23 juillet 2009

Elle vend sa virginité aux enchères

Evelyn, une équatorienne de  27 ans vivant en Espagne, a mis sa virginité aux enchères sur internet. Cela crée polémique, des féministes étant outrées.


Evelyn.jpg«Evelyn n'est pas la première femme à placer sa virginité aux enchères. C'était déjà le cas avec une jeune anglaise de 18 ans qui s'est "vendue" pour 10 800 euros afin de payer ses études. Une américaine de 22 ans ainsi qu'une mannequin italienne avaient également fait de même.»

«Si Evelyn avait fixé le prix de sa virginité à 15 000 euros au départ, elle a tout de même refusé une proposition de plus de 2 millions d'euros car le prétendant voulait rester en contact avec elle par la suite. Elle exige par ailleurs que celui qui prendra sa virginité présente un certificat médial, n'exige ni baisers ni caresses et qu'il soit attentionné.»

Evelyn explique ce choix des enchère par la maladie de sa mère qui n’a pas les moyens de se soigner. Elle voudrait l’aider et retourner en Equateur.

«En effet, elle n'a pas les ressources suffisantes, étant femme de ménage, pour offrir à sa mère souffrant d'une lourde maladie, restée dans son pays d'origine, les soins d'un spécialiste.

Vendre sa virginité est même contraire à son éducation religieuse, précise Le Parisien.

Malgré le fait que sa mère lui ait demandé d'arrêter cela, la jeune équatorienne a continué en insistant : "C'est mon corps, je fais ce que je veux", fixant le prix de départ des enchères à 15 000 euros.»

Plusieurs pistes de réflexion sur cette info. D’abord, en effet, elle fait ce qu’elle veut de son corps. Tout le monde vend son corps: le maçon vend ses mains, l’informaticien ses neurones, le mannequin sa silhouette. Evidemment, quand on vend les parties concernant la sexualité, avec contact rapproché, c’est vu autrement. Certains parlent de prostitution déguisée, d’autres d’objetisation de cette femme. Mais enfin, elle a décidé cela librement, sans contrainte.

On peut aussi y voir la sacralisation-désacralisation de l’hymen. Sacralisé parce que vendu cher - elle n’aurait pas vendu sa photo à ce prix à moins d’être déjà très connue, et désacralisation puisqu’il devient une marchandise comme une autre. L’hymen reste une valeur pour certains humains.

Autre aspect: Evelyn dit que c’est contraire à son éducation religieuse. Bah, chacun ses contradictions, rien à redire au fait qu’elle trouve cela «mal» dans son éducation et «bien» puisqu’il s’agit d’aider sa mère. Pourvu qu’elle y trouve sa cohérence.

Enfin, les conditions qu’elle pose: «n’exige ni baisers ni caresses et qu'il soit attentionné» et pas de suite à son dépucelage. Son «sponsor» sera lui traité en pur objet, il lui est interdit de manifester un quelconque attachement, il ne sert qu’à l’acte unique, un point c’est tout. L’homme-godemichet en quelque sorte. Sauf qu’un godemichet ne peut allonger 15‘000€ ou plus.

Dernière piste de réflexion: 15‘000€ comme mise de base, c’est cher! Qu’a-t-elle donc de si particulier? Un savoir-faire érotique exceptionnel? Une beauté à couper le souffle? Pour ma part, même si c’était le cas, jamais je ne paierais pour cela. Une relation, surtout une première fois, est quelque chose de particulier.

Et puis, avoir une relation juste pour la virginité, sans connaître la personne, très peu pour moi.

Bref, une anecdote pour alimenter les polémiques de l’été. Et ça marche!


Pendant qu’une virginité est vendue, une otarie meurt d’amour!

«Une otarie mâle âgée de 19 ans provenant de Californie est décédée en Allemagne à la suite d'intenses efforts sexuels avec son harem, constitué de "Farah", "Tiffy" et "Soda", rapporte Le Point. Cette otarie se préoccupait d'agrandir sa belle famille qui comptait déjà 12 progénitures et n'avait en tête que de s'accoupler à tel point qu'elle oubliait de s'alimenter.

Obnubilée par le sexe, la bête de 285 kilos est morte d'épuisements et n'aura pas atteint les 30 ans... âge maximale des otaries vivant dans les zoos.»

111UnAn.jpg

09:18 Publié dans société | Lien permanent | Commentaires (15) | Tags : virginité, enchère, evelyn, féminisme, homme, femme | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

Hello HL !
Payer 15'000 euros ou davantage pour une dame, aussi vierge soit-elle, inerte comme une poupée gonflable: faut-il que les hommes soient cons !!!

:o)

Écrit par : Blondesen | 23 juillet 2009

Bonjour à toutes et à tous,

Bonjour Hommelibre,

Blondesen, te souviens - tu du film : "tant qu'il y aura des hommes" ?

Eh bien, aujourd'hui, nous pourrions faire un film : "tant qu'il y aura des pigeons"...

PTDR :o)

Bien à tous deux,

Stéphane

Écrit par : Stéphane | 23 juillet 2009

"Tout le monde vend son corps: le maçon vend ses mains, l’informaticien ses neurones, le mannequin sa silhouette."

Tout à fait. Mais lorsqu'on me parle de travail comme un autre il y a toujours une question que je me pose: le tarif de certain-es prostitué-es n'a rien à envier à celui des médecins, pourquoi donc si ceci est tellemment anodin? D'habitude le salaire tient compte du nombre d'années d'études effectuées, ou de la valeur ajoutée. Dans le cas de la prostitution, bien que la deuxième proposition pourrait se discuter, reconnaissons qu'économiquement parlant ni l'un ni l'autre ne sont présents. Il y a des pigeons prêts à payer, une demande, c'est tout. Puisque l'acte de prostitution doit être envisagé de la même manière que le manoeuvre travaillant sur son chantier, pourquoi le faire payer si cher? Trouverait-on autant de ces travailleuses-eures pour le salaire d'un manoeuvre ou d'un vendeur? (ou d'une manoeuvre et d'une vendeuse évidemment ;-)) Je pense honnêtement que non, même pour celles et ceux disent faire leur métier parce qu'ils/elles l'aiment. C'est bien connu, quand on aime on ne compte pas :-) C'est la preuve que l'acheteur ne voit pas la chose aussi naturellement que s'il allait chez le coiffeur chez qui il ne déboursserait jamais le même montant pour le même temps, et que la vendeuse n'est pas prête à tarifer l'usage de cette partie de son corps comme elle vendrait ses mains et son savoir-faire en tant que manucure.

Gageons qu'on aurait eu des réactions plus outrées si madame avait proposé de louer son utérus pour des spermatozoïdes...après tout l'utérus est une partie du corps comme une autre, pourquoi n'aurait-on pas le droit de travailler avec?

C'est à mon avis un faux buzz. Ne serait-ce que parce qu'en louant son utérus elle aurait pu se faire encore beaucoup plus, d'une manière qui entrent moins en contradiction avec sa religion sûrement...

Écrit par : Audrey | 23 juillet 2009

je crois surtout que cet exemple devrait remettre les ultra féministes à l'heure des réalités!!

C'est bien joli de prôner tel ou tel comportement dans le confort de l'hémisphère nord. Toutes autres sont les réalités. Ces théoriciennes sont aussi stupides que les barbus de Téhéran!

Au lieu de glauser ces dames, qui lorsqu'elles sont au pouvoir ne donnent que très rarement l'exemple (salerno est même le contre exemple pour une femme de gauche comme moi!), feraient peut-être mieux de soutenir les programmes qui permettent à nos soeurs de s'affirmer là-bas en Afrique, en Asie.
Je leur conseille de cesser de mettre la pression ici pour consolider nos acquis et donner de l'argent à ces programmes de développement. Pas celui qu'elles gèrent (aussi mal que les hommes d'ailleurs) mais du leur, celui de leur travail. C'est ça la vrai solidarité!!!!

Toutes ces femmes de pouvoir d'ici se pavannent dans les réceptions chiques mais je n'en n'ai vu aucune, à part Madame ROCHAT de Thonex qui va elle-même sur le terrain et quelques autres qui s'investissent personnellement.
Alors OUI c'est triste d'en arriver là mais que fait-on nous femmes occidentales pour aider, sur place dans leurs pays, ces femmes qu'on appellent nos soeurs?????

De gauche comme de droite, mobilisons nous pour les soutenir sur leur terrain, pas ici dans notre confort et nos certitudes chanel & Co!

Écrit par : Eléonore | 23 juillet 2009

@ Audrey: en effet "l'acheteur" ne voit pas cela de manière anodine comme s'il utilisait les services d'un plombier. Ce genre de travail ou de vente aux enchère ne peut être assimilé à un échange commercial ordinaire, de par la charge qui a toujours entouré la sexualité. De plus, si c'était une simple mise aux enchère, il fausrait un commissaire-priseur qui vérifie l'authenticité de ce qui est mis en vente... ;o)

Mais en comparant à d'autres manières de vendre son corps, je voulais surtout ne pas jeter l'anathème généralement lié à la prostitution, c'est donc plutôt à décharge de la dame que j'ai écrit cela. D'ailleurs, il n'y a pas que l'intimité sexuelle qui se vend: un poète, un écrivain par ses personnages, vendent une intimité émotionnelle qui vaut au moins autant que l'intimité sexuelle.

Bref, je reste quand-même perplexe devant ce genre de vente, alimentée justement par la charge collective millénaire autour de la sexualité. Et je trouve, comme dit plus haut, qu'il faut vraiment avoir une mentalité de pigeon pour payer autant une femme qui ne donnera d'elle que son hymen, sans tendresse, sans relation. C'est d'ailleurs le même problème dans la prostitution.

Écrit par : hommelibre | 23 juillet 2009

@ Eléonore: vous avez sans doute raison de redéfinir les priorités ainsi, mais serez-vous entendues? Les femmes de pouvoir - pas plus que les hommes de pouvoir - ne remettent ce pouvoir en question, c'est dans la nature même du pouvoir que de s'auto-alimenter et se maintenir. C'est intéressant d'introduire la notion de pouvoir dans le débat, car elle est sous-jacente même quand on n'en parle pas.

On parle par exemple du pouvoir de l'homme, mais dans ce cas de figure ce n'est que le pouvoir de l'argent. On parle aussi du pouvoir de la femme - la séduction par exemple - mais cela ne lui donne pas pour autant la liberté.

Je garde un malaise à voir mettre la virginité aux enchères, mais je ne juge en aucun cas cette femme pour le faire.

Écrit par : hommelibre | 23 juillet 2009

AHAHAHAHAHAHHAAHAHAHAHAHAHAHAHAH... non mais c'est pas vrai!!!!! Eh bien... si il y a des pigeons pour payer 1ct pour voir cette fille (pas franchement jolie) se mettre nue et faire la planche.... TANT MIEUX!!!!

Pour info... suivant l'activité physique d'une femme au cours de sa jeunesse,adolescence, vie de jeune adulte, son hymen est peut être cassé avant même le premier rapport... c'était mon cas... j'ai fais de l'équitation à haut niveau pendant des années... donc voilà...
Quelle preuve avoir de sa virginité? Je peux aussi prétendre être vierge et décider de me vendre au plus offrant, et lors de l'acte jouer l'ignare, la timide, la peureuse, l'imbécile...

Non mais franchement... quelle idiotie...

Écrit par : Boo | 23 juillet 2009

15 000 euros....ben ca donne à réfléchir quand même! ca me fait penser au mizuage des geishas! bon bien elle fait ce qu'elle veut de son corps en effet cette dame et puis pour le potentiel acquéreur, j'imagine bien qu'il ne s'agit pas de se faire "pigeonner" puisque il est seul à décider d'enchérir ou pas.
ceci dit l'aspect je n'embrasse pas, je ne caresse pas, un peu trop mécanique donc personnellement si j'étais un homme ne me conviendrait pas spécialement ..

Écrit par : vali | 23 juillet 2009

Bof, si les hommes cessaient de fréquenter les prostituées, les tarifs tomberaient, non?

Peut-on, dans un système d'offre et de demande, reprocher à des prostituées de fixer leurs tarifs selon les lois du marché?

Le capitalisme n'a rien de moralement logique. Le but du capitalisme est de faire de l'argent, pas de la morale ou de la justice. Si des hommes sont prêts à payer autant à une dame qu'à un médecin, c'est qu'ils doivent y trouver leur compte, sans jugement moral aucun.

Drôle de monde...

Mis à part ça, je trouve la démarche de cette jeune fille pathétique et ridicule et je pense qu'elle a "un grain". Mais ce n'est que mon opinion!

Bonne journée!

Écrit par : légensontétranges | 23 juillet 2009

@légen....
assez d'accord avec ton opinion. Bien sûr que quand on y regarde de plus près cette démarche a quelque chose de nauséabond et puis concernant l'aspect "moral" de la chose...la morale est un concept qui ne m'est pas toujours familier comme il est percu par la société mais ceci n'engage que moi!

Écrit par : vali | 23 juillet 2009

@légensontétranges ne consultez-vous pas le boulevardier matinal lausannois ?
Pourtant la semaine dernière en citant Zurich il indiquait très fièrement les tarifs pratiqués par les hirondelles d'asphalte venues d'Hongrie... entre 35 et 100 francs car écrivait-il l'offre est devenue trop important dans cette ville.

Revenons à notre Evelyne qui à mon humble avis doit certainement se moquer du monde. Est-elle vraiment vierge, j'en doute un peu. Sa façon d’agir laisserait supposer que peut-être elle a subi une petite intervention chirurgicale. Les médecins espagnols en plus des fécondations in vitro se sont spécialisés dans la reconstitution de virginité un service également fort apprécié par les jeunes femmes marocaines qui peuvent se le permettre.

P.S. selon le dictionnaire hymen signifierait union, mariage, communion et non comme je le croyais virginité.

Écrit par : Hypolithe | 23 juillet 2009

Pour ma part je reste très surpris qu'il y ait des enchères, et que cela ait déjà marché auparavant avec une autre personne. Que peut bien chercher un homme dans cette histoire? Dans les cultures où la virginité est un préalable à une union, il y a ensuite la durée dans le mariage. Ici, je ne vois pas.

Écrit par : hommelibre | 23 juillet 2009

A propos: combien de poissons l'otarie mentionnée devait-elle rapporter à ses femelles pour faire crac crac?

(^¿^)

Écrit par : hommelibre | 23 juillet 2009

@ hommelibre

"Dans les cultures où la virginité est un préalable à une union, il y a ensuite la durée dans le mariage. Ici, je ne vois pas"

je suis passé le premier, je suis passé le premier, je suis passé le premier.... NA...

je crois que c'est la réponse à votre question ;)

Écrit par : Boo | 23 juillet 2009

"je suis passé le premier, je suis passé le premier, je suis passé le premier.... NA..."

Ca fait du bien le matin au réveil :-) ! Certains doivent y ressentir la même jouissance que d'avoir planté en premier le drapeau américain sur la lune!

Écrit par : Audrey | 24 juillet 2009

Les commentaires sont fermés.