L’oiseau de feu

Il commence très doucement. A peine audible. On croit n’entendre rien, alors il faut parfois monter le son. Et peu à peu il vient, comme de loin, comme du fond du ciel au-dessus des montagnes, là-bas, là où parfois le ciel rougeoie.

OiseauFeu.jpgEt puis, après la tonalité plutôt grave et feutrée, les flûtes s’en mêlent. L’oiseau reçoit ses premiers sons aigus qui amplifient sa présence. L’orchestre s’ébranle, le volume monte, toujours sur ces quelques notes gonflant comme des voiles en puissance et majesté. Il est maintenant au-dessus de nos têtes, virevoltant dans un ciel devenu rouge.

Et l’on imagine, sur l’éclatement des dernières notes, ses ailes déployées jusqu’aux étoiles.

 

 

Igor Stravinski, «L’oiseau de feu», 1910:

1440007608.jpg

Catégories : Art et culture 17 commentaires Lien permanent

Commentaires

  • Oui-oui hommelibre, c'est bien beau tout ça, mais tout ça, justement, ne vaut quand même pas un clair de lune à Maubeuge ou "La Charge des Chevals qui rient" que mon camarade syndiqué redbaron écoute sur son iPod quand il vire et volte au balai* de son DR1.

    * Nous pensons lui offrir un aspirateur pour Noël

    :o)

  • @ Blondesen: quelle superbe initiative! Un aspirateur volant à réaction, ou alors dont le tuyau ferait office d'hélice. C'est une attention très touchante à laquelle je m'associe avec grand plaisir!

    PS: Je connais un bon coin pour dénicher un aspirateur tout en s'amusant follement!

    :o))

  • Allez je vous fais un prix ! :)))))))))))))

  • Hé 'hommelibre',



    vous auriez dû poster un clip/air de M. Jackson!!


    Au hasard "Soul Makossa"...


    Oups! Je voulais dire "Wanna Be Startin' Somethin'"!!!


    J'oubliais... on doit cette chanson à Manu Dibango!


    Bref, tout ça pour dire que si vous vouliez être plus 'vendeur' et faire pleurer dans les chaumières, il fallait de préférence évoquer le roi de la 'paupe'...


    En tout cas, MERCI d'avoir ammené le Grand Igor Stravinski sur le blog de la TdG!

    Pour ma part je suis plutôt "Le Sacre du Printemps" ou la "Symphonie de psaumes"... Ténébreux puis incandescants!


    Ou alors... comment dire... dans un autre style "An der schönen blauen Donau" version Monty Python:

    * http://vodpod.com/watch/230396-monty-python-exploding-blue-danube

    Ou encore le 1er Concerto pour piano de Tchaikovsky:

    * http://vodpod.com/watch/156533-monty-python-tchaikovskys-piano-concerto-no-1



    Encore une fois, merci infiniment pour ce moment de douceur. Espérons que vous ferez des émules!! (on peut toujours rêver!)


    Bonne continuation.

  • @ Brian: yes! Mon p'tit Python fait encore et toujours des ravages!

    :o))

    La Symphonie des Psaumes, j'y ai pensé en premier, c'est un morceau moins connu et moins facile pour qui ne connaît pas Igor. J'ai choisi ce final parce que peut-être plus fédérateur, puissant, mélodique. Mais j'y viendrai peut-être, j'aime bien de temps en temps passer des splendida musica.

    J'ai pas encore osé Gorecki ni Rachmaninov, je suis resté dans Debussy, (http://hommelibre.blog.tdg.ch/archive/2009/06/16/clair-de-lune.html et http://hommelibre.blog.tdg.ch/archive/2008/12/20/la-fille-aux-cheveux-de-lin.html), Messien (http://hommelibre.blog.tdg.ch/archive/2009/02/21/l-homme-qui-ecoutait-les-oiseaux.html), Arvo Pärt par Hélène Grimaud (http://hommelibre.blog.tdg.ch/archive/2008/12/09/%E2%80%9Con-se-trompe-rarement-on-ne-va-simplement-pas-assez-loin%E2%80%9D.html) et some more but don't remember,je les cite au cas où vous aimez aussi, mais qui sait...

    Cela dit j'ai aussi passé du Maykeul, des B. Gees, et autres... Ca décloisonne Igor, et puis j'aime aussi!

  • Quels sont donc ces sous-entendus que j'entendasse? Teufel! Un aspirateur? Pour mein DR1? L'air s'y engouffre unt Putzen alles! Unt Teufelkalten hand unt fuss, unt... jaaa, de cheval qui rie ou pas... Unt gentils leuten leichten dummkopf... Ou mettrais-je la prise? NEIIIIN! Nicht antworten, che lesen dans vos pensées, neiin pas les Blumen, les denken!
    Kaltenteufel! Un aspirateur! A "la machine à tuer", jaaa, j'aspiratuer!
    Teufel de Kartoffeln, de Blondesen, de HL, de Patoucha, de et de... Laaaady Long, os court!
    Ps: Jaaaa, Michael Jackson, on a tous un air de pas en avoir deux dans la tête...
    Ps2: Message topsekkreten: La Briefkasten nicht mehr fonktionnieren. Zoupzon oder realität... Fin Message topsekreten!

  • Ps: Jaa, Teufel, c'est cet oiseau, celui-lààà qui macramé, oups, m'a Kramer le cerveaugruyère... Sauekrout au fromage jetzt...

  • Ja aber sicher ! Il n'y a évidemment pas de prise dans le DR1.
    Il faudra donc prévoir un aspirateur avec "kit mains-libres".

    :o)

  • Ou bien une dynamo... non? Sur quelles roues? Euh euh... Ya des roues. Ah, elles tournent pas? Alors sur des roues-tabaga. Non?... Euh...

  • Le mythe perse du grand Simurgh retranscrit en oiseaux de feu dans la culture russe à bien des versions. Une version Soufie évoque 30 oiseaux partis à la recherche du grand Simorgh. A la fin, ils touchent leur moi profond et se rendent compte que l'oiseau divin est en fait le groupe des 30 rassemblés dans leur quête.

    Tout ceci me fait penser à un assemblage de bric et de brac, complété d'un tuyau d'aspirateur tournoyant, Ach Teufeul ! le baron rouge serait un avatar de la version teutonique du Simorgh ? Korrekt Baron ?

    Blague à part, ces compositeurs russes; quelle brillance , quelle vivacité inventive. Moi j'aime !

  • @ aoki: Ah, le Langage des Oiseaux, d'Attâr (Farîd al-Dîn Attâr). Bel ouvrage, hors des lignes balisées habituelles des quêtes spirituelles, loin des préceptes imposés qui offrent le paradis en échange d'une soumission à la pratique suggérée.

    Extrait de la Vallée de l'Amour:

    "« Après la première vallée (continua la huppe), celle de l’amour (ischc) se présente. Pour y entrer il faut se plonger tout à fait dans le feu ; que dis-je ? on doit être soi-même du feu, car autrement on ne pourrait y vivre.

    L’amant véritable doit être en effet pareil au feu ;
    il faut qu’il ait le visage enflammé ;
    qu’il soit brûlant et impétueux comme le feu.

    Pour aimer, il ne faut pas avoir d’arrière-pensée ;
    il faut être disposé à jeter volontiers dans le feu cent mondes ;
    il ne faut connaître ni la foi ni l’infidélité, n’avoir ni doute ni certitude.
    Dans ce chemin il n’y a pas de différence entre le bien et le mal ;
    avec l’amour, ni le bien ni le mal n’existent plus.

    O toi qui vis dans l’insouciance ! ce discours ne saurait te toucher ;"

  • L avis de Brian "Le Sacre du Printemps" a été choisi pour le film Sodome et Gomorrhe. Inoubliable!

  • Blondesen: "Il faudra donc prévoir un aspirateur avec "kit mains-libres".

    Un aspirateur pour féministes? :-p :)))))))))

  • Hommelibre ce titre me donne chaud! :)))))))))

    Toujours aussi violent stravinski!!!!!! La Walkyrie de Wagner à côté c'est du pipi de chat! (J'ai mis le son à fond) lollllll

  • redbaron " de Blondesen, de HL, de Patoucha,...)

    Qoi fait moi? :)) Moi, vouloir faire profiter vous excellente occase!Loll
    Et bye,(pas eBaye) et Bonne soirée :))

  • Teufel de Teufelerei! Ni Kit main libre, ni aspirateur, mieux vaut pour vous un apire rateur! Nicht richtig Meinen Spandau jumelles?... ebay ist okkupiert par ein sbinjtdoktor!
    Unt, jaaa, ich lese ein kommentatur que les Wagner's walkyirien "c'est du pipi de chat" comparé à... Zum Teufel! Ecrire ça du pote à Bakounine!
    Imaginez "apocalypse now" sans... Himmelkreuzsakkrament! Unt Hendrix c'est du pipi de chat comparé à ... la listen ist tellement longue que c'est une innondation d'urine de chat! Jaa, Teufel!
    Aaaach, Teufel, pour réparez dieses outragen insultieren, pas assez de munitionen!
    Allons mon DR1, passons...

  • Lollll quelle tirade digne de Molièrezum! :)))))))))

Les commentaires sont fermés.