Femmes et sexisme: let the sun shine in!

Dans ce débat qui anime plusieurs blogs depuis 2 jours, et qu’il ferait si bon de mener sur une plage chaude ou une terrasse ombragée, peu vêtus, sourire aux lèvres et mains aériennes, je reprends au vol un bout de commentaire:

«En voyant l'étalage de photos de femmes (politiciennes, actrices, écrivain(e ?) chanteuses, sportives...)posant toutes de manière sexy, provoc' et allèchante, dans le journal».

sexy3.jpgMais c’est bien sûr, les femmes habillée sexy sont forcément des mantes religieuses assoiffées de sexe et les hommes qui les regardent sont des cochons lubriques. Et pourquoi pas, d’ailleurs? Ce bestiaire est au moins de nature à assurer la survie de l’espèce.

Le désir, la séduction, l’imagerie des fantasmes, sont parmi les ingrédients fondamentaux des relations hommes-femmes. Or, on en arrive peu à peu à culpabiliser, à judiciariser les rapports de séduction et les produits dérivés comme l’humour en publicité. Cela dérange de voir ou d'imaginer une femme (ou un homme) pour vendre une voiture? Alors il faut des pubs sans personne, juste les objets, aucune mise en scène, aucun fun, aucune valorisation de niveau social (c'est aussi une discrimination), etc.

Franchement, avez-vous une seule fois acheté une voiture au salon à cause de l’hôtesse? Si oui, alors il faut consulter. Mais enfin, un peu de charme dans ce milieu austère des vendeurs de métal, je trouve cela plutôt agréable. Et je sais très bien que ces femmes ne sont pas que cela, qu’elles ne sont pas à disposition, qu’elle ne me font pas d’invitation lubrique, que c’est un job. Point barre.
sexy-nicole-kidman-in-hat.jpg
Mais à voir le nombre de femmes posant ou se montrant en tenue qui valorise leur corps, c’est à se demander si le machisme le plus sexiste n’a pas sournoisement repris le pouvoir. N’en doutons pas: une femme qui valorise autant sont corps soit n’a pas de cervelle, soit a le pistolet d’un homme dans le dos. Car on ne peut imaginer, dans la doctrine bien-pensante, qu’elle le fasse d’elle-même, qu’elle y ait du plaisir, et qu’elle ne soit pas que son corps. Certaines femmes sont devenues ambassadrices du sexisme anti-femmes le plus éhonté, sournoisement délicieux et délicieusement aliéné.

Où sont passé les années 70 et 80, où les corps étaient à la fête autant que les relations intellectuelles, où on ne se prenait pas autant la tête, où les relations étaient joyeuses, où une fille n’allait pas à la police quand un garçon avait tenté de l’embrasser, ou un garçon ne la traitait pas de salope si elle refusait, où faire l’amour était fun et ouvert - avant que d’être devenu un dédale digne du 19e siècle?

«C’est la régression finale?»

Non, non, merci aux femmes d’être si belles, si agréables, si attirantes, si désirables, si partenaires! Merci aux hommes en slip d’être si séduisants sur les catalogues de la Redoute (hum... là je parle pour les femmes...).

Rendez-nous les années 70-80!

Rendez-nous le soleil!

Deux versions: une plus en rapport avec les débats... et plus déjantée; l’autre plus conforme à l’esprit original. Et puis tiens, tois pour le prix de deux: une troisième version, joyeuse!


 

111Kadhafi.jpg

Catégories : Humour 43 commentaires Lien permanent

Commentaires

  • Excellent, hommelibre! Malgré la canicule, votre inspiration ne faiblit pas! Amitiés canadiennes.

  • @ hommelibre

    "Mais à voir le nombre de femmes posant ou se montrant en tenue qui valorise leur corps, c’est à se demander si le machisme le plus sexiste n’a pas sournoisement repris le pouvoir. N’en doutons pas: une femme qui valorise autant sont corps soit n’a pas de cervelle, soit a le pistolet d’un homme dans le dos. Car on ne peut imaginer, dans la doctrine bien-pensante, qu’elle le fasse d’elle-même, qu’elle y ait du plaisir, et qu’elle ne soit pas que son corps. Certaines femmes sont devenues ambassadrices du sexisme anti-femmes le plus éhonté, sournoisement délicieux et délicieusement aliéné."

    mais dans les sociétés les intolérantes (certains pays islamistes ), les femmes
    propriétés des hommes leurs corps sonts cachés.
    elles ne peuvent pas s'exhiber aussi éhontement sans crainte aucune !!!

    "Le 17 mai 2008
    Martin Clément

    Séduction ou domination ?
    Dans toutes les espèces animales, la femelle séduit le mâle au moment de la reproduction, en émettant des phéromones qui les attirent.
    Séduction ou domination ?
    La distinction est sans objet. Chaque sexe a un rôle défini par la nature et l’instinct. Par contre, au niveau de l’apparence physique, il est indéniable, surtout chez les oiseaux, que c’est le mâle qui arbore un maximum de visibilité. Pourquoi ? Parce que la femelle, par peur des prédateurs, doit passer inaperçue.
    La seule exception à cette règle, c’est l’espèce humaine. C’est la femme qui attire les regards et l’homme qui parait terne à côté. On peut en déduire que la femme ne craint pas les prédateurs, que ce soit d’autres espèces … ou des hommes. Une autre preuve, c’est le fait que ce sont les femmes des classes dominantes qui arborent les tenues les plus provocantes. Pensez aux « dames de la Cour » d’autrefois, comparées à celles du peuple.
    Conclusion, de nombreuses femmes sont à la fois séductrices et dominatrices. Et elles le sont de plus en plus depuis que le féminisme leur a donné toute liberté sur ce sujet. Pour les « lolitas » d’aujourd’hui, on parle même d’hypersexualité. Et on fait porter le chapeau à la Pub qui obligerait les filles à se vêtir ainsi.
    En fait, les publicistes ne font que se conformer aux désirs de celles qui achètent ces produits.(vêtements, mais aussi parfums, cosmétiques…). Les tenues ouvertement provocantes de nombreuses femmes dans les lieux publics nous disent donc : »Nous ne craignons pas les prédateurs ! hommes ou autres !»
    Paradoxe. Au même moment des campagnes incessantes, payées par les gouvernements, mettent en garde les femmes contre les agressions sexuelles des hommes ! Au Québec, une femme sur 3 serait agressée. Si c’était vrai, les femmes provoqueraient-elles ainsi la foudre ? Mieux, ces campagnes ont servi à justifier des lois réprimant la sexualité des hommes : sévères condamnations de toute agression sexuelle, harcèlements … Désormais, la bienséance … et les lois, obligent l’homme à ne pas voir ces tenues. En fait, tout homme est désormais un homme du peuple et toute femme une femme dominante.
    Au grand dam des femmes !
    Car le désintérêt (réel ou supposé) des hommes provoque la surenchère des femmes, qui, se sachant hyper-protégées par lois et préceptes moraux de rigueur pour les hommes en viennent à ces excès taxés d’hypersexualité. La question mérite d’être posée. L’hypersexualité exprime-t-elle la domination de stéréotypes patriarcaux à travers la Pub, ou est-elle une des conséquences du féminisme ?
    N’est-elle pas l’ultime manifestation de la séduction-domination de la femme actuelle ?

  • Petite précision pour les jeunes têtes blondes qui n'ont pas connu cette époque merveilleusement déjantée: cette chanson fait partie de HAIR, une comédie musicale synonyme de LIBERTÉ !
    Une musique et des chansons qui... ah non, c'est vrai, vous ne savez sans doute même pas qu'il y avait une guerre au Vietnam, en ce temps-là.

    ;o)

  • @ Blondesen

    cette chanson fait partie de HAIR, une comédie musicale synonyme de LIBERTÉ !
    Une musique et des chansons qui... ah non, c'est vrai, vous ne savez sans doute même pas qu'il y avait une guerre au Vietnam, en ce temps-là.

    je suppose que cette chanson est contre la guerre du vietnam.

    guerre impérialiste, contre l'extension du communisme, communisme dictature du parti unique, qui dans ses guerres nie toute valeur humaine a ses soldats.
    lis la guerre d'indochine de lucien bodard ça te fera trés bien connaitre le contexte à cette époque, lis aussi un million de dollar le viet de jean lartéguy

  • @ jmo: raaahhh, je ne vais pas me laisser ramollir avec la canicule! Merci pour ce petit mot.

    Oui, ça manque, cette joie, cette égalité entre garçons et filles, cette absence de lutte de pouvoir, cette magnifique liberté et créativité!

    Là c'est devenu plus chiant. Chiant les mecs lourds qui traitent les filles de putes. Lourdes les chieuses féministes qui voient le mal(e) partout et veulent tout niveler et dominer.

    Reprenons la joie, la liberté, jetons les idéologies au feu avec les soutiens-gorges! Vivement une nouvelle révolution humaniste!

  • @ Blondesen: merci d'avoir précisé pour ceux qui n'ont pas connu.

    Et pour qui ne connaît pas, les photos sont deux femmes magnifiques et intelligentes: Halle Berry (rrrraaaaahhhhhh....) et Nicole Kidman.

  • Merci infiniment de ces précieux conseils et de ces indispensables précisions, leclerq.
    J'ignorais d'une part totalement que j'ai le bonheur immense de vous connaître - avons-nous fréquenté les mêmes écoles ou étions-nous camarades d'infortune à Dien-Bien-Phu ? - et le simple fait que vous "supposez" que HAIR était contre la guerre du Vietnam me permet de vous recommander, quant à moi, la lecture salutaire de Pierre Dac qui, dans ses "Pensées", énonce cette vérité essentielle:
    "Parler pour ne rien dire et ne rien dire pour parler est le privilège des gens qui feraient mieux de la fermer avant de l'ouvir."

    :o)

  • @ hommelibre

    Ah nicole kidman quel charme, j'ai fait découvrir récemment retour à cold moutain à ma petite femme chérie

  • Et soudain les hommes tombèrent d'accord!... Le temps d'une chanson, d'une utopie belle comme la liberté. Alors voilà, tous si différents, on retombe pourtant sur les sixties et leurs descendants directs. Je crois que nous avons trop accordé d'importance à la nature affairiste de la liberté et pas porté assez attention à notre nature profonde de la communion intellectuelle, humaine et artistique. Quant à se retrouver sur le sable, au bord du lac ou de la mer, aucun soucis. Je ne regarde jamais à la couleur politique de mes potes, ni à leur statut social. Seul la relation humaine m'intéresse. Et s'il faut se disputer sur un sujet, vite fait, bien fait nous tapons ensuite un black jack de la bonne humeur et finissons en boîte et buvons à la complicité affectives ou amoureuses entre filles et garçons. C'est pour moi la seule valeur philosophique prioritaire dans la vie. Solitaire et solidaire, sauvage, mais en communauté d'amitié. Merci pour ce beau message d'espoir.

  • @ Blondesen

    oh merçi à toi blondesen de nous apprendre qu'il y avait la guerre du vietnan à cette époque là nous sommes tous si ignorants, merçi de nous éclairer de tes lumiéres

  • purééééééée, tu m'as précipité en pleine nostalgie....:=)) je t'envoie une photo de l'époque sur ton mail...:=))
    Biz
    Ark

  • Puisqu'il faut décidément être plus précis et moins allusif:
    leclerq, ayez la bonté d'utiliser la forme "vous" (2ème pers. du pluriel, dit aussi "pluriel de politesse") quand vous vous adressez à moi, merci.

  • @ Pacahkmac: cela fait du bien de vous lire. Au fond, malgré mes batailles, c'est ce que j'aime, c'est ce que j'aime partager, avec en effet de temps en temps une petite discussion piquante (il faut garder les neurones en éveil), et après sur la plage ou à la montagne, de tous bord, partager l'humain, filles et garçons passionnés par la vie!

    Merci, merci mille fois!

  • @ ark: je suis impatient de recevoir! Oui, nostalgie d'un temps heureux, libre, égalitaire, jouissif, comme une caresse du ciel.

  • @ leclercq et Blondesen: ah mais, vous n'allez pas vous battre chez moi, sur CE billet!!!???!!! Ah que non! D'autant que vous êtes en phase, peut-être une connotation implicite mal perçue... Mais si, mais si.

    Bon, leclercq tutoie tout le monde. On aime ou pas, ok. Sans vouloir en rajouter ni donner raison à l'un ou à l'autre, ça me rappelle Prévert:

    "Je dis tu à tous ceux que j’aime
    Même si je ne les ai vus qu’une seule fois
    Je dis tu à tous ceux qui s’aiment
    Même si je ne les connais pas ".

    Rien à voir, mais c'est-y pas mieux de citer Prévert que de dresser des murs? Soyons fous, soyons libres! Bon, je prépare un billet sur le Plan de Dieu. Ah, je sens de suite une grosse interrogation là... John est-il un suppôt caché d'une quelconque religion nouvelle ou antique?

    Non. Juste inspiré par Hair, qu'il me semble bien opportun de faire revivre cet été.

    Allez, je vous embrasse tous les deux, et Audrey aussi, et ark, et pas mal d'autres! (je vous épargne la liste, si vous n'y êtes pas vous serez déçus, alors que comme ça tout le monde peut penser qu'il y est, même ceux qui ne m'aiment pas ou qui pensent qu'un homme qui a des revendications est un monomaniaque...).

  • John, je t'ai fait un vrai paquet cadeau....:o))))))))) c'est parti...

    J'avoue que j'ai aussi des regrets de cette époque, mais difficile de dire si c'est parceque c'était vraiment formidable, ou parceque je trouvais tout formidable à 20 ans.....that is the question!
    biz

  • ark: c'était vraiment formidable! Et en plus nous trouvions tout formidable. Rien à voir avec la chieuserie et la vulgarité actuelles! Pachakmac a bien dit les choses plus haut.

    Et mnerci pour ces superbes photos, j'adooooore...

  • Désolé, HL, vous savez que je suis intransigeant sur certaines questions.
    Je réserve le tutoiement exclusivement à mes amis. C'est ainsi.


    ;o)

  • @ David et Sarah, s'ils lisent ceci: pour le 19 août, est-il possible d'envisager une chorale pour reprendre ce morceau?

  • Très cher Sir Blondesen.....

    Faut pas être trop vieux jeu pour changer avec son époque...
    Tutoiement, vouvoiement, n'ont aucune importance, la preuve en est que bien des langues n'ont pas cette distinction.....on peut manquer autant de respect en vouvoyant qu'en tutoyant, et respecter autant en tutoyant qu'en vouvoyant....so, what's the fuss?

    An easy way to get around with your demand is to write you .....in english, LOL

    Halala, faut pas trop se prendre au sérieux.....:=)) et les principes sont PARFOIS des empêcheurs d'avancer....

    So from now on, you'll have to cope with my frenglish....

    Greetings and LOL

    Rainbowgirl

  • Voyons Blondesen,

    Leclerc tutoie tout le monde ... cela plait ou pas !? Pas grave ni de quoi en faire une maladie ...

    Ben c'est vrai quoi quand on veut plaire à tout le monde on finit par accepter tout et n'importe quoi.

    Chi troppo vuole ... nulla stringe !!

    (ô_ô)

  • Your are totally wrong, dear Ark.
    It is actually now the same in Danish as in English: there is "only" one "you-form" today (some twenty or thirty years ago, both forms à la "vous" and "tu" or "Sie" and "du" as in German existed).
    But there are hundred ways to make any another person understand if she or he deserves consideration or not.
    And that can be much more cruel...
    As for me, I am not a fan of "Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil".
    Yes my Dear, I am a very old-fashioned man.

    ;o)

  • @ rainbowgirl: what un très beautyfull façon de te say hello! je like it.

  • Ach, Du, Leclerq! Hast du Jerry Rubin "Do it" grundlich lesen? ist nicht der brico-loisir, la supercummuluscard n'y vaut rien, Hast du "Putain de mort" von Michael Herr grundlich lesen?...
    Jaaa, Teufel, la musique des années soixante-septante résonne et colle avec la guerre du viet-nam et le mouvement pacifiste, et de révolte!
    Au vu de l'époque, dommage qu'on ait perdu! Teufelerei! Maintenant il ne reste qu'à boire le calice jusqu'à la lie!
    Quant aux paroles, elles sont claires, il n'y est pas dit que c'est fastoche, que "le soleil brillera" de lui-même... Preuve:
    "We starve-look-At one another-Short of breath
    Walking proudly in our winter coats-Wearing smells from laboratories
    Facing a dying nation-Of moving paper fantasy
    Listening for the new told lies-With supreme visions of lonely tunes"

    Ou version française, adaptation... Pas traduction...
    "On se guette,-Traqués, à bout de souffle-Marchant-Pétrifiés dans nos manteaux
    D'hiver-Refoulés aux frontières du mensonge- Des nations qui crèvent.

    Tués par des rêves chimériques-Ecrasés de certitudes-Dans un monde glacé de solitude
    Teufel, si vous voulez karakokéen!

  • @Leclercq, oui, cette chanson et même la comédie musicale était non-seulement, mais aussi une chanson contre la guerre du Viet-nam, contre l’envoi à la mort ou au combat de jeunes américains, en soutien d’un dictateur, d’un gouvernement tellement corrompu, tellement « apprécié » de sa population et de son armée, que les américains partis, il fut facile à l’armée nord-vietnamienne (les communistes comme vous dites) de l’emporter, certes au mépris de l’accord signé.
    Ajoutons encore les nombreux morts dans les manifestations au U.S.A contre cette guerre , que des journalistes ou analyste français comparent avec les conflits en cours (le « bourbier irakien »par ex.), oubliant avec soin que les premiers à avoir perdus contre les vietnamiens/indochinois… ce fut précisément… L’armée française…
    Au début de ce siècle-ci, le fameux et fumeux XXIème siècle, même le général en charge de ce conflit regretta publiquement y avoir participé.
    Ceci n’était qu’une courte précision historique.

  • "N’en doutons pas: une femme qui valorise autant sont corps soit n’a pas de cervelle, soit a le pistolet d’un homme dans le dos. Car on ne peut imaginer, dans la doctrine bien-pensante, qu’elle le fasse d’elle-même, qu’elle y ait du plaisir, et qu’elle ne soit pas que son corps."

    Non non, juste un gros cachet à la fin de la journée, ça suffira toujours à certain-es pour mettre les idéaux au placard ;-). Je suis sûre que je pourrais lancer une enchère sur e-bay pour m'offrir un-e esclave à vie (bon ça risque de tourner mal judiciairement par contre mais c'est une autre histoire). Si ceci n'est pas la même chose cela prouve qu'il y aura toujours des gens prêts à faire n'importe quoi pour de l'argent. Sûre aussi que pour 1 million de francs je trouverai des personnes acceptant que je leur coupe un bout d'orteil, que ces personnes y ressentent du plaisir ou non je l'ignore par contre ;-)

    Mais une question me torture. Puisque les mannequins allanguies sur les capots sont là pour apporter une touche d'humanité (certainement l'humanisme version ferrari) aux métaux et pour prendre leur pied aussi accessoirement dans l'exercice de leur métier, comment se fait-il qu'on n'y voit jamais de superbes éphèbes se prélassant côté passager? Faudrait-il y croire que ceux-ci n'ont pas le plaisir des regards admiratifs (non non jamais libidineux: il faut qu'on se le dise "putain la go comme elle était bonne" doit être reçu comme le meilleur des hommages) des jeunes pucelles? Ou peut-on imaginer une petite discrimination à l'emploi? Voilà assurément un combat pour les hoministes!

    Je m'étonne que la valorisation du corps des hommes dans la publicité et le marketing au sens large ne soit pas encore dans votre manifeste :-)

  • @Leclerq

    "La seule exception à cette règle, c’est l’espèce humaine. C’est la femme qui attire les regards et l’homme qui parait terne à côté"...

    Quelle affirmation!

    Pourtant, jusqu'à la prise du pouvoir "spirituel" des paleo-intégristes de type calviniste ou ceux de la Contre Réforme, puis celui, politique et économique, de la bourgeoise marchande, les "mâles" de l'espèce (quelles qu'aient été leurs préférences sexuelles) n'hésitaient pas à exhiber leurs plus beaux atours pour leurs manoeuvres de séduction! Un petit détour par Mantegna, Veronese, van Dyck ou qui vous voudrez suffirait à vous le rappeler.

    De toute façon, ces disputes sur le sexisme mercantile ou non des images qui nous entourent, nous amusent ou nous agressent, me semblent l'équivalent "café-du-commerço-philosophique" du tonneau des Danaïdes...

    Qui préfèrer : Caroline Bonaparte par Canova ou David par Michelangelo?

  • Je suis entièrement d'accord avec le message passé par ce petit sujet.
    A quand des relations plus suaves et adultes entre hommes femmes?
    Je déplore aujourd'hui tout ce tapage fait autour du soit-disant non respect de la femme lorsque par malheure celle-ci se fait siffler dans la rue ou se fait dire qu'elle a un joli petit c..
    Personnellement je n'ai jamais eu de soucis avec cela et j'accepte avec délice les clins d'oeil incitateurs, les petits mots sur mon anatomie "excitante" ou autre forme de "manque de respect" que j'ai toujours su gérer depuis très jeune.
    Je décide d'y donner suite ou non mais s'il m'avait fallu déposer plainte à chaque remarque lubrique ou petit geste de drague que j'ai reçus et que je reçois encore j'aurais élu domicile au palais de justice!
    Au contraire, consciente de mon énorme pouvoir j'ai toujours su jouer de certains atouts et repousser les gros bofs mais accepter ce jeu de séduction.
    Ah les hommes en calecon dans le catalogue de la redoute! ben oui ca c les premiers émois entre copines, l'inconnu de ce qui pouvait bien se cacher derrière ces slips bien remplis (choqués? non allez) et puis aujourd'hui c encore le cas sauf que j'ai une meilleure idée de la chose.... le corps de la femme est mis en pâture en publicité...oui et alors? c agréable à regarder et comme disait HL je ne pense pas que cela influe forcément l'achat.
    Cependant, je dois quand même dire que si à nos âges (dans les 40 allez on va rester vague) on a une philosophie relativement saine pour qui sait lâcher un peu prise et jouir de la vie comme il se doit, je déplore que parmis les jeunes il y ait effectivement un réel problème de respect de la fille en général et que les "sales putes" fusent un peu trop vite à mon goût. Là oui il y a un gros souci pour ces gamines presque "obligées" de se livrer à des fellations sauvages et qu'au lieu d'en être reconnaissants et un minimum aimants, les p'tits mecs au contraire se la joue du style "oui tu peux y aller celle-ci c une vraie pute" il est la le travail à faire.

  • Vais-je vous tu et vous, vous qui me tuez mon tutoiement apprivoisé? Suave vous qui fait de mon tu un simple appel vulgaire à la familiarité de bas étage. Snober mon tu en choisissant la noblesse galante du vous. Délicieux de dire vous à une fille que l'on dépose délicatement sur son lit avant de passer au tu lors de la chevauchée fantastique... Au fait, Vali, si nos gosses avaient appris à user du "vous", penseriez-vous qu'ils seraient si peu respectueux des jeunes filles?

  • @ vali: merci pour votre commentaire, qui remets les choses un peu à leur juste place. Les hommes et les femmes se cherchent, et restent libres de donner suite ou non. Et en effet, pour ce qui est du langage ordurier, humiliant et méprisant de garçons envers les filles, des pratiques dans lesquelles elles ne reçoivent ni remerciements ni considération, il y a un gros travail à faire. La liberté même dans la séduction doit s'accompagner du respect sans quoi le monde de la barbarie n'est pas loin.

  • Bonjour à toutes et à tous,

    Bonjour Hommelibre,

    je suis scandalisé de voir, qu'à ton tour, tu utilises des images subliminales de femmes au combien délicieuses et suaves pour vendre tes billets sur la TDG.

    Comme si tes écrits pouvaient revêtir cette douce et suave idée d'une nuit d'été torride avec des créatures de rêve... abusant ainsi de la faiblesse masculine la plus pathologique : son attirance pour la gent féminine.

    C'est scaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaandaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaleeeeeeeeuhhhhhhhhhx !

    Inutile de te dire que je prépare un billet dans la seconde pour dénoncer ces procédés d'une autres époque où l'Homme en était réduit au rang de reproducteur insatiable ! NA !

    :o)

    Bien à toi,

    Stéphane

  • @ Audrey:

    "Non non, juste un gros cachet à la fin de la journée, ça suffira toujours à certain-es pour mettre les idéaux au placard " - considéreriez-vous les femmes sexy comme automatiquement vénales et versatiles? Fichtre, la mère fouettarde n'est pas loin... ;o)

    Une femme qui met en valeur son corps ne le ferait donc pas par plaisir, par narcissisme, un pour plaire? A moins que chercher à plaire entre autre par son corps ne soit le signe d'une aliénation intégrée et revendiquée. Moi je les estime comme j'estime une Margueritte Yourcenar qui ne donnait pas vraiment dans la séduction. Et je les considère comme libres de leur choix, responsables, et de plus très connaisseuses du pouvoir qu'elles ont sur les hommes. Bien sûr, ce pouvoir passe aussi par le corps et la sexualité. Bah, il suffirait de créer un humain asexué, sans organes génitaux, et la question serait réglée. En une génération.

    Pour les voiture, en effet on pourrait mettre des adonis à la place passager. Mais la dissymétrie des genres fait que les femmes attirent plus l'attention que les hommes, même auprès d'autres femmes. J'écoutais un reportage sur France-Info, où une journaliste interrogeait des femmes sur les plages. L'une d'elle disait: "Je regarde les hommes, leurs fesses (grande fixation féminine), leur corps, mais je regarde encore plus les femmes, dans leur beauté, dans leur aisance, et je comprends que des hommes soient rendu fadas!" Le désir des hommes fait partie de la vie et de la survie de l'espèce, et il serait malencontreux de vouloir brider ce désir au point de culpabiliser les hommes d'être être porteurs.

    C'est comme ça, et que ce soit culturel ou autre n'enlève rien à cette dissymétrie - à moins de nouveau d'aller vers l'androgynie ou vers l'a-sexualisation.

  • @pachakmac

    Le vousvoiement appartient à une autre époque mon cher et je doute fort qu'il puisse aujourd'hui être employé entre jeunes gens sans créer l'hilarité collective. Est-ce un signe de respect? Je ne le pense personnellement pas. Je le respecte quand je sens que l'autre l'attend, mais je dois t'avouer que j'ai le tutoiement facile et que je respecte pourtant totalement la personne que je tutoie qu'elle que soit son âge ou sa position sociale. Je ne me plie au vousvoiement que lorsqu'il m'est imposé logiquement (professionnellement par exemple)
    Je pense que l'on peut être très galant et respectueux avec le tu et très vulgaire avec le vous.
    Je suis maman et j'inculque ce que je crois être juste à mes enfants mais dans le respect de leurs idées parfois contraires au miennes, leur laissant une grande marge d'action pour vivre leurs expériences de vie en étant juste là attentive et à l'écoute. Des ados filles très sexy j'en ai deux à la maison. Je ne leur ai jamais interdit les tenues un peu provoc mais leur ai toujours dit que par contre elles devaient être prêtes à assumer ce qu'elles envoyaient comme image ainsi! je veille au grain pour le petit mec que j'ai aussi mais pour qui pour l'instant les filles c'est beurk!.....sauf sa maman bien sûr

  • Cher Stéphane:

    Ta lucidité me crucifie!!! ;o)

    Ma propre faiblesse masculine face à la suavité estivale de la moitié féminine de l'humanité me pousse à commettre en effet des billets agrémentés d'images insoutenables car irrésistibles...

    J'avoue que si Halle Berry me passait un coup de fil, je lui proposerait illico un tour à la campagne pour écouter les grillons et respirer les odeurs pénétrantes de la nature (humaine?...). Tout en devisant de la relativité d'Einstein, des supernovae, et de la Gymnopédie No 3 d'Eric Satie...

    Je me réjouis de te lire.

    Bien à toi.

  • @ Vali

    Bonjour vali j'aime beaucoup ton post.
    "Certes, quand les féministes se mobilisent pour venir en aide aux victimes de violences objectives, elles font leur travail. Mais quand elles étendent le concept de violence masculine à tout et à n’importe quoi, quand elles tracent un continuum de la violence qui va du viol au harcèlement verbal, moral, visuel... en passant par la pornographie et la prostitution, alors chaque femme un peu parano peut se déclarer victime - réelle ou potentielle - des hommes en général. " dixit élisabeth badinter

    "je déplore que parmis les jeunes il y ait effectivement un réel problème de respect de la fille en général et que les "sales putes" fusent un peu trop vite à mon goût. Là oui il y a un gros souci pour ces gamines presque "obligées" de se livrer à des fellations sauvages et qu'au lieu d'en être reconnaissants et un minimum aimants, les p'tits mecs au contraire se la joue du style "oui tu peux y aller celle-ci c une vraie pute" il est la le travail à faire."

    http://www.uniondesfamilles.org/absence_du_pere.htm

    beaucoup de jeunes en manque éducatif aujourd'hui

  • ...:=) la vraie question n'est-elle pas de savoir pourquoi le corps d'une femme aide à la vente d'une voiture? et pas n'importe quelle femme: celle qui correspond aux fantasmes masculins de notre civilisation (talons hauts, maquillage, bronzage, pose lascive, bref, pas grand chose à voir avec les VRAIES femmes, celles de tous les jours, celles qui enfantent et qui allaitent, qui se lèvent la nuit pour le futur de l'humanité, bref, les valeurs sûres.....) et fouiller le raisonnement jusqu'au bout?

    Que cherche l'homme chez une femme? Et surtout, pourquoi les hommes trouvent-ils beau un tel stéréotype ? Et pourquoi cela aide-t-il à vendre une voiture?

    Je pose les questions, les réponses , je vous les laisse...:=))))

    J'ai les miennes, mais je risque de fâcher hommelibre...hihihi...

    Bonne journée!

    Ark

  • @ ark: mais non, tu ne me fâches pas. On peut bien être en désaccord sur certaines choses, normal, pas grave!

    Mais tu sais, celles qui - pour des raisons obscures - font rêver, deviennent aussi des mères et tout le toutim! Mais aussi, entre le fantasme et les sentiments, il y a deux mondes. Une image peut faire rêver, un sentiment fait vivre.

  • @ark : je ne suis pas tout à fait d'accord avec toi sur l'idée de la vraie femme et de l'autre. Dalida chantait je suis toutes les femmes et il est vrai que selon ce que l'on vit on adapate bien sûr son paraître.
    Sur qu'enceinte jusqu'aux dents, je ne portais pas de talons aiguilles et mon teint lumineux ne justifiait pas le blush, à l'allaitement le côté glamour était aussi peut-être un peu absent, quoique... mais je ne me suis jamais sentie plus VRAIE femme dans cet accomplissement de vie et ensuite j'ai repris ma coquetterie naturelle car je trouve dommage aussi que certaines femmes sous prétexte qu'elles sont mères occultent complètement leur féminité ensuite et n'accordent plus de place à la séduction.
    Je me sens VRAIE femme en talons aiguilles, maquillée, en jean et t-shirt playboy autant qu'en peignoir devant ma tv mon petit dans les bras à lui faire des massages et lui dire qu'il est mon soleil!
    Que cherche l'homme chez une femme? bon je laisse le soin aux messieurs ici présents de répondre même si j'ai ma petite idée.
    Que cherchons-nous, nous, femmes chez l'homme? comment doit-il être aujourd'hui pour trouver grâce à nos yeux de femmes libérées? je comprends que parfois il puisse se poser la question lui qui passe éternellement pour le gros macho...alors laissons rêver nos hommes devant une plantureuse créature ventant la dernière marque de voiture ou est le mal? si en plus ca booste les ventes, ce dont je doute, bon bien tout le monde est content...et c qui qui montera dans la belle auto après....ben nous!

  • "Une femme qui met en valeur son corps ne le ferait donc pas par plaisir, par narcissisme, un pour plaire? A moins que chercher à plaire entre autre par son corps ne soit le signe d'une aliénation intégrée et revendiquée."

    Eh bien il faudrait savoir de quoi l'on parle effectivement, il y a un pas entre "je me fais belle pour sortir parce que mine de rien j'aime aussi plaire pour mon physique", ce qui m'arrive aussi soit dit en passant, et "je suis embauchée pour l'effet que produisent mes formes sur le public mâle de manière à booster la fréquentation du stand par les photographes de presse qui feront ensuite une publicité gratuite", principale raison d'être de ces mannequins sur les voitures, les clients n'achetant évidemment pas une voiture parce qu'il y a une belle nana dessus. Dans ce cas là il n'est pas question de plaire AUSSI pour son physique, mais d'être embauchée dans la seule fin d'être un objet de fantasme. Il faut à cet effet faire une différence entre les hôtesses qui donnent des informations et les mannequins qui ne pipent pas mot de la journée allongées sur les voitures, surtout présentes sur les stands à beaufs et autres "m'as-tu vu" d'ailleurs.

    Non il est possible que ça leur plaît, tant mieux pour elle je dirais, quoique j'imagine que l'envers du décor est moins rutilant, et qu'après 5h d'exposition intensive même celles qui adorent plaire aimeraient peut-être enlever le mascara qui leur coule dans l'oeil et pouvoir détendre leurs zygomatiques, mais je dirais que pour moi la question ne se situe même pas à ce niveau, pas plus qu'à celui de l'interdiction vs. la liberté du choix. Ce qui continue à me peiner c'est qu'on utilise encore et toujours des plastiques (il ne s'agit pas "d'humanité", ce ne sont pas des girls nextdoor comme on dit) spécifiquement féminines à des fins de vente, et que la plupart des hommes (sauf mon chéri évidemment, sensibilisation oblige ;-)) trouvent toujours cela le plus naturel du monde, voire s'y rendent aussi pour cela (on achète pas une voiture chaque année, donc allez savoir quelles carrosseries, puisque c'est bien de cela qu'il s'agit, ces gens vont admirer). Vous reprenez toujours mes propos avec exagérations, pour ma part je vois un juste milieu entre le rapport totalement asexué et un "rapport" à l'objet totalement fantasmé. Celui qu'on peut entretenir avec quelqu'un de sympathique, peu importe son sexe effectivement. J'avoue que je trouve reposant d'être parfois aussi dans un rapport "asexué" (même pas certaine que cela existe finalement, mais c'est encore un autre débat).

    Pas étonnant cette disymétrie dès lors, ni sa perpétuation à travers les générations. Le physique étant toujours plus un marqueur social pour les femmes que pour les hommes il n'est pas étonnant que les femmes se comparent plus entre elles que le contraire, ce qui donne aussi souvent lieu à des remarques désobligeantes d'ailleurs.

    On sait qu'on ne nous mettra pas d'accord, mais je trouve vos approches du sujet souvent très frontales. C'est un peu comme si j'exposais que les hommes qui désirent encore se rendre au salon de l'auto sont forcément des pervers libidineux pour reprendre votre expression. Parfois vous êtes tout de même un peu fermé sur vos considérations reconnaissez-le

  • @ Audrey: fermé, non, mais frontal sur certaines choses ou selon les thèmes, oui. Mais vous savez que j'apprécie de vous lire, je sais aussi que nous nous respectons mutuellement, y compris dans nos désaccords, que nous reconnaissons l'authenticité de nos démarches, et que nous sommes près à débattre assez loin.

    J'exagère parfois vos propos? Disons que je les pousse dans une extrémité. Ne le faites-vous pas parfois avec moi?

    Bon, ce débat sur plusieurs blog me détermine encore davantage à dédramatiser ce qu'on nomme le sexisme. Franchement, pourquoi les qualités physiques d'une femme ne seraient-elle pas un élément de communication, et partant de vente? En sens inverse, un prof de fitness bossu et déprimé, le cheveu sale et la morve au nez, ne me donnerait pas envie - et à vous non plus j'imagine. Même si par ailleurs il est peut-être le philosophe de plus génial de sa génération!

    Peut-être qu'une marque de voiture devrait une fois embaucher des hommes et femmes moches, avec deux objectifs: montrer que leur voiture est très belle, et qu'elle s'adresse à tout le monde.

    Mais bon, mettre un adonis dans le catalogue de la Redoute me parait plus opportun que d'y mettre l'inspecteur Colombo, malgré son charme indéniable.

    Dans différents domaines professionnels, la plastique des hommes compte aussi. Et dans une relation amoureuse débutante, une femme préfère généralement un homme proportionné, légèrement musclé, se tenant droit, habillé propre et valorisant, à un homme bedonnant, sale, etc, etc...

    Je crois que la plastique est un reflet partiel de nous, et la beauté "topmodélisée" n'est pas tout: il y a d'autres valeurs que les jambes d'Adrianna Karambeu dans la plastique. Il y a la présence, le sourire, le port du corps, etc.

    Je précise qu'Adrianna Karambeu ne me fait pas rêver.

    Je ne suis donc pas opposé à ce que les critères physiques servent aussi le commerce, comme l'intelligence, la parole, le service. C'est un atout parmi d'autres. Et si le soir les minitops du salon ont le mascara qui coule, Johnny aussi dans sa loge après le spectacle...

  • @ Hys Storik

    " mais aussi une chanson contre la guerre du Viet-nam, contre l’envoi à la mort ou au combat de jeunes américains, en soutien d’un dictateur, d’un gouvernement tellement corrompu, tellement « apprécié » de sa population et de son armée, que les américains partis, il fut facile à l’armée nord-vietnamienne (les communistes comme vous dites) de l’emporter, certes au mépris de l’accord signé.
    Ajoutons encore les nombreux morts dans les manifestations au U.S.A contre cette guerre , que des journalistes ou analyste français comparent avec les conflits en cours (le « bourbier irakien »par ex.), oubliant avec soin que les premiers à avoir perdus contre les vietnamiens/indochinois… ce fut précisément… L’armée française…
    Au début de ce siècle-ci, le fameux et fumeux XXIème siècle, même le général en charge de ce conflit regretta publiquement y avoir participé.
    Ceci n’était qu’une courte précision historique.

    ce dictateur avait d'ailleurs été mis en place par les américains eux-mêmes.
    les soldats vietnamiens du nord étaient eux aussi envoyés à la mort et au combat
    par leur dictature communistes a eux. et avaient d'ailleurs beaucoup moins de chance que les américains de ne pas s'en tirer.
    le vietnam du nord et du sud n'onts jamais été un seul pays, ceux du sud onts toujours détesté ceux du nord.
    d'ailleurs les américains avec leurs super moyens militaires, sonts adeptes du systéme pertes minimun, et sonts imbus d'eux mêmes, résultats ils ne tiennent pas compte des erreurs des autres, et se mettent la population à dos.
    avec leur débauche de matériel et leurs bombardements sur la population.
    on le voit bien en irak et en afghanistan.

    "que des journalistes ou analyste français comparent avec les conflits en cours (le « bourbier irakien »par ex.), oubliant avec soin que les premiers à avoir perdus contre les vietnamiens/indochinois… ce fut précisément… L’armée française…
    je ne pense pas qu'ils oublient avec soin mais que c'est plus vieux.
    la guerre d'indochine était perdue quand les communistes chinois onts atteints
    la frontiére de chine, à partir de là, matériel à profusion, la loi du nombre à jouer, et puis aucun égards pour la vie humaine et les pertes du coté communistes. (rien à voir avec la culture de nantis des américains).
    à dien bien phu, les vietminth onts attaqué avec 40 000 hommes contre 15000 donts le tiers se battaient réellement, les troupes nord africaines et locales se sonts débandées, devant l'énormité des pertes il a fallu que GIAP remotive ses troupes !!!!
    le matériel n'est pas prédominant dans la jungle, dans la montagne non plus d'ailleurs.
    lucien bodard d'écrit très bien l'ambiance trouble de ce conflit dans le livre cité plus haut, 4 tomes de 500 pages dans ma bibliothéque évidement.
    l'indépendance à ce pays devait être donné en 1946, le général Leclerc l'avait compris, mais le moine soldat thierry d'argenlieu, ne là pas compris lui
    aprés on a voulu mettre en place l'empereur bao dai, une sorte de royaume sous protectorat français, mais il a tout pourri.

    voilà pour la petite précision historique !!!

  • @ redbaron

    "Ach, Du, Leclerq! Hast du Jerry Rubin "Do it" grundlich lesen? ist nicht der brico-loisir, la supercummuluscard n'y vaut rien, Hast du "Putain de mort" von Michael Herr grundlich lesen?...
    Jaaa, Teufel,

    on pourrait avoir la traduction, je croyais que le forum était en langue française !!!!

    brico-loisir ?

  • @ redbaron

    "Ach, Du, Leclerq! Hast du Jerry Rubin "Do it" grundlich lesen? ist nicht der brico-loisir, la supercummuluscard n'y vaut rien, Hast du "Putain de mort" von Michael Herr grundlich lesen?...
    Jaaa, Teufel,

    on pourrait avoir la traduction, je croyais que le forum était en langue française !!!!

    brico-loisir ?

Les commentaires sont fermés.