce blog Sandra!

  • "Sandra la raciste mais surtout antisémite, qui nous déversent sa haine et ses vérités fielleuses et malveillantes."

    Moi j'ai surtout retenu les dates de la fête des costumes de Schwytz...ca donnerait presque envie !

  • Mouchkito: "L’architecture islamique en Espagne"

    Vous croyez nous apprendre quelque chose par ce HS sur l'architecture espagnole des Maures?

  • Merci Mouchkito pour ce rappel

  • La Suisse a gagné trois médaille d'or, n'est pas magnifique!!!

    http://www.vancouver2010.com/fr/olympique-m%C3%A9dailles/m%C3%A9daill%C3%A9s/index_ct-vU.html?cat1=SUI

  • Mouchkito,

    Un article intéressant sur les évangélistes au Maroc,

    http://www.bladi.net/forum/43421-evangelistes-s-activent-maroc/

  • @ la franchise

    L'algérie à été exposéé à ce mouvement 130ans et l'islam est résté trés fort

  • @ Hakim

    Le débarquement des propagandistes continue.... Ils nous suivent comme notre ombre!

    HL, les liens propagandistes Islamistes HS vont défiler et polluer vos billets au point où on ne pourra plus s'y retrouver! Ils font cela dans tous les blogs, D.J, Edlweiss, auxfrontièresdel'extrême,(qui les modère)entre autres, dans le seul but de les fiche en l'air!

  • La belliqueuse de tous les blogs; Madame Patoucha est de retour, cette chanson vous présente à merveille!!!



    http://www.youtube.com/watch?v=eg9CdhAf4BY&feature=related

  • @Patoucha

    Si vous avez le temps jetez un coup d'oeil sur le lien donné par La Franchise. Il faudrait le répandre partout! Vive la tolérance islamique! Les services secrets, la police et les intégristes à la chasse des chrétiens! Merci La Franchise!

  • @mouchkito

    "Le mot mudéjar vient de l’arabe مدجّن (mudajjan, « domestiqué »), qui donna, par altération en espagnol, mudéjar. C'est le nom donné aux musulmans d’Espagne devenus sujets des royaumes chrétiens après le XIe siècle, pendant la période de tolérance.

    Disposant d'un statut particulier, les mudéjars formèrent des îlots de l'Islam jusqu'à ce que, placés par les autorités chrétiennes devant l'alternative de la conversion ou de l'exil, ils eussent disparu définitivement d'Espagne.

    Les mudéjars parlaient le castillan ; s’ils avaient oublié leur langue maternelle, cependant ils continuèrent d’écrire la langue romane mais avec les caractères arabes, d'où le terme Aljamiado." Wikipedia

  • @La franchistérique...

    +La belliqueuse de tous les blogs; Madame Patoucha est de retour, cette chanson vous présente à merveille!!!+

    Ah bon ?? C'est pourtant une chanson qui vous sied et couvre à merveille, depuis votre "apparition" sur ce site !!

  • @ Patousa

    J’ai remarqué que vous avez un besoin urgent de joindre Un hopital pasychiatrique vu ‎votre état psychique qui se détériore de plus en plus, ‎j’aimerais bien vous rendre ce ‎service éspérant que vous retrouverez la sérenité
    Je prierai pour vous



    La Clinique La Métairie
    L’excellence des soins psychiatriques et psychothérapeutiques
    La Métairie est une clinique psychiatrique privée dotée d’une longue histoire dans le domaine du traitement hospitalier des troubles psychiques.

    Depuis près de 150 ans, la clinique assure des soins de qualité continuellement actualisés.

    Réparties dans un bel espace de verdure, cinq unités spécialisées peuvent accueillir toute personne qui nécessite un encadrement médicalisé jour et nuit et qui accepte de s’engager de façon participative et volontaire à ses propres soins.


    Etablissement du groupe
    Clinique La Métairie
    Avenue de Bois de Bougy
    CH-1260 Nyon T +41 22 363 20 20
    F +41 22 363 20 01
    E info@lametairie.ch

  • @ mouchkito:

    Je n'aime pas ce genre de commentaire sur mon blog. C'est l'aveu de faiblesse de celui qui n'a plus d'arguments. Encore un et je vous efface.

  • Mouchkito, vous usurpez les pseudos maintenant?

  • @ homme libre


    et ça vous acceptez

    "Sandra la raciste mais surtout antisémite, qui nous déversent sa haine et ses vérités fielleuses et malveillantes."

    Moi j'ai surtout retenu les dates de la fête des costumes de Schwytz...ca donnerait presque envie !

    et puis c'est la vérité

  • @ homme libre

    je me suis trompée

    c'est de ce texte que je fais allusion mais pas celui d'avant

    ce que dit patoucha vous acceptez

    @ Sandra la raciste mais surtout antisémite, qui nous déversent sa haine et ses vérités fielleuses et malveillantes.

    "Non, les femmes juives ne fréquentent pas les restaurants non casher, elles font leurs achats alimentaires auprès d'un épicier/boucher agréé par la communauté, elles ne fréquentent jamais les tea rooms et cafés tenus par des goys."

    Ben nous voilà rassurée! Elles ne "violent ni ne salissent" vos piscines! Elles n'ont surtout pas le temps, elles s'occupent de leurs familles. Je ne crois pas qu'il existe en Suisse des tea-rooms ou cafés Juifs Orthodoxes!


    "Quant aux hommes, oui, ils me dérangent par leurs attitudes macho et arrogantes ; ce n'est pas à moi de m'effacer lorsqu'ils occupent la totalité d'un trottoir et qu'ils évitent soigneusement de céder le passage à une femme qui n’appartient pas à leur communauté."

    Faut croire que vous les chercher..... pour les provoquer!

    En revanche, vous passez comme chat sur braise sur les "crânes rasés" ou sur les "crêtes" des nazillons qui déambulent dans les rues.

    Je le répète donc, ceux-là ne font pas tache c'est vrai, ils sont Suisses!

    "et que nombre de citoyens n’osent évoquer publiquement terrorisés qu’ils sont par les menaces de poursuites judiciaires en application de l’article 261bis du CPS."

    Ne généralisez pas votre cas d'une part, et, d'autre part, heureusement que l'0article 261bis soit en vigueur pour mettre hors d'état de nuire des fnatiques racistes et antisémites comme vous! Vous êtes la honte de la Suisse!

    Hé oui! wausau, la raciste ignore que les Juifs étaient là depuis des lustres ! Mais pour cette antisémites, ce ne sera pas "encore des demis-vérités" mais des mensonges! Elle ne lit que ce que le ramassis d'ordures que l'hébdo, en mal d'évènements, relate en 2009... sur les Juifs dans un hôtel qui fait l'économie de femmes de chambres!

    Quelle pitié! Vous faites vraiment tache dans ce blog Sandra!

  • hypocrite


    Je ne vous réponds pas, vous l'avez admis vous même, vous êtes hypocrite, dès lors, je ne sais pas si vous êtes honnête ou pas dans vos commentaires.

  • @ Mouchkito:

    Sandra est en effet assez désagréable car elle fait des généralités, mais elle n'a pas insulté quelqu'un personnellement comme vous le faites.

    Cela dit c'est assez pénible de voir qu'une fois de plus ce genre de sujet n'amène que très peu de commentaires rationels, ce qui fait que le débat vole assez bas.

  • Comme d'hab. La Franchistérique .... vous dites tout et son contraire mais vous manquez pas de la ramener, tout en spécifiant que vous ne répondez pas !!

  • @ Hommelibre


    Mais Patoucha insulte tout le monde en plus elle est impolie

  • Et oui, en général c'est celui ou celle qui est la goutte en trop et qui déclenche ma saturation qui prend. C'est comme ça. Aujourd'hui c'est vous.

  • @ hommelibre
    Je relève que certains trolls en service commandé tombent immédiatement et automatiquement dans les pièges qui leur sont tendus par des intervenants qui prennent un plaisir évident à se gausser des turpitudes émises par ces défenseurs de la pensée unique.

    Qu'ils soient défenseurs des sionistes ou des musulmans tous n'ont qu'une chose en tête : déverser leur fiel sur ceux qui ne partagent pas leur idéologie totalitaire et destructrice en important en Suisse des problèmes qui ne nous concernent nullement.

    Vive la prochaine fête fédérale des costumes suisses qui se déroulera à Schwyz du 4 au 6 juin 2010. Voilà qui permettra aux véritables suisses de se ressourcer et de nouer des liens d’amitiés avec leurs compatriotes et d’oublier tous les travers que des minorités tentent de leur imposer alors qu’ils ont d’autres chats à fouetter.

  • Alors bonjour, je suis tombée sur cet article et je suis très interpellée par l'hypocritie dans laquelle Mme Badinther déclare ses mots aux femmes voilées intégralement. Ils se trouvent qu'il ya des personnalités célébres françaises qui se donnent la permission de s'imisser dans les rites religieux musulmans et qui déclarent ce qui est bon ou pas. Seul notre Dieu & notre Prophète, paix et prières sur lui, peuvent nous prescrire ce qui est licite ou non. Nous avons dans notre religion un héritage auquel nous nous devons de nous attacher, à savoir, le Noble Coran et la Sunnah de notre Prophète, paix et prières sur lui, or quand on entend Sunnah, en français, la tradition englobe entièrement le port du voile intégral. Les femmes de notre prophète s'habillaient ainsi donc cela fait partie de la tradition. Enfin quand on entend autorité musulmane, je vois de quelle autorité vous parlez mais le recteur de la mosquée de Paris doit surement connaître par coeur le Coran et doit savoir qu'il y a des versets où Dieu nous dit : (Coran XVII, 45) ; ...Et si vous leur demandez quelque objet, demandez-le leur derrière un rideau, c'est plus pur pour vos coeurs et leurs coeurs. Enfin, elle parle de rejet mais toutes les musulmanes se font agresser du regard dans la rue et pas seulement celles qui portent le voile intégral. On vous insulte limite dans la rue alors ne dites pas que vous voulez échanger des sourires avec elles. C'est tout à fait Hypocrite je trouve!!!!

  • "C'est tout à fait Hypocrite je trouve!!!!"

    Heureusement qu'elle n'a pas écrit Hypolite!

  • Personnellement,je me fiche de savoir si les 3 pelées qui ont choisi de porter la burqa ou le niqab, sont opprimées ou pas, c'est leur problème, qu'elles se démerdent avec leur ayatollah de maris jaloux.
    Ce qui me chagrine c'est que si je me mettais à me promener en ville avec une cagoule, je me ferais arrêter immédiatement par la police.

  • bonjour à tous et à toutes moi je voudrais attirer votre attention sur le fait que certaines personnes pleine de bonnes intentions puissent malgré elles se voire éxpliquer la liberté la tolérence à d'autres je me demande si elles les connaissent vraiment et si c'est le cas comment peuvent elles penser quelles en savent plus sur ces sujet que celle qui portent la burqa ,attention nous copines les fiminstes nous méprisés pas les femmes meme si vous pensez.....

    cadeau "tu es libre de croire que tu es con mais con de croire que tu es libre"

  • quelqu'un sait-il comment les douanes arrivent à identifier les porteurs(ses)de burqa dans les aéroports?

  • je ne sais pas si le peuple français dont certains sont musulmans,se prononceraient pour un non au port de la burka si un referendum avait lieu. mais une chose est certaine,cette tenue est un repoussoire a la religion musulmane .ca n'est pas a la france de s' adapter a la religion qu'elle qu'elle soit mais l' inverse .la discretion dans la facon de vivre sa religion dans les lieux publics faciliterait la vie en societé

  • la religion mulsulmane, n'est pas une religion mais bien un parti politique qui a pour but de règner et ce en faisant abstraction des frontières, ce parti politique dirigé par des hommes hypocrites qui se cache derrière cette "religion" utilise n'importe quel moyen pour arrivé a leur fin. exemple, ici au québec, ils ont fait givrer les fenetres d'un gymnase pour tester jusqu'ou ils pouvaient aller, ils ont fait vider une cabane a sucre pour faire leur prière... et sa continu comme ca pendant des heures. ma question si je vais dans un pays mulusman devrais-je m'adapter a leur coutume ou me permettrons-ils de faire a ma guise selon MES traditions. une autre question pourquoi en inde ce pays qui il y a de ca 50 ans étais de religion majoritairement indoux/boudisme, allez voir aujourd'hui...
    il faut faire attention a ce genre d'assimilation incidieuse.

  • C'est bien, toute la pensée des bobos des beaux quartiers se retrouve ici.....

    la philolosophe des beaux quartiers porte l'étendard de la défense de sakineh (ce n'est pas une star de la star ac, c'est une irannienne qui va être lapidée)

    des Lettres, des pétitions, des protestations....et bla et bla et bla.

    Hier dans son propre pays, un policier s'est fait lapider en pleine rue, vous savez, un de ceux qui protègent la bourgeoisie bobo gocho des quartiers du 16ème, mais là.......chuuuuuuuuuuuuuut, c'est pas grave............faut pas en parler...lamentable intellectuelle, une pauvre fille quoi!!!!!!!!!

  • slt je m applle ismael je suis comorien ou plito mitise comorien

  • Je ne me suis pas empressée de commenter l'application de la loi sur la dissimulation du visage entrée en vigueur en avril 2011. Visiblement, la pédagogie gouvernementale ne fonctionne pas.... mais cela, je le savais.
    voir mon article :
    http://www.a-voix-haute.net/index.php?option=com_content&view=article&id=21:80000-pour-faire-de-la-pedagogie&catid=2:archives&Itemid=11

    Les femmes portant le voile intégral se sont constituées en association pour faire abroger la loi, leur sitehttp://amazonesdelaliberte.com/presentation-des-ad2l/

    lire la suite:
    http://www.a-voix-haute.net/index.php?option=com_content&view=article&id=37:aout-2011&catid=3:dernier-article-publie&Itemid=12

  • Ne jamais oublier cette citation dont j'ignore l'exacte provenance: "Nous vous envahirons par vos valeurs et vous dominerons par nos valeurs""

  • Il y a tant de motivations qui poussent des femmes éduquées à choisir le voile, et pas d'une seule religion, n'ayant pas encore fait confiance en elles-mêmes et en leur entourage. Elles comprendront un jour que chaque femme porte un voile, un voile subtile, qui semble invisible, mais qui est hautement efficace, car chaque être à en lui la possibilité de rester digne, d'intimer un "non" calme et respectueux, avec le regard, avec son être, même sans mots, même dévoilée. Et de même, les hommes se sentent rassurés par le voile, n'ayant pas encore fait confiance en eux-mêmes, n'ayant pas encore suffisamment cultivé cette force intérieure, qui rend hommage aux femmes. Pourtant, chaque homme sait lire les messages subtiles que les femmes lui communiquent, chaque homme sait au fond de lui-même que plus la beauté de la femme est cachée, plus la pulsion est exacerbée. Le voile devient ainsi, subrepticement, mais sûrement, source de violence extrême, à l'opposé même du désir de pureté, de bonté et de droiture qui meut celles et ceux qui s'en entourent.

  • Juste m'indigner de ce que devient la FRANCE ..!! par lacheté par le fait que : si on l'ouvre on passe pour anti ceci anti celà Au nom de la liberté qui nous a été enlevée, ELLES nous narguent et nous font bien voir que c'est maintenant l'islam qui dirige la France. Quelle France ? où les non pratiquantes sont contrainte de croiser tout les jours des femmes voilées qui ELLES se sentent chez elles Et nous que devenons-nous? Nos valeurs, nos combats pour une France belle et désireuse d'égalité de laicité.. Tout de meme LE respect se doit se consoit de tout part. Là ce n'est pas cas

  • a ce jour il n'est meme plus question de "respect" de NOS valeurs NOS liberté celà à été grignoté.. avec grandes fourberie. Nous femmes Européennes avec ou sans religion sommes pratiquement montré comme n'étant pas (a leur place) le comble, que leur faut-il de plus... NOUS mettre au banc de NOTRE socièté voilà leur but leur désir innavoué mais vrai.

  • Je prie les lecteurs de prendre note que la personne qui utilise le pseudonyme "mère" n'est pas la même qui écrit depuis plusieurs années sous le pseudonyme "Mère-Grand" et qui est intervenue très souvent sur le genre de sujet. Je ne peux que regretter la confusion possible, regrettable puisqu'elle risque d'avoir des incidences sur la clarté des débats créer des doutes sur les idées des uns et des autres. La confusion induite par des synonymes trop ressemble est d'ailleurs souvent utilisée volontairement pour déconsidérer un blogueur par une sorte de vol d'identité.
    Signé (évidemment) Mère-Grand

  • Merci Mère-Grand.

  • Bonjour,
    Et à ce jour, il semblerai que certaines femmes ne s'étant pas " assez " rendues invisible !! ont été lachement attaquées .. voila ce qui nous attend si nous ne mettons pas le aulà.
    Cessons d'etre des autruches. MERCI pour la France qui était le pays des égalités desLUMIERES....

Les commentaires sont fermés.