Pubs sexistes terrifiques et misandres...


Suite à un billet s’offusquant d’une publicité de Citroën, y trouvant l’expression d’une publicité gravement sexiste contre les femmes et demandant ni plus ni moins qu’une sanction pénale, je me suis amusé à faire un petit choix parmi les pub sexistes contre les hommes (misandres).

En voici une amusante (cliquer pour agrandir - le texte suit la photo):

24h00.fr.jpg


«De grands crus de Bordeaux, du surf, du bricolage... une semaine qui s'annonce donc un peu plus masculine qu'à l'accoutumée ! Est-ce que je vous ai déjà expliqué pourquoi chez 24h00 on préfère les filles ? Pour une raison bien simple et ce n'est pas un scoop : LES FEMMES SONT MOINS EGOISTES QUE LES HOMMES ! Je sais Messieurs, ça fait mal, mais c'est une réalité. Nous, la plupart du temps nous limitons nos achats à la paire de baskets, au disque dur, et au vin... alors qu'elles achèteront volontiers pour elles-mêmes, pour les enfants, pour leur mec, pour leurs beaux-parents et même pour « la tante Jeanne chez qui on va déjeuner dimanche et où l'on ne peut quand même pas arriver les mains vides ! » Même quand nous proposons des marques exclusivement masculines ou mixtes, vous êtes très nombreuses à acheter pour lui... Car, vous au moins, vous connaissez sa taille, et vous n'utilisez pas l'inexcusable « j'avais trop peur de me tromper ! » Messieurs, croyez moi, accordez-vous le droit à l'erreur. Même si vous vous trompez de taille ou de couleur, parfois c'est vraiment « l'attention » qui compte. Patrick Robin».

Et la campagne des chaussures Sprox, d’il y a quelques années:

sprox_campaign02.jpg

 

 

Rions-en, avant que le politiquement correct ne fasse de Genève une annexe de la Corée du Nord.

 

 

 

111UnAn.jpg

Catégories : société 27 commentaires Lien permanent

Commentaires

  • J'aime bien le "Même si vous vous trompez de taille ou de couleur, parfois c'est vraiment « l'attention » qui compte."
    C'est clair que quand on est le vendeur, on n'a rien contre les hommes qui se trompent de taille ou de couleur. Il n'y a que les ventes qui comptent. Pas sûr par contre que la femme qui se voit offrir un vêtement en taille 42 alors qu'elle s'habille habituellement en taille 38 trouve que ça n'est que l'attention qui compte...

  • Bien dit Kad,

    Il vaut donc mieux se tourner vers l'achat d'un beau bijou !

    Pas une bague, car là aussi il y a risques de se tromper, avec comme corollaire que la dame aille la faire resserrer ou élargir et donc découvrira le prix de l'attention qu'on lui porte.

    Sans compter l'engagement que cela à aux yeux des femmes, une bague !!

    (o_o)

  • Humez, hommelibre, humez !
    Sentez-vous ce parfum capiteux qui commence à flotter dans l'air ?
    Distinguez-vous ces subtiles nuances qui font que les bonnes phéromones feront voter les moutons des deux sexes plutôt pour cette candidate-ci que pour cette candidate-là, pour ce candidat-ci que pour ce candidat-là ?
    Ce parfum, hommelibre, s'appelle "Élections" par OUI PS OUI-OUI CANNE, le grand fabricant de politiciennes et de politiciens débordants d'idées à la veille de scrutins importants pour leur avenir à eux.
    Ahlala... si on déposait des plaintes pénales contre toutes celles et ceux pour qui la grande finalité de la philosophie OUI-OUI CANNE est de gagner une aisance financière immédiate et une future retraite dorée à l'aide d'idées boiteuses et sans tenir aucun des engagements pris, le Palais de Justice se noierait dans le papier.
    Avec l'auteur du billet auquel vous faites allusion et quelques autres du même bord, nous avons dans les narines ce merveilleux parfum d'hypocrisie qui nous indique avec une précision absolue pour qui il ne faudra plus jamais voter !

    :o)

  • @ Blondesen:

    Oui, ce parfum, je le sens, je sens Citroën servir la campagne parfumée - merci Citroën!!! devrait-il dire, merci à cet humour publicitaire finalement assez anodin de montrer la voie de la sévérité, de la sanction, de l'austérité, de la gravité chiante, de la morale plan-plan, de la culpabilisation collective, de la drague électorale, etc, et j'en passe (mais lui ne les ratera pas).

    Vive la pub simple, efficace, genre: "Ceci est une voiture, cela se voit: elle a des roues. Elle roule, et elle ne sert à rien d'autre que de transporter de citoyen-ne-s de leur dodo à leur travail, et à la campagne le dimanche, mais sans sieste crapuleuse".

    Quel bonheur de vivre sans rire - on ne risque pas de pleurer quand on ne rit pas, on ne risque pas de discuter, de s'enflammer, de vivre.

    RL disait il y a quelques jours que Calvin était de gauche. Sur le côté pincé, pisse-froid, moralisateur, puritain et coincé, je crois qu'il avait raison: une certaine gauche est calviniste, profondément.

    Ca m'inspire un autre billet, tiens, peut-être pour demain...

  • @ Kad: en effet, tout ce texte n'est destiné qu'à faire acheter plus: les femmes parce qu'on les chouchoute, les hommes parce qu'on les culpabilise. Et en effet, l'intention peut être parfois très décalée.

    A se demander si l'auteur de ce texte n'était pas un peu à l'ouest.

  • La pub Sprox date de l'hiver dernier.

    Il y a plein de pubs misogynes ou misandres, ou présumées telles dans les rapports annuels de l'ARPP http://www.arpp-pub.org/

    "Rions-en, avant que le politiquement correct ne fasse de Genève une annexe de la Corée du Nord."

    Rions-en quand elles sont suffisamment légères pour ne pas ancrer une image de l'homme ou de la femme, même si ceux-ci sont présentés en fâcheuse posture. Par contre, lorsque le message est implicite et répété, par exemple lorsque, dans de nombreuses pubs étalées dans le temps,
    les pères de famille sont montrés incapables de s'occuper des affaires domestiques, égoistes ou méchants avec leurs proches, sans contact avec leurs enfants, là il y a de quoi s'inquiéter.

  • @ Antisthène: dans l'exemple que vous citez, je vous rejoins, c'est comme si l'on montrait la femme uniquement capable de passer l'aspirateur et incapable de conduire une voiture ou de prendre des décisions.

    La frontière entre le sexisme avéré et l'humour dépend de chacun, mais je voulais ici alléger la chose par rapport au billet que je cite et qui en rajoute beaucoup sur une pub qui a mes yeux n'a pas cette charge de sexisme contre les femmes - et je suis autant sensible aux sexisme contre les femmes que contre les hommes.

  • @ Blondie:

    Au fait, je n'ai jamais entendu les socialistes ou les féministes chieuses (et chieurs) s'élever contre les pubs misandres. Petite remarque réccurente en passant...

    Audrey, j'invente une nouvelle catégorie: chieuses... si vous me demandez des précisions, j'en ferai, mais bon ça risque de relancer un vaste débat. Heureusement vous ne craignez pas les débats.

  • Oh oui débattons ...

    De quoi ? d'une pub pas très drôle qu'un homme à critiquer ?

    ou bien du fait que les élections approchent est que tout est ramené à de la politique gauche-droite ou droite-gauche ?

    Dans le doute ... je m'abstiens.

    (.-.)

  • @ Loredana: encore une fois nous ne sommes pas d'accord. Mais pas grave, c'est dynamique.

    Perso je ne trouve pas cette pub sexiste, mais amusante, et je rejoins Stéphane: ce n'est que dans notre imaginaire qu'il y aurait un lien avec une femme. Pas dans la pub elle-même.

    Les deux pubs que je cite sont autrement plus graves, puisque l'on met en cause directement des hommes en les soumettant ou en les dévalorisant. Mais j'en ris aussi.

    Et vous?

    (=¿o)

  • Au sujet de l'intention qui seule conterait, je me souviens avoir entendu une fille qui disait avoir largué son petit copain parce qu'il lui avait offert un livre de cuisine. Il n'y a peut-être que l'intention qui compte, mais parfois l'intention peut être mal interprétée...

  • Pas mal le livre de cuisine... Moi si on m'en avait offert un j'aurais trouvé cela fort opportun... avant de le ranger derrière une pile d'affaires...

  • Kad et hommelibre, sans vouloir vous offenser en aucune façon: vous êtes de sombres abrutis machistes et imbus de vos préjugés cuisinophobes pour ne pas dire anticuisinophiles.
    Le meilleur cadeau que j'aie jamais reçu est une livre de cuisine – GOD MAD, let at lave - (cherchez pas, c'est danois…) qui me permet d'année en année, à Noël, Pâques et lors d'anniversaires ou autres grands événements, de préparer des spécialités danoises. J'ai de la famille danoise qui vient d'Italie pour manger mon flæskesteg, j'ai des amis danois qui viennent de Copenhague (si !) pour manger mes frikadeller, et j'ai des amis suisses, français et de divers autres horizons qui viennent régulièrement se régaler grâce à cet ouvrage qui me fut offert par une dame: Laila Kempf, l'épouse de mon regretté ami Søren Kempf, parti tatouer les anges.
    Et pour tout vous dire, quand je prépare une pintade, c'est qu'il m'arrive d'avoir une aventure avec une Française sans que les culs-bénits trouvent quoi que ce soit à redire.

    :o)

  • @ Blondesen: j'ai oublié de dire que je me suis uen fois offert moi-même un livre de cuisine... qui a fini au fond d'une armoire et qui s'y repose depuis...

    Mais on vient aussi chez moi pour manger mes frites exceptionnelles, mon riz complet aux lentilles, mes fameuses tomates mozzarella qui ressemblent à une salade schmurff, mes pâtes au saumon (frais)... ah, quand-même!

  • @ Antisthéne

    "Par contre, lorsque le message est implicite et répété, par exemple lorsque, dans de nombreuses pubs étalées dans le temps,
    les pères de famille sont montrés incapables de s'occuper des affaires domestiques, égoistes ou méchants avec leurs proches, sans contact avec leurs enfants, là il y a de quoi s'inquiéter."

    tout à fait Antisthéne

    "Beaucoup d'hommes ont copié et confirmé ces discours mis de l'avant par les féministes des
    années 60- 70. Les hommes sont, à l'heure actuelle, le seul groupe contre lequel on peut
    déblatérer publiquement sans que personne, ni eux-mêmes, n'ose prendre leur défense.
    L'homme a laissé dire parce que lui-même en est venu à croire qu'aujourd'hui être homme,
    c'est tout ce qu'il ne faut pas être. De héros, les féministes en ont fait des zéros. dixit yvon dallaire homme et fier de l'être

  • @ Leclercq: même si je travaille à faire la part des choses, et si comme aujourd'hui je prends les choses plutôt légèrement, je partage ce point de vue.

  • Désolée pour le retard au Grand Débat. Mais en tant que femme, j'ai des responsabilités pour ne pas dire devoirs ou obligations (par égard aux féministes pures et dures qui y verraient de la soumission), qui m'ont "contraint" à renvoyer mon commentaire.
    J'ouvre une parenthèse :outre les livres de cuisine que je me suis achetée, Internet à cela de fascinant que l'on peut trouver des recettes et s'amuser à cuisiner des mets délicieux selon son envie ou ce qui se trouve dans les armoires, frigos, etc.. en un rien de temps. Fermez la parenthèse.

    Concernant le texte de la 1ère photo, c'est un homme qui a écrit le texte ...donc je n'y vois rien de dérangeant. Sur la deuxième photo, le monsieur n'est pas en très petite tenue, ni à 4 pattes. Donc je n'y lis ou vois rien de "dégradant" et cela peut prêter à sourire. Je dis bien, peu prêter à sourire, car si ce genre de clichés se répetait depuis plus de deux décennies, je ne pense pas que cela me ferait toujours sourire, car si la "nouveauté" du genre est excitante, la répétition est lassante."

    Je peux comprendre que le genre de pub qui a été décriée, soit aux yeux de quelques hommes ... banale. Et c'est ce qui, moi, me dérange le plus. La banalisation du rabaissement de la femme car : on en voit tous les jours .... c'est pas méchant ... voire c'est drôle ...! sous entendu "normal" !!

    Bin cela me fait sourire, si je suis d'humeur ... mais pas de quoi me bidonner, surtout en face d'un homme qui au lieu de me tempérer en rajouterait une couche !

    Bon je m'arrête là, car il se fait tard et débattre pour débattre c'est pas trop mon style !

    J'espère avoir répondu à votre question, Hommelibre. Si vous souhaitez des échanges plus nourris, faudra l'intervention d'une féministe qui connait sur le bout des doigts la révolution féministes depuis l'âge de pierre.

  • Bonjour,

    Vous manquerais-je? ;-)

    Je ne connaissais pas cette publicité (citroën). Comparé à ce que l'on a pu voir ces derniers temps (sloggi, saxo bank pour ne citer que deux exemples) je dois dire qu'elle ne me choque effectivement pas outre mesure. Ensuite, même si la relation voiture=métaphore de la femme, acheteur=forcément homme est plutôt gentillette, remarquons qu'elle est toujours là et que si cette pub fait rire deux secondes on pourra remarquer assez vite la pauvreté de la recherche créative. Je ne vois sérieusement pas de quoi interdire, même pas de quoi s'insurger auprès de la Commission pour la loyauté dans la publicité devant laquelle cette affaire n'a de toutes façons aucune chance de passer aux vues des plaintes refusées (mediamarkt et la "femme-sein"; sloggi for men composé d'un harem de fessiers féminins), ce qui m'a d'ailleurs fait renoncer à tenter d'expliquer à la saxo qu'on peut être une femme et avoir envie de "trade anything, anywhere" et que représenter des hommes comme des bestiaux toute bave dehors devant une table dance était dégradant pour la gente masculine.

    Il n'y a d'ailleurs à ma connaissance pas de moyen de faire retirer une affiche publicitaire, la commission pour la loyauté n'étant pas un véritable tribunal, mais se contentant d'exprimer une opinion publiée dans un rapport annuel dont beaucoup de publicitaires doivent se moquer totalement, à l'instar de sloggi qui ne compte à mon avis plus les lettres de récrimination dans chacun des pays où il sévit. Et puis une plainte pénale, soyons sérieux...

    Il est en revanche totalement faux de dire que les féministes ne s'expriment pas sur le type de publicité sprox. Sur le site de la meute français ce genre de campagne (qui montre la femme dans une position de dominatrice, l'érige en "sexe supérieur" ou l'homme comme un accessoire) est totalement dénoncé.

    ex:

    "nivellement par le bas
    (affiches)
    Un homme, torse nu, au physique avantageux, nous lance un regard ténébreux par en-dessous. Le slogan: "Christophe a beau être doux et ferme, il est loin d'être aussi réconfortant que le matelas Simmons".
    L'homme est clairement comparé à l'objet. Comparaison renforcée par le choix des qualificatifs "doux et ferme" pour l'homme alors qu'il s'agit de qualificatifs employés habituellement pour un matelas, tandis que le matelas est "réconfortant", qualité pourtant humaine.
    A l'heure où le Parlement Européen a adopté une loi sur l'image des femmes dans les médias et la lutte des représentations stéréotypées et/ou dégradantes, il semble incroyable de constater que les annonceurs choisissent de dévaloriser les hommes. C'est un nivellement par le bas.
    Un être humain, homme ou femme n'est pas un objet, donc n'est pas à vendre.
    Cette assimilation humain/objet est d'autant plus choquante quand on sait que toutes les huit secondes une personne est victime de la traite humaine. Et ça, ce n'est pas pour de la pub. C'est la triste réalité."

    source: http://www.lameute.fr/actualite/dernier08.php3

    Je rajouterai juste que la Meute est une des associations féministes les plus célèbres en France combattant la publicité sexiste, associée qui plus est aux détestées Chiennes de garde que vous mettriez volontiers, si je ne m'abuse, dans la catégorie "chieuses". A croire que ses détracteurs ne la connaissent pas tant que cela...

  • quel régal ces deux pubs! je suis assez d'accord avec la petite analyse sur l'égoisme des hommes par rapport aux femmes. Oui c sûrement vrai mais bon un homme ca s'éduque....ca peut donner de bons résultats ca ne demande qu'à apprendre....mais il faut être fine pédagogue et pas arriver avec nos gros sabots de femme toute puissante et parfois hélas castratrice....non de la finesse Mesdames, la fin justifiant les moyens...l'oeil de biche...la moue boudeuse mais pas trop....et vous obtiendrez de votre chéri tout ce que vous voulez et dans les bonnes tailles!!!! c'était les conseils avisés de Madame Vali!
    La pub avec la chaussure sur le torse aguichant du beau mâle soumis et à terre ouah ...fantsme quand tu nous tiens! ben ca vaut la pub de la mangeuse de je ne sais plus quel cornet de glace qui doit "tendre" quelque peu les Messieurs!

  • @ Loredana

    " La banalisation du rabaissement de la femme car : on en voit tous les jours .... c'est pas méchant ... voire c'est drôle ...! sous entendu "normal" !!

    et tu en vois t'en que ça du rabaissement des femmes c'est peut-être à force de nous le rabacher qu'on va finir par croire qu'il y en a !!!!

    toutes les femmes ne sonts pas de ton avis sur ce rabaissement .

    http://www.editions-jclattes.fr/livre/jc-lattes-239773-L-homme-est-l-avenir-de-la-femme-hachette.html

    des imbéciles heureux «et des imbéciles heureuses». Encore cette dernière proposition doit-elle être considérée comme pure licence littéraire. Allons donc ! Insulter une femme ? Oser une plaisanterie ? On n'y songe pas. Il convient aujourd'hui de ne s'adresser aux femmes que pour la flagornerie, les ronds de jambe et la pêche électorale. Pour leur vendre verroteries et babioles. Nul ne se risquerait en ces temps de progressisme à la moindre critique, la moindre réserve - et que dire d'un bon mot douteux, forcé¬ment douteux - à propos de ces nouvelles vaches sacrées. dixit natacha polony

  • @Leclerc

    Etant une femme et non une féministe ... vos propos me passent au-dessus de la tête !!

    Par contre, n'ayant jamais eu le plaisir, que dis-je ... la joie de garder les cochons en votre compagnie, le tutoiement vous l'oubliez, merci.

  • @ Loredana

    Ah bon et pourquoi mes propos te passent au-dessus de la tête puis-je savoir ?

    bon alors elle est où la banalisation du rabaisement de la femme j'aimerais savoir ?

  • @ Audrey

    merçi à Alice coudéne de s'apercevoir qu'il y a des pubs sexistes ant-hommes

    à part ça c'est un site de chieuse !!!!

    "corps de femme et guitare
    Je suis inscrite à E bay pour vendre et acheter aux enchères sur internet.
    J'ai été choquée par les annonces d'un vendeur de guitares qui affiche des femmes quasi nues pour présenter les guitares.
    http://cgi.ebay.fr/ALBA-Guitare-electrique-top-qualite_W0QQitemZ310058052022QQ
    C'est le lien pour une annonce mais lorsqu'on clique sur le lien pour
    voir ses autres ventes, c'est un vrai catalogue de femmes!

    Voici ce que je lui ai écrit :
    J'aimerais savoir pourquoi vous affichez la photo d'une femme presque nue pour vendre un objet.
    La femme n'est pas un objet, elle n'est pas à vendre. Je pense que nous devons tous être vigilants aujourd'hui quant à l'image de la femme véhiculée dans les médias, lorsqu'on sait que 2 millions de femmes par an sont victimes en France de violences conjugales. Je vous prie pour le bien de tous et pour un rapport homme/femme plus sain de modifier votre photo pour les ventes futures.
    Melanie Popineau, juin 08

    j'ai d'ailleurs retrouvé dans ces pubs (voir ci-dessus) le sempiternel 2 millions de femmes victimes de violences conjugales, extrapolation tiré du 10% de taux de violences conjugales, de notre chére maryse jaspard notre magicienne des statistiques, avec le rapport de l'ENVEFF démonté peu-aprés sa sortie.

  • La misandrie gagne du terrain à chaque jour et il faut être vigilant pour la dénoncer. Chapeau M. Homme Libre ! Lorsque les médias de masse commencent à dénoncer le phénomène, c'est qu'il est véritablement rendu trop loin. À ce propos, voici ce que publiait le quotidien «La Presse» samedi le 25 juillet dernier, un média qui habituellement ne s'écarte que très peu de la rectitude politique : «Le mâle québécois, un loser?»
    http://www.cyberpresse.ca/opinions/forums/200907/25/01-887255-le-male-quebecois-un-loser.php

    En lisant votre rubrique, je me console en songeant que les Québécois n'ont pas le monopole de la connerie !

  • L'égoïsme ne se soigne pas. C'est une façon d'être! Il y a des femmes tout aussi égoïstes que des (pas les) hommes. Je parle des vrais égoïstes et croyez-le, il est aussi dramatique de vivre avec une égoïste qu'avec une féministe.

    Il semblerait qu'hommes et femmes sur ce blog avez beaucoup à faire avec vos relations hommes/femmes - femmes/hommes, mais svp ne mettez pas tous les hommes et toutes les femmes dans le même panier. Merci!

  • @ Patoucha

    t'inquiéte pas mon couple fonctionne très bien, et les ^hommes et les femmes ne sonts pas dans le même panier.

    mais j'estime ce que j'écris a besoin d'être dénoncé.

  • Celui ou celle qui affirme que cette image n'est pas misandre, est de toute manière complice de la misandrie. Au mieux, c'est de la mauvaise foi, au pire de l'ignorance pure.

    La négation du phénomène fait partie du féminisme. Hélas, elle n'est que la partie émergée de l'iceberg puisque faisant partie de l'une de leurs grandes stratégies totalitaires. Ici, il s'agit de la forme radicale du sexisme qui consiste à faire en permanence comme si le sexe opposé n'existait pas, comme s'il ne faisait pas partie de la race humaine, comme si l'humanité ne rassemblait qu'un seul sexe : celui qui est soutenu et vénéré, l'objet du culte. On peut parler clairement de gynocentrisme d'Etat qui exclut les hommes de toutes considérations et de toutes statistiques pour servir le victimisme et l'essentialisme du féminisme, et l'idéalisation inconditionnelle des femmes qui en est aussi une composante.

    Cette idéologie a intérêt à rester dans cette ligne de conduite, sans laquelle toute la mystification conspirationniste qui se trouve à la source de son fondement, s'effondrerait comme un château de cartes.

    Le fait que le(s) texte(s) ai(en)t été écrit(s) par un homme ou une femme ne change strictement rien au caractère sexiste de ces campagnes...

    Cette image, en admettant qu'elle montre un homme debout en train de piétiner une femme n'aurait vraiment pas fait long. Le lobby féministe se serait déployé tellement vite qu'elle n'aurait même pas eu le temps d'être regardée par nous tous. De nos jours, pour bien moins que cela, il crie à la misogynie et à la banalisation de cette dernière. Mais là, on se complaît intellectuellement à un tel point que, alors que toute personne saine d'esprit verrait une preuve évidente d'un sexisme misandre avéré, on remarque une simple campagne comme les autres.

    Certains internautes, ici, comme Loredana ou Vali, ne sont vraiment pas du genre à discuter de manière normale, correcte et posée. À l'évidence, ils postent ici juste pour pourrir le sujet, ce qui n'est en fin de compte aucunement étonnant. Ils savent que la misandrie est un sexisme dont on ne veut surtout pas parler et, lorsqu'on l'aborde, ils le prennent pour une attaque car cela bouleverse leur manière de penser. Ils sont simplement déstabilisés à l'idée de voir leur petit schéma manichéen, exigü et gynocentrique remis en questions.

    D'ailleurs, j'ai bien lu ce qui leur sert d'arguments et pour ne pas voler haut, on peut le dire, ils ne volent pas haut.

    Le fait que des hommes en viennent à haïr leur propre sexe et se laissent démoniser, qu'ils se voient traités comme au mieux des êtres banals et au pire des animaux et des boucs émissaires, prouve justement que le féminisme triomphe chaque jour. Une idéologie totalitaire ne peut pas espérer mieux que la pleine adhésion de l'ennemi objectif dans sa destruction morale, intellectuelle et psychologique.

Les commentaires sont fermés.